Livres
553 832
Membres
598 358

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par sagweste 2021-06-03T10:50:10+02:00
Pas apprécié

https://saginlibrio.over-blog.com/2021/06/monstrueusement-humain-de-elodie-morgen.html

J'ai été en situation de malaise presque tout au long des pages, et ce n'est pas faute d'avoir été prévenue dès le départ par l'auteure elle-même.

Les thèmes abordés sur la violence faite aux enfants au Cambodge mais également les expérimentations sur le cerveau de l'héroïne, Lina, et les violences sexuelles (viols) qu'elle a subi sont autant de chocs qui ont percuté mon imaginaire, et cela a été trop à un moment donné.

Je n'ai pas su faire le pas de côté pour m'extraire de cette noirceur contée avec un réalisme saisissant.

Même l'apparition de vampires ne m'a pas permis d'alléger ma lecture, et pourtant j'adore leur présence, leur côté charismatique, séculaire et ici presque bienveillant. Le petit bonheur de Lina étant cette petite fille Meng, je m'accrochais à elle deux positiver.

La fin n'en a pas été une pour moi qui était à mes yeux évidente et n'ayant pas été surprise, j'ai refermé le livre en me dépêchant de l'oublier. Les images qu'il a suscité en moi sont trop néfastes et cela a grandement perturbé ma lecture.

Mais comme toujours, faites vous votre propre opinion, ce n'est pas un roman comme les autres, cette plume réaliste pourrait en convaincre plus d'un.

Enjoy!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maritza 2021-05-05T09:40:52+02:00
Or

Ouvrage reçu en SP, sortie prévue le 31 mai chez l'Alsacienne Indépendante.

Déjà ouaou. Cet ouvrage fut rassasiant ! Y a tous les ingrédients qu’il faut pour être propulsé dans un univers fantastique qui nous retourne parfois les tripes, et qui interroge.

Nous faisons la connaissance de Lina, dont l’existence n’est pas joyeuse et qui fuit les violences. À la rue, elle apprend à survivre même s’il lui manque de l’argent. Tiens une petite annonce ? Sans le savoir, Lina fonce dans un piège.

Enfermée avec Meng, cette petite Khmère de douze ans restant impassible et les autres, elle devra servir de cobaye ou de repas aux vampires. Vous avez dit vampires ? Ah voui, et tenez-vous bien, car l’histoire réserve des surprises et ce, jusqu’à la fin ! Magistrale et bien menée, par ailleurs.

Certaines expériences ne reviennent pas, à se demander où elles sont passées ?

Entre les mains de Michaël ce n’est pas la joie, plus qu’entre celles de Docteur Brainchips à moins que ce soit l’inverse ? Entre l'infirmier et le fou, y en a pas un mieux que l'autre. Comprendra qui lira. Boule à Z, balafré, nosferatu… Lina, réussira-t-elle à leur échapper ? Ne pensez pas que l’on restera sagement dans la « clinique », le Cambodge nous ouvre les bras.

Dans cet ouvrage en 4 parties, j’ai ressenti beaucoup d’émotions. C’était juste, pas exagéré et très fluide. Le temps est passé très vite, les chapitres s’enchaînent bien et à part les reproches sur certaines construction similaires, c’est une lecture ultra-agréable.

Côté univers, on a quelques éléments au fil de la lecture, même si côté vampire il faudra attendre Emeric pour que ce soit développé. C’est intrigant, souvent dérangeant et le livre brasse des thèmes sombres avec un point d’orgue posé au niveau psychologie, inconscient et puce neuronale sans vous spoiler.

Attention, l’ouvrage contient un avertissement : « certains scènes peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes. Il y est notamment question de violences physiques et morales sur les enfants et les femmes. » Et j’ai trouvé ça bien et nécessaire car oui, c’est dur. Ce n'est pas tout beau tout rose bonbon...

Côté histoire, sans trop vous en révéler, on suit les aventures de Lina, sa petite protégée Meng qui veut retrouver sa sœur au Cambodge, et on jette un regard sur Emeric, qui fera sûrement pâlir certains et certaines. Les descriptions sont un régal, encore plus quand il s’agit de suceurs de sangs… Pas de temps mort, un rythme bien maîtrisé jusqu’au final, grandiose. Est-ce que vous vous attendez à cette fin ? Je ne pense pas.

Côté personnage, je me suis attachée évidemment à Lina, parce qu’elle en subit beaucoup, qu’elle se relève malgré les cauchemars incessants, qu’elle puise au fond d’elle la force de survivre (à moins qu’il faille résister ?). Meng, l’histoire avec sa sœur aussi, je me suis dit pourquoi pas. Les passages avec Emeric sont délicieux et offrent souvent un bol d’air.

J’ai bien aimé, la plume, l’histoire, l’univers avec les thèmes qui sont brassés, les personnages profonds et très intéressants. L’incisif des dialogues et l’humour qui peut ressortir de certaines pensées de Lina sont un régal.

J’ai moins aimé, les constructions similaires avec ce « je » successif et répété et parfois le trop plein de « ça ».

Un dernier mot ? « Tant que les expériences sur un individu fonctionnent, nous n’avons pas besoin d’un autre. Un seul cobaye à la fois. »

La suite :

https://www.facebook.com/maritzajaillet/posts/4160186934038985

Vous laisseriez-vous tenter... ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode