Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mummy-books : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Rebelles, Tome 1 : Rebelles Rebelles, Tome 1 : Rebelles
Anna Godbersen   
Un seul mot pour décrire ce livre : sublime. Un de mes préférés jusque là, un vrai coup de coeur. Amour, amité et trahison sont au rendez-vous, tout simplement extra. Je le recommande vivement, vous ne serez pas déçu.
Deux filles + trois garçons - les parents = dix choses que nous n'aurions pas dû faire Deux filles + trois garçons - les parents = dix choses que nous n'aurions pas dû faire
Sarah Mlynowski   
L'histoire très originale nous plonge dans le quotidien d'April qui vit seule avec Vi, une amie.
Le monde d'April est en face de changer, elle ment, couche avec son petit-ami, se fait trahir.
[spoiler]Je n'ai jamais vraiment aimé Noah, je le trouvais toujours un peu étrange. Et lorsque April apprend qu'elle a une MST, je ne le croyais vraiment plus du tout. Je préférais Hudson ! Mais j'ai beaucoup aimé le fait que ce livre parle de MST, peu de livre en parle alors j'ai trouvais cela plutôt intéressant ! [/spoiler]
C'est un livre drôle et léger que j'ai vraiment beaucoup apprécié !

ps : Par contre je n'ai JAMAIS réussi à retenir le titre dans son intégralité... je ne sais pas pourquoi !

par Kiiwako
Les Nouveaux Royaumes Invisibles, L'Appel des Oubliés, Tome 1 : L'Héritier Oublié Les Nouveaux Royaumes Invisibles, L'Appel des Oubliés, Tome 1 : L'Héritier Oublié
Julie Kagawa   
Ah, quel super roman !

Je ne vous dis pas le bien immense que ça m’a fait de retrouver le monde incroyable de la Faérie et de ses personnages, ainsi que la sublime plume de Julie Kagawa ! Je pensais ne jamais les revoir, alors y replonger, ça a été fantastique, sans compter que ce Spin-Off est juste excellent, bourré d’action, de romance, d’humour, de drame et de révélations ! Décidément, l’auteur ne cessera jamais de nous surprendre avec ses fées !

Ethan Chase, le petit frère de Meghan Chase, est désormais adolescent et à conserver la faculté de voir les fées. Ce qui a fait de sa vie un enfer et la rendue distant, amer et bagarreur. Sans compter qu’il ressasse sa colère vis-à-vis de sa soeur Meghan qui l’a abandonné. Mais soudain, d’étranges fées se mettent à kidnapper les fées Exilés de la Faérie ainsi que les demi-sang, dont Todd, l’ami d’Ethan. Pour le retrouver, Ethan devra faire face à sa soeur et aux royaumes terribles des fées, et il entraînera avec lui Kenzie, la jolie fille du lycée…

J’ai beaucoup appréciée Ethan et Kenzie. Ethan à un fort caractère et je comprend entièrement sa colère envers Meghan et sa haine des fées et de Ash, bien qu’il m’ait un peu agacée avec ça. Kenzie est drôle, vivante, déterminée et pétillante, je l’ai beaucoup appréciée. On retrouve Meghan, Ash et Puck, bien qu’ils ne soit plus les personnages principaux, loin de là, ça m’a quand même fait un bien fou de les revoir, j’ai trouvée Meghan changée, c’est une vraie reine maintenant. Autre personnage important, c’est Keirran, le fils de Meghan et Ash, qui bien que je l’ai appréciée, m’a quelquefois agacé, surtout vers la fin.

Sinon, Julie Kagawa nous sort une nouvelle intrigue et une nouvelle espèce de fée, l’idée est très original et plausible, j’ai beaucoup appréciée l’idée, on retrouve quelques anciens tels que Grimalkin, Rasoir où Leanansidhe, et ça fait du bien, ce livre est à lire obligatoirement par tous les fans de la série Les Royaumes Invisibles. Attention cependant ! Si certains Spin-Off peuvent se lire sans avoir lu la série d’origine, ce n’est pas le cas de L’Appel des Oubliés. C’est une suite à la série d’origine, et j’ai adorée les retrouver, l’histoire est toujours aussi prenante, géniale et haletante, un vrai petit régal !

Il me tarde de lire le tome 2 !

Les Nouveaux Royaumes Invisibles - L'appel des Oubliés, Tome 2 : Ténébreuse Faérie Les Nouveaux Royaumes Invisibles - L'appel des Oubliés, Tome 2 : Ténébreuse Faérie
Julie Kagawa   
Décidément Julie Kagawa adore les cliffhangers. Au grand regret de nous autres petits lecteurs malheureux.

Mais avant de parler de cette fin - oh combien horrible - je tiens à dire que ce second tome est tout simplement superbe. L'action a toujours un rythme aussi soutenu, les personnages continuent à prendre du relief et sont terriblement attachant, l'écriture de l'auteure est toujours aussi agréable à lire et quel bonheur de retrouver la féerie ! Mais surtout, ce tome, bien qu'il soit toujours rempli d'amour, d'aventure et d'humour, est bien plus sombre que le précédent.
Keirran se lance dans une quête impossible pour sauver Annwyl, l'amour de sa vie (qui n'est pas sans rappeler celle que Ash a accompli par le passé). Ethan et Kenzie vont donc entreprendre de l'aider et tout trois n’hésiteront pas à braver tous les dangers.
Honnêtement, je n'ai pas la moindre idée de comment les choses vont s’arranger dans le tome suivant. Keirran a fichu une sacrée pagaille dans les cours d'été, d'hiver et même de fer. Et alors que dans le premier tome je me disais qu'une saga centré sur les oubliés serait loin d'être aussi passionnante que celle sur les fées de fer, j'avais tort. La reine des oubliés vise beaucoup plus haut que le roi de fer. Je ne pouvais que partager les mêmes sentiments qu'Ethan en découvrant son plan. Et fait, je trouve cette histoire d'oubliées beaucoup plus passionnante que celle des fées de fer, alors que paradoxalement je la trouve moins intéressante, étrange non ? Je pense que c'est dû au fait que l'auteure sait mieux gérer ses histoires. Dans les royaumes invisibles, le point le plus gênant étant le rythme et la dispersion des événements. Dans cette nouvelle trilogie, l'histoire reste plus centrée sur son intrigue sans tellement se perdre. Les histoires d'amour prennent une grande part de l'histoire, mais ici elle sont mieux développées, il y a plus de sentiments, moins d'omniprésence.
Concernant la féerie, on découvre d'autres fées toujours aussi effrayantes et fascinantes à la fois. C'est une toile de fond toujours aussi magnifique. C'est un univers qui me plait énormément. On en apprend plus sur la raison de l'éloignement de Meghan et on a de grandes révélations sur la prophétie qui pourrait bien s'accomplir.
Concernant les personnages, je suis entièrement satisfaite. J'ai un grand coup de cœur pour Ethan. Je l'ai adoré du début à la fin. C'est étonnant de constater à quel point il a mûri depuis le premier tome. Il est si brave, loyal et protecteur envers Kenzie. Leur relation est tellement adorable. En parlant de Kenzie, comment ne pas l'aimer ? J'adore ça façon de faire toujours ce qui lui semble juste, sans s'inquiéter de ce que les autres diront. Elle a même remis Ethan à sa place. Ça fessais tellement longtemps que je n'avais pas autant aimé des personnages ! Ils sont souvent assez niais, mais c'est la marque de fabrique de l'auteure à ce qu'il parait. ;)
Concernant Keirran, dans le premier tome il m'avait beaucoup fait penser à Ash, mais dans celui-ci ils ne pouvaient être plus différents. J'aime la façon dont les situations que vivent Ethan et Keirran sont si étroitement semblables. Ça nous permet de voir leurs réactions devant des situations identiques. Et encore une fois, Ethan et Keirran ne pouvaient être plus différents.
En fait je ne sais pas quoi penser de Keirran. Autant je l'aime beaucoup, autant j'ai envie de lui donner une paire de baffes pour qu'il arrête de se comporter comme un parfait idiot. Je veux dire, même Annwyl qui était dans la cour de Titania a des réactions plus sensées que lui.
Ce que je regrette au niveau des personnages, c'est la quasi absence de Puck. Sérieusement, je pense qu'il mérite d'avoir une saga qui lui soit entièrement consacré.
Pour en revenir à la fin, je ne dois avouer que je voyais un peu le coup venir mais j’espérais tellement me tromper. Elle m'a laissé complètement sur les fesses.
Ce tome était très bon et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Autant il y a beaucoup d'action à certains passages mais d'autres sont plus calmes et juste adorables, c'est bien rythmé. J'ai tellement hâte de lire la suite et de connaitre enfin la fin de cette saga.
Un palais de cendres et de ruines Un palais de cendres et de ruines
Sarah J. Maas   
«We will occasionally remind each other that what we think to be our greatest weakness can sometimes be our biggest strength.»

Petit trou de mémoire : Qu'est-ce que je faisais de ma vie avant ACOWAR déjà?

J'ai besoin de boire un truc. «A bottle of wine. "It's fine if you drink directly from it", was all Mor said.» Je me contenterai d'un coca, merci.

Oh. Je ne sais pas quoi vous dire. J'ai le cœur brisé. En un million de petits morceaux qu'un milliard d'années ne pourraient réparer.

Et maintenant, je ne sais absolument pas quoi faire. Est-ce que je ris? Est-ce que je pleure? Est-ce que je me roule par-terre? JE NE SAIS PAS.

Petit conseil pour survivre à Sarah J. Maas: ACCEPTEZ VOTRE DESTIN, VOUS ALLEZ MORFLER. AGONISER.

Alors pour la petite histoire, je ne me suis pas autorisée à lire plus de 100 pages par jour pour faire durer ma lecture sans pour autant finir frustrée. ^^ Et je n'ai dit nulle part, à personne, que j'étais en train de lire ACOWAR. Pourquoi? C'était entre Sarah J. Maas et moi. Je ne voulais personne entre deux. Et je voulais pouvoir pleurer toutes les larmes de mon corps en paix. Merci.

Je ne sais pas quoi vous dire. Sarah J. Maas ne me déçoit jamais. Elle me fait souffrir, oui. Elle me fait rire, oui. Elle me fait pleurer, oui. Elle me fait, oui vous avez compris. Mais jamais elle ne me déçoit.
En gros, je viens de me faire tabasser par 699 pages et j'en veux encore.

«There are more tales to be told in the land of Prythian... The series will continue in 2018.» Ta gueule. Ta gueule et donne-moi le quatrième tome! Par pitié, je ne survivrai pas jusque 2018. Je serais gentille. Avec Tamlin. (uh.)
Ah oui aussi, j'ai eu des envies de meurtres en lisant ACOWAR. Coucou TamTam! [spoiler]Quoi que j'admets que je lui pardonne, un peu. Pour le «Be happy, Feyre.»[/spoiler]

Est-ce que je dois vous préciser que ACOWAR est fabuleux ou est-ce que vous l'aviez déjà compris? Non parce que ça ne me dérange PAS DU TOUT de vous le dire encore et encore.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
ACOWAR est fabuleux.
J'ai tout aimé. Du début à la fin. Des surprises à la Sarah J. Maas jusqu'au plus petit détail. Qui n'est jamais véritablement un détail avec SJM quand on y pense. Je l'ai appris à la dure, maintenant je me méfie. ;)

Comme à chaque fois que je lis un bouquin -et surtout un livre de Sarah- j'ouvre un traitement de texte où j'écris tout ce dont je veux me souvenir, mes réactions, mes pensées, etc pour pouvoir au final fournir un commentaire plus ou moins complet. Eh bien, mon traitement de texte pour ACOWAR c'est le livre, réécrit à la sauce Louan avec des insultes et des OMFG un peu partout. Voilà.

J'ai même fait un tableau avec tous mes ships de la série qui dit si les deux personnages sont en couple et mates, en couple mais pas mates, mates mais pas en couple, etc. Ça ne sert à rien, mais j'avais besoin de faire ce tableau.
Et le temps qu'on en parle, Azriel is mine. C'est mon mate, je le sens! ^^ Du coup, je me ship avec lui. Soyons fous. #Lazriel

Donc l'histoire était géniale. Avec des moments franchement comiques, des moments romantiques, des moments badass, et j'en passe. Clairement, ACOWAR ne nous laisse pas une seconde pour reprendre notre souffle.

Je n'essaierai même pas de vous faire un résumé. Je me connais. Il va faire cinq pages (précis) et il n'y aura que des spoilers. Donc. Mieux vaut pour vous que je ne le fasse pas. Ça serait tellement dommage de vous gâcher toutes les surprises, tous les rebondissements, tous les retournements de situations, toutes les révélations, tout. N'est-ce pas?

Cependant, je tiens juste à préciser que je me casse. Je fais ma valise et je pars pour Velaris. Ras-le-cul de ce monde pourri. À moi la Court des Rêves!

Maintenant, place aux PERSONNAGES. Inutile de vous dire que je les adore, bien-sûr. OK. Il faut que je le dise: Je les adoooooooooooooooooooooooooooore!

Azriel. Comme vous l'avez sûrement compris: je l'aime d'un amour fou. C'est l'anti-social (psychiatriquement parlant il n'est pas antisocial mais bon) le plus mignon et sexy que je connaisse. Je vous assure qu'il est fait pour moi. Et j'ai savouré chacune des scènes où il était présent.

Morrigan. Mor, c'est Mor. Elle est belle, intelligente, et on était au courant qu'elle était badass. Mais dans ACOWAR elle nous le prouve et j'ai adoré.

Amren. C'est un personnage que j'ai toujours beaucoup aimé. Mais j'avais l'impression que par rapport aux autres personnages, elle restait assez inaccessible (ce qui faisait partie de son rôle). Dans ACOWAR, on la découvre un peu plus en profondeur et je ne pouvais qu'adorer. Maintenant, j'en veux plus. Toujours plus. Je n'aurais jamais assez d'Amren.

Feyre. Je trouve qu'elle a bien évolué depuis le premier tome. C'est une héroïne que j'aime beaucoup et un personnage auquel je me suis indéniablement attachée.

Rhysand. "Ah, Rhys", soupira-t-elle d'un ton rêveur.

Nesta. Mon modèle dans la vie c'est Nesta. Je veux être forte comme Nesta. Froide comme Nesta. Belle comme Nesta. Badass comme Nesta. Sauvage comme Nesta. Tout comme Nesta. Cette fille ferait même peur à la mort. Je suis sa fan numéro 1. ;)

Elain. Eh, bien. J'admets que j'ai eu envie de la secouer pendant une bonne partie du livre. Elle m'agaçait! Heureusement, arrivé la fin elle a commencé à s'éveiller comme une jolie fleur qui éclot et j'ai compris que ça faisait partie de son personnage et ce que j'ai ensuite découvert m'a vraiment plu. ^^

Lucien. J'étais plus que ravie de le retrouver. Lucien aura toujours une énorme place dans mon cœur et j'approuve les choix qu'il a fait dans ACOWAR. Et je crois qu'ils m'ont même fait l'aimer encore plus. Mais je n'ai pas encore eu assez de lui. J'en veux pluuuuuuuus!

Cassian. Cassian. Je ne sais pas quoi vous dire. Il est parfait. Un véritable rayon de soleil qui vous donne envie de fermer les yeux et de savourer sa présence, sa chaleur... *in love*

Et puis il y a tout un tas d'autres personnages que j'ai adoré. Le Suriel (Ah, celui-là. Un rêveur.) [spoiler]On a enfin l'occasion de rencontrer Myriam et Drakon qui sont extraordinaires.[/spoiler] Il y a Jurian (si, si, je l'ai adoré.) Et puis, il y a Varian qui est un véritable coup de cœur pour moi. Et aussi Vassa (un nouveau personnage). Etc.

Un livre de Sarah J. Maas sans personnages géniaux, sans problèmes qui vous font frôler la crise cardiaque, et sans romances qui vous font hyperventiler, ce n'est pas du Sarah J. Maas.

ROMANCES.

Les romances de Sarah me font désespérée. Elles font de moi la personne la plus désespérée et romantique (berk) du monde! Mais qu'est-ce que je les aime! De Feyre et Rhys jusqu'à Cassian et Nesta en passant par Amren et Varian. Please, épargnez-moi. Mon pauvre petit cœur...
[spoiler]Pour ce qui est du couple Elain/Lucien, je suis contente que Sarah n'ait pas décidé que parce qu'ils sont mates ils s'aiment directement. Lucien désire bel et bien Elain, et il aimerait vraiment apprendre à la connaître, etc. Mais du côté d'Elain, c'est bien plus compliqué. Et à la fin d'ACOWAR ils ne sont toujours pas en couple.

Du côté de Azriel et Mor, Sarah nous a offert une belle surprise à laquelle je ne m'attendais pas. du. tout. Effectivement lors d'une conversation, Mor avoue à Feyre qu'elle aime le sexe avec les mâles et les femelles mais que d'un point de vue romantique, elle préfère les femmes. OMG! J'ai cru que je ne m'en remettrai pas. Je suis sincèrement heureuse que Sarah ait pris ce chemin-là. Mor a véritablement une histoire touchante. Mais j'admets qu'en l'apprenant, je lui en ai voulu un peu. Parce que ça fait 500 putains d'années qu'elle connaît les sentiments d'Azriel et qu'elle ne lui a jamais dit. Cependant, je comprends pourquoi et je pense qu'Azriel s'en doute d'une manière ou d'une autre. Tout ce que j'espère c'est que lorsqu'elle sera prête à l'avouer aux autres (pas dans 500 ans please) elle prendra Az à part et lui dira en premier. Il mérite au moins ça. Et j'espère qu'ils trouveront tous les deux la personne dont ils ont besoin et qu'ils méritent.[/spoiler]

BROMANCES.

«You belong to all of us, and we belong to you.»
Comme si j'allais louper une occasion de parler bromance. Non mais pour qui vous me prenez? ^^ Bon, c'est pas comme si j'avais plein de trucs à dire. Honnêtement, l'amitié n'a pas vraiment d'importance dans ma vie personnelle et j'ai parfois du mal à même apprécier une amitié dans un roman. Avant Sarah, je ne connaissais même pas le terme "bromance". Et justement Sarah J. Maas présente des amitiés fortes et sincères qui me plaisent énormément, qui me font autant fangirler (toujours pas grammaticalement correct, quand est-ce qu'on l'ajoute au dictionnaire celui-là?) que les romances. Sarah nous offre le genre d'amitié où on s'accepte les uns les autres avec nos points communs et nos différences, les choix qu'on fait et ceux qu'on ne fait pas, des amitiés qui se rapprochent d'avantage d'une famille sur laquelle on peut compter même dans les moments les plus difficiles et pour qui on ferait n'importe quel sacrifice.
«Our family - our court. The Court of Dreams.»
Entre Rhys, Cassian, Mor, Az, Amren, et Feyre, on a le droit à une belle brochette de bromances. Et j'adore quand les garçons s'appellent des frères avec un véritablement sentiment d'attendrissement. Vous voyez où je veux en venir?
«The great joy and honor of my life has been to know you. To call you my family.»

LA FIN.

La fin est tout ce que j'attendais. Tout en émotions et sourires idiots de ma part. Et je ne sais sincèrement pas quoi vous dire.

Un tas d'évènements se déroulent à la fin. Des évènements qui m'ont fait passée par toutes les émotions possibles et imaginables. Des moments qui m'ont fait désespérée, rire, simplement sourire, ou même pleurer. Un peu. Et même des moments qui m'ont amenés un petit peu de paix intérieure.

À la fin, il y a toujours ce silence. Quand vous venez juste de lire le dernier mot et que l'espace d'une seconde votre monde arrête de tourner. Une fraction de seconde pendant laquelle vous êtes perdu, où vous ne savez pas quoi faire. C'est une seconde douce et brutale. Et ACOWAR me l'a donné. Sarah J. Maas me l'a donné. Merci, Sarah.

Maintenant, je n'ai plus qu'à attendre 2018. Je vais me torturer l'esprit jusqu'en 2018. Pauvre petit cerveau... OMG. Je ne sais pas si je survivrai jusque-là! Avant de l'avoir entre les mains, il y a le titre qui sera révélé, le synopsis, et la couverture. Et déjà rien que d'attendre ces petits moments va être une torture. En tout cas, j'ai besoin d'un synopsis. Vite. Au moins pour savoir! Parce que là, on ne sait rien. du. tout. sur le quatrième tome. C'est l'horreur! ^^

Aussi, j'admets avoir une liste de ce que j'espère voir dans les prochains tome. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Voici cette liste : [spoiler]∴Je veux découvrir le fils de Feyre et Rhys (celui dont le Carver prenait les traits aux yeux de Feyre). Mais je ne sais pas encore si je veux le voir enfant ou au début de l'âge adulte.

∴ Je veux plus de Cassian et Nesta. Parce qu'à la fin de ACOWAR ils ont certes des sentiments l'un pour l'autre mais il n'y aucune officialisation ni rien qui nous dit qu'ils soient en couple. Je voudrais donc les découvrir sous le point de vue de Nesta ou de Cassian, comme dans Wings and Embers (nouvelle à la fin d'une édition spéciale de ACOMAF). Et puis, je serai curieuse de découvrir s'ils sont mates ou non. Et si c'est le cas, quand le mating bond m'a se déclencher, etc. Et si ce n'est pas le cas, est-ce que ça les dérangerait d'être ensemble en pensant qu'il y a sûrement quelqu'un quelque part qui est leur mate, etc. Tant de questions. ^^

∴ Pareil concernant Varian et Amren. Surtout qu'après la fin de ACOWAR Amren est à présent une High Fae à part entière donc. Et simplement, je voudrais voir d'avantage de ces deux-là. Leur retrouvailles à la fin page 556/557 étaient délicieuses. ♥

∴ Je voudrais en savoir plus sur Eris, l'héritier de la Court de l'Automne. Parce qu'il m'intrigue et que je pense que c'est un personnage que je pourrais véritablement aimé. J'aimerai donc que Sarah se penche sur beau Eris.

∴ Lucien et Elain? À la fin de ACOWAR Elain semblait seulement commencer à faire un pas vers Lucien et j'aimerai vraiment voir leur relation se développer. Elain va finir par définitivement faire le deuil de sa vie d'humaine et de son ex-fiancé humain. Et je pense qu'ensuite elle pourra véritablement avancer vers Lucien qui n'attend que ça. Désespérément. ^^

∴ Je veux découvrir d'avantage de Vassa, qui était l'une des six reines humaines. Cette reine évoquée dans ACOMAF mais qu'on n'avait pas encore eu l'occasion de rencontre avant la fin de ACOWAR. Elle est sous l'emprise d'une malédiction et retenue captive sur le continent par un mystérieux lord. J'aimerai en savoir plus sur sa malédiction; pourquoi elle l'a reçue et comment elle va la briser. Je voudrais savoir qui est ce fameux lord... Et puis, Vassa a proposé une place à Jurian à sa court (quand elle se sera débarasser de son lord et de sa malédiction, je suppose) alors j'aimerai les découvrir tous les deux. Voir une alliance se former entre Vassa et Jurian. Ce qui permettrait de retrouver Jurian (que j'aime beaucoup). Alors pourquoi pas?

∴ Pour finir, je voudrais voir quand et comment Mor va annoncer à Azriel (et aux autres) sa préférence pour les femmes. Je voudrais la voir dans une romance F/F. Et du côté de Azriel, je voudrais qu'il ait une nouvelle histoire d'amour. Qu'il rencontre quelqu'un qui l'aime comme il le mérite. Parce qu'il le mérite. J'arrête pas de me dire que leur mate respectif est quelque part et je voudrais les voir découvrir le mating bond et tomber amoureux de quelqu'un de nouveau... [/spoiler]
Je sais, ça fait beaucoup. Mais je croise les doigts pour que Sarah cale tous ça dans les prochains tomes. Je lui fais confiance. :)

Alors voilà, je crois que c'est tout, je m'arrête là. Waouh. En conclusion, ACOWAR est un troisième tome génial, addictif, et un énorme coup de cœur. C'est la fin de l'histoire de Feyre et Rhysand mais pas la fin de la saga ACOTAR. Ce qui fait que j'ai leur cœur seulement à moitié brisé, en fait. ;)

«I'll see you on the other side.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/05/12/a-court-of-wings-and-ruin-sarah-j-maas/

par Sheo
La Faucheuse, Tome 2 : Thunderhead La Faucheuse, Tome 2 : Thunderhead
Neal Shusterman   
4,5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/469/chronique/thunderhead-arc-of-scythe-2-de-neal-shusterman

"Because rain is the closest thing I have to tears."

Oh mon dieu. Je n’étais pas prête pour un tel cliffhanger. Ce livre m’a complètement renversée. Ça va être dur de parler de Thunderhead parce que c’est bien connu que plus on aime un bouquin plus les mots nous manquent pour le décrire.

Déjà, je pense avoir mieux apprécié ce tome que le précédent. J’ai lu Scythe l’année dernière et je ne m’en souviens déjà presque plus. J’ai d’ailleurs dû lire un résumé de tout ce qu’il s’y était passé avant d’attaquer le second tome. Et je crois que j’ai bien fait, ahah.

Il me semble que l’un des points qui m’avaient le plus dérangée était la romance entre Citra et Rowan. Ici, je n’ai absolument rien à dire à ce sujet puisqu’il y a ZÉRO romance. Nada. Et j’en suis soulagée. Citra et Rowan sont séparés pendant la majorité du bouquin, donc pas le temps de fleurter, ahah.

Un autre point qui m’avait refroidie était le rythme du bouquin que j’avais trouvé trop lent. Malheureusement, c’est encore le cas dans ce second tome mais je m’y attendais plus ou moins donc cela m’a légèrement moins dérangée. Mais quand même, je tiens à souligner que ce livre était très dense et long. En tout cas, c’est mon ressenti.

Néanmoins, j’ai bien pris conscience que c’était nécessaire pour créer un tel world-building. Sans ça, ce livre ne serait pas ce qu’il est. On passe d’une scène à une autre et certaines paraissent décousues de l’intrigue, presque anodines, mais TOUT est calculé.

L’univers du livre est juste l’un des plus riches et complexes que j’ai jamais lu. C’est franchement incroyable. Cet aspect m’avait déjà beaucoup plus dans Scythe, et cela continue d’être le cas dans Thunderhead. C’est tellement bien pensé, tellement bien construit. Juste WOW.

Dans ce tome, on en apprend davantage sur le monde post-mortel dans lequel vivent nos personnages et c’était génial. Je ne pensais pas qu’on pouvait explorer plus loin cet univers MAIS SI. Il y a tellement de choses. AAAH. Il existe par exemple des personnes marquées comme Unsavory qui sont en fait des délinquants et ils ne sont pas autorisés à parler avec le Thunderhead. Et l’histoire se construit autour de ce concept et waw, j’ai adoré en savoir plus sur les Unsavories. C’était super intéressant !

Il y a également des territoires dans le monde qui font office d’expériences sociales pour le Thunderhead. Ce sont des endroits qui ont des règles particulières, par exemple dans un de ces lieux, il faut absolument avoir une modification du corps comme des implants, etc. Et il ya le Texas où justement, la règle est qu’il n’y a PAS de règles. Je vous laisse imaginer ce que cela donne, ahah.

EN PARLANT DU THUNDERHEAD. OH MON DIEU. C’était mon personnage préféré. Oui, je dis bien “personnage”, même s’il s’agit en réalité d’une Intelligence Artificielle. On se rend compte peu à peu que le Thunderhead a des sentiments. Il considère les humains comme des enfants qu’il doit protéger. Sachant que ce sont les hommes qui l’on créé, c’est juste FOU. Les humains sont à la fois ses enfants ET ses parents. Aaaah.

Et il y a un nombre incalculable de parallèles avec la religion actuelle. C’était tout simplement mind-blowing. Rien que d’y repenser j’en reste encore sans voix. En gros, le Thunderhead est une sorte de dieu. Il est omniscient, il sait tout du monde. Ahlala, tous les parallèles sont juste incroyables. Je ne peux pas en dire plus, c’est vraiment du PUR génie.

Concernant les autres personnages, je les adore également. Citra et Rowan sont géniaux. Ils suivent chacun leur propre voie dans ce livre.

Rowan est devenu Scythe Lucifer et tue les scythe qui sont corrompus. TROP BADASS. Mais une fois qu’il en tue un, d’autres vont prendre leur place et c’est un bout sans fin. Rowan est destiné à de grandes choses selon le Thunderhead, mais est-ce vraiment là sa vocation ?

Citra est tout aussi badass a sa manière. Elle est devenue une véritable Scythe. Elle s’appelle d’ailleurs Scythe Anastasia et on suit ses premiers pas dans le métier. J’adore sa façon de glaner. Elle laisse un mois aux personnes qu’elle doit glaner, le temps qu’ils puisse se faire à l’idée et préparer leur mort. Ensuite, elle leur accorde le droit de choisir la façon dont ils vont mourir. Je trouve ça super intéressant le fait qu’elle ait choisi de glaner ses sujets de cette façon, ça en dit long sur sa personnalité.

On fait également la rencontre Grayson Tolliver. Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi on suivait ce personnage, mais peu à peu, l’intrigue se dévoile et on voit que Grayson est en réalité très important ! Il a été élevé par le Thunderhead puisque sa famille ne fait pas attention à lui mais lorsqu’il devient Unsavory, Grayson ne peut plus communiquer avec l’IA. C’est un véritable coup dur pour notre personnage, mais en réalité, tout était calculé par le Thunderhead…

Des plot-twists de PARTOUT. Bon, il y en a surtout durant la seconde moitié du bouquin (le livre est assez lent à démarrer comme je le disais plus haut). Mais une fois que les coups de théâtre arrivent, on n’est juste PAS PRÊTS. On se rend compte que tous les petits détails qui nous ont été présentés avant et auxquels on n’avait pas forcément prêté attention étaient SUPER IMPORTANTS. On fait alors le rapprochement à la fin, pour le grand bouquet final, et c’est glorieux. Oh. Mon. Dieu. Du génie, je vous dis.

Il me FAUT le troisième tome.

par wilkymay
Kaleb, Tome 2 : Abigail Kaleb, Tome 2 : Abigail
Myra Eljundir   
le tome 1 était la découverte d'un nouvel univers plutôt déconcertant, et certains ne souhaitaient pas continuer avec cette saga, c'est vrai il n'a pas été facile de se retrouver dans la tête d'un empathe comme Kaleb. Mais passé cette appréhension on se laissait pourtant entraîner par la noirceur et la détresse de Kaleb. Et bien, je suis contente de continuer cette lecture, car ce second tome est encore meilleur !
Sensualité, Action, Trahison, Tension, Émotion, Révélation, Rythme, voilà qui résume ce que j'ai ressenti avec la lecture de ce tome 2. On va de surprise en surprise et on se surprend à espérer que tout se passe bien pour Kaleb, car je confirme ce que je disais après le 1er tome, Kaleb est diaboliquement attachant !
Cette saga est également riche de personnage plus mystérieux les uns que les autres, et dans ce tome, nous apprenons à les connaître et à percer leurs secrets, enfin en partie, car à chaque révélation, un doute nouveau s'installe, et tout ce qu'on croyait cousu de fil blanc ne l'est pas !!

Cette fois, et plus que jamais la prophétie est en marche, tous les pions sont en place !! Et si le mal n'était pas incarné par ceux qu'on croit ??!!!
En tout cas vivement le tome 3 (prévu pour fin Août 2013), car avec les révélations finales on ne sait plus du tout à quoi s'attendre, à part à une fin grandiose !

par coco69
Kaleb, Tome 3 : Fusion Kaleb, Tome 3 : Fusion
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3195600873-KALEB-T-3-FUSION.html

Oh my ! Il y a tellement de choses à dire à propos de FUSION ! Ce roman, c'est un monstre, un pur ovni de la littérature YA. C'est bien la première fois de ma vie que je lis une histoire aussi étrange et aussi obsédante. Je dois bien l'avouer : la trilogie KALEB m'a envoûté et m'a hypnotisé du premier au dernier volet. FUSION clôt à merveille cette saga, car c'est un opus qui répond à absolument toutes nos questions, tout en nous laissant la possibilité d'envisager bien des futurs pour nos héros qu'on adore détester. Malgré tout, je suis un peu plus mitigé qu'après ma lecture des deux premiers romans. En effet, FUSION est véritablement un récit à part, qui se détache à la fois de KALEB et d'ABIGAIL, mais également de tout ce qu'on peut connaître et expérimenter en termes de voyages livresques. J'ai vraiment vécu quelque chose d'unique et de particulier, et je ne sais pas encore si j'ai aimé ou détesté ça. D'un côté, je suis frustré, car Kaleb est assez absent du récit. A contrario, je suis également hyper satisfait et ultra impressionné du travail de l'auteure sur son univers. Bref, la trilogie KALEB ainsi que FUSION n'ont jamais rien fait pour me faciliter la tâche côté émotions et, ça, j'adore !
Le truc vraiment spécial avec FUSION, c'est que c'est un roman... Qui nous parle d'un roman. En effet, ce troisième opus de la saga KALEB nous offre de très nombreux extraits du Livre du Volcan. Ainsi, nous nous retrouvons confrontés aux histoires des EDV (Enfants Du Volcan), chose qui m'a particulièrement étonné. Je ne m'attendais absolument pas à ce que Myra Eljundir (si cette personne existe vraiment, d'ailleurs !) emprunte un tel chemin ! Du coup, j'ai eu besoin d'un peu de temps pour me faire à l'idée qu'on ne suivrait pas que Kaleb dans cette histoire. Je l'avoue, j'ai été déçu et un peu frustré. Kaleb m'a ÉNORMÉMENT manqué. Son histoire m'a toujours irrémédiablement attiré. Sa personnalité, son don, son caractère, ce qu'il projette, tout cela m'a TOUJOURS passionné et enivré. J'étais tellement impatient de pouvoir réitérer ces expériences que voir mes désirs mettre plus de temps à être assouvis m'a mis un petit coup au moral. J'ai profondément craqué pour Kaleb, c'est officiel. Il y a quelque chose d'envoûtant, de chaotique, de sensuel, de charnel, d'hypnotique, de sulfureux, d'inoubliable et de destructeur chez lui. Quelque chose qui nous pousse à sans cesse en redemander plus. Plus, plus, plus. Plus de Kaleb Helgusson. Vous l'aurez compris, une grosse part de ma "déception" provient du fait que le héros de la trilogie ait été effacé au profit d'une histoire encore plus complexe et encore plus intrigante. C'est un peu paradoxal, mais c'est exactement ça. J'ai aimé les éléments qui ont "remplacé" Kaleb, mais j'aurais encore plus aimé retrouver ce héros de la manière dont c'était le cas dans les deux précédents romans.
Concernant le Livre du Volcan, houlalalala ! Myra Eljundir est dingue, c'est sûr. L'auteure part tellement, tellement, tellement loin que je n'ai pu que rester admiratif et ébloui devant autant de travail. C'est juste B-R-I-L-L-A-N-T. Surtout que cela explique pourquoi Kaleb doit être estompé du paysage. D'où le fait que je sois perdu, en fait. Parce que je pardonne aisément à Myra le choix de faire disparaître son héros pour nous livrer un récit aussi mystérieux et envoûtant que celui du Livre du Volcan. Le Livre du Volcan, c'est une histoire gigantesque, ultra sophistiquée et subtile, à laquelle il faut vraiment s'adapter. J'ai eu besoin de beaucoup de temps pour me mettre dans le bain, en fait. On pénètre vraiment au cœur d'un tout autre univers, alors qu'on voyage déjà au beau milieu d'un monde lui-même hyper bien construit et possédant sa part de complexité. Préparez votre concentration pour dévorer ce roman, c'est un conseil !
Rencontrer Wothan, Edda, Hermeda, Järell, Östan ou encore Loki a été une aventure exceptionnelle. Vraiment. Une fois que je suis parvenu à me faire au Livre du Volcan, j'ai été aspiré dans un ouragan de rebondissements et de surprises à couper le souffle. Tous les protagonistes cités précédemment sont HYPER HYPER HYPER profonds. Ils sont tellement bien décrits, tellement authentiques et tellement humains qu'ils en paraissent presque réels. Ils sont presque là, avec nous. C'était pratiquement palpable, bordel ! Myra Eljundir est parvenue à donner une profondeur juste démente à ses héros. J'en suis encore tout retourné ! C'est juste un truc de dingue ! Leurs histoires s'entrecoupent, se croisent et se recroisent, s'entrechoquent pour nous faire halluciner et nous consumer. Puis elles nous mènent logiquement à l'histoire de Kaleb et, là, c'est carrément l'implosion.
Myra Eljundir est vraiment allée loin. Je me répète, mais vous comprendrez ce que je veux dire lorsque vous lirez le roman. Tout est si... Immense. J'ai vraiment eu l'impression d'avoir affaire à quelque chose d'énorme. A un monstre. Je n'arrive pas à m'enlever cette image de la tête. KALEB T.3 est un monstre, tout simplement. Plus on tourne les pages du Livre du Volcan, plus nous sommes possédés par cette espèce d'avidité et de curiosité toxiques qui rampaient déjà dans chacune de nos cellules depuis notre lecture du premier volet : quel sera le dénouement final de cette histoire ? Entre le récit des premiers EDV et les passages où nous retrouvons Kaleb, je vous assure que notre patience est mise à rude épreuve. J'ai vraiment été conquis par les moments relatés au présent, où nous rejoignions enfin Kaleb et ses acolytes. Malheureusement, j'ai trouvé que trop peu de place et d'importance leur était accordée. C'est dommage, car ils sont pourtant ultra intéressants et nécessaires au fil conducteur de l'intrigue. Si les choses avaient été un peu plus approfondies les concernant, tout aurait été parfait !

par Jordan
Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres
Alyson Noël   
Début plutôt lent mais au final assez agréable à lire ! A peine avoir refermé le livre qu'on aimerait avoir le tome 4 sous la main afin de pouvoir connaitre la suite pour ne pas rester sur cette fin.. A lire tout de même ! :D

par Mariine
Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres
Alyson Noël   
Un quatrième tome de la série Eternels / The Immortals, dans lequel Ever aggrave de plus en plus sa situation sans trouver de remède pour "soigner" Damen. Malgré ses erreurs répétées, celui-ci continuera toujours à pardonner à la jeune fille en la soutenant en permanence.
De son côté, la jeune fille se retrouve de plus en plus isolée : Miles est parti en Italie, Haven ne veut plus la voir parce qu'elle lui préfère Roman, et Sabine sort de plus en plus souvent avec Monsieur Munoz, le professeur d'histoire de Ever (on a d'ailleurs le droit à une scène de dîner "familial" qui prête à sourire.)
Dans ce tome, Damen est laissé de côté, Ever préférant se confier à Jude par peur de décevoir ce premier. Sauf que cela va l'amener à se rapprocher plus du jeune homme, augmentant inconsciemment la compétitivité entre les deux garçons...
Cependant, les personnages restent tout de même assez naïfs, parfois stupides mais surtout très complexe psychologiquement (on pourrait même dire qu'ils sont psychologiquement torturé par l'idée de décevoir l'autre) : Damen avec sa gentillesse infinie, Ever qui manque de réfléxion mais s'angoisse sans arrêt à la pensée de n'être pas aussi parfaite que Damen... Dans ce tome, tous deux pourraient facilement gagner le prix "du personnage qu'on a le plus envie de gifler", inventé par Jasper Fforde dans le troisième tome de sa série Thursday Next, à savoir Le Puit des Histoires Perdues.

par Selenna