Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Mynishua : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Evil Ride Evil Ride
Ana Scott   
De nouveau aux côtés des BlackAngels. Retour vers le passé et puis l’avenir du nouveau membre Charlie et de June, fille d’un ancien membre.

Après le décès de sa mère, June est obligée de faire un passage à Kingsville pour s’occuper de tout, déposer les cendres de celle-ci auprès de son père Ben et de son frère, puis vendre la maison et retrouver sa vie et son petit-ami Tim.
Charlie se lasse des brebis comme Chrystal, surtout depuis le retour de Jane. Il veut une explication sur leur histoire passée, et pourquoi pas un avenir.

Charlie Miller, vingt-neuf ans est un nouveau membre dans le club. Son père Bill est mort pour son cuir, tome 2. Sa sœur Kate est la meilleure amie de June. Il est entier, franc, autoritaire et très tendre.
June Allen, vingt-sept ans, est institutrice. Fille de Ben décédé pour le club ainsi que son frère dans un accident de moto. Elle a du caractère, têtue, indépendante, et juste.

La narration est à la première personne, le point de vue varie entre Charlie et June. Le changement est annoncé.
L’intrigue est bien menée. «Promets-moi de ne jamais épouser un biker...», les dernières paroles d’une mère à sa fille, à June. Malheureusement l’histoire de Charlie et June n’a jamais été ce qu’elle était, des non-dits, des quiproquos,.. Le moment des explications est arrivé, et le passé aussi refait surface. Aaron veut se retirer du marché des armes, mais ils leur restent un échange à faire.
La plume est fluide, c’est très facile à lire et captivant. De nombreux flash-back nous fait découvrir enfin le passé de Charlie, d'Elliott et de June. Quelques touches d’humour sont marquées par les taquineries entre les hommes. Le suspense est plaisant, et quelques scènes d’actions bien décrites. Le rythme est entraînant et satisfaisant.
Les émotions sont sincères et agréables. Les flash-back nous attirent dans des scènes d'humour mais aussi des moments émouvants de leur passé en commun, leurs jeux, leurs taquineries et leurs humiliations. June a beaucoup perdu, tous les gens qu’elle aime sont partis. Maintenant elle a peur de perdre plus de monde. Les relations intimes sont très torrides et sensuelles avec des touches de tendresse.
Les personnages secondaires sont et restent les mêmes, une nouveauté Kate la sœur de Charlie, elle promet cette jeune femme. Puis nous avons Trav, Stan, Elliot, Kurt, Lohann, Louisa, Julia, Chrystal... Encore une fois, Cassie et Aaron nous offre une histoire en parallèle mais la plus grosse partie nous est cachée. C’est très frustrant.

Une histoire d’amour agréable et tendre au cœur d’un monde dur et sombre. Malgré les années, les sentiments sont là. La plume est très prenante et fluide, c’est agréable à la lecture. L’équilibre est excellent entre la romance, le côté biker sombre et les émotions. La fin va très vite, je suis légèrement déçue par ce bref épilogue, surtout sur un certain point.
Vivement la suite, hâte de découvrir le prochain tome et le futur couple !
https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/03/blackangels-4-evil-ride-ana-scott.html

par Matoline
Preload, Tome 3 : Nikan Rebuilt Preload, Tome 3 : Nikan Rebuilt
Scarlett Cole   
https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/04/30/saga-n53-preload-scarlett-cole-tome-3-nikan-rebuilt-lecture-v-o/
Nikan ne pourra jamais être entier. Il a un groupe de rock qui est composé de la famille qu’il s’est lui-même créé, tellement d’argent qu’il ne sait quoi en faire, et un flot de groupies qui sont prêtes à tout pour sortir avec lui. Mais aucune n’est elle. Le seul regret qui continue à lui peser et qui lui rappelle constamment ce qu’il aurait pû avoir.

Jenny est une survivante. Elle dirige à présent un foyer d’accueil, après avoir survécu à une vie dans une secte dirigé par son père, un homme manipulateur et après avoir vu sa mère boire le poison qu’il destinait à ses fidèles, Jenny se bat pour garder la lumière dans les yeux de tous les garçons qui passent sa porte. Loin d’être un simple amour de jeunesse, Nik lui a appris à faire confiance, lui a montré à quel point la vie pouvait être belle. Avant qu’il ne devienne une célèbre rockstar. Avant qu’il ne détruise tout.

Le hasard les réunit après des années sans avoir eu aucun contact et il leur montre que leur connexion est toujours aussi présente. Mais auront-ils leur seconde chance en amour? Ou le poids de leur passé détruira-t-il toute chance de construire un futur ensemble?

Ce troisième tome se centre sur Nikan, l’aîné de la bande et en quelque sorte le « papa » du groupe. J’avais envie d’en savoir plus sur lui. Il semblait plus calme et posé que les autres mais je me doutais que s’il était arrivé en foyer c’est qu’il avait vécu des choses difficiles. Et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne m’attendais pas à ça en découvrant son histoire. Nikan est un personnage important dans le groupe et qui apporte une grande richesse de part son histoire et ses origines, malheureusement je n’ai pas accroché autant qu’au deux premiers tomes. J’ai été touché par Nikan et ce qui lui est arrivé mais j’ai malgré tout eu du mal avec son côté martyr. Je trouve ça absolument super ce qu’il a fait et qu’il fait toujours pour les autres mais on dirait trop qu’il cherche à prendre toute la misère du monde sur ses épaules au point de s’autodétruire. Ses intentions sont certes honorables mais je ne sais pas, il y a quelque chose qui m’a gênée dans tout ça… Concernant Jenny, j’ai bien aimé son personnage. Elle a une histoire assez incroyable et s’en est vraiment bien sortie. J’aime le fait qu’elle est choisi de dédier sa vie aux enfants accueilli en foyer et j’apprécie beaucoup sa façon d’agir avec eux. J’ai par contre eu un tout petit plus de mal avec sa relation avec Nikan. C’est un pas en avant, trois pas en arrière et ses réactions sont parfois un peu extrêmes. Je comprends qu’elle ait été blessée, surtout après ce qui lui est arrivé, mais elle ne laisse aucune chance aux autres de s’expliquer et en particulier à Nikan. Et puis lors de leurs retrouvailles on sent qu’il y a quelque chose certes mais on a plus l’impression que c’est du côté de Nikan que de Jenny et je n’ai pas été aussi emportée que par les romances des tomes précédents…

Malgré tout cela reste un excellent tome qui aborde énormément de thèmes intéressants dont une partie de l’histoire du Canada que je ne connaissais pas. C’est la première fois que j’entends parler de ce sujet et je pense qu’il est rarement développé dans ce genre de littérature mais je l’ai trouvé très intéressant et je pense tenter de me renseigner sur ce sujet très bientôt.

Il y a aussi les moments avec le groupe qui sont plutôt forts et parfois assez tendus dans ce tome. J’ai aimé retrouver les autres membres du groupe. On revoit Dred, Elliott et Jordan et on suit leurs évolutions mais on apprend aussi sur Lennon. Ce dernier est un personnage qui m’intrigue énormément. J’ai des sentiments assez ambivalents à son encontre. Je n’apprécie pas toujous son comportement mais je sens que derrière il y a une histoire importante que j’ai très envie de découvrir. C’est pour cela que je vais immédiatemment me plonger dans le dernier tome qui lui est consacré (même si je ne suis pas sûre que ça soit une bonne idée en période de partiels mais c’est plus fort que moi il m’intrigue trop!).
Preload, Tome 2 : Te sentir renaître Preload, Tome 2 : Te sentir renaître
Scarlett Cole   
Elliott Dawson est un des cinq membres du groupe de métal ultra connu, Preload. Groupe qui s'est formé plusieurs années auparavant au cœur du foyer d'accueil où ils avaient été placés. Comme chacun de ses amis, Elliott traîne derrière lui de lourdes valises mais il fait son maximum pour garder ses démons sous contrôle. Lors d'une visite à Sickkids, un hôpital pour enfants, Elliott va être solliciter pour aller voir un jeune garçon, Daniel, hospitalisé pour de lourdes brûlures aux jambes, car il est fan du groupe. Elliott accepte, même si il est conscient que les blessures de Daniel risque de faire remonter sombres souvenirs... Seulement, en entrant dans cette chambre, il ne s'attendait pas à être autant touché par la souffrance de Daniel, ainsi que par la beauté de sa mère, Kendalee. Devant tant de détresse, Elliott ne peut pas rester impuissant et il va faire son possible pour faciliter le quotidien de Kendalee et de Daniel... au risque de le faire craquer, lui !

J'adore les romans de Scarlett Cole, depuis le tout premier et avec grand plaisir que j’accueille chaque nouvelle parution. Après avoir centré ses romances dans le milieu du tatouage (que j'adore), elle en aborde un autre qui me plait tout autant : les musiciens (et du métal en plus ?) Je dois avouer que je n'ai même pas pris le temps de regarder la quatrième de couverture avant de commencer ma lecture, j'ai voulu garder le suspense jusqu'à la fin. Après Dred et Jordan, c'est à Elliott de nous révéler ses secrets. Dans les précédents tomes, nous avions appris qu'il avait tendance à jouer avec le feu. Pulsion qu'il a hérité de son enfance et qu'il tente de juguler au maximum. Lors d'une visite dans un hôpital, il va faire la rencontre de Daniel, un jeune ado qui a été gravement brûlé dans l'incendie qu'il a provoqué dans sa maison. L'acte de Daniel résonne en Elliott, mais le jeune homme est persuadé qu'il peut aider l'adolescent même si cela fait remonter en lui son lourd passé. Il en est d'autant plus convaincu quand il rencontre la mère de Daniel, Kendalee. Dès le premier regard, il va se sentir attirer par la jeune femme et il va se donner pour mission de faciliter du mieux qu'il peut son quotidien. Kendalee est partagée entre l'attirance qu'elle ressent pour Elliot, qui est de dix ans son cadet, et par son devoir de mère, surtout qu'elle vit une période plutôt compliquée... Elliott arrivera t il à redonner le gout de vivre à Daniel et Kendalee, tout en se préservant de ses propres démons ?

Une fois de plus j'ai adoré ce roman ! Scarlett Cole arrive à merveille à traiter des sujets très durs comme la maltraitance infantile et les séquelles qu'elle laisse derrière elle, et elle le fait de façon très juste, elle arrive à nous émouvoir sans tomber dans le côté larmoyant. Notre cœur se serre à de nombreuses reprises, nous avons une boule dans la gorge mais l'autrice réussit avec beaucoup de subtilité à désamorcer les situations les plus sombres. Scarlett Cole met également en avant le travail formidable du personnel des hôpitaux pour enfants, et ça m'a beaucoup touché ! Une fois de plus les personnages sont le point fort de cette histoire. J'ai adoré que son héroïne principale soit une femme "normale", qu'elle est des soucis à gérer, des complexes et qu'elle soit plus âgée ! Entre Elliott et Kendalee c'est une sorte de coup de foudre, mais, à cause des éléments extérieurs, ils vont devoir prendre le temps de bien faire les choses. J'ai aimé la façon dont Elliott fait la cour à Kendalee, dont il prend soin d'elle, qu'il fasse abstraction de ses faiblesses pour s'occuper de la femme qu'il aime. C'est un vrai prince charmant des temps modernes ! Les scènes de sexe sont torrides oui, mais elles montrent le respect et les sentiments que nourrit Elliott pour Kendalee.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Kendalee. Sa vie est en ruine mais pour elle, la pire des choses est la souffrance de son fils, Daniel, le reste est secondaire. C'est une maman louve et je dois avouer que je me suis un peu reconnue en elle. Depuis qu'elle est mère, elle a oublié qu'elle était une femme (il faut dire qu'elle a pas été aidée !) Elle culpabilise, elle porte, seule, sur ses frêles épaules, le poids de tout ce qui s'est passé ... Mais elle est forte, elle fait tout son possible pour s'en sortir. L'arrivée d'Elliott dans sa vie va l'aider au quotidien certes, mais également faire ressortir la femme qui est en elle...

J'ai adoré le personnages d'Elliott ?. C'est un homme bon qui a un cœur énorme. Son enfance a laissé des blessures profondes qu'il tente de panser du mieux qu'il peut. C'est un survivant. Quand il rencontre Daniel et Kendalee, il sait au plus profond de lui qu'aider l’adolescent risque de mettre à mal ses progrès mais pour les beaux yeux de Kendalee, il est capable de tout. Surtout que ça lui laisse un espoir de pouvoir, à son tour, fonder sa propre famille...

Nous retrouvons les autres membres du groupes. Ceux que nous connaissons comme Dred et Elliott, j'ai aimé voir l'évolution de leurs relations, et ceux que nous avons hâte de rencontrer, Nikkan et Lennon. Daniel nous montre la force des enfants, et la maturité qu'ils peuvent acquérir en un court laps de temps... Adrian m'a fortement agacé !

Une fois de plus, Scarlett Cole signe une romance très belle mais dure, qui joue avec nos émotions avec brio. Sa plume est addictive, la romance passionnante et passionnée ! Un petit bijou que je vous conseille de découvrir... en attendant de rencontrer les autres ?

par BeaMars
Riders, Tome 8 : Chevauchée torride Riders, Tome 8 : Chevauchée torride
Lorelei James   
Fake ???
Sur Amazon - seul site ou il serait en vente - il n y a pas de version numérique et livraison sous UN à TROIS MOIS ???????????? il y a un souci là... d autant plus que ce livre n est disponible nulle part ailleurs et MEME PAS CHEZ L EDITEUR !!!!!

Voici la page de de cette série chez Mylady... pas de tome 8 en vue !!! :
http://www.milady.fr/searches/index?SearchQuery=Riders

Et sur d autres sites la date de parution est en... 2099...

https://www.librest.com/livres/riders-chevauchee-torride-vol--8-lorelei-james_0-5816582_9782811235864.html?ctx=4b999168dadc6fe366248be329353844

A priori il va nous falloir BEAUCOUP de patience

par Valfe
My little lie My little lie
Vi Keeland    Penelope Ward   
J'ai adoré jusqu'à ce qu'on tombe dans le drama à la sauce soap opéra, c'est à dire jusqu'au 2/3 c'était top, c'était du Vi Keeland mais la fin tombe un peu dans l'exagération et c'est là, que j'ai commencé à lire en diagonale.

La partie double vie était le plus fun et surtout le plus complexe, ça donnait pas mal de moments cocasses et on voyait réellement la lutte entre ce qui est bien, ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Je trouvais le personnage masculin excellent, Dex était attachant et il l'est. C'est vraiment le point fort de ce livre.

Côté nana, Bianca est un poil agressive mais elle donne de bonnes répliques à Dex/Jay ce qui fait qu'on se marre et on a le sourire aux lèvres sur plusieurs pages. C'est un bon slow burn, si vous aimez quand ça dure, ça dure joliment tout en tension sexuelle et en tendresse.

Après, forcément la suite m'a fait rouler des yeux parce que c'était pas nécessaire... franchement avec un début où le mec se fait passer pour un coursier alors qu'il est PDG d'une boîte, pourquoi en rajouter ? Les auteurs ne savent pas faire simple parfois, pourquoi toujours mettre des couches et des couches de drames ? Ça rend le tout superficiel.

Si j'enlève la fin, j'ai retrouvé ce que j'aime par dessus tout chez Vi Keeland et ça m'a donnée quand même envie de découvrir Penelope Ward seule. Peut-être son Mack Daddy du moment ?

par LLyza
Quantum, Tome 8 : Famous Quantum, Tome 8 : Famous
M. S. Force   
lu en VO. J'avais commencé la série, donc je voulais la finir, même si les tomes et les couples de héros finissaient par tous se ressembler ! J'espérais un finish différent puisque ce devait être l'histoire d'une femme dom et d'un homme soumis, après 7 tomes où c'était l'inverse (comme l'immense majorité des romances BDSM). D'où ma surprise : Marlone était une dom jusqu'à présent, mais elle se transforme en soumise pour Sébastian, voire carrément en victime car elle est [spoiler]agressée, battue, harcelée par son ex [/spoiler] Il y a bien une scène où ils switchent, mais sinon on retombe dans les mêmes clichés, c'est vraiment dommage.

par IsaR
Quantum, Tome 7 : Outrageous Quantum, Tome 7 : Outrageous
M. S. Force   
Encore un nouveau tome de la saga quantum avec les personnages de Leah et Emmet. J’adore vraiment cette saga, au-delà de la partie BDSM je trouve les personnages très attachants tous autant qu’ils sont. Et le personnage de Leah est à mourir de rire, elle n’a pas sa langue dans la poche, sait ce qu’elle veut et a un amour inconditionnel pour Emmett, j’adore. Il y a une scène dans le livre qui m’a fait rire a en pleuré. J’ai aimé aussi dans ce livre c’est de trouver tous les personnages des tomes précédents et de voir leur évolution a chacun
Donc très bonne lecture pour moi et avec plaisir je suppose que le prochain tome sera sur Marlowe et peut-être Sébastian, qui sait.
Wild Men, Tome 4 : Runaround Wild Men, Tome 4 : Runaround
Jay Crownover   
Can two people perpetually moving in opposite directions ever end up in the same place? Or will love just keep giving them the runaround?

Webb Bryant is intimately acquainted with every type of trouble there is. Trouble is all he’s ever known and the only constant in his life.
Webb’s a man constantly on the move. He’s a drifter. A wanderer. He bolts from one bad choice to the next, never able to put enough distance between himself and the ghosts from his past. He lives hard and fast, until everything comes to a screeching halt the moment he lays eyes on Tennyson McKenna. The stunning woman appeared out of nowhere to save the day, and Webb’s been unable to forget her. The leggy, blonde forest ranger might very well be the one person in the world important enough to finally keep him in one place. Only, Ten isn’t impressed by Webb’s knack for finding trouble. And no matter how hard he tries to shake it, he can’t escape his bad habit of falling into the deep end of questionable decisions. When his newest brush with trouble gets Webb in way over his head, Ten jumps after him into the dangerous waters. It’s possible they’re going to sink so fast they both might drown.

Tennyson McKenna makes it a point to be diligently cautious in all aspects of her life. She learned the hard way that leading with your heart instead of your head gets you nowhere.

Ten’s a woman stuck in a frustrating rut. After a string of failed relationships lands her back home, a pit stop to mend her broken heart becomes a hole she’s lost the will to dig herself out of. Coasting through her days was easy until Webb Bryant crash-landed in her path, complete with bullets, blood, and a grin far too charming for his own good. Webb is anything but safe and predictable. He’s everything Ten swore she would never gamble on again, but it’s impossible to ignore the way trouble follows him around like a shadow. And every single time Ten pushes Webb away, she finds herself chasing after him before he’s gone for good. When Webb’s past finally catches up to him, Ten has to decide if she’s brave enough to put her heart on the line for a man who might be gone tomorrow.

par Aur31
En chute libre En chute libre
Jay Crownover   
J'ai littéralement adoré ! On reconnaît de suite la plume de Jay Crownover captivante, passionnante fluide et addictive ! Les personnages sont attachants Orley est une jeune femme forte, impressionnante, avec un passé compliqué mais avec une volonté hors du commun, tout ça pour Noble. Maintenant parlons de Solo, que dire il est juste parfait, tatoué, un " Ours au cœur tendre" prêt à tout pour les personnes qu'il aime ! L'histoire est très bien menée, avec des rebondissements surprenants ! On ne se lassera jamais des écrits de Jay, qui sait nous rendre accro en quelques mots

par maga_li
Wild Men, Tome 3 Wild Men, Tome 3
Jay Crownover   
Dans ce troisième opus de « Wild », nous allons suivre le cadet de la fratrie Warner : Lane.
Depuis toujours, un lien indescriptible l’uni à Brynn. Cette dernière, pour des raisons compliquées et même si elle a le même âge que Lane, est devenue sa belle-mère. Le fait qu’elle épouse son père est quelque chose que Lane a toujours du mal à digérer même si c’était pour des raisons acceptables.
Seulement aujourd’hui que son père est mort et qu’un nouvel homme demande sa main, Lane voit rouge et décide de partir pendant une durée indéterminée du ranch.
Dès qu’elle apprend son départ, Brynn décide de chercher Lane et de le ramener à la maison. Un voyage qui mettra au jour la vérité sur leurs sentiments et qui leur réserve bien des surprises.

J’avais tellement hâte de découvrir ce couple ! Depuis le premier opus, j’étais curieuse de les rencontrer et de connaître leur histoire qui n’est pas comme les autres.
Malheureusement, j’en ressors plutôt déçue.

L’histoire commence avec la fameuse scène qui va tout bouleverser.
Brynn sort avec un nouvel homme depuis quelques temps et il va la demander en mariage devant toute la famille Warner. Lane est sous le choc, lui qui avait été rejeté par cette femme qui était sa meilleure amie. Blessé, il part sur la route, laissant tout le monde derrière lui et ses sentiments avec.
Brynn ne comprend pas la réaction de Lane. Par contre, ce qu’elle sait, c’est qu’elle est complètement dévastée par son départ. Elle décide de le retrouver et de le ramener à la maison.

Bon, Brynn va très vite retrouver Lane et heureusement. Cela nous évite des chapitres un peu inutiles et ramène l’histoire directement dans le vif du sujet.
J’ai beaucoup aimé l’idée qu’ils veuillent retourner ensemble au ranch, en faisant un petit road trip pour les aider à tout remettre à plat entre eux. Depuis quelques années, ce thème du voyage est un peu à la mode et je trouvais que l’idée était rafraichissante dans cette histoire. J’adore le ranch et l’univers des cowboys, mais sortir de ce paysage qui nous est devenu familier ne nous fait pas de mal.

Ce qui m’a déçu dans cette histoire, c’est que les explications entre Brynn et Lane arrivent très rapidement et que leur relation évolue encore plus vite.
Malgré tous les non-dits depuis de nombreuses années qui les ont encore plus éloignés à chaque fois, j’ai trouvé que leurs explications, actions et décisions étaient beaucoup trop faciles. Ils ne surmontent aucune difficulté, rien ne les empêche de se pardonner.
Oui, c’est avant tout une histoire de deux meilleurs amis qui s’aiment depuis toujours, mais un peu de tension et de difficulté n’auraient pas fait de mal.

Ensuite, sur leur chemin, ils vont rencontrer des problèmes.
Ils vont secourir un jeune homme et vont vouloir lui venir en aide.
Alors que tous les éléments étaient là pour me faire apprécier cet élément perturbateur qui apporte de l’action, je suis complètement passée au-dessus.
Je n’ai pas vraiment ressenti de peine pour ce garçon, je ne me suis pas sentie concernée par ses peurs… Je peux même dire que je me suis ennuyée.
Je ne pourrai pas dire si c’est parce que son histoire ne m’a pas vraiment touchée, si c’est parce qu’à ce moment-là l’histoire entre Brynn et Lane était quasiment aboutie, ou bien les deux, mais dès la moitié du livre je me suis vraiment ennuyée.

Dans plusieurs de mes dernières lectures de Jay CROWNOVER, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de répétitions dans les scènes et les phrases, tant dans un même livre que même entre les différents livres qu’elle a écrits. Ce troisième tome de « Wild » ne déroge pas à la règle et je commence à être un peu déçue par cela. Si on enlève toutes ces répétions qui n’apportent rien à l’histoire, on peut enlever plusieurs dizaines de pages dans chaque livre à chaque fois.

La fin quant à elle est plus explosive que dans les deux précédents opus.
L’auteur annonce directement ce qu’il va se passer dans le quatrième tome et je suis indécise sur mes ressentis. J’ai hâte, mais j’essaie de me modérer pour avoir moins d’attentes et peut-être mieux apprécier cette prochaine histoire.


En conclusion, « Wild, saison 3 » m’a déçu. Jay CROWNOVER me touche en plein coeur à chaque fois, mais ici c’est un loupé pour moi. Pourtant, tous les éléments étaient là pour me faire apprécier son histoire : des amis d’enfance, des sentiments cachés, de l’action.
Malheureusement, l’évolution de la relation entre Brynn et Lane est trop rapide, trop facile et sans relief. Le nouveau personnage qui apparaît et qui rajoute de l’action et des problèmes dans cette histoire ne m’a pas convaincu.

Pour moi, c’est malheureusement le moins bon des livres de Jay CROWNOVER.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/07/wild-men-saison-3-jay-crownover.html )
  • aller en page :
  • 1
  • 2