Livres
472 809
Membres
445 942

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Mon chien Stupide



Description ajoutée par Hillja 2017-11-26T20:03:29+01:00

Résumé

Un énorme chien à tête d’ours, obsédé et très mal élevé, débarque un soir dans la famille en crise d’Henry J. Molise, auteur quinquagénaire raté et désabusé. Dans leur coquette banlieue californienne de Point Dume, ce monstre attachant s’apprête à semer un innommable chaos.

Afficher en entier

Classement en biblio - 196 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par RMarMat 2015-03-28T15:24:20+01:00

Il m'a vraiment dit ça. Merci pour tout. Merci pour l'avoir engendré sans lui demander la permission. Merci pour l'avoir fait entrer de force dans un monde de guerre, de haine et de fanatisme. Merci pour l'avoir accompagné à la porte de l’école qui enseignaient la tricherie, le mensonge, les préjugés et les cruautés en tout genres. Merci pour l'avoir assommé d'un Dieu auquel il n'a jamais cru, de la seule et unique 2glise - que toutes les autres soient damnées. Merci pour lui avoir inculqué la passion des voitures qui provoquerait peut-être un jour sa mort. Merci pour un père qui écrivait des scénarios médiocres, histoires d'amour à l'eau de rose ou bagarres dans lesquelles les bons avaient toujours le dernier mot. Merci pour tout.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mika1204 2019-09-02T14:19:57+02:00
Or

Une très bonne lecture.

Souvent décrié dans les commentaires, mais lié je pense à sa construction et aux thèmes abordés... Car, qu'on ne s'y trompe pas, il est avant tout question d'une critique acerbe de la famille américaine de ces années et des relations entre enfants et parents teinté d'homophobie, xénophobie et autres tares fréquentes dans le white trash. D'où les discours "honteux" reprochés par certains lecteurs mais pourtant tellement logiques dans le contexte.

Au final le chien "Stupide" n'est qu'un intervenant qui passe le narrateur (le père looser) au révélateur de ses échecs familiaux et professionnels. La seule chose à laquelle il se rattache et pour laquelle il éprouve finalement une forme d'amour "pur". Même si ce chien est stupide, obsédé et belliqueux!

Au final une fable ironique et cruelle sur la vie à l'américaine, les hippies, les objecteurs de conscience, les parents démissionnaires et la petite bourgeoisie blanche!

A la fois drôle, grâce aux interventions, pourtant mineures, de ce chien sorti de nulle part, et tellement poignant dans le traitement de la déliquescence familiale de ce père de famille à qui tout échappe.

J'ai beaucoup aimé même si ce texte laisse une trace due à la divergence des sentiments, partagés entre rires, empathie et dégoût... Un chef d'oeuvre malaisant au final

Afficher en entier
Commentaire ajouté par iletristan 2019-05-17T13:20:30+02:00
Argent

Dans un quartier cossu en Californie, Henry Molise, scénariste en mal de travail et d’inspiration, trouve un chien colossal sur sa pelouse. Allant à l’encontre de la volonté de sa famille, Henry va le garder. Ce chien extraverti, pervers, va semer le chaos dans la famille. Cette famille dont Henry en a plus que marre. Il aimerait tant pouvoir tout plaquer et finir sa vie à Rome, renouer avec ses origines italiennes.

Sa femme Harriet, pleine d’attention envers ses enfants, ne se lasse pas de jeter des ultimatum à son mari dont un récurrent : c’est moi ou le chien. Ses quatre enfants squattant la maison et libres comme l’air n’éprouvent pas beaucoup d’amour pour leur père, se chamaillent sans cesse avec lui. Les répliques acerbes fusent d’un côté comme de l’autre.

Et pourtant... Souhaitant plus que tout voir ses enfants quitter la maison et le laisser enfin tranquille, il se met à pleurer quand il ne reste que les souvenirs désuets laissés par ses enfants. La maison trop grande, sa femme s’éloignant de lui, le chien se soumettant à une truie, les rêves de réussite et de voyage tombés à l’eau, il semble prendre conscience que ce qu’il avait et qu’il a laissé se déliter était peut-être la seule chose qui avait de la valeur.

Le style est alerte, les personnages croqués sur le vif. On a l’impression d’être dans une comédie américaine. Un bon scénario.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adzel 2018-03-18T17:46:09+01:00
Bronze

J'ai vraiment eu du mal avec ce roman. Dès le début, les propos racistes et homophobes du père m'ont mise mal à l'aise, je n'appréciais pas le personnage. Quant au chien, il est selon moi trop laissé en retrait, alors que le livre porte quand même son nom.

J'ai donc terminé ce livre sans grande conviction, et en fus déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Meghane-1 2018-01-23T11:59:26+01:00
Lu aussi

Alors je dois commencer cette chronique par un avertissement: ce livre est bourré de cynisme, de personnages imbuvables, et de réflexions très crues. Il ne faut donc pas le prendre au premier degré, car sinon il est certain que vous ne pourrez pas apprécier la lecture. Et j’insiste vraiment, car les propos tenus par les personnages sont bien souvent racistes et homophobes. C’est avec cette écriture très crue et provocante que John Fante va nous peindre le tableau d’une famille très particulière. Henry, écrivain et père de 4 enfants va raconter son quotidien et les difficultés qu’il rencontre aussi bien avec son métier que sa femme et ses enfants. Le chien Stupide n’est en fait qu’un prétexte pour entrer dans la vie de cette famille et découvrir que les liens de ses membres sont fragiles et que le respect des autres n’est pas enseigné. Il est d’ailleurs impossible de s’attacher à ses personnages ingrats ! Même le chien, complètement obsédé, n’est pas attachant ! Le ton que prend l’auteur va permettre de dénoncer les difficultés du métier d’écrivain, mais aussi celle d’être père d’une famille nombreuse avec de jeunes adultes qui prennent leur envol. Il dénonce également la société moderne avec tous ces excès. Au fond, l’auteur utilise l’humour pour décrire une tragédie.

Pour moi, il y a un petit hic avec la fin, j’aurai aimé que les personnages tirent une leçon positive de tout ça, mais il n’en est rien. Ca me gène un peu qu’un auteur utilise des propos racistes et homophobes sans dire à la fin « Non, en fait ce n’est pas bien ». Certes, ça aurait ajouté un côté leçon de vie que tout le monde n’aime pas forcément, mais je trouvais cela nécessaire. D’un autre côté, la fin laisse suggérer que puisque chaque personnage se retrouve seul, comme abandonné, c’est que peut-être ils n’ont pas fait les meilleurs choix de vie…

Bref, c’est une lecture pleine de cynisme, où il est important de ne pas prendre les propos des personnages au pied de la lettre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par domenica 2018-01-21T10:12:42+01:00
Pas apprécié

Contrairement a la majorité ce livre n'as pas été un coup de coeur, je l'ai lu oui mais il ne m'as pas transcendé...

l'histoire de ce chien qui arrive un jour dans le jardin de cette famille, famille au combien bizarre cela dit en passant et le comportement complètement déjanté de cet animal aux pulsions bien particulières...

On traversera la vie de cette famille avec tous leurs personnages et leur vies complètement loufoque mais pour moi ce récit ne m'as rien apporté, une parenthèse littéraire au titre qui reflétera dans ma mémoire l'avis de cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenta3 2017-11-10T15:48:40+01:00
Pas apprécié

Je ne suis pas du tout du même avis que l'auteur du résumé ci-dessus. Le chien apparaît de temps en temps mais n'a pas du tout le premier rôle dans cette histoire que je n'ai pas trouvée loufoque. C'est juste l'histoire d'une famille lambda, un père qui se cherche, une mère perdue car ses enfants quittent un à un le domicile familial et des enfants qui cherchent leurs chemins aidés (ou non) par leur famille et le destin.

Je n'ai pas du tout accroché à ce bouquin, ni à l'histoire , ni à l'humour (puisqu'il paraît que c'est un roman rempli d'humour...), ni au style de l'écriture de l'auteur. Ce livre ne restera pas, je pense, très longtemps dans ma mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanagibalto 2017-08-18T13:14:26+02:00
Lu aussi

Un livre simple qui se lit très vite avec de l'humour et du cynisme. Des personnages drôles. Si vous ne voulez pas vous prendre la tête aujourd'hui en lisant, jetez-vous sur ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jooyce 2016-05-14T13:42:46+02:00
Bronze

Un roman simple qui se lit très vite. L'histoire d'un père de famille, un épisode de sa vie où il voit ses enfants progressivement partir (pour son plus grand plaisir) de chez lui. A la limite du raciste et de l'homophobe parfois quand même, ce pauvre chien gay en prend pour son grade. Quelques passages tout de même très drôles, mais pour reprendre l'un des commentaires, c'est effectivement un bon livre de plage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SerialBookineuse 2016-04-27T18:23:40+02:00
Or

Ce livre, dont le titre fait sourire, m’a directement tapé dans l’œil avec sa drôle de couverture. Il traînait dans ma PAL depuis un petit bout de temps jusqu’à ce que mon ami Smadj de C’est Contagieux! m’empresse de le lire ^^ Je n’ai d’ailleurs pas manqué de le remercier car j’ai passé un excellent moment de lecture !

Mon chien stupide est le premier roman de John Fante que je lis et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je l’ai entamé. L’auteur nous dresse le portait des Molise, qui sont loin d’être conformes au cliché de la famille modèle américaine. Henry -le père-, écrivain médiocre reconverti dans les scénarios de films, tente tant bien que mal de renouer avec le succès. A 50 ans et en pleine crise existentielle, ce dernier rêve secrètement de tout laisser derrière lui et s’envoler pour Rome. Harriet -la mère-, sous ses airs de fée du logis, n’hésite pas à proférer des menaces à l’encontre de son mari, voire à quitter le foyer conjugal à la moindre contrariété. Puis viennent leur quatre enfants : Dominic, l’aîné et militaire de profession, ne s’intéresse qu’aux femmes noires au grand dam de sa mère. Denny, le second fils, cherche par tous les moyens à se dérober au service militaire pour se lancer dans une carrière d’acteur à Hollywood et n’a aucun scrupule à faire faire ses devoirs par sa mère. Tina, l’unique fille de la fratrie, est en couple avec un ancien militaire devenu surfeur -qualifié de clochard des plages par Henry- et considère son père comme un rustre bon à rien. Enfin, Jamie, le petit dernier, suit des cours à l’université et semble le plus équilibré de tous.

Tout ce petit monde va voir son train train quotidien chamboulé avec l’arrivée, un soir d’orage, d’un gros chien japonais qui a élu domicile dans leur jardin. Stupide, sobriquet donné au chien, reflète parfaitement le caractère de ce dernier. En effet, à la fois idiot et à l’orientation sexuelle inhabituelle, ce chien ne va pas manquer de se mettre, ainsi que sa nouvelle famille d’accueil, dans des situations embarrassantes mais pas que. Avec la présence de Stupide, chaque membre de la famille Molise, se révèle peu à peu et les sentiments sont mis à nu, en particulier ceux d’Henry dont la vie de couple et le quotidien, de façon générale, seront affectés par l’émancipation de ses enfants, qui vont peu à peu quitter le nid.

L’intrigue est prenante et du fait que le roman soit assez court, je l’ai lu d’une traite ! John Fante possède un style décapant et une plume affûtée. Les dialogues sont acerbes. Ici pas de faux semblant, les personnages ne se font pas de cadeaux et n’hésitent pas à se balancer les pires vacheries à la figure. Personne n’est épargné et surtout pas le chien. Le gros point fort que j’ai noté, est sans contexte l’humour présent tout au long du récit. Drôlement caustique, ironique et cynique à souhait, Mon chien stupide est un bon remède contre la morosité.

S’il y a une chose que je regrette, c’est le fait que le chien ne soit pas plus mis en avant car avec un titre pareil, je m’attendais à ce que Stupide soit le centre du récit, mais que nenni ! Malgré tout, ce petit détail n’entache pas le plaisir que j’ai eu à suivre les aventures de cette famille peu commune, que sont les Molise.

En bref, Mon chien stupide est une lecture légère mais également touchante et empreinte de sensibilité. Une très bonne entrée en matière pour découvrir l’univers de John Fante, dont je n’hésiterai pas à lire les autres romans !

https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/04/27/mon-chien-stupide-john-fante/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Johanne24 2015-12-09T17:26:51+01:00
Diamant

Premier livre de John Fante lu, réaction : J'en veux encore !

Pourquoi ? Voici une petite liste : Humour noire, histoire noire, caractère idiot, inconscient, parfois immature, une écriture truffée de métaphore de personnification, des commentaires toujours négatifs, vision de la vie négative.

Qu'est-ce que j'adore ce livre ! Qu'est-ce que j'adore cet écrivain ! Cette liste peut paraître négative mais c'est ce qui m'a fait aimé ce livre, évidement chacun s'en fait son propre avis mais si vous avez un quelconque problème avec John Fante on va avoir quelques problèmes à régler capiche ?

A lire, impérativement, à lire !

PS : Je capitule, il y a assez de problèmes dans les livres de John Fante pour que je m'en rajoute une couche. ^^

Afficher en entier

Date de sortie

Mon chien Stupide

  • France : 2017-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

monikaR l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-04T19:49:47+01:00
lily_h l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-15T15:40:26+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 196
Commentaires 23
Extraits 41
Evaluations 42
Note globale 6.59 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode