Livres
564 717
Membres
617 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de mythistorio : Mes envies

Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée
Cassandra O'Donnell   
EXCELLENT!!!

J'ai ADORE ce premier tome, ce fût pour moi un vrai COUP DE COEUR.
J'ai dû me faire violence pour ne pas le finir d'une traite et m'octroyer une petite heure de sommeil ;-).
Voilà une héroïne comme je les aime, une guerrière intrépide et farouche qui n'hésite pas à faire ce qu'il doit être fait, avec un humour sarcastique et corrosif, tout en étant sensible.
Dans ce livre une grande partie de la communauté surnaturelle est représentée : sorcières, vampires, lycanthropes, démons, muteurs, chamans, potionneuses...
On s'attache à une vitesse déconcertante à la quasi totalité des personnages, quant au vampire Scythe Raphael...hum, disons qu'il est à la fois troublant et délectable!
Voici une nouvelle série qui rejoint mes chouchous et dont j'attends la suite avec une impatience non feinte.
A DECOUVRIR SANS DELAI ET SANS RESERVES!

PS : il était dispo dès hier soir chez Virgin.

par ccmars
Aélis, Tome 1 : Le Sacrifice Aélis, Tome 1 : Le Sacrifice
Flora Greys   
L'intrigue est toute simple mais c'est l'intensité des personnages qui lui confère tout ce charme totalement accrochant, car sans en avoir l'air, c'est plus dans l'étude faite des psychologies que se base ce premier tome, la fin nous laissant présager plus d'action à venir! Cyrus est un homme charismatique et taciturne, meurtri dans sa chair et dans son cœur, mais fort de son entraînement et de sa dévotion envers la déesse guerrière Ezrola avide du sang des magiciens athées, qu'il traque et sacrifie pour elle! Aelis est l'une d'elle, puissante et entraînée au combat, elle tombe entre les mains des soldats en voulant sauver une fillette.

Nous sommes dans un monde de fantasy, où trois grands seigneurs règnent en maître du moins le pensent-ils, car le peuple est croyant et les prêtres machiavéliques savent se servir de cette foi au profit de leurs desseins personnels. L'un d'eux, Ang-Naor a élevé Cyrus devenu le héros de Tespior sa ville, et lui fait miroiter un titre qui récompensera les hauts faits qu'il a accomplis! Il doit conduire Aelis à Gillameth auprès du grand prêtre Elnerjef qui officialisera sa promotion! Mais long est le chemin qui mène à l'espoir pour qui voit ses illusions se perdre en route! Car Aelis n'est pas pétrie de haine envers celui qui la mène à la mort, courageuse elle tente de le comprendre en le mettant face à ses croyances et à ses actes, le poussant ainsi à s'interroger sur ses convictions profondes.

Pas facile de me tirer des larmes lorsque je lis sans doute parce que le choix de mes lectures me porte vers l'imaginaire plutôt que la dure réalité de la vie et de son lit de souffrances. J'ai pourtant souvent été émue, les larmes au bord des yeux, la gorge nouée, mais là, elles sont tombées, sans doute bercées par le flot d'émotions que véhicule le chant subtil des mots qui s'accorde aux discussions de nos héros, ainsi qu'aux pensées de Cyrus! Car chaque début de chapitre nous permet de suivre l'évolution du jeune homme au travers de son journal dans lequel il relate ses croyances, ses craintes, ses doutes et ses états d'âme au fur et à mesure qu'il progresse vers le sacrifice de cette étrange femme qu'il devrait haïr et qui pourtant, le pousse à ouvrir les yeux.

On se laisse berner par la douceur du ton de la narration à la 3ème personne, et la sagesse qui se dégage des protagonistes, que ce soit Aelis et sa philosophie de la vie, Cyrus et son parcours initiatique vers un autre moi, sa façon d'aborder son introspection, les Asmats, gens du désert et leur vie paisible, leur sens de l'honneur et de l'hospitalité
Tout devient encore plus poignant alors que les épreuves frappent injustement, car l'auteur a réussi l'exploit de nous impliquer tant dans la vie de Cyrus que celle d'Aelis, développant une empathie sincère pour les deux héros que tout oppose, alors qu'ils sont bourreau et victime, haine et amour, froid et chaud, noir et espoir!

Une merveilleuse découverte alors que la fantasy n'est pas mon domaine de prédilection, et une prose qui parle à mon cœur!


par Seregan
Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres Éternels, Tome 3 : Le Pays des ombres
Alyson Noël   
Début plutôt lent mais au final assez agréable à lire ! A peine avoir refermé le livre qu'on aimerait avoir le tome 4 sous la main afin de pouvoir connaitre la suite pour ne pas rester sur cette fin.. A lire tout de même ! :D

par Mariine
La Meute du Phénix, Tome 4 : Marcus Fuller La Meute du Phénix, Tome 4 : Marcus Fuller
Suzanne Wright   
Super !
Lu en anglais, je ne pouvais pas attendre.
J'étais un peu déçue d'apprendre que le tome serait sur Roni et Marcus, deux personnages qui ne m'ont pas vraiment marqués dans les précédents tomes. J'attendais avec impatience un tome sur Tao, Ryan ou Dominique. Mais j'avais oublié à quel point Suzanne Wrigth est talentueuse dans la construction de ses personnages. Elle sait les rendre uniques, intéressants, crédibles et attachants.
J'ai eu un coup de cœur pour Roni que j'ai trouvé amusante et dont le comportement m'a plu. Elle est intelligente et sage, ce qui est reposant quand je pense à tous les personnages féminins qui m'ont frustré et que j'ai souvent eu envie de baffer.
J'ai moins apprécié Marcus mais celui-ci reste néanmoins un personnage très bien écrit.
Comme dans chaque tome, on a droit à une très bonne intrigue qui se développe en même temps que l'histoire d'amour :

[spoiler]Une meute de chacals s'amuse à kidnapper des humains et des métamorphes loups pour les torturer et les tuer tout en postant la vidéo de leurs méfaits sur un site internet. [/spoiler]

Quelques petits bémols :
- les caractères masculins de cette série se ressemblent beaucoup. Marcus est une fois de plus, quelqu'un de très sûr de lui, très dominant et très têtu.
Vivement un tome avec un mâle soumis.

- le livre s'essouffle un peu vers le milieu de l'histoire. Il ne se passe pas grand chose et on attend un rebondissement qui finira par venir de manière totalement impromptu.

- l'auteur se permet quelques facilités :
[spoiler]Comme par hasard Eliza est l"avocate de Noah Brunt. Heureusement sinon l'enquête et l'intrigue n'avançaient pas.[/spoiler]

Une chose qui m'a fait un peu de peine :
[spoiler]la mort de Margot. Dommage je la trouvais très intéressante.[/spoiler]



par sameera
Il était une fois un garçon, un troll et une princesse Il était une fois un garçon, un troll et une princesse
Jean Ferris   
Ce livre est sans doute le tout premier livre que j'ai choisie toute seule dans une bibliothèque, que de souvenir <3 je me rappel encore l'histoire qui m'avait fait voyager au temps des princesse et des méchante belle-mère. Pourtant, l'héroine n'est pas cruche pour un sous, et l'histoire pas gnan-gnan du tout. . . bref, c'était quand même un très bon livre ;)

par Mariioon
Psychoon, tome 1 : Yfrôn Psychoon, tome 1 : Yfrôn
Hughs Heffragus   
Mon avis sur ce roman est plutôt mitigé, je dois dire. Nous suivons Lléna, une guerrière yckoone et sa jeune apprentie Alda. Elles vont être nommées pour une quête spéciale : trouver celui qui pourra sauver leur cité, Pahân. Et oui, car un être dangereux réussit dans l’ombre à regrouper plusieurs espèces naturellement ennemies et ce dans un but bien précis : prendre le contrôle de la cité où vivent les Yptérôns, des hybrides dotés d’ailes de papillon. Une aventure commence alors, remplie de plusieurs péripéties tout au long de leur chemin.

Je dois avouer que pour l’histoire j’aurais mis seulement deux étoiles. Elle est très enfantine, simple et surtout déjà vue. Il n’y a pas de grosses surprises, pas de suspens… Je l’ai trouvée plate, voire par moment très ennuyeuse. Je n’ai pas aimé le caractère de certains des personnages, notamment Alda. Pour moi, il y a un manque total de cohérence dans le fait de mettre, pour cette quête, une jeune apprentie qui débute totalement et n’a jamais mis les pieds hors de la cité. Elle est encore très enfant dans sa tête, va parfois m’agacer au plus haut point. Bref, dès les premières pages, je me suis dit que cela ne collait pas avec l’histoire.

L’écriture n’est pas stable sur toute la longueur. On va retrouver des répétitions. On sent qu’il y a eu des réécritures pour enrichir le vocabulaire, surtout sur les descriptions. Du coup j’ai eu l’impression, surtout au début du livre, que ce n’était pas très naturel. Par la suite, cela devient plus fluide, mais, encore une fois, très enfantin. J’ai eu du mal à rester accrochée avec le changement de style.

En revanche, j’ai bien aimé l’univers imaginé ici. Aidé d’autant plus grâce aux superbes illustrations qui accompagnent les chapitres. Les dessins sont superbes, très représentatives des lieux et des personnages. Le bestiaire est très grand et sympa, on peut d’ailleurs bien imaginer les monstres que nos héros vont rencontrer, car ce sont aussi des reprises d’animaux connus, mais transformés. Comme des crocodiles volants.

Je rajouterais personnellement le public jeunesse et fantasy à sa description. L’histoire est très simple d’accès pour les plus jeunes. D’où le fait, je pense, que j’ai trouvé le tout plutôt plat pour un adulte.

http://www.kerandre.fr/kprecieuse/iletaitunefois/?p=1701
Splendeurs et misères des courtisanes Splendeurs et misères des courtisanes
Honoré De Balzac   
Forcément, se lancer dans une telle lecture suppose que l'on ait des appréhensions. Compréhensibles d'ailleurs. Pourtant, Balzac se montre plus qu'intéressants !

On suit ici plusieurs personnages. Essentiellement Lucien de Rubempré et Elisabeth Godseck. Cette dernière, ex courtisane, s'est éprise du premier. Mais elle va être entrainer dans une suite d'événements dont l'issue semble rapidement inéluctable…

Ce roman fait suite à « Illusions perdues » mais tout à fait se lire de façon indépendante. Evidemment, certains événements seront liés au premier roman mais c'est précisé et il n'est pas forcément nécessaire de les connaitre dans les détails. ici, Balzac va parler de la prostitution, mais aussi du systéme judicaire, et ce assez longuement. Et ceci en faisant preuve d'une humour assez surprenant. D'ailleurs, si la premiére moitié du roman peut causer quelques problémes de compréhensions à cause des accents qui sont retranscrit, Balzac l'assume avec humour dans la suite.

Et de l'humour, il y en aura tout au long de ce roman décidemment tout sauf chiant. Et ce malgré une longueur et un découpage en 4 parties qui auront tendance à le rendre un peu longuet par moment. Parce que des chapitres de plus de 100 pages, c'est toujours un peu long. Mais s'il se montre aussi parfois un peu trop « didactique », donnant l'impression d'un manuel, cela n'est que pour mieux comprendre le systéme de l'époque. Comme si le bonhomme avait prévu qu'onle lirait encore prés de 200 ans plus tard. Au final, si le livre est trés bon, il a parfois les qualités de ses défauts !

par David-281
Espoir-du-cerf Espoir-du-cerf
Orson Scott Card   
Dire que Orson Scott Card est doué, je pense que je ne suis pas le premier à le remarquer.
Dans cet ouvrage (traduit en 1992 par le regretté Emmanuel Jouanne, pour les amateurs de SF), on retrouve une bonne partie de la recette universelle de Card : mythe et famille.
Le monde médiéval qu'il a créé est vraiment très riche, et l'histoire, tant par le style que par sa densité, demande une lecture soutenue, comme c'est souvent le cas chez lui. D'une certaine façon, je n'ai jamais lu de O.S. Card à la légère.
Les liens familiaux sont la clef même de cette histoire mythique (au sens propre), et nous sommes plus proches d'Ursula Le Guin que de Terry Goodkind, pour donner une idée. Notons que l'auteur, à travers ses œuvres (les amateurs d'Alvin le Faiseur comprendront), cultive sa fascination pour les histoires de fils d'un énième fils. J'hésite à en dire plus, inutile de fatiguer tout futur lecteur, j'ajouterai seulement: ne vous laissez pas décourager par le titre, c'est du sérieux, mais c'est du bon !

par Ecarlate
La Peau des Rêves, Tome 4 : L'Aube des Cendres La Peau des Rêves, Tome 4 : L'Aube des Cendres
Charlotte Bousquet   
Enfin cette saga est finie...
Même si j'ai passé de bons moments avec Anja&Will, je me suis profondément ennuyée durant ce dernier tome.
Le personnage de Anja m'exaspère au plus au point ! Je ne sais pas si c'est le choix de l'auteur de créer une fille tant stupide et gamine.
L'auteure à, pour moi, des progrès à faire afin de plus nous transporter dans ses histoires.
Cette saga fut donc une déception pour moi...

par Payton
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis
Kerstin Gier   
Bon sang je ne pouvais plus m'arrêter de lire ! J'ai été totalement transportée par cette histoire, par les personnages et par l'intrigue ! C'est bien écrit, bien décrit, on ressent vraiment bien la chose ! J'aime beaucoup cette mystérieuse histoire de Paul et Lucy même si à la fin, ça s'éclairci quelque peu... Concernant Gideon je reste sceptique, même en ayant lu la fin. Je suis comme Paul, je ne lui fais pas entièrement confiance !

par takiko

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode