Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Momosaphir : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Dark Elite, Tome 1 : Magie de feu Dark Elite, Tome 1 : Magie de feu
Chloe Neill   
Chloe Neill n'est pas une inconnue chez nous puisqu'on lui doit la série des Vampires de Chicago chez Milady. Cette dernière, bien que ciblant un public adulte, reste assez soft dans son domaine et c'est donc sans trop de surprise que l'auteure nous revient dans Dark Elite avec une série qui cible les adolescents.
Sans trop (aucune?) surprise, le récit est à la première personne et nous met dans la peau de Lily Parker, une lycéenne qui arrive dans une école privée qui cible la haute société dont elle ne fait pas partie. Et comme de coutume, elle va s'attacher à la marginale de service et vite devenir l'ennemie des filles tendances du lycée. La suite ne détonne pas du tableau avec pouvoir magique, bataille souterraine et histoire de cœur tandis que l'héroïne va se voir révéler un potentiel hors norme.
Lily, bien que héroïne sympathique, ne ressort absolument pas du lot et si l'auteure a quelques bonnes trouvailles concernant la magie (l'âge limite par exemple), le tout demeure cousus de fils blancs avec des personnages qui ne sont pas assez approfondis. Le truc, c'est que le récit est assez court et avec à peine plus de 300 pages, l'auteure à tendance à aller un peu trop à l'essentiel. A vrai dire, ce qui a le plus ressorti de ce livre à mes yeux, c'est l'attachement de Chloe Neill pour la ville de Chicago (si son autre série qui s'intitule les Vampires de Chicago nous laissaient encore le moindre doute).
Je laisse toutefois le bénéfice du doute quand à la suite des aventures de Lili Parker. Après tout, l'auteure parvient à semer pas mal de petits cailloux pour l'intrigues des prochains tomes en espérant par la même que la romance, trop évidente, réserve quelques surprises (le personnage de Sébastien à par exemple beaucoup éveillé ma curiosité sur la fin malgré les maigres lignes qui lui sont allouées).
Ce n'est pas forcément un mauvais roman mais l'histoire reste un peu trop cliché à mon gout et le manque de profondeur de se dernier ne lui est pas favorable. Du coup, il finit dans la pile des "vite lu, vite oublié". Je pense toutefois prendre la suite puisqu'il me semble qu'il s'agit d'une simple trilogie, que je souhaite connaitre le fin mot de l'histoire et petite cerise sur le gâteau, la couverture de Castelmore me plait beaucoup.

par Caly
Dark Elite, Tome 2 : Marque de l'Ombre Dark Elite, Tome 2 : Marque de l'Ombre
Chloe Neill   
Un bon deuxième tome, plein d'humour, d'action toute minione !
Bref j'ai passé un agreable moment a lire ce deuxième tome, j'attends de voir ce que va donner le 3eme meme si beaucoup de supposition, je pense savoir comment va se terminer.
j'attends de savoir comment va se derouler la relation de Lily et Jason !! vivement le 3eme tome !

par naiky
Dark Elite, Tome 3 : Coup du Sort Dark Elite, Tome 3 : Coup du Sort
Chloe Neill   
Un tome décevant pour moi car comme beaucoup d'autres l'ont fait remarquer beaucoup de questions restent sans réponses ...
Young Elites - L'Intégrale Young Elites - L'Intégrale
Marie Lu   
Peu de lecteurs sur ce site qui ont lu ce livre mais moi je l'ai dévorée du début à la fin j'aime bien ce personnage qui malgré défiguré paraît si belle et complexe et nous fait vivre une telle aventure je ne regrette pas de l'avoir lu
Méfie-toi des étoiles Méfie-toi des étoiles
Elizabeth Craft    Shea Olsen   
https://aliceneverland.com/2018/05/23/mefie-toi-des-etoiles-elizabeth-craft-shea-olsen/

Charlotte a déjà planifié son avenir. Elle vise les meilleures notes, les meilleures écoles pour obtenir le meilleur job qui la sortirait de la spirale infernale qui touche les femmes de sa famille. En effet, ces dernières sont toutes tombées enceintes très jeunes et ont dû élever seule leurs enfants. Charlotte le sait : si elle veut réussir dans la vie, il est hors de question qu’elle dévie une seule seconde de son plan. Pour cela, sortir avec un garçon est totalement prohibé pour elle. Jusqu’au jour où Tate va franchir le pas de la boutique où elle travaille…

J’ai beaucoup aimé la détermination de Charlotte, et j’étais prête à la suivre sur ce point, mais aussi à observer son évolution par rapport à sa relation avec Tate qui va bousculer tous ses plans et ses repères. Sauf que, dès leur rencontre, je n’ai pas réussi à accrocher à ce couple.

On comprend Charlotte et ses difficultés de faire une chose qu’elle s’était interdite jusqu’alors, ce qui est compréhensible. Mais je trouve qu’elle est totalement lunatique sur ce fait et ça m’a vite agacée. A un point que j’avais du mal à comprendre ses réactions, trop excessives, trop dramatiques, trop, tout simplement.

Mais, pour moi, le gros point noir vient de Tate. Car je ne crois absolument pas au fait qu’une star de musique qui se cache depuis des années tombe soudainement amoureuse d’une fille qu’il observe à travers la devanture d’un magasin. Et ça, je n’ai pas réussi à y croire une seule seconde. Du coup, j’avais l’impression que ça allait trop vite et que ce n’était absolument pas plausible. Sans oublier que le gus fait tout pour que Tate sorte avec lui avant de la repousser je ne sais combien de fois avant de revenir la bouche en cœur… Au bout d’un moment le schéma devenait trop répétitif.

Après, je ne cache pas que j’ai lu cette histoire d’une traite en une petite après-midi. La plume des deux auteurs est agréable et fluide et se laisse lire sans problème. Je regrette juste les raccourcis pris dans l’intrigue et le manque d’approfondissement qui aurait été nécessaire pour me faire croire à cette histoire. Malheureusement, cela ne m’aura pas convaincue, et je ressors assez déçue de cette lecture…

par Kesciana
Heal me, Saison 1 : Avant-gout Heal me, Saison 1 : Avant-gout
Julie Bradfer   
J'ai commencé ce livre après avoir été convaincue par le Quatrième de couverture.
On fait la connaissance de Katelyn étudiante en psychologue qui semble et dés les 1res pages se donner un mal considérable pour cacher son passé ,sa vie et ses états d'âme eux autres!
Ses amies ne semblent pas au courant le moins du monde sur ce mystère sombre qui entoure la famille de Katie et surtout concernant Lisa dans tout nous ne savons pas grand chose au final si ce n'est qu'elle est décédé .
Benjamin son frère cadet semble lui aussi enterrer ce passé à sa façon en cumulant les sorties et les déboires...Son point commun avec sa soeur Katelyn est de fuir à tout prix la maison familiale et la fureur empreinte de tristesse de leur mère!
La mère semble ne pas surmonter le passé et pourrit littéralement la vie de ses enfants ;l'absence de son mari n'aide en rien bien au contraire .
Le père brillant par son absence ne semble pas subvenir autant qu'il le faudrait aux besoins de sa famille ce qui passe Katelyn à travailler dans une supérette en parallèle de ses études .
Eden qui lui aussi cache bien ses difficultés quotidienne semble dés sa rencontre attiré inexorablement vers Katie.Leur attirance est tellement forte que l'un et l'autre prennent peur je pense que c'est l'intensité qui les surprend mais également la peur de faire confiance et aussi devoir lacher prise et se dévoiler un peu!
L'un et l'autre se connaissent à peine lorsque la supérette où Katelyn travaille est braquée , de quoi la laisser traumatisée .L'évènement crée une brèche et le flot d'émotion qu'elle s'efforçait de canaliser se déverse désormais à torrent , la moindre émotion étant source de stress pour la gérer !
au départ on la sent proche de ses amies de FAC ainsi que de Dimitri son meilleur ami ; puis lentement la distance se met et encore plus lorsque Dimitri se mêle de sa vie sous prétexte de la mettre en garde , on sent qu'il ne dit pas tout dés le départ et que son intention est de virer Eden du paysage coûte ! La plume de l'auteure est franchement intéressante car elle gère de front 3 intrigues .Celle du passé et présent d'Eden , celle sur Lisa et Katelyn , et enfin sur les brocantages . Le suspense est prenant et haletant on n'en perd pas une miette , l'étreinte passionnée entre Eden et Katelyn est juste la cerise sur le gâteau . Je n'attends qu'une chose c'est le dénouement des intrigues et la j'attends que cela ne soit pas bâclé vu ce super T1 .

par jessyk83
Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
Captive du désir Captive du désir
Alexx Andria   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/captive-du-desir-alexx-andria/

Les Magnetic se suivent mais ne se ressemblent pas. C’est la première réflexion qui me vient en tête en finissant ce dix-neuvième tome de la collection. Entre passion et interrogation, Alexx Andria nous propose une histoire sympathique qui remplit bien sa fonction.

En lisant le résumé, pourtant, j’ai eu un moment de flottement, en me disant qu’encore une fois tous les ingrédients « habituels » étaient présents. C’est donc avec surprise que je me suis laissée prendre par cette romance qui malgré son développement prévisible offre de bons moments et permet de s’évader, pourvu que l’on ne soit pas trop compliqué.

J’ai beaucoup aimé les personnages et particulièrement Luca qui se met totalement à nu pour conquérir celle qui fait battre son cœur. Avec Katherine, ce n’est pas un coup d’un soir ni réellement un amour de jeunesse. Leur situation est plus complexe et leur passif lourd de sens. Il plane une sorte d’épée de Damoclès au-dessus de leur tête qui donne envie de savoir qui cédera le premier.

Parce qu’une chose est sûre : entre eux, le désir est intense, les sentiments sont profonds. Seulement voilà, leurs émotions à leur de peau et le contexte dans lequel ils se trouvent faussent absolument tout. Il faut dire que deux ans auparavant une erreur de jeunesse a tout remis en cause. Et l’on sait que la confiance est une chose bien fragile qu’il est alors bien difficile de redonner lorsque l’on a été blessé de la sorte.

Si j’ai aimé l’ensemble de ce roman, il n’en reste pas moins que j’ai été passablement irrité par l’héroïne. Je comprends les raisons qui la mettent sur ses gardes, mais il faudrait voir à ne pas se buter au point de sans arrêt osciller entre laisser-aller et rigidité. Mon Dieu qu’elle m’a exaspéré, je n’avais qu’une envie : la secouer !

Captive du désir est un livre agréable qui se termine assez rapidement. On s’attache facilement à ce couple (hormis les hésitations de Katherine), on apprécie l’évolution de leur relation et leur entente sexuelle absolument parfaite. À lire donc sans prise de tête.
Love Play Love Play
Alfreda Enwy   
Une histoire vraiment adorable, qui donne un très bon moment détente lecture.
Le précédent tome m'avait vraiment donné envie de découvrir une histoire entre Ryan et Johanna et oh joie ce livre à parfaitement combler mes attentes.
Les personnages sont très attachants et pétillants.
Leurs profils sont très bien exploités et donnent matière à ce roman.
Ce tome m'a bien fait sourire, voire rire, avec des relations entre les personnages très taquines et pas seulement celle des personnages principaux. Nous entre-apercevons des personnages secondaires bien sympathiques et surtout bien entendus Poppy et Éren, qui continuent de filer le parfait amour.
Ce tome m'a aussi crispé sur certains personnages, comme quoi je suis bien entré dans ce roman.
Bien entendu June, la mère de Johanna et Thomas sont les principaux instigateurs de mon envie de les secouer, cependant [spoiler]la réaction de Johanna, et même celle de Ryan, m'ont beaucoup plu. [/spoiler].

L'épilogue conclue très bien cette histoire toute mignonne et j’espère retrouver ces personnages et cet univers dans un prochain tome sur Duke.

par bscmm
Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies Infinite ∞ Love, Tome 4 : Nos infinies insomnies
Alfreda Enwy   
MAGNIFIQUE!! J'adore cette auteure, toutes ces histoires ont de l'émotion, de superbes personnages (féminins et masculins), les personnages secondaires aussi sont géniaux! Whaou j'ai vraiment adoré ma lecture, j'avais adoré les tomes précédents mais celui-ci fait parti de mes préférés de la saga!
Points forts : la forte personnalité du personnage masculin et je dirais également du personnage féminin malgré ce qu'ils ont vécu tous les deux. Les émotions sont superbement bien décrites, on est happé par l'histoire du début à la fin! On ne s'ennuie jamais, l'idée de la liste est toute mignonne. L'épilogue de la fin avec le point de vue de Delsin est le point finale qu'il fallait c'était magique!
Poinst faible : et ba il n'y en a pas!
Pour tous ceux qui aiment les romances et le new adult et ba n'hésitez pas! Ce livre vaut le coup! Ainsi que toute la saga, cette auteure a une façon de conter les choses avec brio!

par xuxu