Livres
524 588
Membres
542 936

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Mugen110179 : Ma PAL(pile à lire)

Saga des sorcières, Tome 1 : Le Lien maléfique Saga des sorcières, Tome 1 : Le Lien maléfique
Anne Rice   
Mon premier roman d'Anne Rice,j ai bien aimé dans l ensemble,l idée est bonne et je trouve les personnages attachants.Le long récit au milieu du livre sur la famille Mayfair ne m'a pas dérangée,au contraire j'ai trouvé ça passionnant!Pour moi le seul hic est des descriptions qui,je trouve,ne sont pas necessaires.

par carolee
Saga des sorcières, Tome 2 : L'Heure des sorcières Saga des sorcières, Tome 2 : L'Heure des sorcières
Anne Rice   
Un second volume que j'ai lu avec un sentiment d'urgence, de besoin de savoir quelle serait la suite de l'histoire de cette famille formidable... Anne Rice nous donne les réponses à certaines questions, mais seulement pour en ammener d'autres. A lire absolument!!

par Bluette
Saga des sorcières, Tome 3 : Taltos Saga des sorcières, Tome 3 : Taltos
Anne Rice   
Suite du livre "l'heure des sorcières", la note de l'éditeur résumant ce dernier dans "Taltos" nous permet de poursuivre cette histoire, même si on ne la pas lu (comme moi). Mélange d'êtres surnaturels et légendaires , on se fait embarquer dans des récits extraordinaires. Un bémol, la fin ...l'issue étant trop précipitemment relaté à mon goût.
Chroniques des Vampires, Tome 5 : Memnoch le Démon Chroniques des Vampires, Tome 5 : Memnoch le Démon
Anne Rice   
Anne Rice tombe de plus en plus dans le religieux, et pour ceux que ça ne "passionne" pas outre mesure, s'en est indigeste.
On a du mal dans ce cas à passer outre pour avancer. Pourtant la quatrième de couverture pouvait prétendre à un bon roman dans la lignée des premiers des Chroniques, mais là ... non.
Dommage

par Ceinwèn
Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire
Anne Rice   
Je n'avais pas apprécié "Memnoch". Comme dans ce dernier, le thème de la religion est très présent, il "passe" cependant beaucoup mieux ici à mon avis étant donné les origines et le caractère d'Armand.
[spoiler]Qui a quand même failli, si tout cela ne lui était pas arrivé, finir ses jours moine et littéralement enterré vivant dans les tréfonds d'un obscur monastère.[/spoiler]
On pourra apprécier la description lyrique et idéalisée d'une certaine vie citadine italienne de la Renaissance, mais aussi l'évocation d'une société vampirique encore très "médiévale", beaucoup plus sombre et finalement assez crédible dans son interprétation de sa propre raison d'être dans le monde, et des codes qui en découlent.

Comme la plupart des romans d'Anne Rice ces temps ci, sauf coup de chance il est effectivement beaucoup plus facile et bon marché de se le procurer en VO qu'en français.

par Aude
Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick
Anne Rice   
Et oui si on connait un peu Anne Rice, il fallait s'attendre à retrouver les vampires chez les Mayfair et puis il y a la Nouvelle Orléans forcément cela rapproche . L'originalité, c'est de nous faire découvrir, pour le besoin des vampires la branche cadette des Mayfair les parents pauvres ceux qui vivent dans le Bayou. Une histoire passionnante où l'on retrouve Louis notre incorrigible romantique qui se morfond d'avoir perdue Claudia et qui se noie dans sa tristesse et la rencontre de Merrick jeune sorcière qui voit les morts. Ils étaient fait pour se rencontrer, mais où chacun va peut être se bruler les ailes. Un excellent tome qui donne ce coup de fouet nécessaire pour réveiller l’intérêt des chroniques des vampires .

par cathardy7
Nouveaux contes des vampires, Tome 1 : Pandora Nouveaux contes des vampires, Tome 1 : Pandora
Anne Rice   
Un livre de remplissage.
Le personnage n'était sans doute pas à l'origine destiné à être développé, du coup une bonne part du peu qui en était dit dans les premiers livres de la série se trouve gommé à la sauce "Non mais en fait, Marius disait n'importe quoi", remplacé par des origines et un passé sans doute censés être plus prestigieux et romantiques.

L'introduction est incroyablement lourdingue, rapportant en style indirect la rencontre entre Pandora et David Talbot. Ils s'envoient des fleurs, beaucoup de fleurs. Ça s'attarde sur les événements d'un autre livre peu intéressant de la série (Memnoch), l'auteur tente sans grand succès d'évoquer leur aspect fascinant en ressortant quasiment les mêmes descriptions déjà servies lors d'interventions passées de ces deux-là, mais à dire plutôt qu'à montrer au moyen d'un minimum d'action et d'événements, ça tombe à plat.

La suite sauve un peu la mise, et le récit des premières rencontres de Pandora et Marius, et de la vie de jeune femme de Pandora n'est pas désagréable, si on passe outre une bonne dose de "regardez comme je partageais déjà votre vision du monde d'occidentaux modernes" un peu bizarre et forcée.
Le livre n'est pas tellement long cependant, du coup même leurs premiers siècles de vie commune ne sont que survolés, et la suite jusqu'aux événements de la première trilogie doit couvrir deux pages à tout casser.

par Aude
Cugel saga Cugel saga
Jack Vance   
Jack Vance a laissé une part beaucoup plus grande à l'humour et à la psychologie, la dimension poétique gardant toujours une place privilégiée. Quant à la forme, elle est tout aussi superbe et splendide que l'intrigue et l'univers mis en place, un univers peuplé de créatures extraordinaires tels les Démons bâtons-à-vent, les Wefkins des eaux et les Lutins des roches.
Quand le Merveilleux rencontre le talent et le génie de Vance, cela débouche sur un roman prodigieux.
American Psycho American Psycho
Bret Easton Ellis   
C'est compliqué de dire précisément ce que j'ai pensé d'American Psycho.
Pour partir sur quelque chose, j'aime bien les histoires me racontant la façon de penser et de vivre de personnes très différentes de moi, que ce soit dans les goûts, les opinions, les valeurs, etc. Lorsqu'un auteur parvient à me lier émotionnellement à des personnages très éloignés de que je considèrerais normalement comme "noble" est un tour de force qui m'a toujours fasciné.
Lorsque je cherchais une histoire de tueur en série, je m'attendais à une démarcher similaire. Et bien, pour American Psycho ce n'est absolument pas le cas. Pas un seul moment, l'auteur n'a pour objectif de te faire accepter le personnage, de provoquer de l'empathie pour lui, ou tout simplement de le rendre humain. Pas une fois.
Et je crois que c'est ce traitement du thème qui m'a premièrement troublé lors de ma lecture. En décrivant la folie et l'horreur d'un homme, Ellis nous rend tout les aspects de sa vie détestable. Tout, TOUT, dans ce roman est détestable, que ce soit le milieu social décrit (l'Amérique de Reagan, fin des années 80, où l'argent est roi), les obsessions des protagonistes (que l'écriture rend très bien en adoptant une sorte de tic qui consiste à décrire précisément les marques des vêtements de chaque personnage, le prix de chaque chose, le thème de l'émission de télé du matin, etc.) ou plus basiquement les scènes de torture atroces et inhumaines.
Plus largement, le fait que le narrateur adopte le même ton froid pour tous les aspects de sa vie : que ce soit un diner avec des amis, un démembrement, une scène de sexe, tout sera traité également avec le même froid et presque détaché de la scène. L'effet glaçant est très réussit.
Parallèlement, mêmes les chapitres prêtant à plus d'intimité avec sa famille (lorsqu'il est au chevet de sa mère par exemple) ont un effet détonnant puis-ce qu'on a l'impression d'être sur le point de changer de registre, sur le point de voir un aspect humain du personnage... Mais, méthodiquement, l'auteur arrête d'écrire et passe au chapitre suivant avant cela. Et c'est repartit pour des chapitres froids...
Globalement ce livre est très, très, très monotone, et si ça peut paraitre une critique ce n'en est pas vraiment puisqu'il réussit (par je ne sais quel miracle) à ne jamais être vraiment ennuyant. Alors que l'histoire comme l'écriture se font volontairement détestable, on se surprend à continuer de lire, dans un plaisir grinçant.

Vraiment, je ne sais pas trop quoi penser de ce livre. L'écriture est parfaite pour le style, audacieuse lorsqu'il le faut, tout en nuance, froide et calculé lorsqu'elle s'y prête. Les passages rédigés à la façon du théâtre, les chapitres sous forme de critique musicale journalistique, ce moment où le narrateur se détache tellement qu'il commence à se désigner lui-même à la troisième personne... il y a des passages de ce livre qui sont des tueries de lecture, sérieusement. Mais la démarche anti-emphatique entreprise par l'auteur n'est vraiment pas plaisante (à juste titre) et j'ai traversé tout le roman non pas avec un malaise (tel que voulu par l'auteur) mais avec une profonde attitude dubitative, ce qui est le contraire de l'effet recherché.
La forme est superbe, le fond tient la route, mais la démarche de l'auteur n'a pas fonctionné sur moi, ce qui est vraiment dommage.
Mais je reconnais à ce livre de vrais qualités et, si je ne le conseillerais pas forcément, sa lecture me laisse assez satisfait.
Moby Dick Moby Dick
Herman Melville   
Pour être honnête, je crois bien que c'est le livre que j'ai mis le plus de temps à lire (environ deux mois) car ce n'était pas la version abrégée pour juniors mais le texte original. Il a fallu que je m'accroche pour ne pas l'abandonner...
Si je n'ai pas classé ce roman plus haut dans ma liste c'est à cause des descriptions très (trop) longues avec parfois l'impression de lire une véritable notice technique. À noter aussi, une centaine de pages en moins aurait permis de resserrer le périple.
Néanmoins, c'est une oeuvre très riche et qu'il faut lire avec attention. Le symbolisme est omniprésent : l'opposition entre l'Homme et l'animal, le Bien et le Mal, sans compter les nombreuses références bibliques (certainement dues à la mère calviniste de Melville).
Je m'arrête là parce qu'il y aurait une grosse analyse à faire de ce roman (impossible sans spoiler !). Je le relirai sûrement mais cette fois-ci dans la version avec les annotations.

par Nadia974

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode