Livres
639 054
Membres
756 905

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nadja



Description ajoutée par Ledesignerdu29 2019-04-17T18:56:50+02:00

Résumé

J'ai pris, du premier au dernier jour, Nadja pour un génie libre, quelque chose comme un de ces esprits de l'air que certaines pratiques de magie permettent momentanément de s'attacher , mais qu'il ne saurait être question de se soumettre... J'ai vu ses yeux de fougère s'ouvrir le matin sur un monde où les battements d'ailes de l'espoir immense se distinguent à peine des autres bruits qui sont ceux de la terreur et, sur ce monde, je n'avais vu encore que des yeux se fermer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 364 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-08-09T23:56:06+02:00

Elle est comme le coeur d'une fleur sans coeur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par shanaslibrary 2022-12-02T09:28:17+01:00
Bronze

Souvent considéré comme chef de file du mouvement surréaliste, André Breton s'est principalement illustré au vingtième siècle grâce à ses essais, poésies et récits. Comme beaucoup d'entre nous, j'ai partiellement découvert son oeuvre sur les bancs de l'école mais "Nadja" m'offre pour la première fois une vision exhaustive de l'art de cet écrivain. Ce roman me permet également de compléter une nouvelle catégorie du défi lecture 2022 auquel je participe.

Un matin d'octobre 1926, André Breton croise une jeune femme dans les rues de Paris et l'aborde prestement. Cette rencontre marque le début d'une relation aussi brève qu'intense pour ce couple improbable. Chaque jour, ils se retrouvent pour entamer de longues discussions animées autour de l'art et du quotidien.

Pour moi, cette lecture a été plutôt compliquée. Même si j'ai apprécié la seconde partie détaillant les rendez-vous entre André Breton et Nadja, j'ai vraiment peiné à lire les deux autres. J'ai trouvé que l'auteur se répandait en considérations artistiques, philosophiques, lyriques... Les longues phrases m'ont rapidement perdue et je n'en ai pas réellement compris le sens. J'ai aussi aimé la personnalité de Nadja, très changeante et excessive, mais je suis restée sur ma faim dans ce récit "autobiographique". En revanche, l'idée d'ajouter des images en lien avec le texte m'a beaucoup plu.

En bref, je pense que ce type de lecture n'est pas fait pour moi, mais j'ai été ravie de découvrir au moins un ouvrage de cet auteur emblématique.

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/andr%C3%A9-breton-nadja

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Battle_Boubou 2022-08-25T14:20:06+02:00
Bronze

Un classique relu récemment. L'écriture de Breton est fluide, sauf dans les premières pages, où l'auteur semble partir dans tous les sens. Dès que Nadja entre en scène, l'histoire reprend son rythme. Nadja deviendra folle, on le découvrira progressivement dans le récit. Des photos illustrent les propos de Breton, cela ajoute au caractère pédagogique du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2022-07-15T08:46:53+02:00
Pas apprécié

Ce livre aura été pour moi un cauchemar du début à la fin, décidément je ne suis pas faite pour le surréalisme. Je n'y ai absolument rien compris et rien apprécié. Heureusement qu'il est court et rempli de photos et de dessins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Braise 2021-10-19T10:10:07+02:00
Lu aussi

Une écriture poétique qui m'a fait voyager à travers les rues de Paris. J'ai cependant du mal à cerner le personnage de Nadja : elle restera un mystère, pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thetiis 2021-07-16T19:22:44+02:00
Pas apprécié

J'ai été contrainte de lire ce livre dans le cadre du cours de littérature au lycée. Et je n'aime pas du tout le surréalisme donc le bilan est forcément négatif. J'ai le souvenir de m'être ennuyé dans ma lecture et d'avoir parfois été mal à l'aise.

En dehors de ça, ce livre ne m'a pas marqué outre mesure. Je ne peux cependant m'empêcher de plaindre la pauvre Nadja qui s'est faite jetée comme une vieille chaussette usée une fois que Breton n'en avait plus besoin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par altenaissa 2021-05-08T19:01:22+02:00
Lu aussi

Magnifique mais difficilement abordable. L'histoire et le sujet de fond sont vraiment puissants. Breton nous parle ici du véritable amour fou et des limites intrinsèque à cette folie. Deux partis, la seconde a été plus facile pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hache_Loveline 2021-04-15T19:45:35+02:00
Pas apprécié

Alors, pour être honnête, je n'arrive pas à savoir ce que je pense de ce livre. Il s'agit juste des pensées sans limite, sans contrôle et sans logique – du surréalisme quoi - de l'auteur André Breton. Cet homme est spécial. Il a des opinions sur tout et me paraît buté bien qu'il ait admis avoir eut tord plus tard sur certains sujets, en bref, il peut quand même changer d'avis. Le surréalisme c'est écrire sans réfléchir, il appel ça l'écriture automatique. Breton est le « chef » du mouvement surréaliste et il peut en être hautain tout en prenant des positions assez humble parfois.

En fait, ce qu'il écrit, incohérent et parfois étrange, est juste ce qu'il pense donc lui. Et c'est difficile de comprendre et cerner une vraie personne -je veux dire, pas un personnage de fiction comme dans les romans (qu'ils n'aiment pas) – alors son livre est compliqué à comprendre et cerner.

Dans ce livre, il raconte sa vie et surtout sa rencontre et sorties avec une femme nommée Nadja avec qui il va "tromper" sa femme (enfin, sa femme était au courant et cela ne semblait pas la déranger donc c'était une relation libre). Cette dernière me paraît très étrange tout le long et fini à la fin à l'asile. Pour moi, elle avait des problèmes (et avait l'air d'avoir besoin d'aide. Mais bon, vu comment son traité les problème psy actuellement, j'ose ) peine imaginer à l'époque) et Breton à empirer les choses. Après avoir traité ceux qui pensent comme moi de « Crétins de bas étage », il va tenir beaucoup de propos contradictoires. J'en retiens deux en particulier : Il dit que pour Nadja, il n'y a pas de différence entre l'extérieur et l'intérieur de l'asile puis la phrase suivante il dit « Il doit, Hélas ! Y avoir tout de même une différence[...] » en ajoutant que l'asile est un endroit horrible (je suis d'accord mais lui pense que c'est inutile hors pas complètement.) Plus tard, il dira qu'il ne se sent pas responsable pourtant il me semble bien qu'il culpabilise en tentant tantôt de dédramatiser la situation, tantôt prendre la défense de Nadja et être triste pour elle. Aussi il dit à un moment « Je n'ajouterai, pour ma défense, que quelques mots... ». Hors s'il a à se défendre c'est que quelque part, il ressent une culpabilité.

Puis on en parle de son apologie du meurtre ? Il conseil quand même aux gens dans les hôpitaux psychiatrique d'assassiner un médecin pour être au moins isolé des autres.

En lisant ce livre, j'avais l'impression d'écouter quelqu'un, un type avec qui je ne voudrait certainement pas être ami, et dont je me sentais obligé d'analyser ses paroles pour comprendre les situations et aussi décrypter le vrai du faux. J'ai vraiment l'impression que l'auteur ment parfois.

En conclusion, je ressors de cette lecture avec rien de plus qu'avant que je lise. Je comprends mieux Breton mais qu'est-ce que cela m'apporte ?

Mais je crois bien que je n'ai juste pas compris ce livre. Ni où Breton voulait en venir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calypso-x 2021-03-26T17:03:07+01:00
Lu aussi

Une œuvre déconcertante, qui n'a pas suscité chez moi de grandes émotions. J'avouerai qu'elle m'a même laissé plutôt perplexe. Je ne m'attendais pas à ce qu'André Breton, auteur et narrateur de cette histoire, occupe une place plus dominante que celle de Nadja, alors même que son nom figure en titre de l'œuvre. Cette lecture me laisse vraiment une impression bizarre, un peu comme une sensation d'inachevée ; Nadja tarde à faire son apparition, puis finit par disparaître subitement une dizaine de pages avant la fin, internée car sujette à des troubles psychiques. Les photos et les dessins qui peuplent l'œuvre apportent une touche de réalisme, de concret à ce récit, et en même temps m'ont perdu dans ma lecture, interrompant de manière un peu brutale la narration. Je n'ai tout simplement pas accroché, mais je n'ai peut-être pas le bagage nécessaire pour comprendre/apprécier l'œuvre de Breton.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AstridJavert 2021-02-24T13:41:33+01:00
Pas apprécié

Où était l'intérêt d'écrire un truc pareil si c'était que pour raconter du quotidien ? Quotidien dont on essaie justement de s'évader par le biais de la lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par YumeGekkou 2020-11-11T09:33:41+01:00
Lu aussi

J’ai enfin décidé de me plonger dans la lecture de ce grand classique du Surréalisme. Même avec la connaissance de ce mouvement et d’éléments biographiques autour de Breton, j’ai eu du mal à rentrer dans la lecture.

Il y a cependant de très beaux passages, à la frontière entre essai et poésie !

Afficher en entier

Date de sortie

Nadja

  • France : 2007-06-28 - Poche (Français)

Activité récente

Halifax l'ajoute dans sa biblio or
2022-06-06T10:39:11+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 364
Commentaires 44
extraits 22
Evaluations 76
Note globale 6.21 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode