Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de moman : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La maladie qui m'a donné des ailes : récit d'une vie transformée et riche de sens La maladie qui m'a donné des ailes : récit d'une vie transformée et riche de sens
Johanne Boutin   
À la suite d'un voyage à l'étranger, Johanne Boutin, 26 ans, contracte un virus qui la laisse affaiblie et partiellement paralysée, tant sur le plan physique que cognitif. On diagnostique une encéphalite et une série de syndromes touchant à la fois les systèmes nerveux, musculaire, immunitaire, endocrinien et cardiaque. Sa maladie présente des symptômes inexplicables qui laissent la médecine traditionnelle impuissante. Johanne se voit alors condamnée au centre d'accueil et à l'invalidité totale... Face à un tel diagnostic, Johanne Boutin ne baisse pas les bras et choisit d'élargir ses horizons. Elle entreprend un important travail physique, émotionnel et spirituel. Grâce à cette nouvelle ouverture, et avec l'aide de médecines douces, elle retrouve peu à peu ses capacités et réussit à renverser le processus dégénératif. Sur un ton intimiste et avec des notes d'humour, Johanne Boutin, qui a aujourd'hui 54 ans, raconte son parcours, ainsi que les importantes leçons de Vie qu'elle a apprises au fil des 28 dernières années.


par Cplouffe
Bakhita Bakhita
Véronique Olmi   
Bakhita est née au Darfour au milieu du XIXè. C’est du moins ce qui a été déduit après, ces mots n’ayant aucun sens pour elle à l’époque. Ce qui compte c’est qu’à 5 ans, sa sœur aînée est enlevée par des négriers. Ce qui compte c’est que quelques années plus tard, entre 6 et 9 ans, sûrement, elle est à son tour enlevée. Sa vie devient alors une longue souffrance. En plus de perdre sa famille, sa mère, elle perd son prénom, qu’elle oublie, ainsi que sa langue natale. Vendue de maîtres en maîtres, maltraitée, torturée, elle est rachetée par un consul qui l’emmène en Italie. Placée temporairement chez des religieuses, elle décide d’y rester et devient sœur à son tour.

J’entendais beaucoup de bien de ce roman, je ne peux qu’approuver ! L’écriture est magnifique, elle nous fait traverser la vie de Bakhita avec force, précision, mais aussi pudeur. On ressent les émotions de la petite esclave, puis de la jeune femme, la douleur, la honte, l’incompréhension; mais aussi sa volonté de survivre, de pardonner, de se faire comprendre. Le langage a une part importante dans ce roman puisque Bakhita parle un mélange de langues dont se servaient les esclaves pour arriver à se comprendre un peu, mais sans jamais vraiment maîtriser ni l’arabe, ni plus tard l’italien.

Bakhita c’est la voix qui s’est élevée contre l’esclavage, dénonçant ce que subissent les esclaves. Bakhita, c’est aussi, d’une certaine manière, la chance qu’elle a eu, puisqu’après 15 années de souffrance, elle trouve la paix, ce que la plupart des esclaves n’ont jamais connu. Bakhita c’est la résilience et la force, la voix et le silence, mais surtout le pardon et l’amour.

Un roman vraiment fort, qui touche et qui nous fait connaître le destin de cette esclave devenue sainte, malgré tout souvent oubliée par le monde contemporain. Un roman dont on parlera certainement beaucoup !

par heleniah
Le dernier ermite Le dernier ermite
Michael Finkel   
Bien écrit. Facile à lire. Enrichissant. Du philosophe Indien Jiddu Knishnamurti : "Ce n'est pas un signe de santé que de bien s adapter à une société profondément malade".
La Famille du lac T.3 Héléna La Famille du lac T.3 Héléna
Gilles Côtes   

La Tuque, 1941. Après l’onde de choc causée par l’arrivée de Fabi au mariage de sa sœur Yvonne, Héléna essaie de se dépêtrer dans ses mensonges. Contre toute attente, Héléna retrouve Edmond qui finira par lui faire la grande demande. De leur union naîtra Jean, cet enfant qu’on espérait plus, mais qui sème la joie dans le clan Martel.

Héléna croyait enfin à une vie rangée, mais les démons du passé ne tardent pas à refaire surface, rendant la vie de la famille insoutenable. Elle seule peut changer la donne. En a-t-elle vraiment la volonté ? Existe-t-il des solutions honorables ou devra-t-elle céder à ses pulsions meurtrières ?

En 2002, le temps presse à la résidence Clair de lune. Jean se joint à Huguette, la lectrice attitrée du manuscrit d’Héléna dont la vie s’achève, pour entendre à contrecœur toute la vérité sur les agissements de sa mère alors qu’il n’était pas en âge de comprendre le mystérieux monde des adultes…

Voici la conclusion magistrale de cette série, dans laquelle tous les secrets sont enfin dévoilés. Et la vérité est parfois plus choquante que ce que l’on peut imaginer…

par LIBRIO64
Dog Médecine Dog Médecine
Julie Barton   
Coup de cœur ! Ce livre est une merveille.

Avant toute chose je veux remercier les Éditions Belfond ainsi que NetGalley pour ce Service Presse bouleversant. Dog Médecine c’est l’histoire de Julie, 22 ans, qui un soir s’est effondrée sur le sol de son appartement totalement submergée par des idées dépréciatives et suicidaires, incapable de réagir. Par chance, elle a réussi à joindre sa mère qui aussitôt a pris la route pour venir la chercher. Jusqu’à ce que sa dépression soit diagnostiquée, tous se sentent désarmés et ne savent pas trop comment l’aider. La jeune femme va se battre pour s’en sortir mais n’y parviendra réellement qu’après l’adoption d’un adorable chiot golden retriever. Immédiatement c’est le coup de foudre entre Bunker et Julie. Tous deux, aidés de psychiatres vont entamer un long chemin de reconstruction.

Merci à Julie Barton pour ce témoignage d’espoir et à sa famille qui a autorisé sa publication. L’auteur a un véritable talent pour nous faire partager les pensées qui l’animent. On ressent tout son désespoir, son mal-être et cette terrible incapacité à s’en sortir malgré l’aide de ses proches. La réaction des parents dans le passé est difficilement compréhensible : très présents à leur fille sauf dans le cas des violences exercées par son frère devant lesquelles ils sont complètement dépassés et ne savent comment réagir. Julie Barton est une enfant rêveuse, pleine de magie. Ses descriptions de la Nature, des animaux sont empreintes de poésie. Son frère l’a totalement démolie et pas que physiquement ce qui a entraîné une relation malsaine avec les hommes qui avaient toute latitude de la traiter comme une serpillère.

Le parallèle qu’elle établit entre tous ces jours où elle ne trouve le soulagement que dans l’hypersomnie et les premiers jours de chiot de Bunker est saisissant. J’ai été bouleversée par son récit de la vie et de la mort des différents chiens qui ont partagé sa vie durant son enfance dans sa famille. Sa rencontre avec Bunker est poignante et il se révèle un magnifique éducateur de vie. Grâce à lui, nous assistons à la difficile reconstruction de Julie toujours à la merci d’une rechute. C’est particulièrement dramatique lorsqu’elle rencontre un homme bien qu’elle peut aimer et qui l’aime et qu’elle cède à ses réflexes autodestructeurs.

Julie Barton dans ce livre nous montre ce qu’est la dépression, une maladie encore trop souvent considérée comme honteuse et dont on parle peu. Elle nous révèle également l’importance d’être soutenue par la famille, les amis mais aussi par des professionnels de la santé et des médicaments qui aujourd’hui ont faits leurs preuves. Et puis elle rend un hommage touchant à nos animaux dits de compagnie dont l’amour sans faille nous aide sur ce chemin difficile. Je crois que je me souviendrai longtemps de Bunker. La zoothérapie encore bien trop décriée commence à être étudiée sérieusement.

Un livre courageux et plein d’espoir qui peut aider non seulement ceux qui souffrent de dépression mais aussi ceux qui les entourent. Un livre à mettre entre toutes les mains.

par Goewin
Soleil couchant Soleil couchant
Osamu Dazai   
Un beau roman qui porte parfaitement son nom, car la mort est un thème qui y est très présent. J'ai été happé par cette tranche de vie qui suit Kazuko, la narratrice, une jeune femme de l'aristocratie qui voit sa vie changer radicalement. Bien que j'ai parfois eu du mal à comprendre ses motivations et son désir d'enfant, elle n'en demeure pas moins un personnage attachant et tragique. Certains chapitres se terminent par des chutes magistrales tant elles sont inattendues.

par Nepheris
Le soleil ne se couche jamais Le soleil ne se couche jamais
Nora Roberts   
Très bon thriller.
Ce qui arrive à Alice est juste horrible, mais en revanche on devine assez facilement qui est l'assassin.
Les autres personnages sont géniaux et vraiment très bien développés, suffisamment pour que malgré leurs multiplicités, on arrive facilement à les différencier et à ne pas les confondre. J'ai adoré le duo Callen/Bodine ainsi que tous les personnages secondaires.
Il y a plusieurs points de vue et des trames secondaires qui apportent un plus pour l'histoire.
L'univers du ranch est vaste et fait un très joli décor pour le roman. Les chevaux deviennent même des personnages secondaires et c'est une super idée.
L'écriture est fluide, détaillée et la fin est suffisamment complète pour ne pas laisser le lecteur frustré par des questions sans réponses.
C'est le premier roman de Nora Roberts que je lis mais franchement ça ne sera pas le dernier. Je recommande totalement.
Caroline St-Hilaire : se faire entendre Caroline St-Hilaire : se faire entendre
Geneviève Lefebvre   
L'intégrité, l'honnêteté, l'engagement, c'est une question de valeurs, pas de fonction.

À travers le récit des grandes étapes de son parcours et de ses engagements, ponctué d'interventions de quelques-uns des témoins de sa vie, Caroline St-Hilaire se raconte avec humour et sensibilité, tout entière dans son désir d'encourager les femmes à participer à la vie politique.

De son enfance déjà politisée jusqu'à sa vision de la société aujourd'hui, Caroline s'ouvre avec générosité sur sa surdité, son ascension fulgurante de jeune députée à mairesse de Longueuil, l'influence de ses mentors professionnels et celle de son entourage personnel, les femmes qui l'inspirent, la façon dont la politique se pratique et se vit de l'intérieur, sa découverte de la course à pied et sa rencontre avec l'homme de sa vie.

par Bidule2