Livres
461 214
Membres
417 322

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par RMarMat 2016-02-17T18:47:56+01:00

On a beau colmater, c’est toujours une surprise, l’étendue de notre ignorance.

Afficher en entier
Extrait ajouté par RMarMat 2016-02-17T18:45:17+01:00

Je croirais aux commémorations quand les Allemands viendront pleurer nos morts et que nous irons nous agenouiller sur les tombes d'Algérie, quand les Arabes pleureront les Juifs égorgés et les Juifs, les Palestiniens abattus, quand les Amerloques se recueilleront sur les ruines japonaises et que les Nippons demanderont pardon aux dépouilles chinoises et aux femmes coréennes... Alors là seulement moi aussi j'irai pleurer les morts...

Afficher en entier
Extrait ajouté par RMarMat 2016-02-17T18:43:27+01:00

Le bonheur, le bonheur, il n'y a pas que le bonheur dans la vie, il y a la vie ! Naître, c'est à la portée de tout le monde ! Même moi, je suis né ! Mais il faut devenir ensuite ! Devenir ! Grandir, croître, pousser, grossir (sans enfler), s'abonnir (sans s'abêtir), durer (sans végéter), vieillir (sans trop rajeunir) et mourir sans râler, pour finir... Un gigantesque programme, une vigilance de chaque instant... C'est que l'âge se révolte à tout âge contre l'âge, tu sais !

Afficher en entier
Extrait ajouté par RMarMat 2016-02-17T18:40:21+01:00

D'où ça te vient, cette religion de l'amour, Benjamin ? Où est-ce que tu l'as chopée, cette vérole rose ? Petits coeurs qui puent la fleur, Ce que tu appelles l'amour... au mieux, des appétit. Au pis, des habitudes. Dans tous les cas, une mise en scène. De l'imposture de la séduction jusqu'aux mensonges de la rupture, en passant par les regrets inexprimés et les remords inavouables, rien que des rôles de composition. De la trouille, des combines, des recettes, la voilà la belle amour... Cette sale cuisine pour oublier ce qu'on est ; Et remettre la table tous les jours. Tu nous emmerdes, Benjamin Malaussène, avec l'amour. Change tes yeux. Ouvre la fenêtre. Offre-toi une télé. Lis le journal. Apprends la statistique. Entre en politique. Travaille. Et tu nous en reparleras de la belle amour......

Afficher en entier
Extrait ajouté par RMarMat 2015-02-01T19:12:19+01:00

Nous avions perdu une autre raison de vivre... Cissou que je n'avais pas pleuré sur le moment, levé l'ancre, arraché une de mes attaches au monde, car ce n'était pas un ami que j'avais perdu là, c'était la meilleure part de moi-même comme toujours quand un ami s'en va, une ancre arrachée au cœur de mon être, un morceau de mon cœur sanglant au bout de cette ancre enlevée...

On se réveille avec un enfant perdu, un ami en moins, une guerre en plus, et tout le reste de la route à faire malgré tout, car il paraît que nous aussi nous sommes des raisons de vivre, qu'il ne faut pas ajouter le départ au départ, que le suicide est fatal au cœur des survivant, qu'il faut s'accrocher, s'accrocher quand même, s'accrocher avec les ongles, s'accrocher avec les dents.

Afficher en entier
Extrait ajouté par aliceinwonderland 2013-06-30T19:08:03+02:00

Nouvel extrait

COUDRIER:Je vois se profiler à l'horizon une affaire épouvantable dont vous serez l'épicentre, monsieur Malaussène... Ne protestez pas, c'est à peu près inévitable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Christ-L 2013-04-09T16:45:15+02:00

Comme une femme est belle en ces premiers mois où elle vous fait l’honneur d’être deux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-02-27T17:52:59+01:00

Elle n'a pas seulement des yeux qui voient, elle a des yeux qui montrent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2011-02-27T17:52:59+01:00

Je suis né par curiosité. Y a-t-il une meilleure raison de naître?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Blodeuwedd 2013-11-19T16:34:57+01:00

"- Je vois.

- Qu'est-ce que tu vois ?

- Le projet commun, l'amour rentable. "aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre, mais regarder dans la même direction", ce genre de salades productivistes. L'amour créatif et performant. La manufacture d'amour : "Aux Destins Associés". Le regard bleu horizon : en avant pour l'oeuvre commune et pas de quartier pour ce qui gêne ! A gerber ! On ne fait pas son bonheur dans un plan quinquennal ; encore moins dans un plan séculaire ! En ce qui me concerne, je n'ai pas d'oeuvre à te proposer, pas le plus petit projet, et s'il t'en venait un à l'esprit, préviens-moi vite que je saute en marche."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode