Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de momo91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Ultime Refuge L'Ultime Refuge
Nora Roberts   
j'ai beaucoup aimé ce livre, une histoire intrigante. J'ai souvent douté des personnages. Tout est très bien agencé, le dénouement comme la fin. Je l'ai lu en une nuit !
Tu redeviendras poussière Tu redeviendras poussière
Tami Hoag   
Un suspense haletant, un thriller policier et politique avec une enquête rondement menée, des personnages attachants et un dénouement auquel on ne s'attend pas.


par TC59
Le Chuchoteur Le Chuchoteur
Donato Carrisi   
Ce thriller est juste excellent, autant dans l'écriture que dans la trame. L'histoire est superbement ficelée, l'enquête époustouflante ponctuée de quelques descriptions macabres comme il le faut! Un livre à recommandé aux amateurs du genre serial killer.

par Fionasim
La Fierté des O'Hurley La Fierté des O'Hurley
Nora Roberts   
Une deuxième tome plein de rebondissements ! J'ai beaucoup apprécié ces deux histoires, à la fois pour les personnages mais aussi pour le déroulement des faits. J'ai vraiment passé un agréable moment.

par Marie-A
Ombres chinoises Ombres chinoises
Lisa See   
Pas terrible. J'en suis à la moitié et j'ai du mal à aller plus loin et ça depuis des semaines. L'écriture est petite, les personnages dur à comprendre et à réellement apprécier, etc.

L'histoire ce situe au début du siècle dernier donc le style est assez spécial puis il faut vraiment aimer le Communisme Chinois pour arriver à ce plonger dans cette histoire je pense...

Le gros + de ce livre c'est la couverture que je trouve très belle et "Asiatique" en rapport avec le thème de l'histoire donc. Je l'ai acheté pour ça (car le prix du book est quand même cher) et vous pouvez voir à mon avatar que je l'aime bien haha.

par Malicia
L'Utopie L'Utopie
Thomas More   
Un magnifique ouvrage de philosophie, qui fait se poser beaucoup de questions sur l'état, l'être humain et la société, les religions, etc... Cet ouvrage est très intéressant et enrichissant. Un livre inspirant et faisant réfléchir. Thomas More a écrit là un manuscrit philosophique bien en avance sur son temps et toujours d'actualité !
Ici, Thomas Moore critique l'Angleterre de son époque, via une société imaginaire, et presque idyllique, l'île d'Utopie (inspiré de Platon et de sa "République"), qui remet bien en cause nombres de dysfonctionnements de la société à cette époque, et qui peut toujours être une critique aussi de notre société actuelle (même si Moore ne pouvait pas savoir que la société n'aurait pas évolué tant que ça, surtout au niveau de l'argent et de la consommation !). On peut donc voir par ce texte (riches historiquement et philosophiquement) que les problèmes dans le monde ne date pas d'hier, mais, cette lecture donne l'espoir qu'un jour l'homme réalise que son style de vie et sa société n'est peut-être pas la meilleure qui soit au genre humain......
Cette société utopienne n'est pas à suivre en tout point, mais l'on peut s'en inspirer par certains côtés pour faire évoluer notre société actuelle. Un peu plus d'humanité, comme dans cet île d'Utopie de Thomas Moore serait déjà un grand avancement!
Souvenirs d'amour Souvenirs d'amour
Danielle Steel   
J'ai tout simplement adoré ce livre!! L'idée de le séparer en trois partie était d'ailleurs trèès bien trouvée. L'histoire d'amour entre elle et Brad, les épreuves qu'elle a dû subir en ces temps de guerre, puis sa fille, sa belle-mère qui la soumet à une sorte de test des plus mesquins puis la mort subite de Brad... Enfin, sa mort à elle, plus que très brutale et inattendue m'a beaucoup émue... Et puis, l'amnésie temporaire de Vanessa en ce qui concerne sa petite soeur et la mort de sa mère... Bref, ce livre m'a plu en tout point!

par Nanice
Docteur Sleep Docteur Sleep
Stephen King   
J'ai mis du temps, j'ai eu du mal, mais je l'ai fini... Je ne lisais plus de King depuis des années, mais ayant adoré Shining, je me suis dit "pourquoi pas".
Pas un mauvais roman en soi. De l'intrigue, du suspens, pleins de références et d'échos avec Shining...
Mais... un livre qui tire en longueur. Et des explications que j'ai trouvées tiré par les cheveux. [spoiler]Comme le lien de parenté entre Dan et Abra. En quoi était-il utile? Jack Torrance avait déjà tant de défauts. Son amour pour sa famille était sa qualité rédemptrice, pourquoi lui ôter ça en lui créant une famille illégitime? Et le Don est sensé être une qualité aléatoire.. ça a un peu gâché le tout à mon goût.[/spoiler]
Je suppose que les inconditionnels de King adoreront. Alors vous, foncez. Les autres, si vous avez abandonné King depuis des années, pourquoi pas, mais n'en faites pas une priorité.
Entre les murs Entre les murs
François Bégaudeau   
ça fait très longtemps que je n'avais pas eu de réaction aussi épidermique envers un livre, mais trop, c'est trop : si François Bégaudeau se comporte effectivement comme ça en tant que professeur, je ne m'étonne plus de la baisse de niveau scolaire en France.

D'accord, ça doit être usant d'avoir une classe indisciplinée et bruyante en permanence en face de soi, mais est-ce une raison pour chercher en permanence le conflit de la part d'un adulte ? De menacer des élèves, que "ça va être la guerre" dès la rentrée (et dès les premières pages, accessoirement), et que l'élève va perdre parce que le prof dit clairement qu'il va le pourrir ?
Sans compter le respect qu'il a d'eux, vu qu'il ne les désigne que part leur prénom et leurs vêtements, les filles sont le plus souvent réduite à des boucles d'oreille et les garçons aux imprimés sur leur haut. Il a une manière plus que condescendante de s'adresser à eux et se permet de ne pas répondre à leurs questions ou de s'acharner sur eux sans ré-expliquer quand ils se trompent. Si ça, c'est le collège aujourd'hui, les profs sont plus à blâmer que les élèves.

De plus, si on parle strictement de la plume, pour un prof de français il prend pas mal de liberté avec la langue de Molière. Il veut peut-être faire comprendre comment parle ces jeunes, à grands coups d'apostrophes pour manger les syllabes au milieu des mots, mais même dans ses répliques de dialogue à lui il le fait aussi, et souvent de façon peu correcte pour s'adresser une fois de plus aux élèves. C'est moche, tout simplement.

On peut également relever le fait qu'il ne décrit pas un quotidien mais se contente de balancer sans transition aucune des passages de ses journées de façon descriptive qui n'ont rien à voir entre eux. On passe de la salle des profs avec ses dialogues de sourd insipides (littéralement) à un exercice de français entre deux paragraphes sans crier gare, sans véritable histoire ou lien entre les pages.

Bref, j'ai détesté ce livre, que ça soit dans le fond ou la forme, et s'il reflète réellement la réalité, je prierai pour que tous ces soit-disant professeurs se remettent également en question, au lieu d'accuser en permanence les gamins. J'ai été dans des écoles autrement plus difficiles que ce qui est raconté là à gérer, et pourtant je n'ai jamais vu un tel irrespect vis à vis des étudiants de la part du corps professoral.

par Spika
Les Secrets de la princesse de Cadignan Les Secrets de la princesse de Cadignan
Honoré De Balzac   
Le portrait d'un "Don Juan femelle" - expression du texte, une femme qui aime collectionner les hommes, qui aime le plaisir physique, mais qui aime surtout séduire grâce à différentes manipulations. A bientôt 40ans, la princesse Diane - prénom de favorite royale, se sent presque perdue pour l'amour ; en tout cas, elle sait que ses belles années sont derrière elle. Balzac continue ici son analyse sur l'importance de l'âge dans les passions amoureuses, surtout l'âge des femmes. Mais cette grande séductrice et jouisseuse n'a jamais ressenti d'amour véritable. Telles deux Mme Merteuil, elle complote avec son amie, c'est-à-dire sa meilleure rivale, Balzac ne semble pas croire à l'amitié féminine et à la sororité, pour y remédier. Elle va réussir, trouver un amour vrai, mais au prix de quelles manipulations et de quels mensonges...
D'Artez est présenté comme un écrivain de génie, mais finalement, il est vaincu par le génie féminin de la séduction, où chaque geste, chaque élément de la tenue et de la coiffure est étudié. La fin est particulièrement savoureuse : Balzac laisse la question ouverte : vécurent-ils heureux ?
Un roman sur la séduction du point de vue féminin, c'est original au XIXème siècle, sans jugement moral de l'auteur - les personnages s'en chargent, amants repoussés et amie jalouse...

par Laurien