Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nacera-Aanor : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les Greniers de Babel Les Greniers de Babel
Jean-Marie Blas de Roblès   
Qui mieux que Jean-Marie Blas de Roblès, écrivain archéologue, Prix Médicis avec La où les tigres sont chez eux, pouvait creuser en profondeur l'image métaphorique de la Tour de Babel, dont Pieter Bruegel a peint l'une des représentations les plus connues, conservée aujourd'hui au musée de Rotterdam ? L'écrivain entre littéralement dans la toile et à la manière d'un Usbek et d'un Robinson, livre le journal de voyage d'un archéologue d'un temps incertain qui, mû par la curiosité, pénètre dans la Tour et gravit ses étages. Dans les profondeurs des entrailles de la Tour, il tente de comprendre les mystères du langage humain, sans savoir qu'il se confronte au dédale de sa propre finitude. Dans une nouvelle qui emprunte sa force à celle d'un parcours initiatique et sa poésie à l'univers borgésien, Blas de Roblès décrit une métaphore de l'habitation du monde.

par Evigiran
Le Miroir d'Aliénation Le Miroir d'Aliénation
Cyril Sche Sulken   
Je l'ai toujours avec moi, ces poèmes courts provoquent beaucoup d'émotions.
J'aime particulièrement "éternité".

par opheleia
Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort Rois du monde, Tome 1 : Même pas mort
Jean-Philippe Jaworski   
Un premier tome que j'ai adoré. Le style recherché, l'ambiance très particulière de l'histoire avec tous les codes autour de la figure du héros, des bardes, toute cette société qui, plus que de la fantasy, se rapporte parfois plus à du fantastique... Whaou.
Une très bonne introduction, qui me donne très envie de lire la suite !
Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu
Karim Berrouka   
Je connais mal Lovecraft, ne l'ai jamais lu (à part quelques nouvelles du recueil Dagon), mais je dois dire que j'ai adoré ce livre ! Ingrid est comme moi : néophyte dans ce domaine, et on sent bien que le sujet est bien trop dense et complexe pour qu'on puisse le saisir avec un seul livre. Qu'à cela ne tienne ! L'objectif n'est pas là. C'est d'appréhender légèrement la mythologie de l'Ailleurs mais surtout de montrer à quel point les dieux de l'Ailleurs et de l'Extérieur sont bien au-dessus des hommes et incompréhensibles par eux... ce qui, paradoxalement, donne une certaine force aux humains, que ces dieux n'ont pas ! Je suis sans doute passée à côté de nombreuses références et intertextualités, mais j'ai beaucoup ri avec ce livre, et les descriptions des dieux sont magnifiques. Le choix d'un personnage comme Ingrid est vraiment judicieux, il permet à n'importe qui de lire ce livre, fan de Lovecraft ou pas. Et coup de coeur pour le personnage de Lila, qui vit sa vie en orbite et est pourtant si clairvoyante ! Vraiment une belle découverte.
La ballade de Black Tom La ballade de Black Tom
Victor LaValle   
Ce roman-court est très puissant, il sonne parfois comme un cri. On sent que l'auteur avait une vraie rage et une vraie urgence à s'exprimer, et à mettre des mots sur ce qu'il a sur le cœur. L'histoire se déroule dans le New-York des années 20, mais exprime pourtant une critique terriblement d'actualité sur l'immigration et le racisme latent américain, et notamment de sa police. On met vraiment le doigt là où ça fait mal, sur ce qui cloche dans cette société, à travers des scènes parfois très fortes [spoiler]: je garde notamment en mémoire la mort du père, Otis.[/spoiler]

Mais c'est également un livre ambitieux, bourré de références à H.P. Lovecraft, aussi adoré que controversé. On fait parfaitement ressentir dans ce texte cette dualité, dès les remerciements de la première page. On ne nie en rien l'apport énorme de cet auteur pour la SF horrifique, on s'en inspire même assez clairement. Mais les aspects controversés de cet auteur sont également abordés de façon très frontale, et pour le coup, et c'est une vraie originalité et audace.

Mais peut-être ne suis-je pas assez connaisseuse de Lovecraft pour totalement apprécier ce texte ? Car malgré ses qualités, j'avoue ne pas avoir été complètement embarquée par l'intrigue, que j'ai finalement trouvé assez simpliste ; un peu noyée dans le message qu'on cherche à faire passer. Les personnages ne m'ont pas marqué et le rythme était trop inégal à mon gout.
J'agonise fort bien, merci. J'agonise fort bien, merci.
Oren Miller   
Encore un coup de cœur pour Oren Miller !! Un livre magnifique, avec une écriture fluide, de l'humour, du mysticisme et des personnages tous plus intriguant les uns que les autres !
Ce roman nous entraine en Bretagne, de découverte en découverte, tant et si bien que j'ai eu du mal a décrocher. Je n'avais qu'une envie : en savoir toujours plus !
L'enquête que même Évariste et Isabeau oscille entre surnaturel et réel et nous offre un magnifique cocktail d'émotions et de surprises.
Au rendez-vous, des personnages vraiment fabuleux, que je suis ravie de retrouver dans : A présent vous pouvez enterrer la mariée... et que j’espère retrouver, plus tard, ailleurs, encore et encore !!
En clair, un livre magnifique, sublime, merveilleux et envoutant ! Que je ne peux que recommander !!

par Azuriea
Pierre-Fendre Pierre-Fendre
Brice Tarvel   
J'ai adoré le style de l'auteur, et l'histoire est originale puisqu'elle se situe dans un univers/monde clos : le monde où évoluent les personnages est un château, un peu comme si notre Terre (voire notre univers) était enfermée dans un bâtiment. On suit les héros, qui veulent détruire les murs du château pour voir "l'extérieur" (si extérieur il y a), mais aussi les "méchants" qui se lancent à leur poursuite car ayant trop à perdre si les murs sont abattus. J'avoue avoir préféré le voyage aux côtés des "ennemis", aux répliques plus savoureuses. La fin est assez inattendue, mais laisse mitigé.
Chesstomb Chesstomb
John Ethan Py   
Présentation de l'éditeur: "un document colossal, la naissance d'un maître de l'horreur !"

Réaction à chaud: On prend une grosse claque en le lisant!

Avis général : C’est un texte très très malin. Qui prend plaisir à saupoudrer ses indices tout au long du récit et titille la sagacité des lecteurs les plus exigeants ! De la première à la dernière page. Déjà un phénomène dans le monde de la littérature fantastique ! (voir le site du livre et la vidéo...)

Vous aimerez : si vous êtes un fan de Lovecraft, si vous aimez être surpris (quitte à prendre une grosse claque en refermant le bouquin…) et si vous aimez qu’un texte fantastique vous apporte plus (bien plus) que de simples scènes horrifiques (et si vous aimez ça, elles sont assez nombreuses dans ce livre autant le dire et assez hard).

Il n’est pas aisé de faire la chronique d’un livre pareil sans en dévoiler trop...

La structure du livre : très atypique : le livre est conçu comme roman épistolaire à la Dracula. On suit ainsi une suite impressionnante de documents de diverses sources. Au fur et à mesure que l’on avance l’ambiance se met en place. On fait connaissance avec cette ville, Chesstomb pour le moins étrange.

L’inattendu du livre : des ingrédients surprenants : que vient faire René Descartes là-dedans et quel est son lien avec Lovecraft et surtout le docteur West ? Mais la réponse est très habilement amenée et de manière très cohérente. Et on apprend plein de choses déroutantes sur ce philosophe.

Les atouts du livre : pilier central : un journal magnifiquement écrit dans l’ambiance des années 20 relatant la rencontre de Lovecraft avec un de ses personnages. Magnifique fantasme bluffant pour ceux qui connaissent la nouvelle Herbert West réanimateur et la vie du Maître de Providence. Le tout servi par une galerie de personnages sombres et déviants.

Autre atout : un rythme soutenu avec des personnages attachants. Le suspens ne descend pas et quand on croit que c’est fini, il reste 30 pages absolument renversantes. De la première à la dernière page ce roman est pensé pour le plus grand plaisir du lecteur.

Avertissement: on remarquera que ce roman n'a pas de point final et que sa dernière phrase est coupée... Ce n'est pas une erreur d'impression dont aurait souffert votre exemplaire, non, mais bien une dernier touche qui pousse la subtilités et l'intelligence de texte dans des confins inhabituels pour un texte fantastique. (Les plus attentifs trouveront dans le texte l'explication de cette fin...)

L’astuce du livre: ce texte est d’emblée placé sous le thème du Baroque. Il file le thème et la métaphore, les jeux à plusieurs niveaux de lectures, avec maestria et jusque dans ces remerciements... (mais je n'en dit pas plus. Par chance j'avais à peu près les même références mais il m'a fallu une ou deux minutes pour tilter.)

Les plus du livre : une belle et subtile réflexion sur l’acte créateur littéraire mise en scène dans le texte même. Une magnifique couverture signé Alexandre Dainche qui rend parfaitement l’ambiance du bouquin.

Les références et influences : dans le même style on pense à Drood de D. Simmons et à L'échiquier de Mal, à Dracula bien sûr, aux romans de Graham Masterton dans la lignée du Portrait du mal…

Le livre en un mot : subjuguant !

Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
Terrifiant ce livre ... J'ai découvert cette auteure par hasard au détour d'un rayon de la bibliothèque.Et cela démarre par le braquage d'une bijouterie suivie d'une fusillade et d'une poursuite qui se termine en pleine campagne.Ils s'incrustent chez une vétérinaire pour soigner un des leurs et là s'ensuit un cauchemar qui s'accentue crescendo avec des personnages glauques et glaçants à souhait. Personne n'est épargné dans cette histoire sordide.ça vous prends les tripes comme une lessiveuse avec plusieurs mode rinçage ... un gros truc de de taré et de perversité qui joue sur la peur de l'autre.Avec un final très inattendu ( j'adore ça) .A lire absolument

par ricou
L'Affaire Charles Dexter Ward L'Affaire Charles Dexter Ward
Howard Phillips Lovecraft   
Ce livre est fantastique dans tous les sens du terme. Fantastique d'abord par son genre, quel bonheur de retrouver cet art au sommet, tout en suggestion, soupçon, crainte (j'étais un peu inquiet chez moi le soir après avoir lu un passage hier). Fantastique par la qualité de l'intrigue, du scénario, de l'évolution des personnages. Fantastique parce que Lovecraft est un merveilleux conteur, qui sait nous captiver, presque nous ensorceler. Ce livre est une enquête, et cette enquête est dangereuse pour la santé mentale des personnages (et pour la notre?). A lire par tous les fans de suspense et de frayeur.

par Virgile