Livres
506 428
Membres
514 746

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Monsters of Verity, tome 2 : Our Dark Duet



Description ajoutée par RavenAtlas 2019-07-25T19:22:18+02:00

Résumé

THE WORLD IS BREAKING. AND SO ARE THEY.

KATE HARKER isn't afraid of monsters. She hunts them. And she's good at it.

AUGUST FLYNN once yearned to be human. He has a part to play. And he will play it, no matter the cost.

THE WAR HAS BEGUN.

THE MONSTERS ARE WINNING.

Kate will have to return to Verity. August will have to let her back in. And a new monster is waiting—one that feeds on chaos and brings out its victims' inner demons.

Which will be harder to conquer: the monsters they face, or the monsters within?

Afficher en entier

Classement en biblio - 40 lecteurs

Extrait

People were messy. They were defined not only by what they’d done, but by what they would have done, under different circumstances, molded as much by their regrets as their actions, choices they stood by and those they wished they could undo. Of course, there was no going back – time only moved forward – but people could change.

For worse.

And for better.

It wasn’t easy. The world was complicated. Life was hard. And so often, living hurt.

So make it worth the pain.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Déçue par cette suite, l'évolution des personnages sur le principe est chouette mais les changements de points de vues en permanence ont vraiment embrouillé ma lecture. Notamment le point du vue du grand méchant (désolé je me souviens déjà plus du nom) et cette rivalité avec Spoiler(cliquez pour révéler) le double version démon de Kate. C'était bien sur le principe mais c'était vraiment excessif.

Les amis de Kate au début ne servent à rien, on les oublie et on se dit juste "mince, pourquoi j'ai lu cette partie du livre, ça n'a servi a rien". Je pense que l'auteur a voulu rajouter trop de nouveaux personnages et personnellement je les ai juste mélangés. J'aurais préféré un tome où on se concentrait vraiment sur nos personnages principaux et quelques secondaires. Après tout c'est eux que j'ai adoré dans le tome 1 et que je voulais retrouver.

La fin, contrairement à beaucoup d'avis ici, ne m'a pas surprise. On parle de V. Schwab après tout. Spoiler(cliquez pour révéler)C'est vrai que je voyais mal une autre fin mais c'était un peu mélodramatique je trouve. Je suis peut-être influencée car le véritable dénouement à pris tellement de temps à arriver que j'ai finis par survoler certains passages mais c'est comme ça que je le vois.

Dommage que l'on ait pas eu plus d'information sur le "Chaos Eater". Après tout pourquoi mettre un méchant quand on peut en mettre deux? Manque de développement sur ce point.

Mes avis semblent fort négatifs mais je vous jure j'ai du mal quand j'adore l'univers et que les personnages me déçoivent. Double trahison vous voyez?

Afficher en entier
Pas apprécié

Je suis extrêmement déçue par cette suite, clairement ça a gâché mon beau coup de coeur pour le premier tome.

J'avais vraiment adoré This Savage Song, ce monde original où les actes violents engendrent des monstres qui dès la nuit tombée se nourrissent d'humains.

Clairement, cette suite n'a rien à voir, on a une nouvelle intrigue mais au final pas de réelle explication sur le fond... J'ai trouvé que c'était une suite écrite juste histoire d'en écrire une, mais rien de ce qui était présent dans le tome 1 ne se trouve ici !

Les scènes avec la musique ne sont que trop rares, le récit est très plat et il y a trop de blabla pour au final pas grand chose. Quant aux personnages, ils n'ont rien à voir avec le premier tome, ce que j'ai trouvé complètement incompréhensible ?!

En bref, j'aurais tellement aimé que This Savage Song soit un one-shot... Je regrette d'avoir lu Our Dark Duet, qui plus est je me suis forcée pour être d'autant plus déçue !

Bonne lecture tout de même !

Sacha

Afficher en entier
Diamant

"There were two kinds of monsters, the kind that hunted the streets and the kind that lived in your head. She could fight the first, but the second was more dangerous. It was always, always, always a step ahead.”

c'est la Fin d'une ère !!!!! Oui je sais, je suis terriblement mélodramatique MAIS, cette saga va me manquer.

J'ai bien entendu adoré cette suite. This savage song m'avait énormément plu et j'attendais donc beaucoup de ce roman.

Verdict: à la hauteur de mes attentes! ❤

J'ai lu This savage song en août et une fois n'est pas coutume, je n'ai pas attendu très longtemps avant de me plonger dans Our dark duet. Déjà ça en dit long sur mon intérêt pour la série.

Our dark duet reprend 6 mois après les événements du précédent tome. Kate est dans une nouvelle ville: Prosperity. Qui dit nouveau cadre, dit nouveaux personnages.

On rencontre donc les Wardens. C'est un groupe de jeunes très attendrissants. Tous ont leur petite touche qui amène quelque chose à l'histoire. On ne les voit pas longtemps mais le peu dont on a le droit était sympa. Ça a rendu l'éloignement de Kate de Verity rapide.

Kate est égale à elle même, une vraie bad ass et un bulldozer. Elle est très impressionnante ça c'est sûr. Madame s'est reconvertie en chasseuse de monstre rien que ça !

Auguste, lui est resté à Verity et il n'a pas chômé.....

J'adore Auguste et son violon. Il est lui aussi très impressionnant mais dans un autre style. On a envie d'enlacer Auguste. je l'imagine avec un petit sourire torturé sur le visage et en train de penser à tout ce qu'il pourrait faire pour plaire à tout le monde. Il est clairement préoccupé dans ce tome. Ce qu'il a fait le hante et ça la changé....

Pendant un temps, j'ai été un peu nostalgique de l'ancien Auguste mais j'avoue que j'ai bien aimé certaines nouvelles facettes de son personnage. Le nouvel Auguste est plus sombre et plus impitoyable....

Verity est le coeur d'une guerre entre Monstres et humains. Sloan a pris le pouvoir et sème le chaos. Je n'ai pas compris tout de suite à quel point Victoria Schwab était sérieuse avec sa guerre. Quand je l'ai compris, j'ai freiné ma lecture car je ne voulais pas atteindre la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)et mon dieu, j'ai eu raison. Cette fin était très triste pour mon petit coeur. Kate s'est battu jusqu'à la fin et c'était plus réaliste qu'elle meure j'imagine mais c'est dur de voir partir un personnage pour lequel on s'est attaché partir en fumé comme ça ...

L'écriture de l'auteur est toujours aussi plaisante et entraînante. Les pages défilent à une vitesse folle.

Our dark duet nous offre des nouveaux monstres. On en a un qui mange des cœurs humains et un autre qui se nourrit de chaos et de violence. J'aurai juste voulu en savoir plus sur eux. Comment naissent-ils notamment ?

Et parlons d'Alice. Quel sangsue celle là. C'était quelque chose de la voir en action. C'était parfait.

Our dark duet m'a beaucoup plu, c'était poétique et addictif. J'aurai bien sur voulu que ça ne finisse jamais. Mais toute les bonnes choses on une fin....

Je conseille cette duologie de tout coeur. Elle vaut vraiment le détour.

Afficher en entier
Bronze

Après avoir été plutôt déçue par le premier tome ma curiosité l'a quand même emporté et je me suis plongée dans le deuxième.

le début m'a presque découragée, comme le tome précédent il y a beaucoup d'aspects de l'histoire qui ne me plaisent pas pus que ça, cependant à la différence du tome précédent j'ai été surprise par les événements du milieu du livre.

Je dois avouer l'avoir lu plutôt vite (peut-être un peu trop pour pouvoir réellement l'apprécier, je ne suis certainement pas la meilleure juge concernant ce livre) mais une fois arrivée à la fin j'ai trouvé mon cœur un peu brisé et des larmes dans mes yeux. Spoiler(cliquez pour révéler)Je lis rarement des livres qui finissent mal, ne serait-ce que pour un seul des personnages, et encore moins souvent des livres dont la triste fin n'est pas annoncée dès le début, cette surprise est peut-être due à ma lecture trop hâtive mais elle m'a arrêtée net

Les deux personnages que l'on pouvait soupçonner d'éprouver des sentiments l'un pour l'autre dans le premier le confirment mais tout reste dans la retenue ce qui est plutôt agréable pour une fois. J'ai été très touchée par la manière dont Kate ancre August dans la réalité, parfois la douleur vaut en effet le coup d'être endurée.

Je ne m'étale pas plus, après tout je m'en veux un peu d'avoir "bâclé" la lecture d'une partie de ce livre, que cela me serve de leçon... une fin de série bien meilleure que son début.

[Lu en VO]

Afficher en entier
Diamant

Clairement cette duologie est incroyable !

Le travail sur l'univers gore et angoissant, l'évolution des personnages au fil des chapitres et cette FIN...

Mon dieu mais que j'aime les livres de VE Schwab.

Afficher en entier
Or

Là je dis oui. Cette suite de "This Savage Song" m'a donné ce qu'il m'avait manqué dans le premier tome. Les personnages, ainsi que l'univers, m'ont semblé plus intéressants, plus développés, et j'ai pu m'investir émotionnellement dans ce roman.

Après un début laborieux avec les cinquantes premières pages, où je n'arrivais pas vraiment à me lancer dans l'histoire - craignant d'être déçue j'imagine - je l'ai dévoré sur deux jours.

Le scénario était bien ficelé, j'ai aimé cette alternance de point de vue entre Kate et August, qui apporte beaucoup à l'histoire. Et l'arrivée de ce nouveau monstre à Prosperity, qui au final va réunir les deux destins à Verity, a vraiment éveillé mon intérêt. J'ai même trouvé dommage qu'on en sache pas plus sur sa naissance, et pourquoi il est comme il est et fait ce qu'il fait. J'aurais aimé un parallèle avec l'acte humain qui l'a fait naître.

Autre bémol aussi, j'ai trouvé dommage qu'on ne retrouve pas les "Wardens" - le groupe au sein duquel on retrouvait Kate au début. Je les trouvais attachants, et ils méritaient plus que quelques pages.

La fin m'a semblé brutale également. L'univers unique bâti par Victoria Schwab méritait plus de détails. Je pense notamment aux monstres, leur création, leur connexion avec la psychologie humaine... Au final, je n'ai pas l'impression d'en savoir plus qu'à la fin de "This Savage Song", et c'est dommage. Il me reste vraiment un sentiment d'inachevé, j'aurais aimé en savoir plus.

Je reste tout de même très contente de cette lecture. D'autant plus que, après avoir été déçue du premier tome, je ne sais pas si j'aurais continué cette duology si je n'avais pas acheté les deux tomes en même temps.

Mais je suis très heureuse de l'avoir fait. Cette suite mérite vraiment d'être lue.

Afficher en entier
Or

J'avais bâti tant d'attentes sur ce second tome après avoir lu This Savage Song que je n'ai pas pu m'empêcher d'être un peu déçu par Our Dark Duet.

On y retrouve la noirceur et la mélancolie qui habitent le premier tome, la violence de Verity et ces monstres et l'atmosphère un brin angoissante. V.E. Schwab réussi a donner vie à des personnages humains, monstrueusement humains dans leurs faiblesses et leurs émotions, leur courage et leur compromissions. Et nous faut nous interroger a propose de qui, des humains ou des monstres, sont parfois le plus inhumain ou le moins monstrueux. Le tout servi par une plume aiguisé et volontiers poétique.

Pour moi, la déception venait du côté un peu attendu de l'intrigue, des dialogues parfois "téléphonée" entre Auguste et Kate qui ont perdu de la fraîcheur du premier tome. De même, la conclusion du livre semble ouvrir sur une suite possible, laissant des portes ouvertes comme si l'auteur avait voulu se ménager un espace pour poursuivre la série... Dommage quand on s'attend à lire le second tome d'une duologie et par la même trouver une certaine forme de conclusion a cette histoire. Peut être était ce une volonté de l'auteur ? Une façon de laisser vivre ses personnages une fois le livre refermé ? Quoiqu'il en soit j'étais un peu déstabilisé par cette conclusion un peu ...frustrante

C'est donc plutôt contente mais un brin déçue que j'ai achevé cette lecture.

Afficher en entier
Argent

Je suis tout de suite entrée dans l'histoire, dès les premières pages, même si j'avoue avoir oublié la plupart des événements majeurs du premier tome. Ça ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture, recollant les morceaux au fil des pages. Encore une fois, la redoutable efficacité de Victoria Schwab est de mise : l'intrigue est tout de suite accrocheuse et tient en haleine tout du long.

Je pense avoir quand même préféré le tome 1, peut-être grâce à la découverte de l'univers. C'est toujours aussi sombre, mais ici, certaines péripéties m'ont semblé convenues, et en dehors de Verity, le monde semble manquer de substance. Prosperity est à peine esquissée, de même que ses propres monstres Spoiler(cliquez pour révéler)(qui ne sont pas les mêmes que ceux de Verity, donc pas de Malchai ou de Corsai, on ne va pas me faire croire qu'il n'y a pas un seul meurtre là-bas, et inversement, j'ai peine à croire qu'il n'existe pas à Verity les crimes qui font naître les monstres qu'on trouve à Prosperity) là-bas et le fameux 'Chaos Eater'. J'aurais aimé en apprendre plus, ou au moins que des pistes soient lancées, mais non, ça n'est simplement pas évoqué et c'est un peu frustrant.

J'ai aimé retrouver Kate et August, tous deux très attachants à leur manière, et toujours bien développés. Les autres personnages sont malheureusement un peu en retrait, même les nouveaux protagonistes comme Soro, ou Alice qui m'a semblé un peu caricaturale.

Ça reste une bonne conclusion à cette duologie, pleine d'émotions.

Afficher en entier
Diamant

Ma note: 5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/04/23/monsters-of-verity-tome-2-our-dark-duet-de-v-e-schwab/

“There were two kinds of monsters, the kind that hunted the streets and the kind that lived in your head. She could fight the first, but the second was more dangerous. It was always, always, always a step ahead.”

Vous l’aurez remarqué si vous suivez plus ou moins mes lectures, mais généralement quand je lis une série, qu’il s’agisse d’une duologie, d’une trilogie ou autre: je prends mon temps pour lire les tomes. Il est de plus en plus rare que je lise plusieurs tomes d’affilé, ça me permet de prolonger un peu le plaisir (surtout quand je sais que la saga est finie).

Pourtant, une fois This Savage Song terminé, je n’ai pas su résister je me suis lancée dans le second tome.

Ce tome était juste génial ! Vraiment. Je suis à la fois heureuse et triste de l’avoir lu aussi vite: heureuse parce que j’ai tellement aimé ma lecture, et triste parce que… ben… c’était le dernier tome. Et j’aurai tellement aimé qu’il y ait au moins un autre tome (mais comme on dit toujours, toutes les bonnes choses ont une fin).

Et puis il faut le dire, je ne m’attendais pas à aimer autant ma lecture. Bon, d’accord, je m’attendais à l’adorer, puisque c’était le cas du tome précédent, mais il n’empêche que je ne m’attendais pas à ça. Si le tome précédent avait été un peu prévisible par moments, ce n’étais pas du tout le cas de celui-ci !

Spoiler alert: préparez les mouchoirs pour ce livre (conseil d’amie)

“People were messy. They were defined not only by what they’d done, but by what they would have done, under different circumstances, molded as much by their regrets as their actions, choices they stood by and those they wished they could undo. Of course, there was no going back – time only moved forward – but people could change.

For worse.

And for better.

It wasn’t easy. The world was complicated. Life was hard. And so often, living hurt.

So make it worth the pain.”

Our Dark Duet a été tout ce que j’espérais, et plus encore !

J’avoue qu’au tout début j’ai été un peu déstabilisée par le changement plutôt radical de comportement d’August. C’est un changement logique, certes (ceux qui ont lu les livres savent pourquoi je dis ça), mais il n’empêche que ça faisait bizarre de voir un August aussi différent que dans le premier tome. Il est plus froid, plus distant, et rappelle un peu son frère. Ça ne m’a pas empêché de continuer de l’aimer (et même de l’aimer encore plus !)

Kate quant à elle reste fidèle à elle-même. Elle a évolué depuis le premier tome, je ne dis pas le contraire, mais on a aucun mal à la reconnaître: elle préfère ne pas s’attacher aux autres, et même si elle a fait la connaissance d’un groupe de personne, on sent qu’elle préfère la jouer solo.

Au début de Our Dark Duet on la retrouve à Prosperity, une autre ville, et j’ai vraiment adoré découvrir ce qu’il se passait à l’extérieur de Verity. Mais j’avoue que l’éternelle insatiable que je suis a besoin de plus.

Je ne suis jamais satisfaite, je sais haha. En même temps c’est pas étonnant, on nous donne un aperçu de ce qu’il se passe ailleurs qu’à Verity, donc normal que je demande plus ! (une partie de moi espère qu’une sorte de suite sur les autres villes de cet univers soit prévue #l’espoirfaitvivre)

Ce livre m’a complètement retournée, du début à la fin. Comme toujours, la plume de Victoria est très addictive, si bien qu’une fois lancée, j’avais beaucoup de mal à m’arrêter. Les retournements de situation étaient incroyables, la nouvelle menace aussi dangereuse que surprenante.

J’ai eu peur pour nos personnages tout au long du livre. J’ai d’ailleurs pleuré à la fin (dans le bus!), donc heureusement que j’avais des mouchoirs avec moi.

“Mourning was its own kind of music—the sound of so many hearts, of so many breaths, of so many standing together.”

Après je ne peux pas vous parler plus de l’intrigue sans risquer de vous révéler certains détails de la fin du tome précédent, mais sachez que si This Savage Song ne vous a pas convaincu, je pense que ce tome en sera capable.

Tout comme le premier tome, Our Dark Duet a été un coup de cœur pour moi. L’univers imaginé par Victoria est tellement unique et complexe, ses personnages tellement travaillés et l’intrigue tellement incroyable, je ne pouvais que tomber amoureuse de cette duologie ! Ce tome rassemblait tout ce que j’aime: il y avait une très bonne dose d’action, de world-building, de développement des personnages, et même un tout petit peu de romance.

Alors forcément, je ne peux que vous recommander cette duologie ! Et pour ceux qui ne lisent qu’en français, elle sera normalement bientôt traduite par Lumen, donc vous n’aurez plus aucune excuse !

Afficher en entier
Or

Une excellente lecture, je ne m'attendais pas à moins de la part de V.E. Schwab. Our dark duet est donc la suite et fin de This savage song, et je dois dire que j'ai préféré ce second tome au premier. Sûrement parce que, lorsque This savage song commençait plutôt lentement avec une phase d'introduction à l'univers un peu complexe, dans Our dark duet, on entre directement dans l'action. V.E. Schwab à ce talent de nous faire éprouver quelque chose pour les personnages, chacun d'eux, ils ont cette présence qui les rend mémorables.

Ce tome voit éclore la guerre entre les deux camps de Verity. D'un côté celui de Henry Flynn et de l'humanité, et de l'autre celui de Sloan, qui a pris le contrôle après la mort de Callum Harker, réduit les humains en esclavage et donné le pouvoir aux monstres. Kate a fui la ville pour s'installer à Prosperity, pour s'apercevoir que là aussi, des monstres avaient commencé à faire leur apparition. Elle se transforme alors en chasseuses pour tenter d'endiguer l'épidémie. de son côté, August est devenu un membre à part entière des FTF. Son rôle est de récolter les âmes des "pêcheurs" dans chaque nouveau groupe venu trouver refuge chez eux, et cela lui cause beaucoup de remises en questions.

L'auteure apporte toujours un soin particulier à la construction de ses histoires, Our dark duet ne fait pas exception. L'enchaînement des chapitres, d'abord : on passe principalement du point de vue de Kate à celui d'August, avec des chapitres longs pour chacun d'eux lorsqu'ils sont éloignés l'un de l'autre, puis des passages de plus en plus courts avant de passer de l'un à l'autre, pour mimer leur rapprochement géographique progressif. Cela renforce l'effet d'attente pour que les deux héros soient à nouveau réunis et cela contribue à nous garder accrochés au livre.

Et puis, il y a aussi les passages où nous sommes dans la tête du nouveau monstre, qui s'exprime en vers. J'ai adoré la musicalité que cela donne au roman.

Côté méchants, c'est le personnage de Sloan qui prend tout le devant de la scène, et par rapport à This savage song, il acquière une vraie présence et une vraie ampleur. Cruel, sanguinaire, mais aussi ambitieux et assoiffé de pouvoir, il fait froid dans le dos. Il apporte ce qui manquait le plus au premier tome : un antagoniste fort dont on ressent réellement le danger. Alice est aussi intéressante, bien que moins présente dans l'intrigue. Son statut "d'ombre" de Kate est assez fascinant : elle semble avoir tous ses défauts, en pire, sans aucune de ses qualités. Elle apporte une part d'imprévisibilité inquiétante à l'histoire.

Le plus intéressant reste la psychologie des personnages et la manière dont l'intrigue forme des parallèles entre eux. La relation entre les humains et leurs ombres, entre les humains et les monstres... Nous avons l'occasion de voir le point de vue de chacun d'eux. Ce tome brouille encore plus les pistes entre bien et mal. Dans un univers très manichéen, on est sans cesse mis face à des personnages ambigus, impossible à rentrer dans aucune case. Alors que Soro le nouveau Sunaï fidèle à sa tâche, est prêt à tuer tout "pêcheur" sans se poser de questions, le personnage de Kate complique la vision des choses de Henry Flynn et ses soldats de FTF. En effet, selon leur logique, elle devrait être tuée, puisque c'est une meurtrière. le problème, c'est qu'un meurtre n'est pas toujours commis par des personnes mauvaises. Parfois, même, il peut-être vu comme un acte louable. le personnage d'August demeure intéressant lui aussi, à travers ses doutes et son vacillement entre le désir d'être humain et la conscience de n'exister que pour un seul objectif, qui le séparera à jamais de l'humanité.

Un nouveau monstre fait aussi son apparition, surnommé "Chaos Eater", il apporte lui aussi son lot d'ambiguïté. Comme si, après avoir construit un monde ou une frontière bien nette était tracée entre bien et mal (la même que la frontière entre les deux parties de Vérity, en fait), l'auteure faisait tout voler en éclat. le Chaos Eater se nourrit de la violence, il est capable d'infecter l'esprit des humains pour les pousser à s'entre-tuer. Des gens peuvent désormais se retrouver coupables de meurtres et souillés par cet acte, mais sans avoir été responsables de leurs actes.

En bref, un excellent second roman, qui tient toutes ses promesses et approfondit les thèmes abordés dans This savage song. le roman nous offre des personnages marquants, une intrigue pleine d'action et d'émotions, et surtout soulève un certain nombre de réflexions sur le bien et le mal qui ne font que renforcer notre intérêt pour cette lecture. C'est aussi une histoire sombre, qui n'épargne pas ses personnages et qui nous fait craindre pour eux à chaque instant. Tous n'en ressortiront pas indemnes, Verity n'est pas le genre d'endroit où l'on peut s'attendre à une fin heureuse.

Afficher en entier

Date de sortie

Monsters of Verity, tome 2 : Our Dark Duet

  • USA : 2017-06-13 (English)

Activité récente

Tiphs l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-02T17:28:36+02:00
irisvht l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-21T13:29:48+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 40
Commentaires 12
Extraits 12
Evaluations 16
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode