Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mylene-tilou : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Confrérie de la dague noire, Tome 16 : L'amant maudit La Confrérie de la dague noire, Tome 16 : L'amant maudit
J.R. Ward   
(VO) Presque aussi bon que les premiers! (le mot clé étant le "presque")

Vu que l’histoire de Sola et Assail (Asshaut en vf) date, j’avais un peu de mal a me rappeler où l’histoire s’arrêtait.
Je me souvenais juste que Sola était une voleuse et qu’elle surveillait Assail mais ça, je ne savais plus pourquoi. Pour lui, je me souvenais de ses cousins, que c’est un trafiquant, et qu’il a sauvé la vie de Wrath (Kolher) en quelque sorte... Bref, c’était comme commencer une nouvelle histoire et non reprendre une de mes série préféré, le début n’était pas facile dans ce cas. J’ai même hésité à reprendre le tome où on les rencontre mais c’était trop me demander que d’attendre deux, trois jours avant d’écouter celui ci.
L’audio à duré 14h25 mais moi j’ai eu l’impression que ça n’a duré que 2, c’est assez frustrant parce que j’ai déjà envie d’avoir la suite sous la main.

Si je dis qu’il resemble beaucoup aux premiers c’est parce qu’on retrouve des chapitres d’action et ceux du vilain comme quand les Lessers étaient présent. Peut être pas autant qu’avant mais ça m’a fait plaisir d’un côté des retrouver ce rythme là, j'adorais ça. De l’autre, ce n’était pas génial parce que ça semble un peu à du copier/coller au lieu d’apporter du nouveau.

La crise entre V et Jane est assez crédible, comparé à d’autres dans les derniers tomes où je n’y avais pas cru du tout. Malheureusement (ou heureusement suivant les avis), la crise passe très vite et de façon entièrement prévisible.
Mais où est donc l’auteur qui ose?? Celle qui tue la Shellan enceinte d’un frère? Ou fait sauter un frère? Cette série a perdu sa folie du début alors que c’est ce qui la rendait originale ! Ne me comprenez pas de travers, je suis toujours super-fan de cette bande de tarés, super-impatiente quand un nouveau tome doit sortir mais il faut dire ce qui est - ils sont devenus trop sages et tout va « trop bien »!

Assail est Sola sont un couple intéressant et prometteur, pourtant, Ward n’a donné aucune idée du rôle qu’ils joueront pour la confrérie. C’est dommage, elle aurait pu en faire tellement plus que juste un nouveau couple.

Lassiter fait aussi très peu apparition, son grain de folie manque.
Le fameux Muhrder n’apparait qu’a la fin pour exiger une entrevue avec Wrath, on apprend strictement rien de ce passage, c'est à ce demander pourquoi elle l'a mis.
Throe (Ahffre), c'est un cas celui là et il est parti dans le bon (c'est à dire mauvais) sens. Mais encore une fois, sous exploité à mon gout. On voit bien qu'il a un gros plan pour la confrérie ou même la race entière, pourtant ça n'avance pas beaucoup. Ward a-t-elle peur de ne plus avoir d'idées alors étire le peu qu'elle a au possible? Je ne sais plus vraiment quoi penser...

Nous aurons une nouvelle venue pour le prochain tome, une fille qui est en pleine transition mais qui ne sait pas ce qu'elle est. Comme Beth à son époque. De plus, elle travaille aussi au journal de Caldwell, si ça ce n'est pas du coper/coller, je ne sais pas ce que c'est.

Alors après avoir lu tout ça, vous devez penser quelque chose du genre : mais elle a rien aimé en gros pourquoi elle l'a mis dans sa liste diamant? Et je réponds simplement que c’est la confrérie, même quand je râle, je les adore et je continuerai de lire!
Rendez-vous au prochain épisode...

par deeKi
Fixed, Tome 4 : Hudson & You Fixed, Tome 4 : Hudson & You
Laurelin Paige   
Il semblerait que la sortie française soit prévue pour le 11 mai

par cel1208
Paranoïa, Tome 2 : Miroir Paranoïa, Tome 2 : Miroir
Melissa Bellevigne   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/10/20/paranoia-tome-2-miroir-de-melissa-bellevigne/

Un second tome peu différent du premier…

Et moi qui espérais secrètement que le tome 2 rattraperait toutes les bourdes du tome 1…

Dans ce tome, on retrouve Judy après son accouchement. À nouveau, les diagnostics et les mots savants s’enchaînent sans réelle logique. L’auteure ne semble absolument pas en avoir lu la définition avant d’écrire ce second tome et c’est bien dommage.

L’idée de fond était bonne et l’histoire aurait pu être très intéressante s’il n’y avait pas un tel manque de recherches sur les éléments fondateurs du récit.

Le plus flagrant a quand même était le « trouble dissociatif de l’identité » qui est mis en avant dans certaines séries de façon hilarante. C’est pourtant logique, si vous êtes atteint de ce trouble alors on se doute que c’est un trouble de votre identité à vous que vous présentez. Dans la série United States of Tara c’est montré comme le fait qu’une même personne jongle avec différentes personnalités très différentes. Ici, on vous dit que le trouble dissociatif de l’identité, c’est le fait de confondre l’identité des autres, pas la sienne… enfin bref. Même en n’ayant pas fait de psycho, de psychiatrie, les erreurs sont grossières et auraient pu être largement évitées rien qu’en lisant 4 définitions pourtant simples.

En dehors de cela, les personnages sont agaçants, sans fraîcheur, enclins à la victimisation perpétuelle. On ne voit toujours pas trop où l’intrigue nous mène, cela reste très très flou et cela sans suspense…

La fin est servie sur un plateau puis expressément réfutée dans l’épilogue ce qui, à nouveau, manque de logique, de rigueur. On essaye de vous faire douter sans que cela soit effectif. On ne comprend juste rien à l’histoire.

Ce tome 2 est une nouvelle catastrophe psychiatriquement parlant. L’idée de fond était bonne, mais le manque cruel de recherches rend l’écriture agaçante, grinçante, l’intrigue plate et les personnages ennuyeux. Les mots sont durs, mais cela ne fait que montrer à quel point cette lecture a été difficile pour moi.

par Mayumi
Body Finder, Tome 2 : L'Appel des âmes perdues Body Finder, Tome 2 : L'Appel des âmes perdues
Kimberly Derting   
Suite de The Body Finder, Desires Of The Dead est aussi bon que son prédécesseur. Il n'excelle pas, mais, comme le premier tome, il nous embarque dans une très belle histoire qui se laisse lire très facilement. Même si le dénouement du roman est très vite à notre portée ( pour une fois que j'ai trouvé le coupable avant le héros, j'ai le droit de le dire, non ? ), l'intrigue nous permet de ne pas nous ennuyer et de voyager au cœur d'une aventure mêlée d'amour, de secrets, et d'une bonne dose de suspense.
On retrouve Jay et Violet, nos deux héros qui sont passés de meilleurs amis à un couple vraiment très mignon. Ils s'aiment, ça se sent. Le livre transpire cet amour. C'est beau, c'est touchant. J'aime vraiment beaucoup cet aspect de la série. On a le droit à une magnifique romance. Mais depuis ce rapprochement, Violet à l'impression qu'elle ne peut plus se confier à Jay de la même manière qu'avant. Elle doute sur certaines choses, n'ose plus tout lui confier. Elle-même ne sait pas vraiment pourquoi.
On sent grâce à cela que ce roman est un peu plus sombre que le premier tome. C'est le moment des soupçons et des remises en question. Ont-ils vraiment eu raison de laisser leur relation évoluer ainsi ? Pourquoi leurs sentiments semblent-ils changer ? Autant de choses qui nous font entrer dans l'histoire sans que l'on sans rende-compte. C'est vrai que maintenant que j'y repense, j'ai été happé par ce livre. Mais pas seulement grâce à cet amour indescriptible, mais aussi parce que de nouveaux personnages vont faire leur apparition tandis que d'autres, déjà présents, vont prendre de l'importance.
En premier lieu, nous avons Chelsea, la meilleure amie de Violet ( que nous connaissons depuis The Body Finder ), qui devient un personnage fort. Et en découvrant cela, j'ai été très heureux ! Déjà que je l'aimais beaucoup, maintenant je l'adore ! Vous savez, c'est le genre d'héroïne que j'apprécie par-dessus tout. Elle est drôle, ironique, forte et toujours là pour aider. Sa personnalité est touchante et elle apporte un vrai plus au roman. De plus, Violet va avoir besoin d'elle.
Ensuite, nous avons Mike et Megan, qui sont frère et sœur. Deux nouveaux arrivants. Ils viennent de déménager avec leur père. Violet et Jay ( ainsi que leur bande ) vont les rencontrer pendant la rentrée des classes. Très vite, Jay va se lier d'une forte amitié pour Mike. Ce protagoniste, on le comprend rapidement, va jouer un rôle décisif pour la suite de l'histoire. Mais ce n'est pas tout...
Alors que tout semble aller pour le mieux, Violet va commencer à recevoir d'étranges coups de fils, des messages anonymes ainsi que des menaces. Au départ, Violet ne le prend pas mal, et ne s'inquiète pas. Mais plus le temps passe, et plus tout cela empire. C'est à partir de là que le suspense que nous avons pu ressentir dans le tome 1 nous saisit à nouveau. J'ai vraiment eu la boule au ventre à certains moments. Kimberly Derting sait s'y prendre pour nous faire paniquer, vraiment.
L'horreur pour Violet aurait pu s'arrêter là. Mais ce n'est pas tout. Son don semble devenir plus puissant. Avant, elle ne pouvait "que" ressentir les échos des morts. Maintenant, il semblerait qu'elle puisse avoir des visions. Violet est-elle vraiment consciente de la puissance qui sommeille en elle ? C'est ce que va l'aider à comprendre Sarah Priest.
Sarah est un nouveau personnage. Un qui va apporter un nouvel aspect à l'histoire. Elle travaille pour le FBI. C'est une psychologue qui analyse les comportements des tueurs. Mais pas seulement. Elle semble cacher quelque chose. J'ai hâte d'en savoir plus sur elle ! Mais ce n'est pas fini ! Violet va rencontrer quelqu'un d'autre ! Bien qu'elle digère mal l'infiltration du FBI dans sa vie, elle va faire la connaissance du co-équipier de Sarah, Rafe. C'est un adolescent discret, très mystérieux. Il va immédiatement attirer l'attention de Violet. Lui aussi semble cacher un secret vraiment déstabilisant. Que je suis pressé de le retrouver pour le connaître encore mieux !
On progresse donc dans une intrigue bien recherchée, peuplée de personnages très différents mais tous très importants. Comme je l'ai dis, on comprend la fin rapidement, mais ça ne nous empêche absolument pas d'être transportés. Les derniers chapitres du roman sont vraiment exceptionnels et intenses. J'ai eu le cœur déchiré pendant ma lecture. J'étais au bord des larmes ! Les dernières pages sont lourdes de sentiments et de révélations. Elles m'ont vraiment pris aux tripes.
Desires Of The Dead se révèle être un très bon livre au final. J'ai l'impression qu'il marque un tournant pour les suites, car la fin laisse entrevoir de nouvelles possibilités. Jay et Violet sont deux personnes auxquelles je commence à vraiment m'attacher. L'ambiance inquiétante et ténébreuse du livre se savoure et se délecte. C'est vraiment super. Je veux que 2012 pointe son nez rapidement pour lire la suite. Vite !

http://wandering-world.skyrock.com/3023642574-The-Body-Finder-Tome-2-Desires-Of-The-Dead.html

par Jordan
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Les Sœurs de la lune, Tome 11 : Shaded Vision Les Sœurs de la lune, Tome 11 : Shaded Vision
Yasmine Galenorn   
6 ans... il aura fallu attendre 6 ans pour enfin avoir ce tome 11...

Je ne vous remercie pas les éditions milady de nous avoir fait attendre tout ce temps... j’ai passé une bonne partie de ce tome à jouer à « t’es qui toi? » ou encore « euh, il s’est passé quoi en fait avant? ». Pas facile de s’y retrouver tant d’années après! Alors s’il vous plaît... ne mettez pas autant de temps pour publier les autres tomes!

Le reste du commentaire est pour l’auteur et le livre en lui même : j’adore toujours autant l’histoire, les personnages, l’univers... Delilah gagne en maturité et toute la troupe continue le combat contre l’ombre ailée. De nouveaux ennemis, des alliances inattendues et aucun répit pour les sœurs et leur grande famille.

par Esmeria
Les Sœurs de la lune, Tome 12 : Shadow Rising Les Sœurs de la lune, Tome 12 : Shadow Rising
Yasmine Galenorn   
L'ambiance n'est pas au beau fixe au sein du clan des sœurs d'Artigo après la défaite à leur dernière bataille... Mais ils ne s'avouent pas vaincus et font leur maximum pour gagner la guerre contre l'Ombre Ailée et ses sbires. Quand la reine des Elfes leurs demande de venir la voir, dans son royaume en Outremonde, ils se doutent tous que ce n'est pas pour leur apprendre de bonnes nouvelles ... mais cela leur fera toujours une excuse pour revenir sur les terres de leurs ancêtres. Apparemment l'Ombre Ailée divise ses forces et veut attaquer en Outremonde et sur Terre. Les sœurs vont devoir coordonner leurs forces avec leurs alliés pour éviter l'anéantissement de tout ce qui leur tient à cœur... Et Menolly doit trouver du temps pour organiser son mariage avec Nerissa... Oui ! Mais quand ?

Les sœurs de la Lune est une des plus anciennes séries Fantasy Urbaine que je suis et même après tous ses tomes, je suis toujours autant captivée par l'histoire et par la plume de Yasmine Galenorn. Le récit reprend quasiment là où on l'avait laissé dans Shaded Vision , l'Ombre Ailée et ses sbires ont remporté la dernière bataille et cela a jeté un froid au sein du clan d'Artigo. Mais la vie continue et tant qu'il y a de l'a vie il y a de l'espoir et ils comptent bien mettre en oeuvre tous les moyens qu'ils ont à leurs portées pour gagner la guerre. C'est d'ailleurs pour cela que Menolly, Delilah, Camille et leurs amis se rendent en Outremonde : la reine Asteria a des révélations à leur faire et des plans à mettre en oeuvre. Cela permet également aux trois sœurs de revenir dans le pays de leur enfance. Mais cette escapade doit être de courte durée car sur Terre, elles ont du pain sur la planche... Apparemment Gulakah, un allié de l'Ombre Ailée, s'est installé à Seattle et utilisent des démons pour pomper l'énergie des créatures magiques de la ville. Elles vont devoir unir leurs forces pour espérer venir à bout de leur ennemi du moment... Tout en participant au combat avec ses sœurs, Menolly doit préparer son mariage avec Nerissa, la femme de sa vie. Mais avec tout se remue-ménage, il n'est pas facile pour la jeune vampire de se concentrer sur des robes ou des compositions florales. Arrivera t elle à mener ce nouveau combat tout en préservant son couple ? J'aime vraiment beaucoup cette série et ce pour plusieurs raisons : je trouve que Yasmine Galenorn a crée un univers très riche et très diversifié, cela ouvre un grand champs de possibilités au niveau des rencontres comme au niveau des combats. Le fait que l'autrice alterne les narratrices évite la lassitude. Chaque sœur raconte, à tour de rôle, son histoire suivant son ressenti, et même si les protagonistes de base sont toujours identiques, l'intrigue reste originale... Ici c'est Menolly qui est aux commandes. Elle est devenu vampire dans la souffrance et cela lui pèse, elle a beaucoup de mal à accepter sa condition. Mais depuis quelques temps les choses s'arrangent pour elle. Elle a trouvé un équilibre : en devenant la maîtresse de Roman, le fils de la reine des vampires Blood Wyne, elle acquiert certains savoirs, dispensés par son amant, qui l'aide à exploiter ses capacités et à garder le contrôle de soi. Mais aussi depuis qu'elle a trouvé l'amour avec Nerissa, une puma garou qu'elle veut épouser. J'aime que l'autrice arrive à conjuguer son fil rouge, c'est à dire la guerre contre l'Ombre Ailée, avec les vies de ses héroïnes. J'aime l’optimisme qui ressort de chaque histoire, car même dans les heures sombres Yasmine Galenorn fait en sorte que l'Amour aide nos protagonistes à garder l'espoir, même si leurs vies sont bouleversées par leur combats. Menolly va devoir faire la part des choses, se battre contre les démons qui veulent envahir la Terre et aider sa fiancée à préparer leur union. Les rebondissements s’enchaînent, il n'y a pas vraiment de temps mort, les pages filent sous nos doigts et nous tremblons pour tous ses personnages qui nous avons appris à aimer....Et pour pimenter le tout, Yasmine Galenorn réserve à son héroïne une vie sexuelle épanouie ??

Menolly est depuis le début la plus réservée des trois sœurs d'Artigo et je l'aime beaucoup pour ça... Elle subit sa condition de vampire depuis sa transformation et même si cela aide dans certaines situations, la plupart du temps, elle ne vit pas très bien de boire du sang et de passer ses journées à dormir à l'écart de ses proches. Le fait d'être lier à Roman l'aide beaucoup, celui d'avoir tuer son sire Dredge aussi et même si elle a trouvé le bonheur avec Nerissa, Menolly est souvent en colère... Mais dans ce tome, plusieurs éléments vont faire qu'elle va réussir à évoluer, à s'apaiser et cela fait plaisir à voir car elle mérite vraiment d'être heureuse ...

Comme à chaque fois, le clan d'Artigo au grand complet gravite autour de la protagoniste principale et malgré les combats, et la tristesse que cela peu générer, j'aime leur joie de vivre et leurs folie. Ils forment une grande famille recomposée mais très soudée et l'Amour et le soutien qu'ils se portent les uns aux autres renvoient de bonnes ondes...

A chaque tome, petit à petit, la guerre qui oppose l'Ombre Ailée aux sœurs d'Artigo avance... mais pas toujours dans le bon sens et c'est cela qui donne du piquant (entre autre) à cette série et nous donne l'envie d'avoir le prochain tome entre les mains ... Vivement la suite ?

par BeaMars
Darker Darker
E.L. James   
Un roman que j'attends depuis deux ans maintenant. J'avais hâte de le découvrir vu que c'est le point de vue de Christian pendant l'histoire de Cinquante nuances plus sombre, qui est mon tome préféré. Et autant dire, que j'ai adoré...

L'histoire reprend alors que Christian Grey a décidé de laisser son passé de côté et de reconquérir Anastasia, alors que cette dernière s'est enfuie lors d'une de leurs séances dans la chambre rouge. Mais cela ne va pas être facile pour lui à cause de son passé, à cause de l'entourage d'Ana, comme son patron... Malgré tout, il va trouver le courage pour réussir à reconquérir Ana, car il s'est rendu compte qu'il ne peut pas vivre sans elle, qu'il ne peut pas l'oublier...

Je dois dire que j'avais adoré Cinquante nuances plus sombre, qui avait été mon tome préféré. Et j'ai été ravie de relire cette histoire du point de vue de Christian, car j'ai eu l'impression de la redécouvrir, alors que je l'avais relu il y a seulement quelques semaines. Les scènes inédites et les pensées de Christian m'ont fait voir cette histoire sous une autre forme, sous un autre sens. J'avais peur de m'ennuyer, mais cela ne fut absolument pas le cas. Le point de vue de Christian donne une dimension beaucoup plus intéressante à l'histoire. J'ai passé un excellent moment et ce tome-ci devient donc mon préféré.

La fin n'est pas surprenante, mais juste mignonne. Bon, j'aimerai bien avoir le point de vue de Christian aussi dans le troisième tome pour pouvoir boucler la Saga. Mais je pense que l'on peut attendre quelques années...

Christian Grey m'a étonné dans ce tome-ci. En effet, je ne le voyais pas aussi inquiet et pas sure de lui... J'ai eu l'impression de découvrir une autre facette de lui plus humaine, plus déterminée, plus inquiète. Je dois dire que cela m'a vraiment plus de le découvrir comme cela. Mais lui m'a permis de découvrir aussi ces relations avec les autres personnages et notamment sa mère. D'ailleurs, cette dernière, Grace, m'a un peu déstabilisé quand elle doute d'Ana... Je n'aurais jamais cru cela... Heureusement que cela ne dure pas tout le temps. Bref, j'ai adoré ce qu'apporte ce personnage et surtout son point de vue sur l'histoire.

Anastasia Steele est une jeune fille qui est tout pour Christian. Mais à chacun de ces comportements, c'est comme un déchirement pour lui, il a toujours peur qu'elle reparte, donc il fait tout pour lui plaire, comme incapable de décider tout seul. A ses yeux, Anastasia apparaît comme une femme mature, déterminée et fière de ce qu'elle est. Cela change un peu, car elle fait un peu gauche quand elle raconte son histoire. J'ai adoré la découvrir à travers les yeux de Christian.

Le style d'écriture est beaucoup plus travaillé que dans les trois premiers tomes de la Saga du point de vue d'Ana. Et je dois dire que cela me plait encore beaucoup, surtout qu'il y a beaucoup de descriptions. Et enfin, j'aime bien quand Christian se parle à lui-même, certaines de ses réactions m'ont fait rire d'ailleurs.

En général, un énorme coup de cœur pour cette histoire racontée par Christian. Cela donne une autre dimension à cette Saga déjà génial.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/12/darker-de-el-james.html
Slow Burn, tome 6 : His Only Weakness Slow Burn, tome 6 : His Only Weakness
Maya Banks   
Tori Devereaux is a survivor. With the support of her family and the brave protectors at Devereaux Security Services, she's finally ready to put her past behind her and move on. But her gift, the ability to see the future, has also become her greatest curse as the visions come more frequently than ever. She doesn't know if the dreams are foretelling the future or are nightmares of her past. Refusing to allow the monster who abducted her rule her life forever, she's determined to stop looking back.

Dane Elliot, the front man for DSS, has never been far from Tori's side since her rescue from a maniac several years before. Hired by her brothers in the wake of her abduction, there's never been anything brotherly about his feelings for her. As she is plagued by visions that haunt her night and day, and with her attacker still on the loose, Dane isn't taking any chances with Tori's safety.

This hardened warrior will move heaven and earth to protect the woman who is his one weakness, to make sure she's safe and finally in his arms.

par Sophie74
À bout de souffle, Tome 1 : Maîtrisée À bout de souffle, Tome 1 : Maîtrisée
Maya Banks   
Grosse déception!
Tout d'abord, il faut passer sur le côté vraiment peu original de l'héroïne qui ressemble à un canon de la beauté mais qui se croit moche et dont tous les personnages masculins tombent amoureux.
Ensuite, il faut apprécier le vu et revu de la relation entre un maniaque du contrôle dominant et d'une presque vierge qui découvre la soumission.
Enfin ce qui a fini de m'achever (car oui j'aurais quand même pu apprécier le livre malgré mes deux premiers points) j'hésite à mettre un spoiler car j'aurai aimé le savoir avant d'acheter le livre [spoiler]l c'est le plan à 3 (car je n'apprécie pas de les lire dans les romans mais seulement dans les nouvelles mai surtout) qui totalement incohérent avec le profil de Drake qui est un homme obsédé par sa "femme" et incroyablement possessif. D'autant plus que ce genre de scène est aussi vu et revu et n'a rien de très innovant.[/spoiler]
Si tous les points que j'ai évoqué ne vous dérangent pas alors ce livre peut vous plaire. Mais pour les autres, je vous conseillerais de vous abstenir.

par Reell