Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nadinblack : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Charlatans Charlatans
Robin Cook   
Le Dr. Noah Rothauser est promu superchef des internes du Boston Memorial Hospital. Hélas, il se voit confronté à 3 décès étranges où mise en cause du praticien, négligence du patient, bug informatique et narcissisme de tous les grands pontes sont mis en valeur. Fait étrange, l'anesthésiste Ava London est toujours mise en cause. Ensemble depuis peu, la dispute éclate alors que Noah remet les capacités d'Ava en doute sur des petits détails. Au même moment, des cyberharceleurs potentiels sont assassinés. Coïncidence?

Comme toujours, la plume de Robin Cook, ancien chirurgien reconverti dans l'écriture de thrillers médicaux, nous conduit à repenser notre mode de vie, notre façon de percevoir le monde et de prendre certaines choses pour acquises alors qu'elles ne le sont pas. Internet est-il un outil formatif performant ou la porte ouverte aux dérives professionnelles???[spoiler][/spoiler]

par Valeriemc
Haine noire Haine noire
Patrick Caujolle   
Victor Rey jeune flic, est appelé par un archéologue pour une sombre affaire de saccage et de vol de corps datant de la dernière épidémie de peste à paris en 1348. Comme sa hiérarchie ne manifeste aucun intérêt à des squelettes datant de plusieurs siècles, Victor décide de s’investir plus avant et de suivre cette piste plutôt inhabituelle. Peu après le cadavre d’une femme décapitée qui est retrouvée flottant dans la Seine, alors que sa tête apparaît dans les poubelles d’un restaurant parisien. Céline Verger la quarantaine commandant à la crim’ est prend en charge le dossier. Deux pistes se dessinent et vont vraisemblablement se rejoindre au vue des nombreuses coïncidences notamment un pieu venant transpercer l’orbite gauche de tous les cadavres.
Je suis toujours preneuse lorsque l’auteur vient de la Police Judiciaire, c’est vraiment un plus en matière de réalisme tant dans les situations que dans les dialogues. Du coup cela fait vivre une expérience inédite aux lecteurs, c’est comme si on y était. Haine noire ne fait pas défaut et Patrick Caujolle nous livre ici, un polar enlevé, rythmé. En lisant la quatrième de couverture je pensais que nous allions partir du côté de l’archéologie et des réseaux satanismes, avec une petit côté paranormal, à la Sire Cédric mais non, rapidement nous sommes embarqués dans quelque chose de bien plus terre à terre et correspondant bien à notre époque que je vous laisse découvrir. Les deux personnages principaux sont attachants, Victor avec ses références à son paternel et Céline avec son billard qui remplace vie de famille, compagnons et amis.
J’ai apprécié le style de l’auteur, très professionnel et je n’ai eu aucune peine à imaginer la manière dont un policier se doit de rédiger ses rapports de police, c’est bref, concis sans fioriture. Même si j’ai trouvé des expressions qui sont peu communes pour le commun des mortels et que j’ai eu du mal à comprendre, une petite note en bas de page aurait été un plus. La façon dont Victor parle lors d’une course poursuite était jubilatoire. (Voir citation) et la solitude de Céline est fort bien rendue. Un roman surprenant et une quête vers la résolution de l’intrigue qui ne m’ont pas permis de lever le nez de mon livre. Bonne lecture.
Tout en haut de ma liste Tout en haut de ma liste
Emily Blaine   
L'avis de Lilie :
Comme beaucoup, à la lecture du résumé de cette romance de Noël, je me suis dit « mais en fait, Emily Blaine nous fait un « Love actually » sur papier » ??? Et pour ne rien vous cacher, je vais vous confirmer qu’en effet, « Tout en haut de ma liste » est un roman où se croisent un grand nombre de personnages dont les destins se croisent et se mêlent.

Au fil des pages, nous allons suivre trois couples. Tout d’abord, on a Olivia et Callum. Olivia est une jeune femme célibataire qui a toujours le béguin pour son amour d’enfance. Pour le rendre jaloux, sa meilleure amie annonce qu’Olivia est en couple avec un certain Callum…..qui est en fait son meilleur ami. Ce dernier va accepter de jouer le rôle de petit ami pendant les fêtes mais au final, est-ce vraiment un jeu ??

J’ai trouvé qu’Olivia se posait beaucoup trop de questions. Lors de la préparation de la « supercherie » avec Callum, on sent qu’elle est tiraillée entre son amitié pour lui et le désir qui monte en elle. Pourtant, au lieu d’en parler avec lui, elle va multiplier les non-dits…..et se révéler un peu agaçante. Heureusement, Callum est là. Ce barman sexy a tout pour faire monter la température !! On sent chez lui qu’il est très attiré par sa meilleure amie mais qu’il ne veut pas l’embarrasser…. Avec un physique d’Apollon, il a vraiment tout pour plaire. Si jamais un modèle identique existe dans le Sud-Ouest, je suis preneuse !!

Le deuxième couple est Alana et Jefferson. Ils se rencontrent au cours d’une expérience menée par la sœur de Jefferson dans le cadre de son mémoire de fin d’étude. Ils ne se connaissaient pas et devaient participer à un rendez-vous arrangé en répondant à un grand nombre de questions. Immédiatement, la connexion est établie entre les deux participants qui décident de fausser compagnie à leur hôtesse.

Alana est une jeune femme très mystérieuse et on comprends assez rapidement qu’elle a un passé assez compliqué à gérer. Cependant, c’est une femme moderne, qui s’assume et qui est surprenante. Elle est chef à domicile et amie avec Stella. Quand à Jefferson, il travaille comme serveur dans le bar de Callum et il a une vie chaotique car il ne sait pas dans quelle direction la mener. Je l’ai trouvé très attachant malgré la rapidité de son attachement pour Alana.

Enfin, le troisième couple à l’honneur est Stella et Mason. Stella est en plein travaux afin de réhabiliter une vieille maison pour en faire une maison d’hôtes. Ayant besoin d’aide, elle poste une petite annonce…..Mason est un acteur hollywoodien qui n’en peux plus de cette vie artificielle. Cherchant à s’évader, il tombe sur l’annonce de Stella et y répond favorablement même s’il omet de préciser qu’il n’est pas spécialiste des travaux manuels.

Ce couple est sûrement le plus improbable…..et pourtant, on y croit. On s’attache à ces deux personnages qui sont à un tournant de leur vie et qui vont s’attacher l’un à l’autre au fil des jours. Pourtant tout les oppose : lui a une vie publique bien remplie et ne veux plus de la célébrité. Elle vit comme elle l’entend, en essayant de réaliser son rêve.

C’est un roman de noël comme je les aime : il déborde d’amour et de bons sentiments. La plume d’Emily Blaine est toujours aussi efficace et nous embarque dans cette comédie romantique pimentée. Bien sûr, on trouve quelques scènes hot qui font monter la température mais comme toujours, elle ne tombe pas dans la surenchère et nous en donne juste ce qu’il faut. Le dénouement est peut-être un poil rapide mais ce n’est qu’un petit bémol car c’est une lecture qui fait du bien.

Pour conclure, en ce mois de janvier un peu morose, n’hésitez pas à vous replonger dans l’ambiance festive de noël avec cette romance. Elle se déguste avec le même plaisir qu’on prend à dévorer les chocolats déposés sous le sapin. Si vous aimez les belles histoires d’amour simples et sincères, n’hésitez plus et mettez le dernier Emily Blaine tout en haut de votre liste!
Toutes les histoires d'amour du monde Toutes les histoires d'amour du monde
Baptiste Beaulieu   
Coup de cœur pour ce roman bouleversant et lumineux à la fois. Un roman intimiste, un roman confidence, un roman partage.

Il est des romans qui nous marque plus que d'autres, sans vraiment savoir pourquoi, et celui-ci en fait parti. Ce roman est assez exceptionnel en tous points. J'ai tout aimé dedans, sa franchise, sa réalité, sa dureté, son émotion...

Tout part de carnets retrouvés, des carnets qui bouleverse toute une famille tout en la raccommodant, qui bouleverse le passé tout en éclairant le présent.
L’alternance passé / présent est en parfait osmose et nous offre une vision d'ensemble cohérente et très addictive.
Tout au long du récit nous suivons Jean dans sa quête de vérité, une quête qui se transforme en une tentative de se rabibocher avec son père, de lui faire accepter qui il est, ne plus voir cette surprise et cette "déception" dans ses yeux.
J'ai aimé ce parallèle fait entre la relation de Moïse avec son fils et celle de Jean avec son père. C'est bien mené, touchant, tout en sensibilité. Une relation que Jean tente de reconstruire au présent en utilisant le passé, en embellissant ses découvertes parfois vaines.

Au-delà de la relation de Jean avec son père, très sensible, très délicate, je pense que le récit de Moïse m'a encore plus bouleversée. Son histoire est faite de drame, d'espoir, de recherche de tendresse. Il a vécu des situations très difficiles, malgré son facteur chance, dans une guerre difficile, dure, horrible. Le fait que cela soit raconté avec le cœur par une personne qui l'a vécu, confère encore plus de douleur à la lecture, plus d'effroi, plus de sincérité et de vérité.
Certains passages sont extrêmement déchirants, d'autres sont tout en tendresse, en espoir, en amour.
Quand Moïse écrit à Anne-Lise, nous sentons bien que c'est son cœur qui parle, avec cette petite pointe de remords mais aussi ce sentiment d'avoir fait le bon choix, pour elle, pour son avenir, pour son futur. Anne-Lise, personnage principal de ce texte, survol le récit comme un fantôme, comme une ombre lumineuse, un éclat de joie, un être irréel et si vivant à la fois. Jusqu'à la fin, nous nous posons la question de savoir qui elle est, pourquoi est-elle si importante pour Moïse, pourquoi tant d'amour dans son récit, pourquoi ces carnets. Et quand nous avons enfin la réponse, elle sonne comme une évidence, comme un poids qui tombe, comme un bouleversement total et surtout comme une révélation sur la personne qu'était Moïse avec son fils et son petit-fils, ses comportements, ses mots si rares, ses émotions incompréhensibles.

La fin du récit nous éclair sur beaucoup de questionnements, de mystères, parsemés tout au long du récit. C'est beau, c'est triste, c'est plein d'espoir, mais surtout, c'est une famille qui revit, qui est libre. Une famille qui devient complète, en quelque sorte. Seul mystère : Anne-Lise... où est-elle ?

La plume de l'auteur est fluide, sensible, criante de vérité, des mots pour des maux, des mots qui vous touche, qui vous transporte dans un tourbillon de sentiments multiples.
Une plume qui, avec tact et délicatesse, vous offre des histoires d'amour percutantes, pleines de douleur et de bonheur, des réflexions sur la paternité, l'amitié, la famille, la mémoire, le passé, le présent, l'homosexualité.
Une plume marquée d'une poésie douce tout autant qu'une frénésie pour se libérer, lâcher tout et espérer des réponses, espérer l'amour... l'amour sous toutes ses formes.

En bref, un récit magnifique sublimé par une écriture empreinte de délicatesse, de richesse, d’émotion à vous faire frémir, vibrer. Un roman d’une intensité incroyable, qui vous touche, vous percute. De réaction en réaction, votre cœur fait des bonds, un yo-yo émotionnel déchirant. Un texte qui témoigne d’une histoire incroyable, effroyable, emplie d’une humanité touchante et d’un amour, des amours, percutant. Un formidable récit plein d’espoir, de justesse. Un bel élan de vérité après tant de silence. Une magnifique déclaration d’amour jetée comme une bouteille à la mer dans l’espoir de retrouver celle qui magnifie ce texte, qui lui confère cet aura de mystère et surtout cet espoir qu’un jour, pas trop tard, elle puisse connaître son histoire et peut-être, qui sait, se sentir enfin complète ?
Merci Baptiste Beaulieu pour ce sublime roman, ce morceau de vous, qui m’a fait pleurer, merci pour cette confession intime et porteuse d’espoir et de réflexion.

Alors, comme dit au début du roman : "Aujourd'hui, comme on lancerait une bouteille à la mer, il (Baptiste Beaulieu) livre le récit d'un amour absolu dans l’espoir de retrouver cette femme [....] Si vous avez la moindre information ou piste pour m'aider (Baptiste Beaulieu) à retrouver Anne-Lise Schmidt ou sa famille, à Cologne ou aux Etats-Unis, écrivez-moi (Baptiste Beaulieu) s'il vous plaît :
A l'attention de Baptiste Beaulieu
Editions Mazarine
Librairie Arthème Fayard
13, rue Montparnasse
75006 Paris
France"

par Tikimel
À travers la nuit et le vent À travers la nuit et le vent
Françoise Bourdon   
Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Jeanne des Éditions des « Presses de la Cité » pour m’avoir fait découvrir ce livre de la collection « Terres de France » et pour sa confiance. La première chose qui m’a attirée vers ce livre a été sa couverture avec ses branches d’olivier. Ensuite lorsque j’ai lu le résumé, j’ai su immédiatement que cette histoire allait me plaire et me bouleverser. La plume de Françoise Bourdon est toujours aussi magique, fluide et nous transporte avec tant de facilité dans l’histoire qui défile sous nos yeux. Ce roman m’a littéralement bouleversée. On est emporté, dès les premières lignes, dans cette fiction qui prend vit sous nos yeux et nous emporte dans un tourbillon de sentiments tant le sujet, si difficile soit-il, de la Seconde Guerre mondiale, nous fait revivre les tourments et l’horreur de cette période de l’histoire. On s’attache très facilement aux personnages d’Hannah et David, ainsi qu’à leur histoire d’amour qui nous touche au plus profond de notre cœur. J’avoue que je suis très sensible, mais, là, je crois bien que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Ce qui m’a encore plus fait aimer cette lecture c’est que l’histoire se passe dans la Drôme, plus précisément dans le Nyonsais : endroit cher à mon cœur dans lequel je séjourne dès que je le peux. Une fois de plus, la magie a opéré et a été, un gros coup de foudre. Je ne peux rajouter qu’une seule chose : « N’hésitez pas à lire ce roman captivant ! » À lire !
#Virginie
J'ai encore menti ! J'ai encore menti !
Gilles Legardinier   
J'aime l'écriture de Gilles Legardinier, j'aime ses histoires, j'attends toujours avec impatience la lecture de ses nouveaux livres, mais là, j'ai eu du mal à accrocher. Il m'a bien fallu la moitié du livre ! J'ai même sauté des passages... Pourtant l'histoire en elle-même est vraiment bien, l'humour toujours présent et de nombreux passages qui font sourire. Mais le mot qui me vient c'est "trop". Trop loufoque, trop exagéré, trop long par moment.

