Livres
506 436
Membres
514 755

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

J'ai adoré l'univers très complet que l'auteur a créé. Le rapport avec la musique est vraiment très intéressant. Le seul bémol selon moi est véritablement le manque d'intrigue a certains moments, nécessaire certes afin de développer l'univers, mais c'était un peu léger pour moi sur la fin.

J'ai adoré l'amitié véritablement solide de Kate et August, enfin, comme j'ai vu d'autres commentaires le dire, un livre sans romance. Une amitié platonique ça fait du bien et celle-ci est vraiment belle.

Afficher en entier
Lu aussi

Un premier tome plutôt sympa, j’avais beaucoup entendu parler de la série il y a quelques temps et ma curiosité m’a finalement poussée à la découvrir.

Je n’ai pas été particulièrement touchée par l’histoire, elle est bien écrite, les protagonistes sont plutôt attachants, il y a encore un ou deux ans je l’aurai surement plus apprécié cependant ce genre de livre ne m’attire plus autant, il m’a rappelé de nombreux autres que j’ai pu lire et que je ne relirai pas aujourd’hui.

Je n’ai plus vraiment d’intérêt pour des histoires post-apocalyptiques où les humains font face à des monstres dans un monde ravagé où la paix n’est qu’une image de propagande.

L’ensemble est bien construit, l’intrigue peut être un peu longue à se mettre en place, mais j’ai bien aimé la manière dont les choses sont abordées, avec la narration alternée on a vraiment le temps de comprendre tous les éléments de ce monde avant la rencontre entre les deux personnages. Le lecteur à un point de vue qui lui permet de rester plutôt neutre il ne voit ni August ni Kate comme le « méchant(e) », il voit plutôt deux personnages qui à cause de leur éducation ont des préjugés l’un envers l’autre, mais on ne peut leur en vouloir.

Ce côté Roméo et Juliette saute aux yeux dès le début, peut-être un peu trop d’ailleurs.

Je vais lire le deuxième tome par curiosité et parce que j’ai vraiment apprécié les personnages, mais ce tome ne me laissera pas une impression exceptionnelle.

[lu en VO]

Afficher en entier
Diamant

Monsters, monsters, big and small,

"They're gonna come and eat you all.

Corsai, Corsai, tooth and claw,

Shadow and bone will eat you raw.

Malchai, Malchai, sharp and sly,

Smile and bite and drink you dry.

Sunai, Sunai, eyes like coal,

Sing you a song and steal your soul.

Monsters, monsters, big and small,

They're gonna come and eat you all!"

J'ai adoré ce roman. Encore une fois Victoria Schwab m'émerveille par ses histoires fantastiques et entraînantes.

Plongez dans ce monde rempli d'ombres et de monstres. Plongez dans this savage song vous ne le regretterez pas !

August est un Sunai et Kate une humaine. Chacun appartient à un coté opposé de V-city et à priori ils ne devraient pas se rencontrer/se cotoyer/se parler....

This savage song c'est l'histoire d'une magnifique amitié entre deux ennemis naturels que les circonstances vont rapprocher. Il y a assurément un air de Roméo et Juliette sans la romance et sans la tragédie quiproquo où tout le monde meurt. Merci VE Schwab pour ne pas avoir incorporé une romance inutile ici. C'est assez rafraîchissant pour une fois.

L'univers est très original. J'ai adoré comment l'auteur incorpore les monstres. Ils naissent de la violence et des meurtres humains. Rien que ça. Autant vous dire que plus personne ne sort le soir par peur des ombres dans les ruelles et de ce qui pourrait en sortir. Cela crée une ambiance unique.

Je n'ai pas de mot pour décrire ma lecture si ce n'est que l'expérience vaut sacrément le détour !

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est un énorme coup de coeur.

Etant déjà très fan des livres de Victoria Schwab, celui là n'échappe pas à la règle.

On retrouve une histoire pleine de noirceur, de suspense, de trahison et d'amitié. Vraiment je ne peux que vous le conseiller !!

Afficher en entier
Bronze

J'avais envie de me lancer dans les romans de Victoria Schwab, et le hasard a fait que c'est "This Savage Song" qui a ouvert le bal.

Je ne m'attendais à rien, car je ne savais presque rien sur l'histoire avant de l'ouvrir. Et pourtant j'ai été un petit peu déçue...

Tout m'a semblé un petit peu vide : le monde, les personnages, l'histoire...

Pourtant je reconnais la créativité de l'auteure, j'ai aimé le concept des 3 monstres et l'action était présente... mais je n'ai pas été subjuguée.

Je ne sais même pas quoi reprocher à ce livre de manière précise, je ne me suis pas ennuyée, mais globalement pour résumer mon impression (et cela se ressent dans mon commentaire), ce sera un haussement d'épaules.

Afficher en entier

Est-ce que quelqu’un sais si ce livre va sortir en français un jour car je n’ai aucune information à ce sujet?

Afficher en entier
Or

J'ai absolument adoré ce livre.

J'adore l'écriture si poétique de V. Schwab, la construction progressive de son monde, le fait qu'on ne sache jamais où va aller son histoire, et bien sûr ses merveilleux personnages qui m'ont énormément touchés. Ils sont toujours si complexes, ayant souvent à faire avec leurs propres monstruosité en plus du monstrueux monde dans lequel ils existent.

Afficher en entier
Diamant

Ma note: 4.5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/04/06/monsters-of-verity-tome-1-this-savage-song-de-v-e-schwab/

“Monsters, monsters, big and small,

They’re gonna come and eat you all.

Corsai, Corsai, tooth and claw,

Shadow and bone will eat you raw.

Malchai, Malchai, sharp and sly,

Smile and bite and drink you dry.

Sunai, Sunai, eyes like coal,

Sing you a song and steal your soul.

Monsters, monsters, big and small,

They’re gonna come and eat you all!”

Par où commencer ?

J’ai découvert les livres de Victoria l’année dernière, et je suis immédiatement tombée amoureuse de sa plume. J’ai eu l’occasion de lire sa trilogie Shades of Magic, ainsi que Vicious, et depuis je n’ai qu’une envie : découvrir sa duologie Monsters of Verity, dont je n’ai entendu que du bien. Mais en même temps j’avais un peu peur : avec tous ces supers avis que j’ai pu lire dessus, et sans compter le fait que mes amies sont complètement amoureuses de ces livres, forcément j’appréhendais de me lancer pour être déçue au final.

Mais bien sûr, comme à chaque fois lorsqu’il s’agit des livres de Victoria, ça n’a pas été le cas.

Certes, au début le rythme est assez lent, mais les personnages sont tellement bien développés et les plot-twists tellement surprenants, qu’assez rapidement je me suis retrouvée accro à ma lecture (et quand je ne lisais pas, je passais mon temps à imaginer ce qu’il se passerait ensuite).

J’ai adoré les personnages de Kate et August (surtout ce dernier, on va pas se mentir haha) : comme je l’ai dit un peu plus haut, ils sont extrêmement bien développés, et ils ont une super alchimie ensemble. Il ne faut pas beaucoup de temps pour voir à quel points ces personnages sont profonds et travaillés, et surtout il ne faut pas beaucoup de temps pour les aimer.

“It hurts,” he whispered.

“What does?” asked Kate.

“Being. Not being. Giving in. Holding out. No matter what I do, it hurts.” Kate tipped her head back against the tub. “That’s life, August,” she said. “You wanted to feel alive, right? It doesn’t matter if you’re monster or human. Living hurts.”

Bien qu’ils paraissent aux antipodes l’un de l’autre, ils se ressemblent bien plus qu’ils ne veulent l’admettre.

Kate est une humaine, mais fait tout pour paraître odieuse et monstrueuse dans le seul but de rendre son père fier. Ce dernier contrôle les monstres de la partie Nord de la ville de Verity, leur donnant l’autorisation de ne s’attaquer qu’aux personnes qui ne portent pas de médaillon, et ne paye donc pas pour sa protection. Mais bien sûr sous cette carapace froide, Kate est une jeune fille encore profondément affectée par la mort de sa mère plusieurs années plus tôt, et surtout en quête de la reconnaissance de son père.

August quant à lui est un Sunai: un monstre à l’apparence humaine, capable de ‘voler’ l’âme d’une personne ayant commis un pêché lorsqu’il joue de la musique. Malgré le fait qu’il soit bel et bien un monstre, tout ce qu’il souhaite est de se sentir humain et d’avoir une vie ‘normal’. Mais ce n’est pas simple, d’autant plus qu’il est le fils adoptif du principal adversaire du père de Kate. Son personnage m’a énormément touché, on voit très bien qu’il est déchiré entre son envie d’être humain et sa condition de Sunai, qui l’oblige à se nourrir de l’âme de pêcheurs alors que ça le révulse.

“It was a cruel trick of the universe, thought August, that he only felt human after doing something monstrous.”

Un concours de circonstances les réunit, et bien qu’au début ils soient suspicieux l’un de l’autre, ils vont apprendre à se connaître mais surtout à se faire confiance.

Il faut savoir qu’il n’y a absolument pas de romance dans ce livre, et franchement ça fait du bien ! Certes, on voit bien l’alchimie entre Kate et August, et je ne peux m’empêcher de les shipper ensemble, mais il ne se passe rien entre eux (en tout cas pas dans ce tome).

Comme toujours quand il s’agit des livres de Victoria, même les personnages secondaires ont leur importance et ne servent pas juste de décor. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, ils ne nous laissent pas indifférent et ont un rôle important pour l’histoire.

Je l’avoue, il m’a fallu un certain temps pour comprendre entièrement l’univers imaginé par Victoria, mais une fois que c’était le cas, j’étais en complète admiration. L’origine de ces monstres est tellement bien pensée, et une partie de moi espère voir un peu plus de ça en dehors de Verity (après tout, je ne pense pas que ce phénomène se passe uniquement dans cette ville).

Tout dans ce livre était tellement bien pensé, original et complexe. Avant de me lancer dans ma lecture j’avais peur d’avoir une impression de déjà vu, puisqu’il s’agit d’une dystopie, et pour moi tout avait déjà été fait dans ce genre. Mais j’étais contente de voir que j’avais tord.

This Savage Song a frôlé le coup de cœur. De très près. J’ai a-do-ré ma lecture (comme toujours quand il s’agit des livres de Victoria), et je pleurs intérieurement en me disant qu’il n’y a que deux tomes, donc ça va se finir très vite. Et je ne suis pas prête pour ça ! J’aime beaucoup trop ces personnages pour les laisser. En tout cas je vous recommande vraiment ce livre !

Afficher en entier
Argent

Une atmosphère post-apocalyptique, des monstres qui ont envahi une ville divisée en deux camps, dont la paix ne tient qu'à une fragile trêve... Au résumé, on ne peut s'empêcher d'avoir une légère impression de déjà-lu. Et pourtant, la magie Victoria Schwab opère, comme toujours !

Kate et August sont très rapidement attachants, avec leurs accents de Roméo et Juliette, la romance en moins. Qu'il est bon d'échapper à la si conventionnelle amourette adolescente de la plupart des romans YA !

Kate, fille du tyrannique Harker qui dirige la partie Nord de Verity, renie de son mieux son humanité, cherchant sans cesse à se faire plus forte, plus implacable, pour prouver qu'elle est la fille de son père et gagner son respect. Son amour.

August est le fils adoptif de Flynn, l'idéaliste qui dirige la partie Sud de Verity. Et lui... Fait tout pour préserver l'humanité qui est en lui. Car il est l'un des trois Sunai existants, des monstres qui dévorent l'âme de leurs victimes.

Et quand ces deux-là se rencontrent, ça fait des étincelles ! J'ai beaucoup aimé leurs interactions, la manière dont leur relation se construit et évolue.

C'est une œuvre plus jeunesse que les précédents ouvrages de cette auteur, mais paradoxalement, je la trouve beaucoup plus sombre. On est loin d'un univers édulcoré, où la monstruosité est à peine évoquée, et les scènes sanglantes ne manquent pas. La raison pour laquelle les monstres apparaissent est intéressante, et on se demande souvent au cours de la lecture qui est le plus monstrueux entre l'homme et la créature. Une absence de manichéisme agréable, qu'on retrouvait déjà dans le roman Vicious.

Si l'intrigue est un peu simple, voire prévisible, elle est rattrapée par son côté entraînant et les aspects évoqués ci-dessus.

Afficher en entier
Diamant

Quelques fois, il est plus difficile de dire pourquoi on a aimé (dans le cas de ce roman, adoré) un roman que de dire pourquoi on ne l'a pas aimé.

C'est le cas pour moi avec This savage song. Avec ce livre, j'ai passé un excellent moment et j'ai compris et adhéré aux messages qu'il véhicule. Je ne saurais en dire plus car quelques fois, les mots ne permettent pas d'exprimer tout ce que la lecture d'un livre nous a apporté.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode