Livres
520 103
Membres
535 901

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de Mademoiselle-A

Monsieur


Commentaire ajouté par Mademoiselle-A 2020-09-09T15:55:59+02:00

Comme beaucoup de lecteurs, et surtout de lectrices, que je connais, mon initiation à la littérature érotique s’est faite avec Cinquante nuances de Grey. Et bien que je reconnaisse que la trilogie comporte de nombreux défauts et maladresses, je l’ai cependant suffisamment appréciée pour être curieuse de découvrir le premier roman post best seller international de son autrice. Voici donc comment je me suis plongée dans Monsieur.

Toute sa vie Maxim a été le second, le joker, contrairement à son frère qui avait hérité du titre de leur père et de toutes les responsabilités de ce dernier. Jusque là, sa vie n’a été que fêtes, conquêtes d’un soir et frivolités. Mais quand son frère meurt tragiquement, Maxim est contraint de prendre ses responsabilités, un rôle qu’il n’est pas prêt à assumer. Pas plus qu’il n’est prêt à assumer l’attirance qu’il ressent pour Alessia, sa nouvelle femme de ménage récemment arrivée en Angleterre et qui cache de nombreux secrets. Mais quand le passé déjà compliqué d’Alessia vient se mêler au présent sans dessus dessous de Maxim et que leurs sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens se retrouvent pris au cœur d’une intrigue qui les dépasse.

Il est compliqué pour moi d’écrire cette chronique parce que même quelque jours après la fin de ma lecture, je ne sais toujours pas vraiment ce que j’ai pensé de ce livre. Il y a de bon éléments dans ce roman et j’ai passé un moment de lecture assez agréable et fluide, mais beaucoup de petits détails m’ont empêché de tota- lement m’attacher aux personnages et de me laisser emporter par l’histoire.

En premier lieu parlons des personnages. Maxim et Alessia sont tous les deux des personnages attachants animés par des motivations intéressantes et puissantes, mais comme je l’ai dit un peu plus haut, quelque chose m’a empêché de totalement me prendre d’affection pour eux. J’ai trouvé les personnages trop calibrés, trop lisses et un peu trop clichés chacun dans leur genre : elle dans celui de la vierge innocente mais coura- geuse, lui dans celui du héros à la réputation sulfureuse mais au cœur d’or.

Concernant l’histoire en elle-même à présent, j’ai trouvé la partie thriller du roman et les différents sujets qu’elle soulève assez bien menée mais encore une fois un peu trop cliché et pas toujours très aboutie. Et si par moment j’ai retenu mon souffle en attendant de voir comment les choses allaient tourner, j’ai trouvé que certains arcs narratifs auraient mérité un plus grand développement. Certaines histoires sont notamment res- tées sans réponse, ce qui m’a donné l’impression qu’elles n’étaient pas essentielles et auraient pu être retirées du roman pour permettre de plus développer les autres.

Parlons à présent de l’écriture et du style de l’autrice. Si ce dernier n’a pas particulièrement changé depuis Cinquante nuances de Grey je lui ai trouvé une sonorité parfois un peu trop ampoulée qui m’a maintenue une fois encore hors de l’histoire. Quant à l’alternance des points de vue, elle aurait pu être parfaitement utilisée dans cette histoire si je n’avais pas été déroutée par le fait que les passages du point de vue de Maxim sont à la première personne quand ceux d’Alessia sont à la troisième personne ce qui lui donne un air infantile et à fait que je ne me suis pas autant attachée à elle qu’à lui.

Enfin, parce qu’il s’agit avant tout d’une romance érotique, il est important de parler des scènes de sexe ainsi que des thématiques liées à la romance qui jalonnent le roman. Concernant la sexualité des personnages, j’ai levé les yeux au ciel très fort en découvrant qu’une fois encore l’héroïne est une jeune femme vierge et un peu effarouchée quand le héros lui est un véritable Don Juan, une structure narrative qui m’agace le plus souvent bien qu’ici elle soit justifiée par l’histoire personnelle de chacun des deux personnages. En revanche j’ai aimé les thématiques traitées par ce roman, à commencer par le trafic sexuel que subissent bien des jeunes femmes à travers l’Europe ou encore le fait que toutes les femmes n’aient pas les mêmes droits et la même éducation à travers le continent. Un moyen pour l’autrice de nous rappeler que ce qui est acquis pour certaines d’entre nous sera obtenu au péril d’énormes sacrifices pour d’autres.

Une relecture donc pas totalement désagréable mais qui manquait beaucoup trop à mon goût de profondeur pour que j’ai été totalement embarquée et convaincue par ce roman. Je suis donc allée au bout de l’histoire sans jamais aller plus loin que la surface et je ne pense pas qu’elle laissera un souvenir impérissable dans ma mémoire. Mais je reste néanmoins curieuse de découvrir ce que E. L. James sera capable d’écrire ensuite.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode