Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par muze

Extraits de livres par muze

Commentaires de livres appréciés par muze

Extraits de livres appréciés par muze

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Une nouvelle épistolaire qui se lit avec plaisir, un petit interlude agréable entre deux lectures qui demandent plus d'implication. Un passage en particulier, criant de vérité, m'a beaucoup marqué mais le reste est sans surprise et le fait qu'il y ait finalement eu un personnage pour jouer le "grand méchant" de l'histoire m'a un peu déçue. J'aurais préféré quelque chose de plus... gris.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ecrire une chronique sur le dernier tome de cette saga est presque trop difficile. Je n'ai même pas envie d'être objective... mais le suis-je jamais lorsqu'il s'agit de mes œuvres préférées ? Cette série m'a sortie d'un long, beaucoup trop long, reading slump où je ne parvenais plus à trouver le moindre livre qui me passionne. Christelle Dabos et son univers incroyable ont sauvé mon amour pour la lecture et jamais je ne les en remercierai assez.
Alors j'ai presque envie de dire que ce tome, comme cette série, était parfait même si, il faut bien le reconnaître, ce n'était pas forcément le cas. Dans un livre de cette taille, il y a forcément quelques longueurs surtout quand on sait que la majeure partie de l'intrigue se révèle et se résout dans les dernières pages. Néanmoins, difficile de dire que l'on s'ennuie tant le rythme est soutenu : comme dans les tomes précédents, il arrive TOUJOURS quelque chose à Ophélie et chaque chapitre se termine sur une nouvelle question. On manque aussi sérieusement de Thorn qu'on n'aura finalement jamais eu l'occasion de véritablement connaître. Le Pôle m'a manqué, je n'ai jamais vraiment accroché à Babel et, de ce fait, il m'a été difficile de m'émouvoir face à certains événements.
Ceci dit, c'est dans ce tome qu'Ophélie se révèle.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Le temps qu'elle passe à l'observatoire est incroyable et j'ai trouvé très beau le passage de sa cristallisation et les quelques pages suivantes.
Le retour à la réalité est aussi brutal pour elle que pour nous. Comme elle, j'ai senti tout l'attachement et l'amour féroce qu'elle nourri pour Thorn et DIEU comme je suis encore frustrée de ne pas en avoir plus sur lui. PLUS PLUS PLUS.
Et cette fin... cette fin. Je ne suis même pas sûre de savoir quoi en penser. Est-ce vraiment une fin, d'ailleurs ? La fin d'une série, certainement. Mais ça ne fait qu'exciter l'imagination et j'ai du mal à croire que ça peut s'arrêter là, comme ça. Ça m'a presque rappelé Frodo dans le Seigneur des Anneaux, ce petit héro qui a sauvé un monde dans lequel il ne se sent plus désormais capable de vivre. Comme lui, Ophélie est là sans l'être, fait partie de cette fin, mais pas vraiment, finalement. C'est doux et très amer à la fois et c'est difficile, terriblement difficile, de fermer le livre.
Je terminerai par un petit merci pour l'autrice qui signe là une première saga magnifique qui se dévore sans faim, de bout en bout, et sans regrets.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 05-01
L'ensemble est vraiment sympa, l'écriture est agréable et l'intrigue se laisse suivre mais a fini par me lasser. Ce n'était peut-être pas le bon moment pour lire un livre du genre... tout est tellement téléphoné que ce n'est pas là que se situe l'intérêt du roman. Les soucis et questions posées sont évidentes et ça a fini par me frustrer voire à carrément m'ennuyer. Je recommanderai sans doute rien que pour le personnage de Jordan dont j'ai beaucoup aimé certaines réponses face aux réactions souvent limites de Pike (dieu que ça a pu m'agacer) à ses actions.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-12-2019
Sans doute un des romans les plus importants que j'ai pu lire et dont chaque page m'a fait l'effet d'un coup de poing. Qu'est-ce que je n'aurais pas donné pour lire cela adolescente, étant donné l'effet qu'il m'a fait aujourd'hui, à 28 ans.
Le format est superbe et chapeau à la traductrice qui a fait un travail remarquable. Je pense acheter le livre en VO parce que je suis curieuse de voir le style véritable de l'autrice.
C'est incroyablement vrai, fort et profond. Les personnages sont tous terriblement attachants à leur façon et enfin, ENFIN, on a sous les yeux une adolescente parfaitement écrite, forte et terrible dans ses peurs et ses doutes.
En tant que femme, je me suis retrouvée tellement de fois dans ces mots et ces poèmes que j'ai enfin retrouvé la force et le courage de me relancer dans l'écriture et ça, c'est un petit miracle en soi. Je ne saurai recommander assez ce roman qui se lit en un après-midi au style absolument génial et qui porte sur tous ces sujets si importants que sont le respect, la tolérance, les relations entre les gens, au sein d'une même famille, les difficultés à trouver un chez soi et une voix, à sortir du carcan des clichés et ceux imposés par la vision que porte sur vous la société.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 15-12-2019
Un petit roman assez déroutant et heureusement assez court pour qu'on n'ait pas trop à se forcer à aller jusqu'au bout. J'ai apprécié mon voyage, fait d'un tas de petits détails et de passages très jolis que je vais certainement retenir un moment. Mais dans l'ensemble, je ne pense pas être rentrée dans l'univers de l'auteur, aussi poétique soit-il.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 02-12-2019
Je ne sais pas ce que j'espérais en pré-commandant ce livre : j'ai aimé Six of Crows mais n'ai jamais été attiré par Grisha. J'aimais Leigh Bardugo sans pour autant être une grande fan mais son Ninth House m'a appelé, de sa couverture à son résumé. Et puis, il faut bien dire que le bruit autour de la sortie de ce livre était intriguant. Alors j'ai cédé et... je ne l'ai pas regretté.
Par où commencer ? Je ne sais même pas si je pourrais trouver quoique ce soit de négatif à ce roman. Qu'il ne soit pas un stand-alone, peut-être ? Je déteste déjà l'idée de devoir attendre une suite alors même que le premier tome vient seulement de sortir. Damn me, j'aurais dû attendre avant de le dévorer.
Alors oui, certes, ça commence lentement et ça n'accélère pas avant une bonne moitié du roman. Mais est-ce vraiment un défaut quand l'autrice prend simplement son temps pour développer son univers et ses personnages ? Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et Leigh Bardugo a un talent certain quand il s'agit de décrire et de nous envelopper dans l'atmosphère de ses romans. J'ai avancé aux côtés d'Alex tel un Gray, sensible à chacune de ses émotions. Je me suis vu à Yale quand je ne suis même pas sûre d'en avoir un jour vu une simple photographie. J'ai ressenti tout le poids du malaise et de l'obscurité qui règne tant à New Haven que dans le cœur des personnages, auxquels je me suis rapidement et sauvagement attachée.
J'ai compris l'amour quasi inconditionnel de beaucoup de lecteurs pour Darlington dont chaque passage vaut presque le coup d'être cité. La fête des Manuscripts me hantera encore longtemps tant elle était aussi terrible que sexy. J'ai moins compris l'absence d'Alex dans beaucoup de critiques ou les sentiments mitigés qu'elle a inspiré. J'en suis littéralement tombée amoureuse et j'aurais bien du mal à la décrire autrement que terriblement humaine. Elle est forte mais pas invincible, courageuse mais retenue par ses peurs, méfiante mais incapable de ne pas chercher l'approbation et l'amour de ceux auxquels elle s'attache. Sa relation avec Hellie a été décrie d'une façon magnifique et j'ai adoré voir se construire son amitié avec Dawes.
Que dire d'autre si ce n'est que, pour moi, c'est là que le talent de Leigh Bardugo s'exprime le mieux ? Son univers YA m'a plu sans me convaincre à 100% et voilà que devant ce roman-ci, je reste sans voix... la suite, la suite. La suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
L'idée du format "dossier" me séduisait déjà bien avant que je me lance dans la lecture de ce roman mais je ne m'attendais pas pour autant à un tel coup de cœur. Dès les premières pages, je savais que ce livre serait classé très haut dans la liste de mes favoris, toutes années confondues. L'objet et l'histoire se fondent en une oeuvre addictive dont on se demande quelle forme prendra la prochaine page. Le livre-objet est beau et dégage un parfum de mystère, un plaisir pour les yeux et les mains, de son titre à son contenu.
Tout cela fait qu'il m'a été impossible de ne pas accrocher à l'histoire, de ne pas m'inquiéter pour ses nombreux personnages et jusqu'à ces vaisseaux. Chaque page, chaque mot, a été détaillé avec soin et affection tant qu'au final, j'aurais bien du mal à rester assez objective pour écrire un commentaire digne de ce nom. L'histoire est sans doute moins originale que son format lorsqu'on est un habitué de la science-fiction (ce qui n'est d'ailleurs pas mon cas) mais elle reste belle, beaucoup plus cruelle que je le pensais (je n'aurais d'ailleurs pas dû être surprise puisque le nom de Jay Kristoff est sur la couverture) et pousse à la réflexion. Une oeuvre YA comme on aimerait en voir davantage... et pourtant.
Pourtant, comme j'aurais aimé voir ce roman classé dans le genre adulte avec des personnages "principaux" BEAUCOUP plus âgés. Certains dialogues propres à l'adolescence m'ont carrément sorti de l'histoire et même si le côté spontané des messageries instantanées fait partie intégrante du format, les dialogues auraient souvent gagné à être plus matures. J'ai d'ailleurs trouvé celui de fin carrément ridicule. Dommage, car il s'agit là d'un GROS point noir en ce qui me concerne qui aurait pu faire baisser ma note si je n'avais pas eu un tel coup de foudre pour l'oeuvre elle-même.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 05-11-2019
Voilà un livre que j'aurais bien du mal à classer. Pris séparément, tout est excellent. Les personnages sont attachants, uniques, assez peu surprenants venant d'un livre jeune adulte mais qui parviennent néanmoins à nous toucher avec force. L'atmosphère est absolument géniale, on est plongé dès les premières pages dans le New York des années 20 et l'autrice maîtrise aussi bien son sujet que sa plume. Chaque mot est un plaisir et j'ai tout particulièrement aimé le passage sublime, dans les premières pages, où elle parle du vent. Ces quelques lignes ont suffit à me convaincre que je ne regretterai ni mon achat, ni ma lecture.
Néanmoins, c'est lent. Certes, on est dans un tome de mise en place mais tout de même, il faut bien 300 pages avant la moindre "véritable" action. J'ai beau avoir apprécié chaque mot et chaque personnage de ce roman, je n'en ai pas eu moins l'impression de ne pas avoir avancé d'un pouce entre le début et la fin. Préparer le terrain pour son prochain tome, c'est bien, mais clairement, ce livre ne se suffit pas à lui-même et je ne lui trouve ni de vrai début, ni de vraie fin. L'enquête piétine autant que les chapitres et certains n'étaient franchement pas nécessaires. Bref, très déçue sur ce point.
Il n'empêche que l'atmosphère du roman est telle que je ne peux que conseiller ce premier tome en espérant que la suite rattrape les quelques défauts de son introduction.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-10-2019
Quelle jolie découverte ! Inspirée par la couverture poche et le résumé qui m'a rappelé la période où j'étais fascinée par les romans de Poppy Z. Brite (lorsque j'ai vu son nom dans les remerciements de fin, j'ai d'ailleurs compris pourquoi), j'ai acheté l'ebook sans réfléchir davantage et me suis immédiatement lancée dans ma lecture. Je n'ai RIEN regretté. C'est superbement écrit, soutenu sans devenir lourd, avec des passages très jolis qui ont tous finis dans mes notes. Les personnages sont attendrissants et extrêmement attachants, surtout le personnage principal qui aurait facilement pu devenir agaçant mais non, jamais.
Un très joli conte, en somme, qui se dévore littéralement et qui reste un moment dans la tête une fois le "livre" reposé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-10-2019
Une oeuvre incroyable, pleine d'amour et de cruauté, qui pousse à se poser des questions sur la foi, l'humanité, les préjugés, notre compréhension des autres et les liens, d'une richesse et d'une subtilité infinies, noués avec eux.
Mary Doria Russell est certainement une amoureuse du détail et elle prend son temps pour décrire ses personnages et mettre en place son intrigue. N'étant pas une grande fan de SF, quelques passages ont ralenti ma lecture mais le côté terriblement humain de ce roman vaut la peine de passer outre toutes les difficultés.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Franchement pas indispensable à moins de chercher un livre typique du style. Tout est prévisible et les deux histoires auraient pu être écrites par n'importe qui donc je ne le conseillerai pas même aux fans de Nora Roberts. Ça reste une lecture facile et pas forcément désagréable quand on aime ce type de littérature.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une jolie surprise ! Le roman ne m'avait jamais vraiment attiré et puis je me suis laissée convaincre par une youtubeuse. Je ne l'ai pas regretté même si j'ai eu un doute au début de ma lecture. Voulu ou non, les premiers chapitres sont écrits d'une façon telle qu'on se demande si on n'est pas plutôt en train de lire un roman destiné au 10/11 ans plutôt qu'aux jeunes adultes... mais le style évolue à mesure que les chapitres deviennent plus "sombres" et que les personnages évoluent et mûrissent. Le tout va peut-être un peu vite mais le tout est passionnant et le sujet de la mort très bien traité. Je me suis arrêtée plus d'une fois sur les passages de journaux personnels des personnages pour méditer sur leurs paroles et leurs questionnements et ça fait toujours un bien fou de trouver tant de profondeur dans un YA. Je recommande donc chaudement !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 09-09-2019
Difficile de trouver quelque chose à dire sur ce magnifique roman qui n'ai pas déjà été dit. L'histoire d'une femme cherchant désespérément à trouver sa place et son identité dans un monde qu'elle ne comprend pas toujours. Comment ne pas, en tant qu'être humain, s'identifier à Circé ?
Fille, amante, mère, femme, sorcière, déesse et humaine... chaque étape de sa vie, chaque facette de son être décrit pour nous dans un superbe style qui se dévore. Et quel plaisir de redécouvrir la Grèce antique et sa mythologie par ce point de vue féminin sans pitié qui risque de changer pour toujours votre vision de ces "héros" tragiques.
J'ai aimé Circé à la folie, du livre au personnage lui-même et les derniers chapitres sont pleins d'une douceur qui fait énormément de bien.

(PS: Je veux voir un livre entier de cette auteure sur Pénélope, s'il vous plaît, merci. Et Télémaque. Ahlala, Télémaque... *insérez ici un petit cœur*)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-08-2019
Une jolie surprise que je ne m'attendais pas à aimer à ce point. J'ai parfois eu l'impression que certaines scènes étaient vite expédiées mais au moins, ça ne manque pas de rythme et on ne s'ennuie jamais. Les personnages sont tous très attachants et pour moi qui suis très facilement agacée par les personnages adolescents/enfants en général, ça n'a pas été le cas ici et rien que pour cela, je ne peux qu'applaudir le travail de Pierce Brown.
Un premier tome bourré d'actions, de jolis personnages qui ne cessent d'apprendre, de problématiques profondes et qui poussent à réfléchir... j'espère vite mettre la main sur la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-07-2019
Tout d'abord, je précise que si le second et le dernier tome de cette série sont classés diamant dans ma bibliothèque, c'est uniquement parce que je n'aime pas séparer les tomes d'une même saga.
Le fait est qu'il est assez difficile de dire si j'ai aimé ou non ces deux derniers tomes car si on ne peut pas les qualifier de mauvais (au contraire d'ailleurs), ils ne sont pas pour autant ce que j'attendais après un premier tome absolument magique.
J'ai du mal à comprendre ce qu'a voulu faire l'auteur en nous laissant nous attacher à ce point à Vaelin pour ensuite en faire un personnage secondaire voire carrément tertiaire. Ce sont ses mots que je voulais lire, son histoire que je voulais suivre, l'évolution de son don que je voulais voir. Tous les nouveaux points de vu ne sont pas complètement dénué d'intérêts mais aucun d'entre eux n'était celui d'un personnage dont j'avais vraiment envie de connaître les pensées. Pourquoi pas Nortah qui a connu l'une des plus belles évolutions ? Pourquoi pas Caenis avec tous ses secrets fascinants ? Pourquoi l'auteur a-t-il semblé tant insisté sur le côté "singulier", voire mystérieux, de ce personnage pour le faire quasiment disparaître dans les deux tomes suivants ? Alors que mince ! La bombe qu'il lâche dans ce dernier tome était énorme quand même alors pourquoi en faire quelque chose d'aussi anecdotique ? J'aurais aussi aimé lire Dahrena, l'un de mes personnages favoris... mais non, il a fallu suivre les passages pénibles de Fenris qui a des airs de sous-Vaelin. Reva devient attachante avec le temps et Lyrna est un point de vu auquel on ne peut pas échapper mais ce sont ces trois là qui font qu'au final, l'intrigue se déplace vers Volar et une guerre express dont au final on se fiche un peu.
Je voulais voir Vaelin en apprendre plus sur ses dons, je voulais le voir évoluer, vieillir, mûrir, se battre, le voir chercher un moyen de
Spoiler(cliquez pour révéler)
retrouver sa voix du sang
, je voulais en savoir plus sur le Septième Ordre... il m'a manqué tellement de choses dans ces deux derniers tomes même si j'admire la façon avec laquelle Ryan est partit de rien, d'un enfant abandonné à l'Ordre pour en faire cette intrigue gigantesque. Une intrigue et une histoire de fond que j'ai su apprécier malgré tout et une série que je ne suis pas prête d'oublier mais sans doute aurait-il mieux valu faire du premier tome un one shot parce qu'au final, tout ce qui fait qu'on adore le premier n'est pas ou que trop peu présent dans les tomes suivants et quand bien même j'ai su les apprécier, la magie n'était clairement pas la même que lors de ma lecture de la Voix du Sang.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-07-2019
C'est mon premier roman de cet auteur et le début m'a franchement captivée. On retrouve tous les ingrédients d'un bon page-turner et je pensais vraiment rester scotchée jusqu'au bout mais finalement, tout se devine assez rapidement (et simplement). Le style de l'auteur est sympa mais pas assez pour retenir mon attention et aucun des personnages n'est spécialement supposé être attachant... j'ai donc fini par sauter quelques chapitres pour lire une fin extrêmement prévisible malgré un petit détail qui peut surprendre... et encore. En soi, ce n'est pas un mauvais roman mais j'aurais aimé que le suspense dure un peu plus longtemps.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-07-2019
Mon premier roman de cette auteure et franchement, je ne suis pas déçue. On entre immédiatement dans l'histoire, les personnages sont attachants et l'intrigue est passionnante jusqu'au bout. L'enquête n'est finalement qu'une bonne excuse pour aborder différentes problématiques très actuelles et de manière intelligente. Un vrai plaisir de lecture que je ne peux que chaudement recommander et je vais m'empresser de me procurer ses livres précédents.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 16-06-2019
Les ingrédients habituels sont là mais ce n'est clairement pas dans ce roman-ci qu'ils créent la meilleure saveur. Ça se lit plutôt bien et les personnages sont attachants mais il n'y a franchement aucun suspens. A lire pour compléter sa collection mais ce n'est pas celui-là que je conseillerais aux curieux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Honnêtement, je suis déçue. J'ai littéralement dévoré le premier tome, en ai adoré chaque mot et ne l'ai refermé qu'avec regret. Mais celui-là... à noter que je l'ai lu en version originale, à savoir un seul bon gros tome de mille pages et, pour la première fois, j'ai regretté la version française avec sa coupe en plein milieu. Clairement, c'est encore la meilleure façon de lire ce second tome.
Car tout n'est pas à jeter, loin de là ! Je retiendrai tout particulièrement le passage à Ademre, sa culture et tous les personnages liés à cet arc que j'ai lu avec tellement de plaisir. J'aurais tellement aimé en voir et en apprendre plus sur cette partie de l'univers de Rothfuss ! Il y a tellement de passages de ce tome que j'aurais échangé contre un peu plus de temps et de dialogues à Ademre. Tous ces passages interminables avec Denna, par exemple... Je serais curieuse de savoir combien de fois elle est mentionnée dans ce tome. Je peux comprendre la fascination qu'elle exerce sur Kvothe l'adolescent mais a-t-on besoin, nous lecteurs, de subir cette relation, vraiment ?... J'espère sincèrement que ces chapitres sur chapitres de... euh... « flirt ? » apporteront quelque chose à l'intrigue dans le tome suivant. Le Kvothe adolescent avait lui-même avait un petit quelque chose d'insupportable dans ce tome que je ne lui trouvais pas dans le précédent... mais peut-être était-ce fait exprès puisque cette impression a disparu dans les derniers chapitres.
Finalement, je ne sais pas trop ce qu'a voulu faire Patrick Rothfuss avec ce tome qui part un peu dans tous les sens, au propre comme au figuré. Il s'y passe beaucoup de choses qui ne sont pas toutes très intéressantes et certains arcs s'éternisent franchement. Malgré tout la magie de l'univers persiste et l'Université ainsi qu'Ademre (et leurs personnages respectifs) font qu'on ne regrette pas le voyage pour autant. J'attends tout de même beaucoup mieux du tome 3.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mon premier roman de l'auteur (oui, je sais, j'ai honte) et il fut à la hauteur de toutes mes attentes. Ce premier tome est clairement une mise en place et finalement, une fois la dernière page tournée, on ne sait toujours pas trop où tout ceci va nous mener... mais on s'en moque bien. L'univers est fascinant, extrêmement bien développé et on y plonge avec une facilité presque déconcertante. Les informations, tant sur les personnages que sur l'univers en lui-même sont données au compte-goutte mais loin d'être une source de frustration, ça ne donne que plus envie de tourner les pages pour en savoir plus. Chaque personnage, d'ailleurs, est soigneusement pensé et même ceux qui n'ont droit qu'à un chapitre ou deux parviennent à nous toucher et à nous intriguer. En sommes, difficile de trouver un défaut à cette première partie d'une grande qualité qui ne m'a absolument pas déçue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-03-2019
Quelle belle surprise que ce premier tome de Blood Song, lu en quelques jours avec l'espoir qu'il ne se termine jamais.
Après avoir lu le premier tome de la Chronique du Tueur de Roi, de Patrick Rothfuss, je craignais de ne plus trouver de série qui me fasse autant vibrer avant un moment aussi suis-je heureuse d'être tombée sur Vaelin Al Sorna et son histoire. Il s'agit là, encore une fois, d'un homme qui devient légende et qui nous ouvre les portes de son passé à l'aube de la mort, d'une fin quelconque ou d'un oubli recherché.
Vaelin est l'un de ces personnages terriblement attachant que l'on suit depuis l'enfance. On le sent rapidement plus malin et dégourdi que ses camarades mais l'auteur prend soin de lui donner quelques faiblesses et même sans cela, il serait difficile de ne pas aimer Vaelin. Il serait même difficile de ne pas aimer ne serait-ce que l'un des personnages récurrents de ce premier tome tant ils sont tous terriblement humains, guidés par leurs principes ou prisonniers de la politique et de leurs ambitions.
L'intrigue est bien menée et la fin m'a même surprise. J'ai également beaucoup aimé le système d'Ordres et de vivre au sein du Sixième à travers Vaelin fait qu'on partage rapidement ses souvenirs doux-amers et sa nostalgie de la Loge.
En conclusion, un très beau premier tome qui se déguste et ne se lâche que très difficilement (j'ai bien dû lire entre 400 et 500 pages en deux jours, autant dire le livre entier) et qui donne furieusement envie de lire la suite. Et franchement, ça fait du bien !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Voilà, je l'ai terminé.
Ce roman fait parti de ceux qui, lorsque vous les refermez pour de bon, vous font penser "et maintenant ?". Et maintenant, qu'est-ce que je vais bien pouvoir lire qui me fera de nouveau cet effet là ? Où est-ce que je vais bien pouvoir retrouver un personnage tel que Kvothe à qui je me suis attachée avec une force proche de l'amour inconditionnel ? Comme je l'ai lu dans un autre commentaire, il a pourtant toutes les qualités requises pour faire parti de ces héros agaçants dont on a l'impression d'avoir déjà lu mille fois les aventures. Mais non. Du premier au dernier mot, je l'ai aimé. Suis-je complètement incapable d'être objective ou est-ce parce que ce roman tient beaucoup plus que largement les promesses de ses commentaires et critiques ? (Comment ça, ces derniers mots n'ont rien d'objectif non plus ?...).
Il y avait bien longtemps que je n'avais plus mis de livres dans ma liste de diamant mais celui-là y avait sa place à peine le prologue lu. Rien que cette partie vous attache, vous emmène, vous donne une envie de plus qui ne s'éteindra jamais. L'auteur a très bien fait les choses : écrit, décrit, construit. Chaque mot est un plaisir de lecture, chaque chapitre encourage à tourner une nouvelle page. Je ne saurais même pas vous dire pourquoi et, à vrai dire, je ne chercherais pas à l'expliquer. Il suffit d'ouvrir ce roman pour comprendre et plonger pour ne jamais remonter.
Je ne peux que conclure par ces mots : lisez-le, vraiment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-02-2019
Eh bien, on peut dire que ça n'a pas été une lecture facile. Le sujet en lui-même est assez terrifiant et, comme je l'ai lu dans un autre commentaire, certaines scènes sont effectivement très dures.
Mais Turtle... quel personnage ! Rien que pour elle ce livre mérite bien tous les compliments reçus. Je ne dirais pas qu'elle est particulièrement attachante mais elle est à mon avis terriblement bien écrite. Sa façon de vivre, de voir le monde qui l'entoure est captivante. Que la quatrième de couverture parle d'un Jacob fasciné n'a plus rien d'étonnant : je l'ai été aussi et très rapidement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Comme beaucoup, j'ai préféré ce tome au premier, sans avoir de révélation pour autant. Moiraine, Lan et Perrin ont tout de même su trouver le chemin vers mon cœur, ce qui n'a pas empêché les autres personnages de dégringoler un peu plus les marches de l'indifférence. Excepté celui entre Lan et Moiraine, je trouve les liens entre les personnages très superficiels et beaucoup d'échanges sont essentiellement faits de sarcasmes et/ou de pure défiance ce qui, au final, rend quasi impossible l'attachement du lecteur à certains personnages. J'ai même été soulagé de savoir
Spoiler(cliquez pour révéler)
qu'ils allaient ENFIN se séparer.
. Ce n'est pas franchement le genre de sentiment que j'attends à la fin de ce genre de lecture et ça me donne très peu envie de lire la suite.
Malgré tout, l'univers reste bien construit et excepté les personnages, la quête en elle-même reste assez intéressante pour aller jusqu'au bout du livre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une lecture qui me laisse un peu... je ne sais pas, en fait. J'ai passé un bon moment, assez pour que ce premier tome me donne envie de passer au suivant, mais ça ne m'a pas empêché de trouver trois quarts des personnages absolument insupportables et/ou sans la moindre saveur. Comme si l'auteur n'avait pas jugé utile de leur donner un peu de profondeur. Je suis sûre qu'on pourrait parfois échanger les noms de certains d'entre eux sans que ça ne choque ni ne dérange personne. Sur ce point, je suis vraiment déçue et j'espère que la suite saura redonner un peu de couleurs à ses protagonistes.
Parce qu'à part ce (gros, quand même) défaut, c'est une histoire qui se dévore. Certes, l'écriture n'est pas folle (faute à la traduction, peut-être), mais je n'ai pas vu passer les pages parce que peu importe les défauts relevés, je VEUX connaître la suite. Pourquoi ? Je n'en suis même pas encore sûre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-01-2019
Je pensais avoir passé l'âge des nuits blanches et/ou agitées dues à ce style de lecture mais, visiblement, pas du tout ! C'est sans doute le signe que Maxime Chattam a, encore une fois, frappé juste. Les personnages sont beaucoup trop attachants pour notre bien et ça devient rapidement difficile de ne pas s'inquiéter pour eux à chaque nouveau chapitre. Le seul petit bémol, à mon avis, est qu'on aurait sans doute pu se passer de quelques scènes disons "gore". Pas pour leur violence (on sait ce qu'on va trouver en ouvrant un livre de Chattam) mais parce qu'elles m'ont parfois donné une impression de longueur tant elles finissent par se ressembler.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1


  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3