Livres
546 768
Membres
583 322

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de monstudyblog : Mes envies

Forbidden Forbidden
Tabitha Suzuma   
"Je veux rendre mon avis spécial par rapport aux autres, tout en restant dans la simplicité, comme ce roman."

Avant tout, j'aimerai vous dire que j'écris cet avis après avoir du respirer à fond pendant un quart d'heure. Mes mains tremblaient trop forts, mes yeux étaient trop embués de larmes, mon coeur battait trop vite pour que je puisse écrire une phrase cohérente, et que mes idées s'éclaircissent un peu. Savez-vous pourquoi tous ces sentiments cent fois plus intenses que tous ceux que j'ai jamais ressenti se bousculent alors que je viens de finir Forbidden ? Tout simplement parce que roman, cette perle, est un des plus merveilleux livres que j'ai jamais lu. Un coup de coeur énorme, mais pas un de l'année, un de mon existence.

--------> Avis ENTIER : http://wandering-world.skyrock.com/2990343479-Coup-De-Coeur-Forbidden.html

par Jordan
The Folk of the air, Tome 1 : Le Prince cruel The Folk of the air, Tome 1 : Le Prince cruel
Holly Black   
5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/458/chronique/the-cruel-prince-the-folk-of-the-air-1-de-holly-black

“Faerie might be beautiful, but its beauty is like a golden stag’s carcass, crawling with maggots beneath his hide, ready to burst.”

J'ai entendu tellement de bien de ce livre. Mon dieu la hype autour de The Cruel Prince est dingue. Il fallait absolument que je voie par moi-même si tout ce bruit en valait la peine. ET FRANCHEMENT. CE LIVRE ÉTAIT GÉNIAL. Premier coup de cœur de l’année 2018. Allez hop, ça c’est fait !

“Because you’re like a story that hasn’t happened yet. Because I want to see what you will do. I want to be part of the unfolding of the tale.”

The Cruel Prince a largement su dépasser mes attentes J’ai été transportée par la plume de l’auteure du début jusqu’à la fin.

Les parents de Jude ont été assassinés sous ses yeux lorsqu’elle était plus jeune. Emmenée de force et élevée dans l’impitoyable monde des fées avec ses deux sœurs, Jude mène une vie de tourments. Les humains ne sont pas les bienvenus sur le territoire des fées, à moins qu’ils ne soient ensorcelés pour les divertir… Elle doit faire face à de nombreux obstacles chaque jour pour survivre parmi ces terribles créatures. Mais celui qui lui fait le plus du tort n’est autre que le prince Cardan, le plus jeune mais aussi le plus vicieux des fils du High King.

C’est simple, j’ai TOUT aimé dans ce livre. Notamment l’héroïne de l’histoire, Jude, qui est juste badass et incroyable. Les fées lui en ont tellement fait baver depuis qu’elle est toute petite et elle continue malgré tout à les affronter chaque jour. Jude ne se laisse pas abattre, au contraire, elle endure chaque pique, chaque nouvelle torture que lui inflige Cardan et sa troupe. Elle est tellement forte, j’avais trop de peine pour elle mais j’étais également hyper fière d’elle pour sa bravoure.

“If I cannot be better than them, I will become so much worse.”

Ce que je déteste dans les livres, c’est les personnages qui se laissent faire et subissent le harcèlement sans broncher. Même si ça peut paraître peu réaliste, c’est très frustrant de lire à propos de ça et je suis contente que ce n’ait pas été le cas car Jude sait tenir tête à ses bourreaux (même si parfois, on se dit que ça ne va rien arranger !). MAIS JUDE EST TROP BADASS. Je l’aime. C’est le genre de personne qui règle ses différents avec sa propre sœur au moyen d’un combat à l’épée (!!). Oh mon dieu, mais quelle classe.

“I stand in front of my window and imagine myself a fearless knight, imagine myself a witch who hid her heart in her finger and then chopped her finger off.”

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé sa relation complexe avec ses sœurs. Un peu moins avec Taryn, la sœur jumelle de Jude, qui est la moins sympa je trouve. D’un autre côté, j’arrive à comprendre son point de vue. Et puis leurs conflits étaient assez intéressants. Quant à Vivienne, la grande sœur de June était tout aussi géniale. C’est une demi-fée. Elle est donc celle qui est la plus acceptée dans le royaume des fées mais c’est elle qui veut le plus retourner vivre dans le monde des humains auprès de sa petite amie ! TROP CHOU.

Je ne peux pas trop vous parler de l’intrigue, mais sachez qu’elle est GLORIEUSE. Additionné à la plume addictive de l’auteure, j’ai trouvé ce livre hyper captivant. Sachant que d’habitude je ne suis pas très axée “intrigues politiques”, j’ai beaucoup aimé celle-ci. Riche en rebondissement et en révélations, j’ai été complètement renversée durant ma lecture ! Impossible de voir les plot twists venir.

JE VEUX LA SUITE NOW. Cette fin était la meilleure des choses qui soient.

par wilkymay
Jeux interdits, tome 1 Jeux interdits, tome 1
Emma M. Green   
Quelle déception... Je pensais retrouvé une série aussi addictive que D.I.M.I.L.Y. et au final on y est pas du tout.. Je n'ai même pas terminer ce tome.. Les personnages ne sont pas attachants du tout..
Je pense que j'ai tellement aimé DI.M.I.L.I.Y. (que je vous conseille à 200% si vous avez été attiré par ce résumé), qu'un livre dans ce style ne pourra me plaire à présent..
Bref, je ne le conseille pas.
Les Ombres de la nuit, Tome 1 : Morsure secrète Les Ombres de la nuit, Tome 1 : Morsure secrète
Kresley Cole   
Un petit bijou
Tome 1 de la saga des ombres de la nuit, ce livre nous plonge dans un monde, "le mythos", peuplé de toutes les créatures que l'on adore: les vampires, les loups-garous, les valkyries... Toutes ces races se font la guerres depuis des millénaires. Mais quand Lachlaine roi des loups-garous rencontre son âme soeur en la présence d'Emma une créature mi-vampire, mi-valkyrie, l'amour va t'il surpasser la haine que se voue les deux protagonistes?


par Adèle
Un palais d'épines et de roses Un palais d'épines et de roses
Sarah J. Maas   
«I love you. Thorns and all.»

J'ai mis un certain temps avant de sortir ce livre de ma PAL. Pour la simple raison que je ne me sentais pas prête à le lire. Jusqu'à présent.

A Court of Thorns and Roses est un excellent roman. Et j'ai presque envie de vous dire que c'est normal puisque Sarah J. Maas en est l'auteure. Sarah J. Maas fait partie de mes auteurs préférés avec sa saga Throne of Glass. Et maintenant, A Court of Thorns and Roses rejoint Throne of Glass puisque ce livre est un coup de cœur.
Un coup de cœur à la Sarah J. Maas, si fort qu'il vous donne l'impression d'être capable de voler. Un coup de cœur magique.

La première chose que j'ai aimé dans A Court of Thorns and Roses, c'est l'univers. Le monde dans lequel vivent les personnages. Et plus particulièrement, j'ai adoré Prythian. L'idée des Courts du Printemps, de l'Été, de l'Automne, de l'Hiver, Sous la Montagne, la Court de l'Aube, du Jour et celle de la Nuit. C'est peut-être un détail mais j'ai totalement été charmée par ça.

Et puis, Sarah J. Maas a toujours cette façon d'écrire que j'aime. C'est addictif, elle rend tout son livre fascinant et magique. Avec toujours ce côté explosif qui ne se montre qu'aux moments parfaits.

J'aime ses personnages. Elle sait comment faire pour qu'on les aime ou qu'on les déteste. Elle leur donne des forces comme des faiblesses. Elle les rend réalistes tout en leur laissant ce côté magique qui transparaît dans tout ce qu'elle fait.

Feyre est un personnage attachant. C'est une héroïne qui m'a plu. Elle est forte et faible à la fois. Elle est humaine et même lorsqu'elle est dans le monde des fae, ça ne l'empêche pas de rester fidèle à elle-même, de faire ce qu'elle entend de faire. Et puis, elle a cet amour pour ceux qui lui sont proches que j'apprécie beaucoup chez elle. Elle ferait tout pour qu'ils ne manquent de rien et qu'ils soient en sécurité sans pour autant jouer à l'héroïne idiote qui cherche à se sacrifier à la moindre occasion.

J'ai essayé de résister à Tamlin.
Parce que c'est Sarah J. Maas et que je sais bien que le love interest du premier tome n'est jamais celui du second tome. Sarah J. Maas aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs, c'est clair. Mais aussi avec les sentiments de ses personnages, surtout en ce qui concerne la romance.
Alors oui, j'ai essayé de résister à Tamlin parce que je n'avais aucune envie de m'attacher à lui pour finir par pleurer le fait qu'il ne soit pas le love interest de Feyre dans le prochain tome.
Peut-être que je me trompe d'ailleurs mais il y a de grandes chances pour que les choses soient ainsi. Et au cas où, je tiens à être prête.
Mais honnêtement, comment éviter l'inévitable ? J'aime bien Tamlin. Pas comme une dingue, ce qui est en soit une réussite au final. Mais je l'aime bien quand-même.

Et la romance entre lui et Feyre est très bien développée. Elle n'arrive pas dès les premières pages, l'auteure prend son temps. Et c'est une bonne chose. Ainsi les choses ne sont pas précipitées et elles en sont d'avantage réalistes.
Il y a de très beaux moments qui m'ont fait fondre comme du chocolat au soleil. Sérieusement, j'ai beaucoup aimé cet aspect de la lecture. La romance est là sans être pesante. Elle est présente mais elle n'écarte pas l'intrigue. Elle en fait partie mais en même temps, elle laisse de la place au mystère et tout ça. Je ne sais pas comment l'expliquer mais Sarah J. Maas a vraiment su doser chaque aspect de son histoire, dont la romance, pour que l'équilibre de son livre soit parfait.
Et il est parfait.

Pour en revenir aux personnages, j'ai adoré Lucien. Il dégage une énergie que j'ai beaucoup aimé. Il peut se montrer taquin, hostile, sérieux, tout un tas de choses. Contre toute attente, on le considère rapidement comme un allié puis comme un ami. Je l'ai trouvé attachant, je me suis sincèrement attachée à lui.

Peut-on parler de Rhysand ? Sérieusement, ce gars c'est comme si j'avais foncé dans un mur et que j'avais aimé ça. Il se dégage tellement de choses de ce personnage que je ne pourrais pas en faire la liste. Il dégage des choses même qui n'ont pas de nom. C'est un sacré bâtard (désolée) la plupart du temps mais il est haut en couleurs et il est tellement génial. Il a un charme que je n'arrive pas encore à déchiffrer mais c'est fascinant.

Quant aux autres personnages, chacun joue son rôle à merveille. Rien de bien étonnant quand on y repense. ^^

Je suis fan de l'histoire.
Quand on commence, on a entre les mains pleins de petites pièces d'un puzzle. Certaines n'ont pas encore d'image, d'autres n'ont pas encore de sens ou d'explication. Et puis bien-sûr, plus on avance plus on en trouve les réponses. Il n'y a pas une de mes questions qui soit restée sans réponse.
Et au final, on se rend compte que le puzzle est super. Que le travail réalisé sur cette histoire est super et bien détaillé.
A Court of Thorns et Roses est un roman mené avec une main de maître où vous vous retrouverez dans un monde magique, qui s'étend bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer et qui cache des moments forts auxquels vous ne pourrez pas résister.

Mais de quoi ça parle ?
A Court of Thorns and Roses, c'est l'histoire de Feyre. Un jour d'hiver, elle tue un loup dans les bois pour la survie de sa famille et par la suite une bête vient la trouver pour lui dire que c'est un fae qu'elle a tué et qu'elle doit payer pour ça. La bête, qui se trouve être Tamlin, l'emmène à Prythian qui est le royaume des fae et là-bas, Feyre découvre qu'une menace pèse sur les terres des immortels.
Reste à savoir si Feyre trouvera un moyen d'aider Tamlin à mettre fin à cette menace. Et quel sera le prix à payer pour ça.

La fin est probablement ce que j'ai préféré dans A Court of Thorns and Roses bien que j'ai adoré ce livre du début à la fin. [spoiler]Le mystère est levé et il est temps d'affronter la menace qui pèse sur Prythian.
Ainsi on apprend que la menace en question est une fae du nom d'Amarantha qui s'est déclarée High Queen de Prythian près de cinquante ans auparavant. Et que la malédiction qui pèse sur Prythian et plus particulièrement sur la Court du Printemps et sur Tamlin, ne peut être brisée que si Feyre tombe amoureuse de Tamlin (ce qu'elle a fait) et qu'elle lui dit qu'elle l'aime en le pensant sincèrement (ce qu'elle n'a pas fait). Feyre se rend Sous la Montagne pour confronter Amarantha et sauver Tamlin ainsi que son monde. Pour cela, elle doit passer trois épreuves et répondre à une énigme. Elle réussit.
Et aussi surprenant que ça soit, Rhysand se révèle d'une grande aide. Il la soigne après la première épreuve, en échange du fait qu'elle passe une semaine par mois à la Court de la Nuit avec lui. Et il l'aide à trouver la solution de la seconde épreuve sans que personne ne le sache.
La troisième épreuve est la plus spectaculaire. Mais elle coûte la vie de Feyre qui trouve au dernier moment la solution à l'énigme d'Amarantha. L'amour. Tamlin tue Amarantha, la malédiction est brisée -Lucien et Tamlin, ainsi que la court du printemps quittent leur masque- et les High Lords sauvent Feyre en la transformant en High Fae, en immortelle.
Ainsi, tout est bien qui finit bien. Mais pour combien de temps ?[/spoiler]

En conclusion, A Court of Thorns and Roses est un roman que j'ai beaucoup aimé. C'est une excellente réécriture de la Belle et la Bête, que je recommande sincèrement.
J'ai hâte de me plonger dans A Court of Mist and Fury pour suivre la suite des aventures de Feyre.

«one day there will be anwsers for everything»

par Sheo
Le Clan Bennett, Tome 1 : Le Chant du loup Le Clan Bennett, Tome 1 : Le Chant du loup
T. J. Klune   
Je viens de refermer ce livre qui m'a bouleversé et charmé de manière inattendue. Je suis bien contente d'avoir mis de côté mes à priori sur les MM et les romances paranormales car ce livre et beaucoup plus que ça. Je ne veux pas en dire trop car cela serait gâcher la beauté et la surprise que ce livre a eu sur moi et qui je l'espère vous touchera tout autant donc je ne peux vous dire que de ne pas hésiter et de le lire car c'est une pépite au milieu de tous ces livres de bit lit qui se ressemblent tant. En bref une très bonne surprise que je vous conseille vivement.

par missnina
Le Roi serpent Le Roi serpent
Jeff Zentner   
https://aliceneverland.com/2019/03/13/le-roi-serpent-jeff-zentner/

Lydia, Dill et Travis sont trois jeunes adolescents qui vivent dans une petite ville typiquement américaine. Tous trois sont assez différents les uns des autres, entre Lydia, la jeune fille au look acidulé, Dill, dont le père est en prison, et Travis, perdu dans ses histoires de fantasy, mais ils forment un trio soudé et affrontent à trois leur quotidien au lycée. Mais, si Lydia a des grands rêves d’avenir et ne pense qu’à s’échapper de la ville, Dill et Travis, eux, s’y sentent pris au piège et ne voient pas leur avenir ailleurs…

Le roi serpent nous offre donc une tranche de vie dans le quotidien de ces trois adolescents, à une époque charnière de leur vie : la fin de leur année de terminale, et cette porte ouverte sur l’avenir. Lydia est une fonceuse, et sait ce qu’elle veut. Pour elle, mais aussi pour ses deux amis. Mais, à trop vouloir les bousculer, elle risque de les braquer. Travis, lui, se laisse porter par ses amis, mais reste plongé dans son monde fantastique. Il parait assez fantasque mais, pourtant, est le plus calme des trois. Quant à Dill…

Dill est sans conteste le personnage central du roman. D’ailleurs, le récit tourne principalement autour de lui et de son histoire. A dix-sept ans, sa vie lui semble sans espoir, déjà déterminée par les erreurs de son père, et les choix de sa mère. Il ne s’espère aucun avenir. Alors, quand Lydia va lui faire entr’apercevoir une porte de sortie, une chance de quitter cette ville où tout le monde lui reproche les méfaits de son père, Dill ne va pas oser y croire et va tout faire pour s’enfermer dans le rôle qu’on lui a donné.

Cette histoire est assez impressionnante, même si j’ai mis un moment avant d’accrocher. Il faut dire qu’il ne se passe pas grand chose durant une certaine partie du roman. Et l’attitude négative de Dill, sa noirceur, tout cela m’oppressait. Pourtant, à un certain moment, je me suis mise à pleurer comme une madeleine. Et c’est là que j’ai compris toute la force de ce roman, et la puissance de la construction de ses personnages.

Je reste plus mitigée sur toute la partie religieuse du roman. Dill est fils d’un pasteur qui se trouve pourtant en prison. Mais cela ne l’empêche pas de lui faire des leçons de morale et de foi chrétienne complètement surréalistes. Cela m’a vraiment dérangée, car on brosse ici un tableau assez négatif de la religion chértienne. D’ailleurs, tous ceux qui en parlent apparaissent plus comme des fanatiques qu’autre chose.

Dans tous les cas, ce livre fut une agréable surprise malgré un début difficile et cet aspect religieux qui ne m’a pas vraiment convaincue. Mais la plume de Jeff Zentner est pleine de délicatesse et arrive à nous toucher au moment où on s’y attend le moins. Les personnages sont également très recherchés et tout en nuances. L’évolution est constante, entre un début d’histoire sombre et un espoir qui apparait, d’abord timidement, puis de plus en plus fort, jusqu’à finir sur une fin éclatante et lumineuse malgré les épreuves. Une très belle leçon de vie…

par Kesciana
Un jour ou l'autre Un jour ou l'autre
Emma Scott   
Etats-Unis, Etat de Washington, Seattle.
A 17 ans, Maximilien Kaufman a été jeté à la rue par son père lorsqu’il l’a surpris dans les bras d’un garçon… SDF, il est tombé dans la drogue, pour lutter contre le froid et le dégoût de lui-même durant les quelques semaines où il a vendu son corps contre quelques billets pour manger. Sa chance est venue de Karl, un policier à la retraite, qui l’a pris sous son aile, l’a désintoxiqué et a remis sa vie en ordre, lui permettant de décrocher un diplôme d’infirmier, avant de décéder d’une crise cardiaque.
7 ans plus tard, son poste aux urgences de nuit, avec ses toxicos et ses jeunes SDF, le ronge, son empathie et sa gentillesse le renvoyant à sa propre expérience. On lui propose alors d’intégrer l’équipe d’infirmiers à domicile d’Edward Marsch III, PDG de Marsch Pharmaceuticals et atteint de sclérose en plaques. Il accepte… et qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’il voit le fils de son nouveau patient, Mr Sexy en personne, qu’il a croisé à une réunion des Narcotiques Anonymes quelques jours plus tôt. Un homme qu’il n’arrive pas à effacer de son esprit.
Silas Marsch est le fils cadet d’Edward. A 24 ans, diplômé de Yale, magnifique, c’est une machine sans émotion, froid et distant, fiancé à une superbe jeune femme, Faith, et nommé directeur d’exploitation de la multinationale suite à ses fiançailles. Son père doit le nommer PDG de l’entreprise, un jour ou l’autre… La seule personne auprès de qui il se réchauffe un peu est son frère ainé de 26 ans, Edward Grayson Marsch IV, héritier légitime de l’empire… confiné dans la propriété familiale avec une thérapeute car Eddie est autiste Asperger, une honte pour son père. Silas est l’autre honte de son père, mais le séjour de 6 mois qu’il l’a envoyé faire en Alaska quand il avait 17 ans a remis les choses en ordre.
Quand Silas voit Max, ce sont les barrières de glace érigées en Alaska qui commencent à se fissurer. Tout ce que ce père homophobe et cruel lui a infligé en Alaska, tout ce qu’il continue à l’obliger à faire depuis… tout est balayé par l’attirance folle qu’il ressent pour Max. Mais les 7 dernières années ne peuvent s’effacer en un claquement de doigts… et une découverte au sein même de Marsch Pharma le contraint à reconsidérer ses priorités.
De plus, Max, bien que touché en plein cœur, a sa propre bataille familiale à mener, souhaitant regagner sa place au sein de sa famille, voulant plus que tout que ses parents, son frère et sa sœur ainés admettent ce qu’il a vécu et l’acceptent tel qu’il est.
L’auteur a une plume très agréable, très forte dans le rendu des émotions et la traduction est de qualité. Ces deux hommes meurtris et trahis par ceux qui auraient dû plus que tout les protéger sont touchants et j’ai eu mal au cœur au fur et à mesure que le passé était dévoilé. De petits moments de douceur sont bienvenus, notamment apportés par Eddie, un personnage absolument indispensable au couple. J’ai trouvé malgré tout que les parents de l’un et le père de l’autre s’en sortaient plutôt pas mal mais mes tendances au pardon sont certainement moins fortes que celles de Max.
L’auteur aborde des thèmes qui lui tiennent à cœur et malheureusement encore actuels : le rejet des enfants gays par leurs parents, l’homophobie, les thérapies de conversion, les jeunes SDF, la toxicomanie, le combat contre l’addiction, mais aussi la toute puissance des industries pharmaceutiques, sujet tristement d’actualité dans la période actuelle. J’avoue que ça a été la surprise de ce roman, y rajoutant un intérêt supplémentaire, bien qu’il n’en ait pas eu besoin.
La romance entre les deux hommes est forte et douce, les quelques scènes intimes sont d’autant plus importantes et intenses au regard de ce qu’elles représentent pour les deux hommes, la fiancée de Silas n’est pas une harpie vénale mais une jeune femme aimante et une amie fidèle, bref, un vrai beau moment malgré les sujets traités.

par Kochka94
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre noire
Karen Marie Moning   
Il y a beaucoup de mystères dans cette série, plus on en apprend et plus on se rend compte de l'étendu de notre ignorance. Nous restons beaucoup sur notre faim, mais les personnages sont vraiment intéressants et l'histoire promet.

par jujube
Charley Davidson, Tome 1 : Première tombe sur la droite Charley Davidson, Tome 1 : Première tombe sur la droite
Darynda Jones   
Un autre petit coup de coeur !

On rencontre un autre genre d'héroine, téméraire, gentille, compatissante, attachante et drole et sarcastique.

Charley Davidson à une facheuse habitude : se mettre dans de mauvaise position. Seulement, elle a un don, qui est plus qu'un don d'ailleurs : elle est LA faucheuse, sans la faux.
Elle aide son oncle dans les crimes non résolu et c'est sur que lorsque l'on peut voir les morts... c'est plus simple quand ces derniers peuvent dire qui les a tués.

Elle fait la rencontre tout aussi mystérieuse de l'homme de ses rêves, celui qui hante ses nuits et qui arrive à s'infiltrer dans sa vie de tout les jours et qui lui sauve souvent la vie.
Seulement... elle ne sait pas vraiment qui il est.

Ce premier tome promet !
Drole, attachant et passionné en plus d'une petite histoire policière entrainante, on a pas le temps de s'ennuyer.
En bref, j'ai vraiment aimé ce tome, qui m'a fait voyager et m'a donné des émotion j'attends avec impatience le second tome !

par naiky

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode