Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Naeliya : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Traité théologico-politique : préface et chapitre XX Traité théologico-politique : préface et chapitre XX
Baruch Spinoza   
Suite aux tragédies qui ont secoué la France début 2015, ce livre est parfait pour aborder la question de la liberté de penser et de religion. Il reste par ailleurs très accessible au niveau de la compréhension : Spinoza a su adresser son œuvre au plus grand nombre.

par naomy
Candide Candide
Voltaire   
Bien sur, c'est un livre à lire.
Bien sur qu'il est incontournable.
Mais désolée, je n'ai vraiment pas aimé !
J'ai eu l'impression de lire 5 fois les même chapitre, à quelques variantes près.
On lit le premier, un du milieu et le dernier chapitre et on a lu le livre !

par Gomette
Journal Journal
Anne Frank   
C'est un livre boulversant et poignardant. Certains passages sont horriblement tristes. Mais il retranscrit bien l'ambiance et la situation de l'époque. Ce n'est pas le genre de livre qu'on lit pour se distraire mais pour apprendre, s'instruire. Je dois avouer qu'à la fin de l'histoire j'ai bien pleuré.

par myra44
Le sermon sur la chute de Rome Le sermon sur la chute de Rome
Jérôme Ferrari   
L 'autre jour, alors que je flanais une fois de plus dans les rayons de ma librairie préférée, je me suis dit en me parlant au dedans de moi même, mon peti Panurge, accèdes enfin à la culture: offres toi le Goncourt de l an dernier pour 7,70 oeufs. Ni une ni deux, à y était, j étais en tribune officielle, le saint des saints de la littérature hexagonale. Certes j'étais épuisé par une longue journée de labeur et j'avais vraiment la tête près du bonnet -16 pages- alors j ai réessayé le lendemain -4 pages- Je m'en suis ouvert à mon épouse en lui lisant la P H R A S E de la page 16, celle qui m'avait eteind le premier jour et elle était d accord avec moi, elle avait pas lu d'assemblage de mots aussi pointu depuis la traduction du pendule de Foucault dans les années 80 ou un peu avant elle se rappelle plus bien comme il faut. Je n'avais pourtant aucun a priori, puisque c'est seulement après la page 20 que je suis venu à la pêche aux commentaires ici. Je ne désespère pas de tenter un nouvel essai de lecture dans quelques temps et de pouvoir embrasser et communier avec cette oeuvre, mais pour aujourd'hui je dis Stop!
Je comprends mieux pourquoi la populasse mes chères brebis se détourne des livres et préfèrent se trepaner devant leur écran. Comme produit d appel on fait pas mieux et cela confirme le bruissement de la rumeur que les grands prix littéraires seraient réservés à une élite d initiés évidemment franciliens.

par Panurge
Vendredi ou la Vie sauvage Vendredi ou la Vie sauvage
Michel Tournier   
Beaucoup de description, très peu de dialogue voir inexistant. Mais on est tous de même intéressé par l'histoire, on se demande comment Robinson va survivre. Les jours passent, les semaines, les mois, les années il finit par perdre la notion du temps. Mais ne devient pas fou pour autant ...
Il va beaucoup apprendre de la vie sauvage par l'arrivée de Vendredi à qui il a sauvé sa vie.
Le coupeur de roseaux Le coupeur de roseaux
Junichirô Tanizaki   
J'ai trouvé ce livre un peu long à démarrer au vu de sa longueur (près de la moitié du livre !), mais une fois dedans, on est happé par le récit de l'inconnu aux roseaux. Très poétique, parsemés d'Haikus (poèmes japonais), le récit avance doucement au fil des histoires que le narrateur et son coupeur de roseaux se racontent mutuellement autour d'un sake.
J'ai personnellement bien aimé, mais beaucoup de mots gardés en japonais auraient mérités une note du traducteur en bas de page pour expliquer mieux les choses, et certaines références culturelles ne sont pas aisées à comprendre si on ne connait pas un peu le Japon. Ce point peut cependant être dépassé par quelqu'un pour qui faire une petite recherche rapide en même temps que sa lecture ne dérange pas (personnellement, étant dans un train en le lisant, je n'ai pas pu, mais je me suis notés les points à revoir par la suite).

par Spika
Le Mythe de Cthulhu Le Mythe de Cthulhu
Howard Phillips Lovecraft   
Perso, j'ai adoré. J'aime cette représentation de cauchemars. Lovecraft nous ramène à l'enfant appeuré que nous étions.

Qui plus est, ces nouvelles sont datés des années 20/ 30. Or si aujourd'hui nous avons l'habitude de l'horreur affichée par les médias, si nous voyons quotidiennement ou presque des monstres qui ne nous font plus peur; imaginez l'esprit du lecteur de l'époque, qui n'est pas noyé dans nos images. Alors on comprend l'horreur exprimée par Lovecraft, reçue par les lecteurs.
Je pense que pour saisir la portée terrifique du Mythe de Chtulhu, il faut simplement oublier que nous avons déjà vu plus de monstres que notre esprit puisse en créer, recevoir ce récit comme un lecteur des années 20.
Je l'ai fait, et franchement, je l'avoue j'ai eu peur de ces monstres, comme un enfant qui a peur du monstre sous son lit.

par Keagan
Les Chemins de Katmandou Les Chemins de Katmandou
René Barjavel   
LES CHEMINS DE KATMANDOU

Mon second livre de Barjavel que je lis.
Ma seconde magnifique découverte de cet auteur.
Ce dernier est-il, ou du moins était-il, un Dieu ? Car je ne vois pas qui d'autre à part un être céleste pourrait écrire une pareille merveille. Ce livre est tout à la fois : la joie, le bonheur, l'amour, la tristesse mais surtout à mes yeux l'horreur. L'horreur de la drogue, de cette dépendance que des gens peuvent avoir envers elle. L'horreur des pertes de gens qu'on aime. L'horreur de voir que la drogue peut se mettre entre deux personne qui s'aiment plus que tout. Ce livre nous confronte à la Vérité, à la vie comme elle l'est et comme elle l'a été. Et comme un livre génial est génial il possède obligatoirement d'extraordinaire personnage. Celui là en est pourvu. Les personnages sont très très loin d'être parfait, mais il sont réaliste et ce point est pour moi assez capital. Jane m'est tout d'abord apparu fade, naïve et sans personnalité. C'est d'ailleurs toujours ce que je pense, et je suis convaincu que c'est ce manque de démarcation qui la amené à se droguer, mais malgré ses défauts je l'est aussi trouvé attachante et, sous certains angle, charmante. Mais je l'ai presque détester à la fin pour ce qu'elle fait et ne fait pas aussi, j'avais envie de lui hurler d’arrêter. Mais, entre ce que j'ai envie, et ce que les gens veulent ou peuvent il y a de la marge et je sais que de toute manière ce n'est pas aussi facile que je le pense. Et puis Olivier est lui aussi bien particulier. Impulsif mais tout de même raisonnable. Très intelligent mais des fois tellement bête. Et il a la fâcheuse manie de s'endormir : partout ! Mais ce que je ne peux indiscutablement pas lui enlever c'est que c'est quelqu'un de droit et qui a des principes et qui les tient, tout le temps, ou presque.

J'ai trouvé les descriptions de Katmandou tout à fait magique et aucunement lourde. L'écriture de Barjavel est toujours aussi poétique mais je lui enlèverait son côté nonchalant (que j'avais remarqué dans la "Nuit des Temps") et lui ajouterais un côté très imagé, qui ma fort plus.
Ce livre est d'une justesse et du vérité sans limite il est merveilleux. Certes très triste mais beau, très beau, très très beau.
A lire absolument.

Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie
Pierre Bottero   
Mais quel livre... je finirais jamais de le dire ! :O
C'est... Merveilleux !! C'est Pierre Bottero qui m'a le plus tiré des larmes lors de ses livres...
Mais quelle émotion ressentie dans ce dernier... WOUAH
Aucun mot ne peut décrire celà ! :O

Je dis: RESPECT à cet auteur...
Et comme il le dit si bien dans une de ses poésies marchombres:
« Force lumineuse et bienveillante.
Gratitude infinie pour celui qui guide.
Respect. »


« - Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Les rêves ne se brisent pas.
- Que deviennent les rêves qui se brisent ?
- Le terreau des rêves à venir. »
Et moi... je rêve de Gwendalavir... peut-être un rêve brisé par le décès de Pierre... Mais Gwendalavir... c'est le terreau de notre imagination ! Grâce à lui, nous pouvons voyager dans ce monde qu'il a créé pour ses lecteurs!
Rendons-lui hommage, en voyageant dans ce monde... En tant que Dessinateur, Marchombre, Frontaliers, Thüls, Petits,... et bien d'autres ! =)
Car ça restera toujours dans nos mémoires...

à Pierre Bottero :)

par Fred_93
La Horde du Contrevent La Horde du Contrevent
Alain Damasio   
Une belle découverte que ce bijou, j'en suis encore tout retourné.
Malgré une fin (presque) prévisible, l'ensemble est selon moi tout simplement parfait.
On sent l'influence de Perec tout du long, ce qui n'est pas pour me déplaire: l'écriture a du style, et ajoute une dimension littéraire sensationnelle à ce qui aurait été un excellent bouquin sans cela.
Rien que la première page m'a laissé pantois...

Finalement, comment ne pas s'attacher sincèrement à un personnage aussi fin et délicat que Golgoth?

par codis
  • aller en page :
  • 1
  • 2