Livres
520 982
Membres
537 035

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Monsieur



Description ajoutée par Mystic_love 2019-06-04T19:36:24+02:00

Résumé

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.

Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu.

Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ?

Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Afficher en entier

Classement en biblio - 757 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par la-voyageuse 2020-01-07T09:52:34+01:00

Alessia ?

Jamais je n’ai réussi à faire chanter mon piano ainsi. Retirant mes chaussures, je parcours le couloir sans un bruit et regarde dans le salon par la porte entrebâillée.

Assise au piano avec sa blouse et son fichu, elle oscille doucement, les yeux fermés. Ses mains courent avec grâce et dextérité sur le clavier. Habitée par la musique, elle joue sans la moindre fausse note. Je l’observe, muet d’admiration.

Elle est incroyable.

Sur tous les plans.

Et je suis complètement envoûté.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Bon, vous avez été plusieurs à me demander mon avis sur Monsieur, donc le voici:

Déjà, quand il est sorti et que j'ai vu toutes ces mauvaises critiques, je me suis dis, à tous les coups je vais adorer et bingo, ça n'a pas loupé. J'en ai vu passer des vertes et des pas mûres concernant ce livre "c'est nul, rien à voir avec fsog", "c'est plat et cliché", "j'aime pas comment c'est écrit" et j'en passe. Je vais répondre au moins à ceux là. Qui a dit qu'un auteur devait se cantonner au même style? La diversité c'est bien et j'ai envie de dire, si vous voulez un style qui ne change pas, contentez vous d'Anna Todd. Je n'ai pas du tout trouvé que c'était plat, au contraire il y a des rebondissements quand aux clichés mis à part que le mec est riche et la fille vierge, je ne vois pas en quoi ce livre est cliché, au contraire, elle aborde des sujets très graves et hélas bien réels (certaines n'ont pas du dépasser le chapitre 3). Venons en à l'écriture. Oh misère! Elle a osé utilisé la narration ? c'est un truc qui me fera toujours rire, à croire que les contes de notre enfance étaient écrit à la première personne. J'ai beaucoup aimé justement ce passage de la première à la troisième personne, j'avais l'impression de lire une histoire et entre nous, c'est un peu le but d'un livre. Bref vous l'aurez compris, j'ai aimé ce livre mais rien ne vous force à en faire autant ?

Afficher en entier
Pas apprécié

LE GRAND RETOUR DE E.L. JAMES... UNE ROMANCE QUI AVAIT DU POTENTIEL MAIS QUI N'A PAS SU ME SÉDUIRE...

J'ai tenté l'aventure MONSIEUR en lecture commune avec Coralie du blog LES TRIBULATIONS DE COCO

Vous connaissez mon goût très prononcé pour la romance... Forcément ma curiosité m'a poussé vers le nouveau roman de E.L. James, le fameux MONSIEUR... Sur le papier, cette romance avait tout pour me plaire, une couverture pleine de charme et un résumé prometteur... Hélas, c'est une déception !

E.L. James n'a pas su me séduire, ni avec ses personnages, ni avec son intrigue qui mêle romance et un petit soupçon de suspense.

J'ai été très vite lassée par cette romance répétitive et qui manquait cruellement d'émotions. Je suis restée de marbre du début à la fin... Je vais tenter d'approfondir mon avis au mieux pour vous livrer mon ressenti. Le but n'est pas de vous dissuader de lire le roman car il remporte déjà un franc succès auprès des lectrices, il n'était tout simplement pas fait pour moi. Mes attentes étaient à des années lumières de ce que le récit nous offre.

UN HÉROS QUI SE TRANSFORME EN PRINCE CHARMANT FACE A UNE HÉROÏNE AU PASSE TROUBLE...

Maxim Trevelyan, alias "Monsieur" a toujours eu la vie facile. "Monsieur" n'a jamais travaillé, a toujours eu toutes les femmes à ses pieds et ne s'est préoccupé que de sa petite personne. Mais suite à un drame familial, Maxim hérite d'un titre dont il ne veut pas qui s'accompagne d'une foule de nouvelles responsabilités. Pauvre garçon... Bref, Maxim voit sa routine de riche aristocrate totalement mise sans dessus dessous... Et il va découvrir que la vie est loin d'être un long fleuve tranquille. Dans la tourmente, il fait la connaissance d'Alessia, sa nouvelle femme de ménage. Sous le charme dès le premier regard, il va tenter d'en savoir plus sur elle. Il est fasciné par Alessia et ce qu'elle dégage. De plus, elle partage la même passion que lui pour la musique et le panio. Luttant légèrement contre son attirance, Maxim va se retrouver au cœur d'une histoire qu'il n'avait pas vu venir aux côtés de sa chère Alessia. Notre héroïne détonne dans l'univers de richesse de Maxim. Elle reste mystérieuse, discrète et un peu craintive devant son patron. Alessia a une histoire surprenante et assez touchante dans l'ensemble.

Le problème principal en ce qui concerne les personnages c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Maxim est détestable au début du roman, son attitude m'a révolté à plusieurs reprises, le genre d'homme à ne se préoccuper que de lui, à noyer son chagrin de manières bien peu nobles... Et là... Paf ! Comme par magie, en un claquement de doigts, il croise sa charmante femme de ménage et il se transforme en prince charmant. Mais c'est genre de l'instantané... Le crapaud qui se transforme en prince en un dixième de seconde. Il devient prévenant, attentionné, ne pense plus qu'à Alessia et à elle seule mais attention ils est toujours très porté sur le sexe. Ses pensées en sont un état flagrant. Même une culotte taille haute visible à travers un tablier arrive à le faire bander. Désolé, mais cela fait vraiment partie de ce qui m'a le plus navré dans son personnage. Il n'y a aucune évolution dans le personnage de Maxim, c'est Jekyll et Mister Hyde quoi ! Ça passe d'un salaud à un homme bien sous tout rapport en l'espace de deux lignes... Cela m'a vraiment gêné, à tel point que je n'ai pas su apprécier Maxim au fil des pages, même s'il est devenu un homme dévoué à sa petite "bonne". Parlons-en d'ailleurs, de cette façon de nommer Alessia dans le roman... Certes, elle est sa femme de ménage, c'est acté, mais cela m'a gêné que Maxim ne cesse de l'appeler, "ma petite femme de ménage", "ma petite bonne"... Je sais que je chipote beaucoup, mais je me suis laissé le temps de la réflexion pour écrire mon avis et il y a finalement tellement de choses qui m'ont dérangée quand j'y pense. Bref, Maxim ne m'a pas plu, ni au début, ni à la fin.

Alessia souffre du cliché de la jeune vierge, innocente jusqu'au bout des doigts mais qui arrive à avoir un orgasme vaginal dès le premier essai... Quelle chanceuse ! Son personnage m'a vraiment intrigué dans le début de l'histoire. Je voulais tellement découvrir ce qu'elle avait vécu, dans quel contexte est-elle arrivée à Londres ? Qu'a-t-elle vécu dans son pays d'origine ? Pourquoi est-elle en danger ? Il y a beaucoup de questions qui affluent autour de son personnage. Son histoire est très touchante et cette jeune femme aussi dans une certaine mesure. Car une fois les révélations faites, l'autrice nous ressasse son histoire et Alessia perd de sa saveur et devient une héroïne de plus qui va tout apprendre auprès d'un ancien homme à femmes.

Les personnages secondaires sont vraiment en arrière plan car E.L. James a tout misé sur la romance alors qu'elle tenait une intrigue avec beaucoup de potentiel. On entrevoit le quotidien de Maxim et on rencontre donc sa mère et sa sœur de manière très brève. On fait la connaissance de Caroline, la belle sœur de Maxim. Un personnage détestable qui m'a passablement énervée. Il y a d'autres protagonistes qui peuplent le récit et qui font avancer l'histoire mais qui n'ont pas forcément retenu mon attention.

UNE INTRIGUE SOUS EXPLOITÉE, NOYÉE SOUS UNE ROMANCE RÉPÉTITIVE !

E.L. James tenait une intrigue avec énormément de potentiel. Je me répète, je le sais :p Mais voilà, quand je vois ce qu'elle en a fait, je suis terriblement déçue. L'autrice imprime un rythme très lent pendant les trois quart de l'histoire. Et tout se précipite sur le fin pour terminer de façon abrupte et inachevé. Alors, oui... ça laisse la porte ouverte à une suite mais franchement !

On nous vend le roman comme un thriller érotique... Si si c'est écrit sur la quatrième de couverture. Et franchement il y avait de quoi en faire une bonne romance à suspense. Tous les éléments étaient là mais vous voyez on a l'impression que l'autrice en a oublié quelques uns dans sa recette et au final cela nous donne une romance qui manque de saveur.

Je me suis vraiment ennuyée en lisant ce roman. Je m'explique, le rythme est très lent, les rebondissements redondants, l'intrigue démarre réellement après 140 pages, on enchaîne avec des révélations et des rebondissements qui m'ont mis en joie... Pour repartir sur un schéma cyclique... Baise, repas, baise, repas ! Tout ce que l'on apprend sur l'héroïne, on nous le rabâche plusieurs fois... On entrevoir aucune des nouvelles responsabilités de Maxim. L'autrice a mis l'accent sur la romance et l'intimité de ses personnages au détriment d'une intrigue qui aurait pu mettre en relief les différences sociales de nos héros, qui aurait pu être plus axé sur l'histoire d'Alessia en donnant plus de profondeur à ce qu'elle a vécu.

Le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous. Tout s'essouffle trop vite et se résous trop facilement. Au moment où je reprenais de l'intérêt pour l'histoire et où je trouvais notre couple plutôt mignon, les répétitions ont totalement douché mon implication dans l'histoire, je n'avais qu'une envie, en finir !

La romance ne m'a donc pas emballée, pas vraiment émue, nos héros sont mignons mais cela devient vite mièvre. Le sexe s'installe et gâche vraiment l'alchimie du couple, j'aurais voulu plus d'émotions. Je crois vraiment au coup de foudre, et ici l'histoire d'amour y ressemble vraiment et cela aurait pu me toucher mais tous les éléments n'étaient pas dans le bon alignement pour me toucher.

Je rebondis sur ce passage de la quatrième de couverture.

DU CŒUR DE LONDRES AUX CORNOUAILLES SAUVAGES EN PASSANT PAR LA BEAUTÉ AUSTÈRE DES BALKANS, MONSIEUR EST UN THRILLER ÉROTIQUE QUI TIENDRA LE LECTEUR EN HALEINE JUSQU’À LA DERNIÈRE PAGE.

J'avais compris que ce roman était une invitation au voyage... La promesse n'a pas été tenue à ce niveau-là étant donné que l'on a très peu de descriptions sur les pays explorés par nos héros. Impossible de vraiment s'y croire.

UNE NARRATION ORIGINALE MAIS PERTURBANTE...

Je voulais revenir un peu sur le style de l'autrice. Un seul constat ! Je n'y suis pas sensible. Je voulais éviter de parler de 50 nuances parce qu'hormis quelques détails qui peuvent être similaires à 50 nuances, l'intrigue n'a rien à voir. Mais... je n'ai pas trouvé l'écriture de E.L. James addictive, du moins pas dans MONSIEUR. C'était beaucoup trop lent, trop détaillé alors que franchement on s'en fout qu'elle repasse dix fois la même chemise et qu'elle doit jeter les préservatifs usagés de Maxim... Elle s'est attardé sur des choses futiles et qui ont traîné en longueur.

L'autrice a choisi une narration originale, étant donné que le point de vue masculin est à la première personne, et le point de vue de l'héroïne à la troisième personne. Mais encore une fois, pourquoi ? Cela a créé une distance entre le lecteur et l'héroïne. Cela a même rendu Alessia moins intéressante par moment. On avait vraiment l'impression qu'elle ne vivait pas dans le même monde que nous. Bref, je pense qu'elle a voulu apporter un côté original, ne pas faire comme tout le monde, mais cela n'a pas eu ma préférence.

EN BREF :

Vous devez vous demander ce que j'ai aimé, non ? J'ai aimé l'idée de départ, le fait que l'autrice oppose des milieux différents. J'ai aimé l'histoire de notre héroïne même si elle est sous exploitée. J'ai aimé notre couple, par moment ils étaient mignons. Et j'ai aimé terminer ce roman :p

Cet avis, je l'ai écris sans filtre car je me suis rendue compte que finalement ce roman n'était pas fait pour moi. Vous voyez la nuance ? Cela n'engage que moi. C'est MON propre ressenti. MES attentes qui n'ont pas été exaucées. C'est les choix de l'autrice qui ne M'ont pas plu, à MOI. J'insiste car le roman a du succès, les coups de cœur pleuvent déjà de toute part c'est donc qu'il plaît à tout un panel de lectrices. Je n'en faisais hélas pas partie.

Je pense que je ne retiendrais que ma lecture commune avec ma copine Coralie qui aura rendu cette lecture plus fun et cela a eu le don de rendre le roman moins soporifique.

Si vous me demandez si vous conseille ce roman, je vous répondrais vraiment de tenter l'aventure, je regrette d'avoir perdu mon temps avec cette lecture, mais ce ne sera pas forcément le cas pour vous !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Camille-59 2020-09-24T21:13:38+02:00
Pas apprécié

Tellement cliché !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mademoiselle-A 2020-09-09T15:55:59+02:00

Comme beaucoup de lecteurs, et surtout de lectrices, que je connais, mon initiation à la littérature érotique s’est faite avec Cinquante nuances de Grey. Et bien que je reconnaisse que la trilogie comporte de nombreux défauts et maladresses, je l’ai cependant suffisamment appréciée pour être curieuse de découvrir le premier roman post best seller international de son autrice. Voici donc comment je me suis plongée dans Monsieur.

Toute sa vie Maxim a été le second, le joker, contrairement à son frère qui avait hérité du titre de leur père et de toutes les responsabilités de ce dernier. Jusque là, sa vie n’a été que fêtes, conquêtes d’un soir et frivolités. Mais quand son frère meurt tragiquement, Maxim est contraint de prendre ses responsabilités, un rôle qu’il n’est pas prêt à assumer. Pas plus qu’il n’est prêt à assumer l’attirance qu’il ressent pour Alessia, sa nouvelle femme de ménage récemment arrivée en Angleterre et qui cache de nombreux secrets. Mais quand le passé déjà compliqué d’Alessia vient se mêler au présent sans dessus dessous de Maxim et que leurs sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens se retrouvent pris au cœur d’une intrigue qui les dépasse.

Il est compliqué pour moi d’écrire cette chronique parce que même quelque jours après la fin de ma lecture, je ne sais toujours pas vraiment ce que j’ai pensé de ce livre. Il y a de bon éléments dans ce roman et j’ai passé un moment de lecture assez agréable et fluide, mais beaucoup de petits détails m’ont empêché de tota- lement m’attacher aux personnages et de me laisser emporter par l’histoire.

En premier lieu parlons des personnages. Maxim et Alessia sont tous les deux des personnages attachants animés par des motivations intéressantes et puissantes, mais comme je l’ai dit un peu plus haut, quelque chose m’a empêché de totalement me prendre d’affection pour eux. J’ai trouvé les personnages trop calibrés, trop lisses et un peu trop clichés chacun dans leur genre : elle dans celui de la vierge innocente mais coura- geuse, lui dans celui du héros à la réputation sulfureuse mais au cœur d’or.

Concernant l’histoire en elle-même à présent, j’ai trouvé la partie thriller du roman et les différents sujets qu’elle soulève assez bien menée mais encore une fois un peu trop cliché et pas toujours très aboutie. Et si par moment j’ai retenu mon souffle en attendant de voir comment les choses allaient tourner, j’ai trouvé que certains arcs narratifs auraient mérité un plus grand développement. Certaines histoires sont notamment res- tées sans réponse, ce qui m’a donné l’impression qu’elles n’étaient pas essentielles et auraient pu être retirées du roman pour permettre de plus développer les autres.

Parlons à présent de l’écriture et du style de l’autrice. Si ce dernier n’a pas particulièrement changé depuis Cinquante nuances de Grey je lui ai trouvé une sonorité parfois un peu trop ampoulée qui m’a maintenue une fois encore hors de l’histoire. Quant à l’alternance des points de vue, elle aurait pu être parfaitement utilisée dans cette histoire si je n’avais pas été déroutée par le fait que les passages du point de vue de Maxim sont à la première personne quand ceux d’Alessia sont à la troisième personne ce qui lui donne un air infantile et à fait que je ne me suis pas autant attachée à elle qu’à lui.

Enfin, parce qu’il s’agit avant tout d’une romance érotique, il est important de parler des scènes de sexe ainsi que des thématiques liées à la romance qui jalonnent le roman. Concernant la sexualité des personnages, j’ai levé les yeux au ciel très fort en découvrant qu’une fois encore l’héroïne est une jeune femme vierge et un peu effarouchée quand le héros lui est un véritable Don Juan, une structure narrative qui m’agace le plus souvent bien qu’ici elle soit justifiée par l’histoire personnelle de chacun des deux personnages. En revanche j’ai aimé les thématiques traitées par ce roman, à commencer par le trafic sexuel que subissent bien des jeunes femmes à travers l’Europe ou encore le fait que toutes les femmes n’aient pas les mêmes droits et la même éducation à travers le continent. Un moyen pour l’autrice de nous rappeler que ce qui est acquis pour certaines d’entre nous sera obtenu au péril d’énormes sacrifices pour d’autres.

Une relecture donc pas totalement désagréable mais qui manquait beaucoup trop à mon goût de profondeur pour que j’ai été totalement embarquée et convaincue par ce roman. Je suis donc allée au bout de l’histoire sans jamais aller plus loin que la surface et je ne pense pas qu’elle laissera un souvenir impérissable dans ma mémoire. Mais je reste néanmoins curieuse de découvrir ce que E. L. James sera capable d’écrire ensuite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sann51 2020-09-07T11:26:26+02:00
Bronze

J'ai moyennement aimé ce livre, l'histoire aurait pu être beaucoup plus complète vu le contexte et je trouve qu'elle est vide, l'auteur ne traite pas en profondeur les aspects, ça manque de consistance et c'est plutôt rébarbatif, bref, déception

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lafeenormande 2020-09-03T22:09:34+02:00
Argent

J'ai découvert ce livre par hasard et ce fut une belle surprise. Les 2 personnages sont attachants. Lui veut l'aider et la secourir mais elle, elle reste malgré tout indépendante même si elle finit par accepter son aide. C'est une jolie histoire d'amour avec des rebondissements. Cependant, j'ai été déçu par la fin qui s'arrête un peu trop rapidement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plou 2020-09-02T22:18:17+02:00
Bronze

L'histoire est très intéressante et a du potentiel mais j'ai énormément de mal avec l'écriture...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimline86 2020-08-30T21:00:42+02:00
Diamant

c'est un livre que j'ai adoré ! La rencontre entre la femme de ménage et le jeune aristocrate, tous deux de très bons musiciens est bien racontée. On retrouve pas mal de détails sans trop en rajouter. On va suivre leur aventures et le début de leur relation amoureuse qui vont nous faire tenir en haleine jusqu'à la dernière page !

J'avais déjà lu la célèbre saga Cinquante Nuances (ma saga chouchou de cette autrice et j'avais adorer sa plume ! Si elle sort d'autres livres je sauterais dessus c'est sur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maite-22 2020-08-17T18:33:38+02:00
Bronze

J'ai adoré malgré les critiques des personnes très intéressés

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cass-6 2020-08-12T21:00:05+02:00
Pas apprécié

Au début j'étais à fond dedans, le lisant d'une traite. Mais arrivée en milieu de livre, le scénario devient lent, mou et cul-cul.

( livre commencé en janvier et terminé difficilement en juin.)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hanayu 2020-08-02T21:54:41+02:00
Lu aussi

J'ignore si c'est parce que j'ai raté le gros "2019" mais, de prime abord par la couverture et le titre, j'imaginais un livre d'époque (se déroulant dans le passé avec de beaux costumes d'antan).

Est-ce ce qui peut expliquer ma déception ? Ma distraction ?

Non.

Car avant d'attaquer la première page j'ai repris connaissance du résumé et donc vu le "2019".

C'est juste plat dans l'ensemble.

Maxim est tout bonnement un "Christian" édulcoré.

(Riche à foison, queutard à volonté, frustré d'intelligence, avec une "chambre interdite"...qui heureusement abrite autre chose !)

La nouvelle Anna s'appelle Alessia. Tout aussi pure cruche naïve un peu terne question tempérament...elle le fait bien sûr saliver à fond !!

Pour lui donner de la profondeur elle a droit à un passé lourd récent. Mais le trait est "forcé" comme pour pousser le lecteur à de l'empathie à son égard. Navrée perso son don pour le piano et ses yeux velours n'ont pas suffi. (Et pourtant c'est grave, ça existe toujours, et ça m'horrifie !) Ainsi son besoin de protecteur est en tout cas justifié. Pauvre "petite chose" !

La "rédemption" de Maxim reste très ciblée à sa seule personne...dommage.(D'ailleurs les "autres"..aucune info sur leur sort..)

J'ai imaginé très rapidement un rebondissement très rocambolesque concernant les bénéfices du "Domaine de chasse"...ai-je eu raison ?!^^

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai cru qu'il existait un lien avec le trafic dont faillit être victime Allesia. En parachutant Olivier en vilain proxénète. Et en décidant que la mort de Kit était un meurtre car il avait tout découvert.

Que nenni !! XD

Le côté : "quelle honte de flasher sur ma femme de ménage" m'a vite saoulé (car répété tout du long), de même que la non effarouchée chanceuse avec ses "il est si beau, si gentil, si beau, si gentil, si (vous avez compris c'est en boucle aussi)."

Idem partie 1 :

Attraction physique non consommée pendant X chapitres

Partie 2 :

On consomme, on surconsomme, on galipette à donf, on remets le couvert sur X pages, jours, chapitres... Et il ne se passe plus rien d'autre que du tringlage tendre.

Partie 3 :

Le sexe est toujours là mais avec une nouvelle fugue imprévue histoire de rajouter des pages supplémentaires et de la tension (mouais).

Ce qui est merveilleux (lol) : le "cousu de fil blanc final" en restant hot, avec des pistes laissées ouvertes pour si possible rajouter des tomes par la suite.

Non merci. Un m'a suffit.^^

Trop de tartine sous la ceinture et de sirop énamouré.

Next !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sandrine-79 2020-07-31T13:16:19+02:00
Bronze

Un début et une fin extrêmement lents.

Une intrigue qui sauve un peu le niveau, d'ou mon 5/10.

Merci à l'auteur de ne pas nous avoir infligé 3 tomes de quasi vide comme pour les 50 nuances.

Je sais, je suis un peu dure !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Monsieur" est sorti 2020-06-03T21:15:51+02:00 en version poche
background Layer 1 03 Juin

Dates de sortie

Monsieur

  • France : 2019-05-29 (Français)
  • France : 2020-06-03 - Poche (Français)
  • Canada : 2019-06-17 (Français)
  • USA : 2019-04-16 (English)

Activité récente

Pimomo l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-08T22:12:30+02:00
daph le place en liste or
2020-08-31T16:33:22+02:00

Titres alternatifs

  • The Mister - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 757
Commentaires 182
Extraits 22
Evaluations 301
Note globale 7.04 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode