Livres
559 005
Membres
607 584

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de morganelylia : Mes envies

Le Chant de l'encre, Tome 1 Le Chant de l'encre, Tome 1
Anna Briac   
Attention pépite !! Je n'attendais pas Anna Briac dans ce registre et WOW ! quelle surprise ! L'auteur maîtrise à la perfection ce style. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. L’équilibre entre découverte, action , aventure, romance, révélation est parfait ! les joutes verbales sont absolument succulentes, l'humour est excellent ( qu'est ce que je me suis marrée !! ) mais sans en faire des tonnes ( je vous le dis c'est très bien dosé ) , la tentions entre les deux héros est addictive. On part de "rien" pour monter crescendo tout au long de la lecture pour finir en totale apothéose . Anna rassurez moi, il va y avoir une suite hein ? Bref je recommande pour tous les amoureux de fantastique .

par skye67
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
L'Hayden, Tome 1 : Le secret d'Eli L'Hayden, Tome 1 : Le secret d'Eli
Julie Muller Volb   
http://www.my-bo0ks.com/2017/09/l-hayden-tome-1-le-secret-d-eli-julie-muller-volb.html

J’étais ravie de pouvoir découvrir ce premier tome de l’Hayden, Le secret d’Eli. Il faut dire que non seulement son résumé m’avait fortement intriguée, mais en plus, sa couverture m’avait faite rêvé dès le premier coup d’œil.

Mila, dont la tutrice légale est désormais sa sœur aînée voit sa vie bouleversée lorsque de mystérieux incendies et une multitude de faits étranges se produisent. Sa rencontre avec le très secret Jeremiah la poussera à se poser de nombreuses questions tout comme la fuite d’Eli. Mila n’aura d’autre choix que de partir en quête de réponse et trouvera sur sa route un étrange saule rose aux allures féeriques. Bientôt, la voilà dans un monde parallèle dans lequel Mila apprendra des secrets jusque-là enfouis.

L’Hayden nous plonge dans un univers mêlant romance, fantasy et fantastique avec brio. A chaque description, je m’imaginais aisément les décors et paysages dans lesquels Mila se retrouve. A mi-chemin entre de multiples romans du même style, Le secret d’Eli met en place une intrigue puissante et chargé de secrets, tant familiaux que sur l’identité de nos personnages.

Mila est une héroïne à la fois fleur bleu, courageuse et légèrement naïve sur les bords. Au fil des pages et des révélations, elle gagnera en maturité et en force. De son côté, Jeremiah que l’on peut trouver extrêmement lunatique saura se faire une place dans le cœur de la jolie Mila . Son personnage cache bien des mystères qui se révéleront cruciaux pour la suite. La romance entre nos deux personnages est assez centrale. On ne pourra le nier, celle-ci prend une grande place au cœur de ce premier tome de L’Hayden. Pour ma part, qui suis friande de romance, celle-ci m’a plutôt bien plu, un peu niaise au début, j’ai trouvé qu’elle gagnait en intérêt au cours de ma lecture.

Comme son nom l’indique, Le secret d’Eli a une importance cruciale. Son secret sera bien gardé au fil des pages de nous laissera nous poser de nombreuses questions à son sujet. Une intrigue qui se développe et s’approfondie tout au long de ce premier tome.

Si la mise en place peut mettre du temps au démarrage de la lecture, sachez que les rebondissements sont crescendos et ce premier tome se termine en apothéose. Côté suspense, j’ai été plutôt surprise. Si je me suis doutée de certains éléments, d’autres m’ont vraiment étonné.

En conclusion, cette lecture m’aura totalement accaparé, l’univers de l’auteure, Julie Muller Volb m’a conquise et me rend extrêmement impatience de découvrir la suite !

par Carole94P
L'héritage des dons, Tome 1 : Saorsa L'héritage des dons, Tome 1 : Saorsa
Elodie Delfa   
Après avoir eu un coup de cœur pour « Les enquêtes de Perséphone « j’ai eu envie d’essayer l’autre série de l’auteur et je dois avouer que j’ai passé un excellent moment sur les terres d’Ecosse et plus précisément sur les terres de Saorsa à tel point que ce fût un coup de cœur !

Décidément, je suis fan d Elodie Delfa ! Une plume fluide et additive qui décrit tellement bien les lieux qu’on s’y projette sans problème, un univers mêlant modernisme et tradition. Ici c’est les femmes au pouvoir ! Le clan le plus puissant est le clan des McFinnan ou le chef est une femme et les ¾ de la lignée est féminine.

Les personnages sont forts, attachants, émouvants (j’assume avoir versé ma petite larme plusieurs fois), mystérieux. Au fil des pages on va de découverte en révélation, en retournement de situation et il est très difficile de laisser le livre !

Je dois dire qu’au début j’ai eu un peu de mal à faire le lien entre les personnages, qui est quoi par rapport à qui, il y a beaucoup de personnages et c’est un peu dur. Cependant, il y a presque un chapitre par personnages principaux au début du livre ce qui nous aide à faire les rattachements sans devoir retourner à l’annexe et ça s’imprègne rapidement dans un coin de la tête. Une fois que les rattachements se sont fait, la lecture est beaucoup plus simple et ça valait le coup de persister.

Alba, Scarlett, Melen sont trois jeunes filles qui ne se connaissent pas mais dont les chemins ne vont pas tarder de se croiser. Scarlett, petite fille de Macha, chef de clan des McFinnan , vit en France suite à un accident qui a eu lieu en Ecosse et suite auquel, elle a été forcée de quitter le pays le temps que les esprits se calment.
Alba a passé son enfant sur les routes avec sa mère et son beau-père jusqu’au jour où, suite à une grave maladie de celle-ci, elle se retrouve confiée à une amie de la famille.

Melen n’a jamais connue sa mère et a toujours vécue avec son père qui n’est pas des plus sympas, et a été élevé par sa gouvernante, amie proche de sa mère qui a fait la promesse à cette dernière de la protéger.

Ces trois jeunes filles n’ont rien en commun à part une forte détermination, un courage à toute épreuve et un courage sans faille.

Depuis toujours deux clans s’opposent dans le monde des sorciers les McFinnan et les Mc Carron. Le bien contre mal en quelque sorte, les McFinnan sont justes et respectent les lois de sorciers. Les McCarron sont remplis de haine et de méchanceté, ils aiment le pouvoir dans tous les sens du terme et sont prêts à tout pour l’avoir et le garder. Après des années de paix précaire, un évènement va déclencher les hostilités et la paix qui régnait va voler en éclats.

A partir du moment où le top départ du « retour au bercail pour tout le clan » est donné, la vie de tout le monde, et en particulier celle des trois jeunes filles, va partir dans tous les sens.
Actions, secrets, pouvoirs, mystères, émotions, révélations, vont s’enchaîner au fil des pages et donner le rythme très soutenu de tout ce tome. Pas de temps mort, pas de pause, pas de répits ! Je suis passé du rire, aux larmes, aux frissons, aux surprises.

Grâce à Adora, l’une des filles de Macha, on fait des bons dans le temps, on a des « flash-back » d’un passé plus ou moins loin et ça nous met vraiment dans l’histoire.

On ne va pas se mentir, même si il y a des hommes, c’est clairement les femmes qui mènent l’action, l’histoire. Elles ont toutes un fort caractère, mais cachent une grande sensibilité sous une belle carapace. Les femmes les plus « vieilles » ont dû toutes faire face à des choix déchirants mais elles n’ont pas hésité à le faire pour leur clan et ça les rend humaines, touchantes et émouvantes et elles m’ont toutes fait verser une petite larme.



Qui dit sorcier, dit pouvoirs forcement ! Tous les sorciers voient leur pouvoir éclore aux 21 ans du sorcier et 21 ans après, à 42 ans, un pouvoir complémentaire, j’ai trouvé ce petit détail vraiment original et chaque sorcier à un pouvoir bien particulier mais complémentaire à ses proches.

Pour finir, je dirai juste que j’ai vraiment passé un très bon moment à Saorsa et que j’ai hâte de lire la suite. Un livre qui nous emporte complètement dans son univers ou en est constamment en apnée. Je vais dès que possible me jeter sur le tome 2 !

par NinaLC
The Folk of the air, Tome 1 : Le Prince cruel The Folk of the air, Tome 1 : Le Prince cruel
Holly Black   
5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/458/chronique/the-cruel-prince-the-folk-of-the-air-1-de-holly-black

“Faerie might be beautiful, but its beauty is like a golden stag’s carcass, crawling with maggots beneath his hide, ready to burst.”

J'ai entendu tellement de bien de ce livre. Mon dieu la hype autour de The Cruel Prince est dingue. Il fallait absolument que je voie par moi-même si tout ce bruit en valait la peine. ET FRANCHEMENT. CE LIVRE ÉTAIT GÉNIAL. Premier coup de cœur de l’année 2018. Allez hop, ça c’est fait !

“Because you’re like a story that hasn’t happened yet. Because I want to see what you will do. I want to be part of the unfolding of the tale.”

The Cruel Prince a largement su dépasser mes attentes J’ai été transportée par la plume de l’auteure du début jusqu’à la fin.

Les parents de Jude ont été assassinés sous ses yeux lorsqu’elle était plus jeune. Emmenée de force et élevée dans l’impitoyable monde des fées avec ses deux sœurs, Jude mène une vie de tourments. Les humains ne sont pas les bienvenus sur le territoire des fées, à moins qu’ils ne soient ensorcelés pour les divertir… Elle doit faire face à de nombreux obstacles chaque jour pour survivre parmi ces terribles créatures. Mais celui qui lui fait le plus du tort n’est autre que le prince Cardan, le plus jeune mais aussi le plus vicieux des fils du High King.

C’est simple, j’ai TOUT aimé dans ce livre. Notamment l’héroïne de l’histoire, Jude, qui est juste badass et incroyable. Les fées lui en ont tellement fait baver depuis qu’elle est toute petite et elle continue malgré tout à les affronter chaque jour. Jude ne se laisse pas abattre, au contraire, elle endure chaque pique, chaque nouvelle torture que lui inflige Cardan et sa troupe. Elle est tellement forte, j’avais trop de peine pour elle mais j’étais également hyper fière d’elle pour sa bravoure.

“If I cannot be better than them, I will become so much worse.”

Ce que je déteste dans les livres, c’est les personnages qui se laissent faire et subissent le harcèlement sans broncher. Même si ça peut paraître peu réaliste, c’est très frustrant de lire à propos de ça et je suis contente que ce n’ait pas été le cas car Jude sait tenir tête à ses bourreaux (même si parfois, on se dit que ça ne va rien arranger !). MAIS JUDE EST TROP BADASS. Je l’aime. C’est le genre de personne qui règle ses différents avec sa propre sœur au moyen d’un combat à l’épée (!!). Oh mon dieu, mais quelle classe.

“I stand in front of my window and imagine myself a fearless knight, imagine myself a witch who hid her heart in her finger and then chopped her finger off.”

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé sa relation complexe avec ses sœurs. Un peu moins avec Taryn, la sœur jumelle de Jude, qui est la moins sympa je trouve. D’un autre côté, j’arrive à comprendre son point de vue. Et puis leurs conflits étaient assez intéressants. Quant à Vivienne, la grande sœur de June était tout aussi géniale. C’est une demi-fée. Elle est donc celle qui est la plus acceptée dans le royaume des fées mais c’est elle qui veut le plus retourner vivre dans le monde des humains auprès de sa petite amie ! TROP CHOU.

Je ne peux pas trop vous parler de l’intrigue, mais sachez qu’elle est GLORIEUSE. Additionné à la plume addictive de l’auteure, j’ai trouvé ce livre hyper captivant. Sachant que d’habitude je ne suis pas très axée “intrigues politiques”, j’ai beaucoup aimé celle-ci. Riche en rebondissement et en révélations, j’ai été complètement renversée durant ma lecture ! Impossible de voir les plot twists venir.

JE VEUX LA SUITE NOW. Cette fin était la meilleure des choses qui soient.

par wilkymay
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Le Pays des contes, Tome 1 : Le Sortilège perdu Le Pays des contes, Tome 1 : Le Sortilège perdu
Chris Colfer   
Mon avis:
Ce mois-ci, j'ai sorti ce livre " Le pays des contes" de ma PAL, je l'ai acheté il y a déjà plusieurs mois et depuis ça me titillait de le lire et je ne suis pas déçue !
Informations:
"Le sortilège perdu" est un le premier tome de la saga "Le pays des contes". Ce roman jeunesse plaira aux lecteurs dès 9 ans. C'est un beau pavé de 414 pages, contenant 24 chapitres.
Personnage principal : Alex et Conner
Personnages secondaires: Cendrillon, Raiponse, Grenouille, Le petit chaperon rouge, La belle au bois dormant, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Alex et Conner sont jumeaux et pourtant tellement différents.
Alex est une petite fille très sérieuse et studieuse alors que Conner, est lui, un garçon un peu taquin qui ne se prend pas la tête. Mais tous deux sont très complémentaires, c'est d'ailleurs ce qu'ils vont nous prouver dans leur belle aventure.
Un beau jour, la grand-mère des enfants va leur offrir un livre de contes. Les jumeaux ont été élevés avec l'amour des livres, leur papa était libraire et il leur a transmis cette passion. C'est donc avec beaucoup d'émotion qu'Alex va accepter cet héritage inestimable. Très rapidement, elle va s'apercevoir que ce livre est magique, car les objets passent à travers. Conner et Alex vont, par accident, à leur tour, traverser les pages du livre et atterrir dans un monde mystérieux. C'est alors qu'ils vont s'apercevoir qu'un autre monde existe, un monde rempli de prince et princesses, de reines, de loups, de gobelins, de magie ...
Tout cela est bien beau, mais Alex et Conner doivent retourner dans leur monde près de leur maman et une seule solution s'offre à eux, trouver des éléments leur permettant de réaliser le sortilège des vœux, mais une autre personne veut exécuter ce sortilège: la méchante reine.

Mes ressentis:
J'ai pris mon temps pour lire ce livre. Je lisais deux, trois chapitres chaque jour. En fait, je l'ai savouré !
Je trouve que "Le pays des contes" est un livre jeunesse très agréable à lire et à regarder. La couverture est vraiment splendide et il n'y a pas que ça puisque l'intérieur est tout aussi beau, nous avons une magnifique illustration représentant une carte avec tous les royaumes. Et pour le bonheur de nos petits yeux, il y a aussi une illustration par chapitre.

Suite de ma chronique: http://leslecturesdelily.blogspot.fr/2014/04/le-pays-des-contes-t1-le-sortilege.html
Plus encore que la vie Plus encore que la vie
Amy Plum   
MON AVIS :

Quelle belle découverte ! Quel beau petit chef-d'œuvre ! Die For Me est un très bon roman, contenant une histoire d'amour magnifique et une intrigue très bien menée. Avis à vous, lecteurs/lectrices français(es), dès que ce roman sera publié chez nous, n'hésitez pas à l'acheter !
_____Tout commence avec l'histoire de Kate et de sa sœur, Georgia, qui ont perdu leurs parents. Au départ, on suit une Kate pleine de tristesse et de chagrin, qui tente de se reconstruire suite au tragique décès des êtres qui comptaient le plus pour elle. C'est une adolescente de seize ans très cultivée. Elle se passionne pour la littérature et l'art. Contrairement à sa grande sœur, elle aime être seule pour prendre du recul, lire ou penser.
_____Nos deux jeunes femmes viennent juste d'emménager à Paris chez leurs grands-parents. D'ailleurs, quitter New-York pour la capitale française a quelque peu bouleversé leurs habitudes... J'ai beaucoup souri en lisant ce que pensait Kate sur notre coutume de faire la bise aux personnes que l'on salue. Le roman est plein de petites allusions à ce que font les français, ce qui renforce la facilité à imaginer les lieux dans lesquels nous sommes.
_____Par contre, il n'y a pas beaucoup de mots dans notre langue, juste les plus connus. Mais ceci n'est pas grave, je n'ai pas lu en anglais pour retrouver ma langue native dans le roman ! L'auteure, Amy Plum, vit en France ( à Tours ) et bien qu'elle soit originaire d'Amérique, on ne peine pas une seconde à visualiser Paris. Ses descriptions de la ville sont très belles, très vraies et surtout très romantiques. J'ai adoré me perdre dans son monde et dans les lieux à la fois surprenants et sublimes qu'elle m'offrait.
_____Pour en revenir à l'histoire en elle-même, elle est fabuleuse. Un beau jour, la grand-mère de Kate va proposer à celle-ci de prendre l'air, de vivre à nouveau et de visiter la ville. C'est ainsi qu'elle va se retrouver dans un café. Jusque là, tout va bien. Sauf que c'est ici qu'elle va croiser le regard de Vincent. Vincent, beau et mystérieux, drôle et intelligent, va étrangement se mettre à croiser Kate partout où elle ira. Qui est-il ? Que cache-t-il ? Pourquoi semble-t-il constamment sur ses gardes ? Pour les réponses, il va falloir lire le roman !
_____Afin d'éviter les spoilers, je vais vous parler de mes sentiments face à ce livre. J'ai été très touché par l'écriture de l'auteure. Son style est à la fois poétique et passionnant. Comme le roman, d'ailleurs ! A la fois attachant et saisissant, je suis sûr qu'il va séduire beaucoup de gens. Une fois qu'on le démarre, on ne peut plus lâcher. L'idée d'écrire sur ce genre de créatures ( j'évite de vous dire de quel genre de "monstres" je parle mais le titre de la trilogie en dit déjà beaucoup ), est très intéressante.
_____Sincèrement, je conseille Die For Me à tous les fans de romances émouvantes et d'histoires surnaturelles captivantes. Ce livre contient un univers exaltant, qui nous tient sans cesse en haleine ! Les personnages sont attendrissants et ont tous leur propre personnalité. Ils sont profonds et on ne peine pas à s'identifier à ces derniers. Que dire d'autre, si ce n'est que dès que vous le pouvez, il faut que vous vous offriez ce roman ?

par Jordan
Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire
Anne Rice   
un livre à dévorer tout cru!! le premier que j'ai lu sur les vampires! je le conseille vivement.

par Bella57
Moonlight Shadows, Tome 1 Moonlight Shadows, Tome 1
Charm L. C   
Romance paranormale sans aucune originalité.
L’histoire était écrite dès la dixième page.
Je trouve le récit redondant. On nous fait croire qu’on est aux usa, mais les lycées portent des noms typiquement français et les rues s’appellent « rue …-street »!
Décrit comme sulfureux, le roman ne compte que deux passages (suffisants) de sexe, mais tout ne tourne qu’autour de ça.
Très YA.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode