Livres
462 216
Membres
419 377

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Infinity-write 2019-05-03T20:16:52+02:00

" - Tendez la main.

- Vous allez y poser mon téléphone, c'est ça ?

- Non, j'ai baisé mon pantalon et je compte y mettre mon sexe, Bon sang, mais vous êtes vraiment une garce, hein ? "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-05-03T10:42:11+02:00

« – Aaaaaaaaaaaaaaaah !!!

– C’était quoi ça ?

Je cris à nouveau. Plus fort.

– Pourquoi faites-vous ça ?

Sans répondre à sa question, je dis simplement, le souffle court :

– Oh, ça fait du bien.

– Vous m’avez fichu la trouille.

– Désolée. C’est une technique que j’utilise pour contrôler mon angoisse… je cris à pleins poumons.

– C’est ce qu’il y a de mieux ?

– J’ai d’autres trucs. Je peux aussi palper mes boules.

– Pardon ?

– J’ai des boules. Les palper me fait du bien.

– Des… boules ? Je pensais que vous étiez une femme, en tout cas d’après ce que j’ai vu de dos.

– Ce sont des boules chinoises. De méditation, en métal. Je les fais glisser l’une contre l’autre dans un mouvement circulaire de ma main. Ça m’aide à me calmer.

Je fouille frénétiquement mon sac à main.

– C’est quoi tout ce boucan ? demande-t-il.

– J’essaie de les trouver. Elles sont quelque part là-dedans.

Sans lumière, j’ai bien du mal à les localiser.

– Mince, où sont-elles ?

Il rit doucement.

– J’ai des boules que vous pouvez masser si vous ne savez pas quoi faire.

– Vous êtes dégoûtant. Gardez vos boules loin de moi, s’il vous plaît.

– Oh, ça va. Je plaisant. Détendez-vous. C’est vous qui avez parlé de massage de boules. Nous sommes coincés dans le noir dans un ascenseur. J’essayais juste d’alléger l’atmosphère, bon sang.

Je trouve enfin mes boules chinoises et je lance :

– Ha, elles sont là.

Je prends une profonde inspiration et commence à les faire tourner dans ma main, me concentrant sur le bruit apaisant que provoque le frottement du métal.

– Quel joli tintement ! dit-il sur un ton un peu sarcastique. Vous faites quoi exactement avec ?

– Je les fait tourner.

– Et cela suscite quelque chose en vous ?

– Oui. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2019-06-17T23:49:42+02:00

Je dois faire un créneau devant notre destination. Je n’étais pas certain que la voiture tienne dans cette place, mais je me gare du premier coup.

– Un vrai pro du créneau, lance Bianca.

– C’était juste, mais j’ai réussi à entrer. Si tout se passe bien, tu en auras la preuve bientôt, dis-je avec un nouveau clin d’œil.

– Toujours cet esprit pervers, dit-elle en rigolant. Et au passage, j’espère de tout cœur que tu auras raison.

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2019-06-17T23:48:10+02:00

– Je peux utiliser ta salle de bains ?

– Bien sûr, c’est…

Merde, où est-elle ?

– Laisse-moi juste le temps de vérifier si elle est présentable. J’ai peut-être laissé un peu de linge par terre ce matin. Je ne savais pas que tu passerais. Attends ici.

Le cœur battant, je m’aventure dans le couloir, poussant chaque porte jusqu’à trouver la salle de bains.

Heureusement que je suis venu en reconnaissance. Il y a une énorme pile de magazines porno près des toilettes. Sans réfléchir, j’ouvre la fenêtre et les balance, en priant pour qu’ils n’assomment personne dans la rue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par loona10 2019-06-17T23:46:42+02:00

– Puis-je vous demander ce que vous faites ?

Mes manches sont remontées sur mes coudes, mon nœud de cravate desserré, et je suis penché au-dessus de ma corbeille à papier en train de raboter un bloc de bois de quinze centimètres sur dix. Je m’interromps et lève les yeux sur elle.

– À votre avis, qu’est-ce que je fais ?

– De la sculpture sur bois ?

– Bravo, Josephine. Je savais bien que j’avais raison de vous garder.

Pensant avoir mis fin à la conversation, je me remets à sculpter. Mais Josephine reste plantée là, à me regarder. Je soupire et relève la tête.

– Il vous faut autre chose ?

– Mais pourquoi faites-vous de la sculpture sur bois ?

Je lui réponds avec la plus grande sincérité.

– Je n’en ai aucune idée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2019-06-04T07:46:24+02:00

- C'est la vie, ça, Bianca, dis-je rayonnant. De la musique pour mes oreilles, mes Georgy Girl.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2019-06-04T07:45:38+02:00

Je ne le sais pas encore, mais il est difficile de traverser "toutes les épreuves".

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2019-06-04T07:44:49+02:00

- Laisse-moi une chance, Georgy Girl. Laisse-nous une chance.

Afficher en entier
Extrait ajouté par FiftyShadesDarker 2019-06-04T07:44:19+02:00

- Je suis fier que tu essaies d'être un homme meilleur que moi. J'espère que tu t'en sortiras et que tu gagneras le cœur de cette fille.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Venus13013 2019-06-03T23:59:18+02:00

[...] - Flash info, Dexter Truitt,le monde ne tourne pas autour de toi.

- Vraiment ? C'est dommage. Parce que tu es le centre de gravité du mien dernièrement.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode