Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Montagnette : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le ranch des McCoy, Tome 5 : Dur à cuire Le ranch des McCoy, Tome 5 : Dur à cuire
Sable Hunter   
Largement meilleur que le 3 et le 4, on renoue enfin avec l'esprit des 1er et 2 ème tomes. Je désespérais.
La romance, teintée de BDSM, est équilibrée, sans tomber dans le hard. On perçoit bien les difficultés de 2 mondes qui se télescopent et les peurs qui accompagnent. J'ai apprécié ce couple malgré quelques imperfections, raccourcis ou clichés du scénario et les coquilles.
Cependant, le duo fonctionne. Avery et Isaac sont attachants, l'un comme l'autre, de plus une légère intrigue se greffe sur la trame.
J'ai apprécié l'évolution et la détermination de l'héroïne.

En bref, un livre assez équilibré malgré quelques défauts, des protagonistes sympa, avec un peu d'érotisme sans excès. Un agréable moment de passé.
Bonne lecture.
Bad, Tome 4 : Amour immortel Bad, Tome 4 : Amour immortel
Jay Crownover   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/09/13/bad-tome-4-amour-immortel-jay-crownover/

Welcome to the Point, petite ville des États-Unis tout droit sortie de l’imaginaire de Jay Crownover où la peur et la pègre règne en maître. À sa tête ? Le plus diabolique de ses habitants : Nassir Gates dont le passé est aussi noir que l’avenir qui lui est réservé. De quoi promettre une lecture intense imprégnée de violence, de douleur, mais plus exceptionnel encore d’amour.

Lorsque j’ai découvert la saga Bad, ce qui m’a tout de suite marquée c’est la personnalité profonde de ses antihéros auxquels il est bien difficile de résister. Ici aucun prince charmant sur son cheval blanc. The point est un vivier de véritable bad boy qui ne s’assagissent pas avec le temps et ne change en rien leur comportement malgré l’arrivée de puissants sentiments. La vie est dure, les rues regorgent de malfaiteurs pour qui l’argent est au centre de tout et c’est quotidiennement qu’il faut sauver sa peau. c’est aussi simple que cela.

Sachez que ce quatrième tome peut être lu indépendamment des précédents, car Jay Crownover prend le temps d’expliquer la situation particulière dans laquelle évoluent ses protagonistes et les liens forts qui les unissent. Keelyn et Nassir ont une histoire peuplée de sombres moments, de combats, mais également d’une attirance foudroyante à laquelle ils ont énormément de mal à ne pas succomber. Pourtant, malgré l’horreur, malgré les doutes, malgré une relation courut d’avance le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Ce qui est fascinant avec ce couple c’est la manière dont ils se tournent autour. C’est une réelle bataille sensuelle qui se joue sous nos yeux. Keelyn réveille en lui une partie d’humanité dont il n’a plus conscience depuis longtemps. Elle est son tout, sa raison de vivre et l’air qu’il respire. Nassir quant à lui a beau être un démon aux allures d’ange, il attire la jeune femme autant qu’il la terrifie. Au fil des années, il est devenu sa drogue dure, la seule personne capable de la briser au risque d’y laisser son cœur et son âme. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les voir se confronter, se défier et repousser leur limite avant de céder. Il aurait été bien trop facile de les laisser s’embraser dès les premières minutes, mais cela ne leur aurait pas rendu hommage.

Amour immortel est un livre qui fait écho à la triste réalité de notre monde. Après un prologue dur qui donne le ton de l’histoire, Jay a pris beaucoup de soin à retranscrire les pensées de chacun, à faire monter lentement la pression pour laisser le temps au lecteur de s’attacher à ce couple hors norme. Ce livre est une ode à la force de l’amour et à l’importance de vivre pleinement le moment présent.

Il me tarde, maintenant, de découvrir ce que cache Stark. Le geek tatoué nous réserve, j’en suis sure, quelques surprises de taille et il va être bien difficile d’attendre la sortie Vo et la traduction française. Croisons les doigts, cependant, pour l’avoir aussi rapidement que possible.
La Société, Tome 8 : Le Premier Pas La Société, Tome 8 : Le Premier Pas
Angela Behelle   
Un livre à ne surtout pas lire... En public !

Essayant de ne pas me spoiler ou de lire des scènes que je prendrais plus de plaisir à découvrir lors de ma lecture, je reste loin du site officiel de l'auteure où elle nous donne quelques petits cadeaux pour patienter entre la sortie de ses tomes, par conséquent, je n'avais pas compris que le roman était illustré ! Gourde que je suis, je ne l'avais pas non plus remarqué, écrit sur la couverture... Quelle ne fût donc pas ma surprise en voyant les premières esquisses de Stéphane ! Heureusement que pour les suivantes, j'étais à l'abri de tous regards... J'ai beau assumé mes lectures, certains dessins ne sont pas bon à être vu en public !

Concernant l'histoire, j'ai eu le même doute que Fredérique, tout au long de ma lecture. Même si je me suis dit que ça irait vraiment loin si c'était le cas [spoiler]le fait que Stéphane n'était plus cloué dans sa chaise au moment où elle est arrivé[/spoiler] J'ai retrouvé un peu la situation du tome 2, où la charmante Mina se fait manipuler par le grand-père et le petit fils Peyriac. Mélangé à la romance que j'ai apprécié dans le troisième tome entre Pascaline et Daniel, qu'on nomme dans les dernières pages... Ce beau duo m'a donc beaucoup plu ! Malgré le fait qu'elle l'excuse un tantinet trop rapidement. Je sais que l'amour pardonne tout mais là... Un peu trop !

Angela Behelle a une plume qui me fait m'évader. Certes, je ne pourrais pas avoir la même vie que Mickaëlla, Pascaline, Lou et toutes les autres jeunes femmes de la Société, mais d'un côté sombre, elles font rêvés. Certains aspects mis à part, me concernant, je les jalouse. Les hommes, Alexis, Daniel et Stéphane (entre autres) sont à leur petits soins, désirant de les rendre folles d'amour et de plaisir. Ça peut aller loin, c'est souvent violent et intense, mais la façon dont l'auteure décrit ce genre de scènes fait qu'on (je) ne trouve pas ça vulgaire. C'est sensuel, bouillant, tentant, tabous des fois mais jamais abject ou dégradant.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé. Le scénario est bien mené, l'apparition de ce Diable d'Alexis m'ont beaucoup plu et les scènes sensuelles donnent des coups de chaud (parfait pour ce mois de Décembre froid !). J'ai hâte de voir ce que nous réserve Angela Behelle pour la suite des aventures de la Société, qui me comptent assurément parmi ses clientes les plus fidèles !

7.5/10

par SmallBab
On Dublin Street, Tome 1.5 : Until Fountain Bridge On Dublin Street, Tome 1.5 : Until Fountain Bridge
Samantha Young   
Vraiment trop bon ! Ce tome tient sur 9 chapitres durant lesquels Ellie fait lire à Adam des passages de ses carnets intimes durant les années où elle faisait tout pour attirer son attention et que lui la rejetait (souvent à contrecoeur) parce qu'elle est « la petite sœur de Braden ».

par Issa_
Le ranch des McCoy, Tome 4 : Un bel homme au regard brun Le ranch des McCoy, Tome 4 : Un bel homme au regard brun
Sable Hunter   
Plus la série avance, plus elle s'enfonce dans du n'importe quoi. Autant les 2 premiers sont sympas, mais celui-ci est pire que le 3 eme, ... il est pathétique.
Je pèse mes mots.
Tant d'incohérences dans le scénario, d'erreurs et de niaiseries sont incroyables.
J'étais pressée d'y mettre un terme.
J'ai perdu mon temps.
Bon sang quelle différence avec les 2 premiers, je suis sidérée.
Pour moi, la seule chose "positive" ( et encore ca oblige à lire les suivants si on veut connaître la solution à l'énigme lancée au départ ) dans ce livre c'est qu'on n'a toujours pas le coupable qui nuit à la famille McCoy, fil conducteur de la série, mais qui bien entendu est évoqué en 3 malheureuses lignes... Donc nous n'avons toujours pas le fin mot.
D'habitude je n'attache aucune importance à la couverture, mais en plus ... elles sont laides.
L'histoire se télescope avec le 3 et se passe quasiment en même temps..., bonjour les erreurs ou les raccourcis faits à "la va vite".
En bref, rien n'est plausible dans cette histoire, c'est cousu de fil blanc, de contradictions. Le duo qui au demeurant aurait pu être sympathique, est tellement pathétique qu'on en vient à le trouver pitoyable .
C'est une avalanche incessante de clichés sans saveur, d'erreurs de script, de faits irréalistes, de mièvreries dignes d'adolescents.
Une terrible déception.
Bonne lecture.
On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street On Dublin Street, Tome 1 : Dublin street
Samantha Young   
Envoutant : Ado, Jocelyn a perdu ses parents et sa soeur. 8 ans après, elle n'a toujours pas fait le deuil et refuse de s'attacher à quelqu'un pour ne pas avoir à le perdre. En prenant un appart en coloc à Dublin Street, elle ne pensait pas que sa vie allait être chamboulée et mettre ses principes à rude épreuve face aux sentiments qu'elle éprouve pour Ellie sa colloc et surtout pour son frère Braden qui l'attire comme un aimant...Une histoire fluide, sensuelle et captivante avec des personnages profonds et attachants ainsi qu'une multitude d'émotions à ressentir.

par Folize
Georgian, Tome 1 : Si vous le demandez Georgian, Tome 1 : Si vous le demandez
Sylvia Day   
Ayant aimer la Saga 'Crossfire' écris par l'auteur Sylvia Day, j'ai voulu lire plus de romans d'elle, même si j'ai fortement été déçu par le roman 'Sept ans de désir'. Je me suis donc plonger dans la Saga Georgian, une nouvelle Saga érotique. Et j'ai été drôlement surpris.

L'histoire est celle d'un compte de Westfiel et agent de la Couronne, se prénommant Marcus et de celle qu'il doit protéger Lady Elizabeth Hawthorne. Cette dernière a perdu son mari quelques temps plutôt et est en danger à cause des missions de ce dernier. Elle a, en effet, en sa possession un carnet avec diverses notes, que beaucoup de personnes voudrait. Mais Elizabeth a eu, par le passé, une liaison avec son nouveau garde du corps. Elle refuse de retomber dans ses bras malgré leurs attirances physiques et leurs ébats lui procurant un grand plaisir. Mais au fils de romans, l'on découvre qu'il y a bien plus entre eux qu'une simple attirance, cela va les emmener sur le terrain dangereux du mariage et de la soumission de la femme à son époux. Effectivement, l'histoire se déroule à la fin du XVIIIème siècle. Nous sommes donc replonger dans cette époque, avec le langage de l'époque.

Le personnage d'Elizabeth est très complexe. En effet, on voit qu'elle est décrite par son frère comme étant une femme forte. Mais dans ses pensés, l'on voit qu'elle est à la fois forte, mais aussi faible par rapport à son attirance pour Marcus. Elle a encore peur d'être blesser par ce dernier, elle a peur de ses sentiments pour lui. Elle préfère, dans un premier temps, se protéger de lui en essayant au maximum d'éviter de retomber dans ses bras. Marcus est un personnage très déterminer et très secret - ce que je regrette un peu. En effet, on ne sait pas beaucoup de chose chez lui. En arrivant à la fin du roman, j'ai l'impression que l'on pourrait le connaitre un peu plus encore. Malgré tout, on voit son attachement à Elizabeth et ses sentiments pour cette dernière dès les premières pages. Il sa battra jusqu'au bout pour l'avoir et pour qu'elle soit en sécurité.

L'auteur a choisis un point de vue extérieur pour nous faire vivre cette histoire. J'avoue avoir été perturber dans un premier temps, surtout que je n'ai pas l'habitude de lire des histoires ainsi. De plus, elle utilise un langage très soutenu. Mais cela, nous permet d'être plonger à l'époque de l'histoire et d'oublier, le temps de notre lecture, le monde d'aujourd'hui.

En général, un roman que je recommande aux lecteurs aimant d'évader dans une autre époque et aimant le genre érotique. Ce roman a été une belle découverte pour moi.

>>http://fifty-shades-darker.blogspot.fr/2015/08/si-vous-le-demandez-de-sylvia-day.html
La Ronde des saisons, Tome 1 : Secret d'une nuit d'été La Ronde des saisons, Tome 1 : Secret d'une nuit d'été
Lisa Kleypas   
Lisa Kleypas... une révélation pour moi depuis que j'ai lu la série Bow street.

Cette nouvelle série promet de bien plaisants moments.
Annabelle et Simon... deux jeunes gens que tout sépare, vont finalement succomber à leur attirance mutuelle. Et ceci, non sans nombreux rebondissements et coup du sort.
La quête d'Annabelle à "chasser" un mari est absolument délicieuse et les caractères des 4 amies sont tout simplement goûteux.
L'auteure nous transporte une fois de plus dans un récit ponctué d'aventure, de suspens et de fougueux instants sensuels dont elle a le secret.
Du pur bonheur...
Je commence dès maintenant le tome 2.


par Christy
La Splendeur de l'honneur La Splendeur de l'honneur
Julie Garwood   
Quel bonheur de retrouver un inédit (en français) de Julie Garwood. Merci, merci , merci aux éditons J’ai Lu de s’être décidés à le traduire plus de 25 ans après sa sortie en VO (vous me direz, mieux vaut tard que jamais…). Oui c’est du très grand classique mais, punaise, que c’est génial. Un constat, les années passent et Julie Garwood me fait toujours autant d’effet !

Bien sûr, pas vraiment de surprise. C’est du grand classique, dans la lignée de tout ce qu’elle a écrit précédemment. Mais c’est tellement bien réalisé qu’on s’en fiche complètement. On est juste totalement entraîné dans son univers. On glousse beaucoup (elle est une des rares auteurs historiques qui me fait exploser de rire) et on sourit tout aussi souvent.

[...]

La suite de la chronique ici: http://lune-et-plume.fr/la-splendeur-de-lhonneur-de-julie-garwood/

par Melwasul
Historical, Tome 1 : Sept ans de désir Historical, Tome 1 : Sept ans de désir
Sylvia Day   
Ce livre est présenté comme étant celui qui a inspiré Crossfire, trilogie récompensée par le prix Amazon dans la catégorie "meilleure romance de l'année" et je précise d'emblée ne pas l'avoir lue. Nous avons ici une romance dite historique puisque l'Angleterre d'un siècle passé sert de cadre à cette noblesse soucieuse du respect des convenances, avec des femmes souvent mariées dans l'intérêt des familles. Hormis ce détail allié aux tenues vestimentaires d'un autre temps, on se demande bien à quelle époque nous sommes, le soucis du détail ou le minimum de recherches historiques n'étant sans doute pas l'objectif de Sylvia Day. J'ai été surprise par l'écriture tant elle compte de maladresses de style, de légères défaillances au niveau du développement de l'intrigue comme si l'inspiration de l'auteur s'arrêtait net pour passer à autre chose. On dénote aussi certaines faiblesses dans l'étude des personnages qui pourtant semble bien travaillée ainsi que dans la profondeur de certains dialogues qui parfois frisent la mièvrerie ... Pourtant l'ensemble a un petit côté romanesque qui charme et je pense que le héros imparfait mais si craquant en est principalement la cause.

La veille de son mariage avec Benedict Tardley comte de Pennington, Jessica Sheffield surprend les ébats nocturnes et champêtres du fougueux Alistair Caulfield avec un lady mariée. Le jeune homme capte son regard tout en poursuivant sa besogne, liant leurs âmes malgré l'inconvenance de la situation, conditionnant également la future vie de couple de la belle pour laquelle il soupire depuis longtemps. 7ans plus tard, Jessica veuve décide d'entreprendre un voyage afin de s'occuper du domaine que lui a légué son époux à la Jamaïque et embarque sur l'Acheron dont Alistair est l'armateur. Ce dernier y voit un signe du destin et décide de séduire la seule femme qu'il n'ait jamais désirée, d'autant que cette dernière a bien du mal à cacher l'attirance qu'il exerce sur ses sens. Cette longue traversée propice à leurs torrides ébats mettra à nu les vieux démons de leur enfance dont il devront faire le deuil pour pouvoir envisager une vie nouvelle à deux. Parallèlement, nous suivons l'histoire d'Hester, comtesse de Regmont et jeune soeur de Jessica, coqueluche de la société londonienne mais dont la vie de couple est loin d'être aussi idyllique qu'il y parait...

Malheureusement cette histoire n'évite aucun des écueils du genre tant en romance qu'en érotisme, puisque Allistair est un riche Apollon, débauché notoire si beau que les femmes feraient des folies pour lui, c'est un prédateur pugnace qui ne lâche pas sa proie, Jess en l'occurrence. Et bien évidemment un étalon hors pair, c'est une redoutable arme automatique qu'il a dans le caleçon, à peine la cartouche expulsée qu'une autre est déjà engagée dans la chambre et une suivante approvisionnée, une mitraillette c'est mieux pour les galipettes!!! Elle c'est la noble lady parfaite, la Reine des Glaces qui brûle dans un lit, et qui pense ne pas être à la hauteur d'un tel homme. Sylvia Day aime l'érotisme et son histoire n'en manque pas, les scènes sensuelles sont longues et chaudes avec pourtant quelques couacs dont le pire fut lorsque la dame terrassée par de multiples orgasmes, d'une voix rauque d'avoir tant crié dit à son amant : "déversez votre foutre en moi"... Rires (jaunes) assurés...on rajoute un retournement de situation bien trop facile et pratique avec une fin quelque peu précipitée, que reste t-il? Une histoire sympathique qui aurait pu être plus originale et aboutie si l'expédition à la Jamaïque n'était pas juste le mobile d'un rapprochement sexuel puis sentimental du couple, en bref une romance légère facile à lire sans excitation des méninges.


par Seregan