Livres
454 580
Membres
402 906

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lylou-3 2018-01-07T19:46:21+01:00

Votre ordinateur, c’est pas qu’une espèce de télé. Sortez-vous ça de la tête. À chaque fois que vous l’allumez, vous ouvrez une fenêtre sur votre vie. Pour peu que quelqu’un veuille regarder, bien sûr.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lylou-3 2018-01-07T19:46:08+01:00

La vie est une fête foraine de merde et les lots à la clé sont à chier.

Hodges se souvient d'un vieux dicton: même le jour le plus sombre, quelque part, le soleil brille sur le cul d'un chien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-05-20T20:15:49+02:00

Toutes les religions mentent. Tous les préceptes moraux sont des illusions trompeuses. Même les étoiles sont des mirages. La vérité c'est l'obscurité et la seule chose qui importe c'est de produire son manifeste avant de s'y enfoncer. Inciser la peau du monde pour y laisser une cicatrice. Ce n'est que ça, après tout, l'Histoire : du tissu cicatriciel.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2015-04-13T19:33:14+02:00

Quelquefois, le diable connu vaut mieux que le diable qui reste à connaitre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2015-02-15T14:41:50+01:00

Il regarda le sac de couchage où il avait imaginé passer quelques heures de la nuit et repensa à Janice Cray voulant s’excuser pour Columbine, le 11-Septembre et Barry Bonds. Elle aurait probablement voulu faire de même pour le réchauffement climatique. Peut-être que quand tout ça serait derrière eux et qu’ils auraient retrouvé un emploi stable – ou pas ; ce qui était tout aussi probable –, il lui offrirait le petit-déjeuner. Pas un rencard, ni rien, juste des œufs brouillés et du bacon. Après quoi, ils ne se reverraient plus jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dan-1 2018-11-08T13:59:59+01:00

Il pense, j'ai eu ma dose de malchance, mais j'ai su me relever et je suis encore debout. Il ferme les yeux. Peu de temps après, il ronfle

Afficher en entier
Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-19T05:00:55+02:00

Miss Météo promet un temps chaud et ensoleillé. Il est temps de sortir les maillots de bain.

« Ça, j’aimerais bien te voir en maillot de bain, ma chère », dit Hodges en éteignant la télé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:33:50+02:00

« Alors qu’il rejoignait l’extrémité de ce qui serait bientôt une farandole de demandeurs d’emplois, Augie fut surpris et consterné de voir que la femme juste devant lui avait un bébé endormi sur le dos. Les joues du bébé étaient rougies par le froid et chaque expiration était accompagnée d’un léger râle. A l’approche du souffle court d’Augie, la femme se retourna. Elle était jeune et assez jolie, même avec ses cernes noirs sous les yeux. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:33:32+02:00

Hodges a lu quelque part qu'il y a des puits si profonds en Islande que l'on peut y jeter des cailloux sans jamais les entendre faire plouf. Il pense que c'est pareil pour certaines âmes humaines. (p.41)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:33:20+02:00

- Et j'ai déjà quatre demandes d'amis. Y a une qui vient d'Abilene, Texas. Elle dit qu'elle s'appelle Bernice mais que je peux l'appeler Berni. Avec un i. Elle a l'air hypercanon et je vous dirai pas que je suis pas tenté mais c'est probablement un vendeur de chaussures travesti de Boston qui vit encore chez sa mère. Internet, mec - une vraie mine d'or.

(p. 163)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode