Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de mythik : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Appel du renard, Tome 1 : Traqué L'Appel du renard, Tome 1 : Traqué
Charly Reinhardt   
Première chose qui m’a dérangé, c’est l’écriture ultraformatée. C’est bête à dire, mais au début, la syntaxe et l’écriture étaient tellement parfaites que je ne voyais que l’aspect technique et l’autrice derrière chaque mot ce qui m’a gâché le plaisir et j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. En clair, l’écriture manquait d’âme, de spontanéité et c’était limite froid.
J’ai apprécié le mélange de langage soutenu et d’argot qui donne un style particulier. Ce n’est pas nouveau mais j’aime ça. Dommage que certains termes argotiques et expressions étaient un peu trop franchouillards pour coller au lieu de l’action basé aux USA. Ex : « En voiture, Simone ! », « guignol », « miches », et surtout « gosse » qui a été un peu pesant car ce mot revient souvent (trop ?) et je n’arrivais pas à me défaire de l’image de parties génitales. Et oui, au Canada, des gosses, ce sont des c..ouilles !
Je n’ai pas compris les passages au présent dans un récit au passé. Quand bien même c’était des rêves, la finalité m'échappe. J’oubliais ! Le terme désuet « Sylve » qui est certes fort poétique mais pour moi, c’est une forêt tropicale humide comme le mentionne Larousse.
J’ai eu beaucoup de mal avec la notion de meute. Autant avec des loups cela passe bien car c’est basé sur la réalité mais quand on sait que le renard est un être très solitaire, cela fout par terre toute la théorie de meute, et je suis bien placé pour connaitre les renards (comité de régulation de la population, mais pas chasseur, je précise). Même un récit fantastique doit garder un semblant de réalisme, une base crédible.
Ensuite, l’histoire traîne en longueur. Trop de description ? Manque de rythme ? Je ne sais pas mais je n’ai pas vu l’intérêt de faire trainer la romance si ce n’est dans ce seul but, justement
d’engendrer de la frustration. C’est loupé, je n’ai ressenti que lassitude. A trop vouloir ménager le suspens, on obtient en général le contraire.
Mettre l’accent en permanence sur Tyler, dévoile très bien la manœuvre qui consiste à détourner l'attention sur lui ce qui enlève toute crédibilité à la démarche et gâche l’histoire. Si l’on devait décortiquer le scénario, cela se résumerait à trois phrases.
[spoiler]Découverte du corps et du second protagoniste, une virée dans les bois, une tentative de meurtre et le dénouement, c’est tout ![/spoiler]
La romance en elle-même était limite froide et distante, tout comme Will, d’ailleurs. Ça manquait vraiment de chaleur.
Quant au final, je me suis lassé de chercher un coupable, par conséquent, c’est retombé comme un soufflet.
J’avoue, je me suis un peu ennuyé, alors que j'ai apprécié d'autres récits de l'autrice qui sait mettre de la poésie dans ses récits et nous avait habitué à plus de chaleur.

par Torpedo
Black Wings, Tome 2 : Black Night Black Wings, Tome 2 : Black Night
Christina Henry   
Un mois a passé depuis que la vie de Madeline Black a été totalement bouleversée. La jeune agente tente de reprendre le cours normal de son existence, et elle y arrive à peu près sauf que maintenant quoiqu'elle fasse, elle a un garde du corps collée à ses basques... Bon elle ne s'en plaint pas trop parce qu'il faut avouer que Gabriel est super craquant, mais leur relation est disons, plutôt compliquée... De plus, la révélation de sa lignée ne s'est pas faite attendre et elle faut qu'elle s'attende à devoir gérer les jalousies ainsi que les ennemis de son père ET ceux de son grand père... Mais pour le moment ce n'est pas cela qui intrigue le plus Maddy. Suite à une macabre découverte, Gabriel a disparu. Est ce lié ? Puis c'est au tour de Beezle, sa gargouille, de disparaître... Et au même moment, elle se voit confier une mission diplomatique par son grand père, de la plus haute importance...Pourquoi faut il que tout arrive toujours en même temps ! Maddy va devoir créer des alliances pour, d'une part éviter de faire trop de bourdes, et surtout sauver ceux qu'elle aime... et elle par la même occasion !

J'ai beaucoup aimé Black Wings, le premier tome de cette série. Grace à lui, j'ai pu découvrir un univers original et la plume énergique et drôle de Christina Henry. Mais quelques petits points m'avaient chiffonné au cours de ma lecture et j'avais hâte d'avoir la suite entre les mains pour voir quelles directions allaient prendre l'histoire. Nous retrouvons donc Maddy un mois environ après la fin de l'opus précédent. Elle n'est plus vraiment la même femme depuis son combat qui a failli lui être fatal, mais elle essaie de reprendre le cours normal de son existence... Enfin normal... Certaines choses ont changé depuis qu'elle a fait connaissance de la partie cachée de sa famille... Déjà, elle ne peut plus rester seule. Beezle sa gargouille n'est plus son unique compagnie. Gabriel, son charmant locataire a été désigné comme garde du corps personnel, et ce n'est pas chose aisé d'avoir cet homme si attirant sous la main et de ne pas pouvoir le toucher. Ensuite, elle s'est retrouvée fiancée à Nathaniel, un ange... qu'elle déteste. Et cerise sur la gâteau, sa vie est sans cesse en danger (d'où l'importance du garde du corps ?) Mais Maddy campe sur ses positions et veut continuer à endosser son rôle d'Agente de la Mort... C'est d'ailleurs en effectuant une mission qu'elle va découvrir un corps, atrocement mutilé, qui n'était pas sur sa liste donc un décès qui n'était pas prévu... étrange ! De plus après avoir examiner la scène de crime et fait des rencontres surprenantes, elle constate la disparition de Gabriel ...Et ça ce n'est pas normal ! Quand tard c'est Beezle qui disparaît, Maddy doit se rendre à l'évidence, quelque chose ne tourne vraiment pas rond ! Et les ennuis n'arrivant jamais seuls, elle se voit confier une mission par son grand père en personne : elle doit le représenter à la cours des Faes, et elle doit être accompagnée de son odieux fiancé ! Elle va devoir établir ses priorités : retrouver Beezle et Gabriel, éviter l'incident diplomatique et surtout rester vivante ! J'étais pressée de commencer ma lecture car j'avais vraiment apprécié l'univers ébauché dans le premier tome de la série. Même si je l'ai lu il n'y a pas très longtemps, je dois avouer que j'ai été perdue pendant les premiers chapitres. Effectivement j'avais oublié certains faits qui se sont déroulés à la fin du tome précédent et même si l'autrice fait un rappel général pour nous rafraîchir la mémoire, certaines choses sont passées sous silence et malheureusement je n'ai pas réussi à me les remémorer, mais bon ce n'est pas vraiment gênant car nous comprenons les grandes lignes. Dans la première partie du roman, j'ai retrouvé les petits points qui m'avaient contrariés dans le volet précédent : beaucoup d'informations un peu fouillies qui alourdissent le texte ...et puis d'un coup, l'histoire s'envole ! Et à partir de là je n'ai pas réussit à lâcher ma lecture ! J'ai aimé que Christina Henry agrandisse son univers, qu'elle fasse sortir Madeline de Chicago, et qu'elle fasse entrer dans l'entourage de la jeune femme d'autres créatures surnaturelles. L'autrice tisse une toile complexe mais très intéressante entre ses personnages, les événements s’enchaînent, parfois un peu trop vite, mais l'action est au rendez vous, nous entraîne dans le tourbillon de la vie de Maddy et nous incite à tourner les pages sans discontinuer.

Madeline est un phénomène ! Il faut dire qu'elle a de qui tenir ! Elle a un caractère fort, elle est indépendante car elle se gère seule depuis longtemps... Elle n'apprécie pas l’ingérence de son père dans sa vie et elle le fait savoir ! Mais son impétuosité peut être gênante car régulièrement on a l'impression qu'elle ne réfléchit pas avant de parler. Alors certes elle est franche et directe mais à l'age qu'elle a, elle devrait être capable d'analyser les situations au lieu de mettre les pieds dans le plats et de tenter de sen sortir après... Mais j'avoue que souvent ses réflexions me font bien rire ? J'ai aimé qu'elle commence à découvrir ses nouveaux pouvoirs et qu'elle prenne un peu confiance en elle.