par MissDana
Une douce odeur de pluie Une douce odeur de pluie
Jojo Moyes   
Personnellement c'est un bon roman, mais un début un peu long et un dénouement de l'histoire trop rapide lorsque l'on commence à rentrer dans le livre ... une fin très spéciale et je reste d'ailleurs sur ma fin pour moi ce roman mérite une suite ...
La fille muette La fille muette
Michael Hjorth   
Pas une lecture impérissable pour ma part.

D'un côté, on a les ingrédients typiques du thriller scandinave : une multiplicité des points de vue, notamment du point de vue de la police. Donc ça donne du relief aux personnages pour ceux que ça intéresse, mais personnellement, j'en ai jamais rien eu à faire du quotidien des flics, ça ne fait qu’apporter des longueurs et des points de vue qui n'apportent pas vraiment grand-chose à l'intrigue [spoiler]la scène de fin où l'autre taré bute un chat, elle apporte quoi, franchement ?! C'est totalement gratuit.[/spoiler]

Et globalement l'affaire est lente, très lente. Il faut attendre un temps fou avant qu'il ne commence à se passer enfin quelque chose et que l'affaire progresse un peu. Sauf que malheureusement, la tournure prise ne m'emballe pas plus que ça (et pas du tout, même).

Pourtant, on part d'un point initial qui n'a rien d'original (à savoir une famille massacrée et une survivante apeurée) mais qui était suffisamment spectaculaire pour donner une histoire intéressante. Sauf qu'on part sur les mobiles les moins intéressants au monde [spoiler]d'accord, les humains sont parfois abominables au point de massacrer pour de l'argent, mais pour le coup, ce n'est pas intéressant à lire. D'autant que les coupables sont à peine effleurés : on aurait pu creuser un peu plus, surtout le mec qui fait ça pour son fils. Ca fait quoi de tuer des enfants quand on a soi-même un enfant ? D'autant qu'il est loin du monstre sans scrupule, mais ses crimes semblent pourtant faits sans état d'âme, comme s'il était dénué de toute émotion. Quant à l'autre personne impliquée, ce n'est pas mieux, on n'a vraiment pas grand-chose sur elle, ça reste vraiment dans la surface jusqu'au bout. Mais bon, si on considère que le mobile est l'argent, pourquoi se prendre la tête à creuser davantage ? [/spoiler]

Une histoire qui ne m'aura donc pas convaincue du tout, et pourtant, il y a un petit quelque chose qui relève le niveau. Et cette petite chose est dans le titre : la fille muette. Je dois dire que les brèves parties du point de vue de la fillette sont efficaces, limite je regretterais que tout le livre ne soit pas raconté de son point de vue. D'un côté, son point de vue ne flingue pas le suspense, mais en même temps c'est un point de vue candide et touchant, et sa relation avec Sebastian qui se développe a un caractère terriblement vraisemblable et intime à la fois. Et c'est pour ça que malgré le manque d'intérêt que j'ai eu pour cette affaire, cette petite fille me donnait envie d'avoir le fin mot de l'histoire.

Même si cette fin n'est pas forcément plus satisfaisante : une fin un peu bâclée et vite expédiée (ce qui ne correspond d'ailleurs pas au rythme très lent du livre de façon générale), et un peu frustrante.

par Jenna95
La petite fille du phare La petite fille du phare
Christophe Ferré   
Vraiment extraordinaire...
Malgré les 545 pages de ce livre, je l’ai lu en 2 jours tellement l’introgue Est bien menée. Du suspense à n’en plus finir.
Que du bonheur. À lire absolument !

par Stevique
Vengeance Vengeance
Lisa Jackson   
Un bon roman en 3 parties qui s’apparente plus d’une histoire familiale et qui parle surtout d’amours... le suspens n’est pas l’element Principal car l’enquête n’est pas haletante. Un bon moment cependant

par Hegoa
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4