Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Moumik : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
13 à table ! 2015 13 à table ! 2015
Gilles Legardinier    Alexandra Lapierre    Jean-Marie Périer    Pierre Lemaître    Agnès Ledig    Franck Thilliez    Maxime Chattam    Bernard Werber    Éric-Emmanuel Schmitt    Marc Levy    Guillaume Musso    Tatiana De Rosnay    Françoise Bourdin   
Un recueil qui est juste indispensable !
Tout d'abord, c'est un livre qui est agréable à la lecture, les nouvelles ont du sens, certaines sont profondes, d'autres authentiques. Elles ont toutes été écrites avec le cœur et ça se ressent profondément.
Au-delà des histoires, il est nécessaire d'acheter ce recueil pour la simple et bonne raison que 5 €, ce n'est vraiment pas grand-chose, mais lorsque l'on sait que l'achat de ce livre est égal à trois repas distribués ... Soyons solidaires !
Faire un bon geste tout en se faisant plaisir, c'est quand même le meilleur des arguments, non ?

http://www.leslecturesdelily.com/2014/11/13-table-ecrit-par-collectif-dauteurs.html#more
Hématome Hématome
Maud Mayeras   
Attention, ce livre est addictif! Donc prévoyez votre repas, débranchez votre téléphone et coupez la sonnette! Car dès que vous commencerez cette lecture, vous n'aurez qu'une seule envie ... la terminer au plus vite. C'est simple, vous n'allez même pas vous rendre compte que vous avez "avalé" ces 312 pages!

Emma se réveille à l'hôpital, qui est-elle? Que lui est-il arrivé? Pourquoi a-t-elle perdu la mémoire? Qui est Karter, cet homme qui se dit être son compagnon? Tout comme Emma, j'étais avide du moindre renseignement pouvant me mettre sur la piste. Tout comme Emma, l'angoisse et le doute vont s'installer peu à peu dans ma tête.

Les flashs s'entrechoquent dans le cerveau d'Emma, elle commence à recouvrer la mémoire. Elle est effrayée, angoissée. Comme un puzzle, sa vie a éclaté en morceaux et elle va devoir trouver les pièces au plus profond de sa mémoire. Mais, lorsque le puzzle sera pratiquement terminé, c'est le coup de massue! Un choc effroyable! Et la vie qui bascule.

Une histoire captivante et prenante. Un thriller terriblement bien dosé et la plume de Maud Mayeras que j'avais déjà découvert avec son roman Reflex (ma chronique ICI) est addictive! Il me tarde de la relire prochainement.

par cookies72
Les visages de dieu Les visages de dieu
Mallock   
Un auteur qui gagnerait réellement à être connu.
Un rythme soutenu, une écriture vive (bien que parfois grossière) et de l'humour, des chapitres cours (environ 10 pages chaque, ce qui, pour moi, est un bon point).
On croise ici un habituel flic un peu abîmé par la vie, mais à qui on s'attache, comme à toute sa petite équipe (bien qu'ils auraient tous pu être un peu plus approfondis), et un illuminé fanatique, du classique donc.
Pourtant on se prend bien dedans, les meurtres sont sanglants et... "artistiques", si je puis dire, assez recherchés dans la symbolique et les supplices infligés aux victimes.
Bref, un bon moment, dévoré rapidement, bien qu'il faut déplorer un fin un peu facile sur les bords.

par Spika
À demain Lorelei À demain Lorelei
Évelyne Prévot   
J'adore les romans se déroulant durant la Seconde Guerre Mondiale, une période historique qui m'a toujours beaucoup intéressée. Ici, le résumé nous vendait une histoire d'amour entre une résistante et un officier allemand. Plutôt alléchant. Malheureusement, rien ne va dans cet ouvrage...
À commencer par les personnages. Nous avons trois protagonistes importants, tous plus bêtes les uns que les autres...Élisabeth est une coquille vide, une héroïne sans aucune saveur. Elle est sois disant résistante mais elle s'effondre à la première difficulté. Elle est incapable de s'assumer seule et passe son temps à se décharger sur les hommes qui l'entourent. Franchement, elle fait pitié. Ensuite nous avons Helmut son bel officier allemand, brillant et cultivé (ah c'est dit et répété, hein !). Lui aussi est incroyablement fade. A part se mourir d'amour pour Elisabeth il ne fait rien dans le roman. Et tu parles d'un officier; il ferme les yeux sur les réseaux de résistance et cherche dès le début des combats à se constituer prisonnier. Je l'aurais voulu un peu plus combatif, un peu plus fort. Enfin nous avons Henri, l'ami d'enfance. L'amoureux transi. Le bon con j'ai envie de dire...par amour pour Élisabeth il va tout (mais alors vraiment tout) accepter. J'avais tellement envie qu'il se rebelle, qu'il l'envoie bouler mais non, il continue de lui courir après comme un petit chien et ce peu importe les souffrances et les humiliations qu'elle lui inflige. Pitoyable...
L'intrigue repose en grande partie sur le triangle amoureux qui unit ces trois là. Franchement, j'avais le sentiment de lire "Twiligth" transposé durant la deuxième guerre mondiale. Tel Bella, Élisabeth doit choisir entre un amour parfait mais compliqué et une romance facile. Elle hésite entre l'inconnu et le fidèle meilleur ami. Et bien sûr tous deux se montrent compréhensifs et conciliants...on n'y croit tellement pas....
Le style d'écriture m'a aussi beaucoup gênée avec des répétitions à gogo, des métaphores tellement cucul la praline que même Marie Bernadette Dupuy elle n'aurait pas osé les faire (ex : "ses seins palpitaient comme deux oiseaux apeurés") et des dialogues à rallonge qui tournent en rond...
Toute cette guimauve indigeste laisse bien évidement peu de place au contexte historique très mal exploité.
C'est bien simple pour venir à bout de ce livre, j'ai du cesser de le prendre au premier degré. Je l'ai pris à la rigolade et alors là effectivement, la romance rose bonbon, les personnages stupides et l'intrigue bourré de clichés m'ont bien fait marrer.
Bref, ami lecteur je te conseille de passer ton chemin.

par Saturna
Tourner la page Tourner la page
Audur Jónsdóttir   
Un roman touchant, aux thèmes forts (le rapport mère-fille, l'alcoolisme, etc). J'ai eu du mal à plonger dans l'histoire, surtout les 100 premières pages. Mais j'ai compris, au fil de la lecture, que l'auteur avait un style très artistique. [spoiler]C'est une analyse personnelle mais je pense que A. Jònsdòttir a fait un récit en puzzle ; à l'image des pensées d'Eyja. Elle est dépressive mais elle va de mieux en mieux, parallèlement l'écriture du roman est très éparpillé et il devient de plus en plus clair au fur et à mesurer des pages ![/spoiler]
Vous aimer Vous aimer
Caroline Bongrand   
Un roman qui traite du grand amour , celui qu'on rencontre lorsqu'on ne s'y attend plus. C'est un roman qui interroge :est ce l'amour ? Le désir ? Le récit d'une relation ou non relation adultère moderne où les SMS sont les liens principaux qui permettent la magie, l'idéalisation. Un joli texte avec de jolies formules et c'est ce point qui le sauve ! Car finalement le thème et le traitement sont basiques et peuvent apparenter le texte aux romans cultes d'une collection connue.

par dacotine
Réveille-toi ! Réveille-toi !
François-Xavier Dillard   
Je referme ce roman dont chaque page fut un mélange de suspense, dégout et régal!

Je suis assez sensible et en général je n'aime pas les thrillers à cause des infinis détails sordides et glauques que les auteurs du genre aiment à glisser à chaque page... Je referme d'ailleurs souvent un de ces romans tant le dégout l'emporte sur le plaisir de suivre l'intrigue!

Ici, âmes sensibles s'abstenir, l'auteur nous abreuve de détails tous plus sanguinolents les uns que les autres mais aussi de précisions que sont psychologiquement dures... Cependant je n'ai pas refermé ce roman malgré ces passages durs et les angoisses nocturnes qu'ils n'allaient pas manquer de faire naître chez moi. Pourquoi?

Parce que l'intrigue est prenante et m'a happée, totalement et ce jusqu'à la dernière page que j'ai tournée après avoir frénétiquement dévoré le livre. Je l'ouvrais à chaque seconde libre, même si je n'avais le temps de lire que 4 lignes, il me fallait absolument la suite!

Ce savant mélange de réel, de science-fiction et de psychiatrie, ce basculement constant entre doute et certitude, ces questions multiples... Le passage d'un personnage à l'autre pour explorer des vies qui semblent sans lien apparent nous fait constamment nous demander où elles vont se croiser ou se recouper...

L'auteur possède une plume très agréable à lire qui ajoute un charme certain à la lecture, dès le premier chapitre on ne peut que se demander "qui quoi pourquoi?" et on veut tellement savoir les réponses à ces questions qu'à partir de là on est piégés par le livre...

Le seul hic, j'ai beau aimer quand les thrillers mêlent un peu de science-fiction ou de fantastique au réel, je n'aime pas du tout quand l'auteur se trompe à propos d'un fait réel, d'un élément existant. Ici il y a une erreur dans l'intrigue lorsque l'auteur aborde un rouage de la médecine française et du fonctionnement des dossiers médicaux, qui m'a sauté aux yeux et un peu énervée. Rien de grave,mais l'intrigue à partir de là a pour moi eu moins de charme... (c'est mon côté psychorigide!).

Mais quand on a que ça a reprocher à un livre, c'est qu'il était génial non? Surtout quand on l'a dévoré en moins de 24h alors que "les thrillers, habituellement, c'est pas trop mon truc!".

par btizlit
Killer Nostrum Killer Nostrum
Jennifer Holparan   
C'est avec un plaisir renouvelé que j'ai retrouvé le personnage de darcy dans une enquête plus légère que le premier tome mais ou l'on apprend un peu plus sur ses traumatismes d'enfance, toujours aussi brut de pommes elle enquête sur l'assassin de son père tout en jouant au golf avec les bibelots de son appart et en jouant à l'infirmière au look punk pour sauver un bus scolaire, conclusion on ne s'ennuie pas une seconde.... j'aurais juste aimé un poil plus de romance avec tim , qui, malgré sa défroque en pince bien pour elle .
J'espère qu'il y aura une suite !
Fais-le pour maman Fais-le pour maman
François-Xavier Dillard   
Valérie a treize ans, son jeune frère sept. Tous deux vivent avec leur mère, serveuse de nuit.
Un jour qu'elles sont dans la cuisine, Valérie et sa mère se disputent, le ton monte, les cris redoublent, un hurlement déchire la pièce, l'accident devient inévitable... Valérie est grièvement blessée à l'arme blanche.

François-Xavier est un auteur qui m'était inconnu jusqu'à ce que je me procure ce kindle gratuit "Les nouvelles voix du polar français". L'extrait présenté m'avait séduite et donc incitée à acheter son tout dernier livre "Fais-le pour maman".
Ce livre mérite bien son nom de "Thriller", pour les sensations fortes qu'il procure, son suspense savamment entretenu, tout ce qu'il faut de manipulation, danger, perversité rendant l'ambiance assez sournoise, oppressante et machiavélique.
Mais c'est surtout, à mon sens, le côté "mental" qui est exploité, faisant de cet opus un thriller psychologique avant tout, libérant angoisse, souffrance, folie et révélations émouvantes.

L'auteur réussit à mener en parallèle trois histoires sans que le lecteur s'en trouve perturbé, d'autant qu'elles seront rapidement liées :
- Celle de Sébastien Venetti, la quarantaine, veuf, médecin et père de famille, lequel sera confronté à ses démons et son passé qui refait surface. Un homme en souffrance et qui perd pied parce que le sort s'acharne inexorablement.
- Celle de Claire, jeune femme courageuse, chargée de l'enquête et qui elle aussi a eu son lot de souffrances.
- Et celle de personnages qui ont fait partie d'un passé que l'on croyait à jamais enterré mais...

C'est bien écrit, bien mené. Le rythme est soutenu, les mots et les situations plongent le lecteur dans une atmosphère qui ne le ménage pas, mais l'envie d'aller jusqu'au bout est là. J'ai été impressionnée de voir avec quelle facilité l'auteur réussissait à "balader" son lecteur, le faisant douter jusque dans les dernières pages.
C'est une lecture que je recommande, juste une incitation à passer un moment de "tension" dont on sait qu'il est dû à une situation fictive... heureusement.

par SuperNova
Cadaver sancti Cadaver sancti
Jennifer Holparan   
Un prêtre en proie au doute à propos de la foi retrouve une amie d'enfance devenue flic à Boston et plutôt d'allure rebelle. Ensemble, ils se lancent à la poursuite d'un tueur en série reproduisant la mort de différentes "Saintes".
Ce duo atypique (le feu et l'eau) qui n'est pas sans rappeler les séries américaines "Castle" ou "Mentalist", fonctionne à merveille. Un bon moment de lecture, une écriture aboutie et un fond richement documenté.
L'humour est au rendez vous dés le prologue même si le sujet traité est grave et tellement actuel au regard des faits divers récents médiatisés aux USA. Un coup de maître pour cette jeune auteure et des protagonistes que l'on ne demande qu'à retrouver.

par nepal
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4