Nous retrouvons une partie des personnages que nous avions rencontré dans le tome précédent. Il y a bien entendu Beezle, la gargouille gloutonne, ronchonne et drôle; Gabriel qui n'est pas très présent physiquement mais qui a une place importante dans la vie de la jeune femme, son comportement est bizarre ; Nathaniel, lui est bien plus présent et je n'arrive pas vraiment à me faire un avis sur lui, je suis mitigée entre la peine et l'exaspération .... j'attend de voir la suite ; J.B le patron Agent de Maddy va être très impliqué dans ce tome et j'aurais aimé en savoir un peu plus sur lui, son attitude ambiguë a titillé ma curiosité... Nous rencontrons de nouveaux personnages qui, je l’espère, vont revenir car ils ont rajouté un petit quelque chose à l'intrigue...

Ce second tome est pour moi, un cran au dessus du premier. L'action est présente et nous captive, les personnages se dévoilent ... On passe un excellent moment... Les révélations de la fin ont réveillé la bête curieuse qui sommeille en moi... J'ai hâte la suite ?

par BeaMars
Black Wings, Tome 3 : Black Howl Black Wings, Tome 3 : Black Howl
Christina Henry   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/07/black-wings-3-black-howl-christina-henry/

Troisième opus de la saga Black Wings, « Black Howl » est le tome qui me réconcilie enfin avec Madeline Black et qui me permet de m’attacher à cette héroïne au caractère volcanique.

De par mes deux précédentes expériences de la série, j’avais un peu peur de voir les choses se répéter et de ne pas éprouver de plaisir à suivre les aventures de l’agente de la mort. C’est donc un vrai soulagement pour moi que de n’avoir pas vu passer le temps et de me réjouir autant de ma lecture. Je ne savais pas ce qui m’attendait, je redoutais même un peu ce roman, mais c’était sans compter sur la plume captivante de Christina Henry qui a su attiser ma curiosité et m’immerger au cœur des événements.

Nous retrouvons donc Maddy, entourée de ses amis proches, en proie à divers démons et autres créatures obscures. Jusque-là rien de bien nouveau sous le soleil – ou les flammes de l’enfer cela va sans dire. Toutefois, je trouve que cette part de l’histoire est bien plus personnelle, car elle s’appuie sur l’héritage familial de la jeune femme. Ajoutez à tout cela, une puissance qu’elle n’avait jamais égalée jusqu’à présent et c’est un récit explosif que l’on parcourt sans s’en rendre compte vraiment, rythmé par la multitude de combats et de rencontres néfastes.

De plus, j’ai trouvé que le gros point fort de ce texte résidait dans le lien qui unit Madeline à ses proches. Avec les siens elle m’a fait un peu l’effet d’une agence tous risques surnaturelle prête à tout décimer pour la bonne cause. J’ai aimé leurs chamailleries et leur force, j’ai apprécié leurs échanges et leurs moments de doute, mais je crois que ce qui m’a le plus séduite ce sont les valeurs qu’ils mettent en avant, cette façon dont on ressent leur profond attachement. De ce fait, mon cœur s’est déchiré durant les derniers instants malgré l’ultime révélation de l’Étoile du Matin lui-même. J’ai beaucoup de mal à envisager les choses à présent qu’un chapitre se tourne.

En parlant du malin, aussi bizarre que cela puisse paraître je me suis énormément attachée à Lucifer. Lui l’ange du mal, le Prince des Enfers, m’a semblé vulnérable à certains instants malgré sa puissance et sa malice. C’est un personnage que j’ai appris à aimer et il me tarde de savoir s’il libérera lui aussi toute sa puissance prochainement ou s’il prend simplement plaisir à utiliser des pions sur son échiquier machiavélique.

En tout cas, je trouve que Madeline a muri. Certes elle est toujours à la merci de ses émotions, mais elle contrôle de mieux en mieux sa magie. Elle possède de nouvelles aptitudes et compose aujourd’hui avec des alliés réticents et peu coopératifs sans se laisser submerger par son tempérament colérique à toutes les pages ce qui est très appréciable.

« Black Howl » est un livre vivant dans lequel on visualise aisément les combats et les contours de chaque monstre auxquels Maddy et ses acolytes font face. Néanmoins, ils devront tirer avantage de chaque situation en faisant fi des conséquences s’ils veulent démasquer qui se cache derrière la rébellion. Il me tarde le 23 octobre pour savoir ce qu’il advient de toute l’équipe !

À lire si vous aimez les combats sans répit et la magie à tous les niveaux.
Feu et sang, Tome 2 Feu et sang, Tome 2
George R. R. Martin   
http://cocomilady2.revolublog.com/feu-et-sang-partie-2-p1489122

Un complément indispensable à la saga du "Trône de Fer" !

Ce second tome m'a tout autant passionnée que le premier. Il est toujours déstabilisant de les commencer car l'histoire des Targaryens et la guerre nous sont racontées sous formes de chroniques compilées par un mestre.
Mais comme pour le premier, j'ai vite été happée par la qualité de plume de l'auteur (et du traducteur), et je n'ai pas pu détacher de ma lecture avant la fin.
Cette fois, l'histoire reprend à la mort du roi Viserys, après un long règne de paix. Ses descendants aimeraient tous prendre sa succession, mais le conseil, qui pour une grande majorité préférerait voir un homme monter sur le trône (bande de misogynes, va !), va comploter et inventer une loi pour que ce soit le premier-né mâle qui en hérite, volant ainsi la couronne à Rhaenyra, sa première-née fille. Mais celle-ci ne va pas se laisser faire...
Résultat des courses : ces magouilles pour le pouvoir vont entraîner une guerre civile qui sera en grande partie responsable de la chute des Targaryens et la disparition des dragons.
Cette période sera nommée "la danse des dragons", une guerre civile sanglante qui va mettre à feu et à sang le royaume.
L'histoire est vraiment passionnante, ce malgré le grand nombre de noms et de personnages qui parfois nous embrouillent l'esprit et parmi lesquels on a du mal à se retrouver.
J'ai préféré me focaliser sur les principaux quant à moi.

Par contre, le petit bémol me concernant, c'est que je m'attendais à découvrir l'histoire du roi fou, ce qui n'est pas le cas, alors j'espère qu'un prochain tome comblera ce gros manque.
Pour le reste, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ces chroniques qui rendent encore plus intéressante la saga de George R.R Martin.
Ash Princess, Tome 2 : Lady Smoke Ash Princess, Tome 2 : Lady Smoke
Laura Sebastian   
Que dire ? j'avais été emballée par le 1er Tome mais celui-ci me laisse pleine de frustration. L'histoire est lente et un peu répétitive, on a attend une action qui vient peu. Peu de rebondissements, peu de retournements de situations ... c'est dommage car l'idée de départ est bonne.
Mais surtout, le point rédhibitoire est la princesse elle-mêle à laquelle je n'arrive plus à adhérer : trop hésitante, pas assez badass, je la trouve peu intéressante et finalement assez manipulatrice de Blaise et Soren. Bref très exaspérante !!!

par Kouet
Affaire de cœur, Tome 3 : Roi de coeur Affaire de cœur, Tome 3 : Roi de coeur
L.H. Cosway   
J’ai véritablement eu un coup de cœur pour ce livre. L’histoire d’amour est renversante, j’ai été conquise par Alexis et Oliver dès les 1e lignes. J’avais adoré les 2 premiers tomes mais celui-ci reste pour l’instant mon préféré !!

par Vtas
Hybrides, Tome 6 : Colère Hybrides, Tome 6 : Colère
Laurann Dohner   
Vivement la suite , j'aime tellement cette série ! !

par Auriane26
A.L.F.A., Tome 1 : Parish A.L.F.A., Tome 1 : Parish
Milly Taiden   
J'ai été très attirée par la couverture de la nouvelle série de Milady, et très contente d'avoir une nouvelle saga à me mettre sous la dent. En plus, le résumé dit qu'on a droit à des métamorphes et ça m'a tout de suite très attirée ! (sans parler du fait qu'il y ait un peu de science dedans !)
Mais j'ai très vite déchanté au fur et à mesure de ma lecture...
Autant, le personnage de Melinda m'a plu de par son féminisme, qu'elle soit forte tête et refuse qu'on lui dicte sa conduite et que ce soit une femme droite dans ses baskets.
Malheureusement, le début qui s'annonçait prometteur à fait un gros flop pour moi... L'intrigue de l'histoire n'avance pas, ou tout simplement, l'autrice a trop voulu en mettre d'un coup et ça fait quelque peu brouillon. J'ai vu beaucoup d'événements arriver de loin et le suspens n'est pas du tout présent, surtout au sujet du virus.
Un autre détail (ou plutôt, le manque de détails) que je n'ai pas du tout apprécier, c'est Parish, le protagoniste masculin. On ne sait pas grand chose de lui, si ce n'est qu'il a très envie de se faire notre scientifique. C'est très difficile de se faire un avis sur le personnage étant donné qu'il n'est pas super approfondi.. D'ailleurs, l'univers dans lequel évolue les personnages n'est pas beaucoup détaillé non plus. Je me suis souvent demandé pourquoi on nous parlais pas plus du monde des métamorphes et du reste.[spoiler] (Parce que oui, il a d'autres espèces que les métamorphes, mais c'est un peu balancé comme ça sans préambule). [/spoiler] Sans parler de la plume de l'autrice qui ne m'a pas transcendée non plus.
Par contre, j'ai apprécié le dialogue qui s'établit entre les deux personnages. Ils se parlent et ça fait plaisir à lire, ça n'arrive pas assez souvent.
Ce qu'il y a aussi, c'est que d'office, j'avais PsiChangeling en tête tout du long de ma lecture, étant donné que ça parle de métamorphes et la couverture rappelle la saga de Nalini Singh aussi parût chez Milady. Et A.L.F.A a souffert la comparaison dans mon esprit. Mais je reste tout de même très déçue... ça fait 2-3 nouvelles séries que je commence chez Milady et qui pour moi, ne valent pas les "anciennes" séries qui sont excellentes. Sans parler du fait que c'est du revu et revu. J'espère que les prochaines séries de la maison d'éditions seront meilleures et à la hauteur des couvertures.

par Tenebra
L'Appel du renard, Tome 2 : Trahi L'Appel du renard, Tome 2 : Trahi
Charly Reinhardt   
Un tome 2 bien sympathique à lire. Très original dans la façon d'aborder les métamorphes. L'intrigue est intéressante et j'ai aimé les choix que l'auteur a fait pour relancer l'intrigue. Seul bémol pour moi, le personnage de Solas. Je n'ai pas réussi à m'y attacher. Je ne l'ai pas compris, il reste trop en retrait dans la plupart du livre. Il ne se dévoile que très peu. Tout le contraire de Tyler qui lui m'a ému. J'ai été heureuse qu'il trouve enfin sa place.
J'ai aussi beaucoup aimé que Sander et Will soient aussi très présents dans ce tome.

par cyn79
Dollars, Tome 3 : Hundreds Dollars, Tome 3 : Hundreds
Pepper Winters   
J'ai refermé le tome 1 perplexe. J'ai terminé le tome 2 un peu étonnée, mais alors ce tome 3 a pris tous mes préjugés et les a balancés par dessus bord pour que je puisse jamais les retrouver.
BON SANG. Quel tome excellent !
Le truc avec la dark romance, c'est que je m'attends toujours a quelque chose de cru, de sale, de culotté. Raison pour laquelle j'en lis très peu d'ailleurs. Mais alors là. Je ne sais pas par où commencer et quoi dire.

Au niveau de la romance, j'ai été subjuguée. Tout le long des deux tomes précédents, on s'attendait à ce que la rencontre entre Elder et Pim soit explosive, intense et très charnelle. Je n'ai absolument pas été déçue ahah. Je ne sais pas ce qui est le plus étrange en fait... Le fait qu'on ait attendu 3 tomes pour la vraie scène de sexe (et quelle scène !), ou le fait qu'on soit dans un roman catégorisé comme "Dark Romance", mais que j'ai trouvé incroyablement doux ?
Honnêtement, j'ai adoré ce tome, et toutes les avancées qu'il a mis en place pour l'histoire. Au début, je me disais que 5 tomes c'était vachement long, mais en voyant le scénario prendre lentement de l'ampleur au fur et à mesure de ma lecture, bah ça me met en joie ahah.

L'autre point important, c'était la façon dont les deux personnages principaux sont développées. La guérison progressive de Pim est magnifique à suivre, mais en parallèle, la descente aux enfers d'Elder nous donne envie de protéger ces deux personnages pour qu'ils vivent heureux jusqu'à la fin de leurs jours quoi. La façon dont les TOC d'Elder se sont développés au fur et à mesure du livre m'a réellement donné l'impression que je plongeais dans sa tête... C'était tellement perturbant, tellement loin de ce que j'ai l'habitude d'expérimenter en tant que lectrice que ça a réussi à grandement me chambouler.

par Saelya