Livres
462 309
Membres
419 544

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Folize 2019-02-27T17:18:55+01:00

Et pendant un moment interminable, nous restâmes ainsi, là, à observer l’océan. Le monde entier était silencieux, à l’exception des vagues et des halètements discrets de Lola.

Je ne m’étais pas rendu compte à quel point nous n’avions rien dit jusqu’à ce que Brian rompe le silence

- Ce jour-là, au restaurant…

Il garda son attention rivée sur l’eau.

Je l’observais.

- Ouais ?

Il resta silencieux un moment, puis caressa distraitement Lola en parlant.

- Je suis heureux de ne pas m’être dégonflé. Vraiment heureux. Mais j’ai aussi…

Il déglutit.

- Je me suis un peu dégonflé, quand même.

- Comment ça ?

Un silence, puis il inspira longuement.

- Je… je veux dire, tout ce que j’ai dit était vrai. Mais depuis cinq ans, je me botte le cul parce que je voulais également te demander ton numéro.

Je me redressai un peu.

- Vraiment ?

Il acquiesça, toujours sans me regarder.

- Ouais. Je suppose que je ne voulais pas me faire de fausses idées. Je ne savais pas si tu étais gay ou non. Et…

Il rit, un peu gêné, en fixant la lanière du sac à dos qu’il tripotait.

- Je n’ai simplement pas eu les couilles de le faire.

Enfin, il se tourna vers moi, le sourire le plus timide et le plus adorable aux lèvres.

- Donc quand je dis que c’est surréaliste que tu sois là…

Mon cœur fit des choses que je ne savais même pas qu’il pouvait faire, et il me fallut un moment pour retrouver ma voix.

- Je n’avais pas idée.

- Probablement parce que j’étais trop lâche pour le montrer.

Son sourire s’évanouit et il se tourna à nouveau vers l’océan.

- Je n’ai jamais été très doué pour approcher les mecs. Surtout pas…

Je penchai la tête.

- Quoi ?

Il se tourna à nouveau vers moi.

- Regarde-toi, Adam, chuchota-t-il. Tu es magnifique. Tu sais, quand tu t’es trompé dans ma commande ? Je ne l’aurais même pas remarqué si tu n’avais rien dit, parce que j’avais complètement oublié ce que j’avais commandé. J’étais…

Il rougit avant d’ajouter d’une voix douce.

- J’étais trop occupé à te regarder.

Mon esprit se vida et ma bouche s’assécha. Je le dévisageais, sans arriver à croire qu’il venait de dire tout ça. Enfin, je retrouvai ma voix et parvins à murmurer :

- Tu es sérieux ?

Il acquiesça en baissant les yeux.

- J’espère que ça ne va pas rendre les choses bizarres entre nous, maintenant, mais je voulais juste…

Je pris sa main et nous nous figeâmes tous les deux. Il me regarda de nouveau.

- Ça ne va pas rendre les choses bizarres. En fait, j’ai pensé te demander ton numéro ce jour-là, moi aussi.

Ses sourcils se haussèrent et sa main tressaillit sous la mienne.

- Vraiment ?

- Ouais. Avant même que tu me demandes de signer ton carnet, je…

À présent, c’était mon tour de rougir.

- Eh bien, j’ai eu du mal à me souvenir de ce que tu avais commandé aussi, alors voilà.

Brian se mit à rire.

- Bon sang. Nous étions sur la même longueur d’onde sans même nous en rendre compte.

- Pas à l’époque, non.

Je soutins son regard.

Il soutint le mien.

Et étrangement, l’espace entre nous diminua. L’océan sembla s’éloigner et le monde se taire, à l’exception de l’électricité qui crépitait dans l’air tandis que lentement, lentement, nous nous rapprochions. Le sang tambourinait à mes oreilles. Brian retourna sa main et entrelaça nos doigts.

Nos lèvres se rejoignirent, hésitantes. Puis l’un de nous en redemanda, et juste comme ça, le baiser dont j’avais rêvé pendant cinq ans devint réel. Les lèvres de Brian étaient pressées contre les miennes et quand il soupira, son souffle chaud effleura ma joue.

Il libéra sa main de la mienne et pendant une fraction de seconde, je fus déçu de ce contact rompu, avant que son bras ne se glisse autour de ma taille. Je passai moi aussi le bras autour de lui et glissai l’autre main contre son torse, et mon Dieu, quand ses doigts frôlèrent ma barbe, je faillis perdre la tête. Son contact était si doux, son baiser si tendre, que je fondis entre ses mains.

Et c’était avant qu’il n’écarte délicatement mes lèvres pour approfondir le baiser. Ses doigts se glissèrent dans mes cheveux au moment où sa langue se glissait dans ma bouche, et c’était une très bonne chose qu’il ait passé un bras autour de moi, sinon j’aurais clairement chuté du tronc sur lequel nous étions assis.

J’eus l’impression que la marée avait dû venir et repartir au moins trois ou quatre fois avant que Brian pose son front contre le mien, du moins c’était l’impression que j’avais. Sa main était toujours dans mes cheveux, le bout de ses doigts tremblant légèrement contre ma tête.

- Waouh, dit-il d’une voix à peine audible.

- C’est exactement ce que je me disais.

Il se recula un peu pour que nous puissions nous voir. Wow, il était magnifique. Il l’était déjà avant, mais avec les joues un peu rougies et les lèvres légèrement enflées, il était stupéfiant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode