Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nala_fr : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Vieil Homme et la Mer Le Vieil Homme et la Mer
Ernest Hemingway   
Tant qu'on est vivant on peut encore être quelqu'un. Ce poisson c'est tout et c'est rien en même temps.

par Virgile
Chanson douce Chanson douce
Leïla Slimani   
Il n'est pas nécessaire d'aller plus loin que les toutes premières lignes de Chanson douce pour comprendre que Leïla Slimani vient de glisser entre nos mains un roman qui sera sans concession. L'histoire s'ouvre en effet sur la mort brutale de deux jeunes enfants, assassinés par leur nourrice, laquelle étant dans le coma après avoir tenté, ensuite, de se suicider. On se retrouve donc dès les premières pages face à un fait tragique, mais également face à l'incompréhension vis-à-vis de cet événement : la coupable ne pouvant expliquer son geste. Il ne reste donc plus qu'à remonter plusieurs mois en arrière pour comprendre comment un telle chose à bien pu arriver.

Passé le premier chapitre servant d'introduction à l'histoire, le roman se découpe en plusieurs chapitres suivant tour à tour les personnages gravitant (de près ou de loin) autour du tragique événement à venir. De Myriam, la mère, à Paul, le père, en passant évidemment par Louise la nourrice elle-même ou par des témoins plus éloignés comme une voisine, l'histoire reconstitue peu à peu le cheminement des personnages ayant amenés à la tragédie finale.

On suit avec un certain malaise la façon dont Louise devient de plus en plus présente et indispensable au couple de parents, la façon dont elle s’immisce dans leur petit microcosme familiale. En parallèle, on se sent aussi gêné par la réaction des parents, souvent à double tranchant, qui adorent Louise autant qu'elle les dérange et qui ne savent jamais vraiment trop comment s'y prendre avec celle-ci. La plume de Leïla Slimani nous entraîne très facilement dans cette spirale un peu malsaine qui finit par devenir totalement perturbante, surtout pour le lecteur qui sait quelle issue est à prévoir et qui ne peut que constater l'aveuglement des parents et la montée de la folie chez Louise.

S'il est vrai que le roman m'a d'abord attiré pour son histoire (à cause de cette curiosité un peu malsaine qui donne envie d'aller mettre son nez au cœur d'un fait divers aussi horrible), j'ai poursuivi ma lecture (et ai adoré la poursuivre) pour l'écriture de l'auteur qui se positionne de façon toujours très juste. Bien sûr, il est difficile de douter de la culpabilité de Louise, pourtant, elle n'est jamais vraiment présentée comme un monstre, on se prend même souvent de pitié à son égard (à défaut d'empathie). Le rythme de l'histoire est également très agréable à suivre grâce à l'écriture concise de l'auteur qui sait clairement où mener ses lecteurs.

De cette histoire sous forme de thriller qui se présente plus comme une tragédie que comme le procès d'un drame, je retiendrais surtout cette impression à double tranchant, celle d'être percutée tout en essayant, en parallèle de comprendre comment la société peut créer des situations si dramatiques. La mélodie de cette chanson douce aux consonances venimeuses me restera en tout cas longtemps dans la tête.

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2016/09/livre-chanson-douce-de-leila-slimani.html

par x-Key
No et moi No et moi
Delphine De Vigan   
No et moi est une jolie histoire, surtout si on a l'envie d'avoir le cœur qui se serre un peu ( beaucoup ) par moment, si on a l'envie de sourire, si on veut réfléchir sur des choses, les gens qui nous entourent, qu'on croise souvent, tous les jours.

par x-Key
13 à table ! 2018 13 à table ! 2018
Françoise Bourdin   
J'achète ce livre tous les ans malgré ma PAL assez conséquente, mais c'est pour la bonne cause ! Je viens de le finir et malgré des nouvelles innégales (qui sont loin d'être mauvaises tout de même) je le met toujours en ''or" pour l'engagement des auteurs.

par Melissa18
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une
Raphaëlle Giordano   
La lecture c'est ça aussi : nous faire réfléchir, nous faire prendre conscience de certaines choses! C'est ce que réalise l'auteur grâce à son roman!
En terminant ce livre, j'ai envie d'être positive, de m’émerveiller de tout et de rien; de faire comme Camille, d'apprendre à être zen, enthousiaste et relaxée.
Hormis ce côté réflexion, c'est un roman bien écrit, pas trop de détails pompeux, on entre vite dans le vif du sujet. C'est ce qui me faisait le plus peur, mais c'est franchement bien réussi. J'ai tout de suite accroché et je ne me suis jamais ennuyée.
Aussi, l'histoire en tant que telle est intéressante: tout le monde a des hauts et des bas et parfois être confronté à un personnage qui vit la même chose que nous, ça nous intéresse; on peut lui piquer quelques idées pour aller mieux. Quelque chose me dit que c'est même l'idée de l'auteur. On sent qu'elle a écrit cette histoire pour "aider" ses lecteurs et je suis presque sûre que ce sera le cas.
Pour ma part, ce fut un roman qui m'a "bouleversée", m ' a donné envie de réagir , de changer. Bref, une belle histoire qui donne envie d'apprendre à être vraiment heureux!

par Caro2
Petit pays Petit pays
Gaël Faye   
Un livre témoin de la fureur des hommes dans un "petit pays", d une plume poétique mais sans langue de bois.
Un quotidien d une enfance blessée à jamais, et une lecture qui vous suivra longtemps.
Un bijou littéraire et un coup de coeur.
La vie est belle après tout La vie est belle après tout
Carmel Harrington   
Je dois bien avouée qu'au début cette intrigue pleine de bons sentiments (parfois même un peu trop) m'a parut bien mièvre ! Heureusement que j'ai persévéré parce que le flash-back sur les premières années de Belle, tout en émotions et en sentiments, m'a fait changer d'avis…
Alors oui c'est un roman qui a pour fil conducteur Noël. Donc dés le début, on s'attendait à une fin heureuse mais l'auteure est tout de même arrivée à nous surprendre sans alourdir sa plume ni aller vers du n'importe quoi sous prétexte que c'est une romance de Noël !
En gros, « La vie est belle après tout » est un roman idéal en période de fin d'année et qui prône de belles valeurs !
Livre lu dans le cadre du CWC (10/12) que je conseille à tous ceux qui ont envie de lire une jolie et émouvante fable de Noël, sans tomber dans le film/livre de « série B », et avec le quel vous passerez un excellent moment !
Et si... Et si...
Rebecca Donovan   
Après Ma raison de vivre, j'avais hâte de découvrir un autre roman de Rebecca Donovan. Et si s'est révélé être une lecture à la hauteur de mes attentes et confirme le talent de l'auteure, je remercie Pocket Jeunesse pour cet envoi et je tiens à dire que l'objet livre est superbe ! Tant la couverture que le dos !

Et si est principalement raconté du point de vue de Cal. Bien que nous ayons régulièrement des chapitres du point de vue des autres personnages. Cal, Nicole, Rae et Richelle étaient inséparables quand ils étaient jeunes. Jusqu'au jour où Richelle à déménagé et que Nicole ne leur a plus jamais adressé la parole. Alors quand il tombe sur elle, longtemps après, c'est le choc. Elle, ne semble pas le reconnaitre. Elle se fait appelé Nyelle et est à l'opposé de la Nicole qu'il connaissait. La seule chose dont il est certain c'est qu'il ne peut pas rester loin d'elle.

Rebecca Donovan nous offre là une histoire comme à son habitude, forte, riche en émotions et surtout pleine de retournements. Dès les premières lignes on est absorbée par l'histoire de Cal, Nyelle et les autres. Moi qui est habituellement du mal à voir une histoire d'un point de vue masculin, je n'ai pas été dérangée tant que ça. Il faut dire que Cal est un personnage hyper attachant, tant avec ses amis et que dans son comportement. Ce qui m'a le plus marqué, c'est sa patience. A ne pas brusquer Nyelle. A sa place je pense que je n'aurais pas tenu face à ce suspense.

Tout au long de ma lecture, je me posais des tonnes de questions. Que s'est-il passé ? Pourquoi Nicole se fait appelé Nyelle. Que lui est-il arrivé ? Une chose est certaine, la relation tant attendu tient ses promesses. Vers la fin de ma lecture, j'avais une certaine appréhension quant à l'issue de cette histoire, mais j'en ressors totalement satisfaite et toujours aussi fan des histoires de Rebecca Donovan.

Et si n'est pas seulement une histoire d'amour. C'est aussi une grande histoire d'amitié, de famille et de seconde chance. On est totalement embarqué dans l'histoire jusqu'à la toute dernière ligne qui conclut parfaitement le roman.

Alors si j'ai un conseil à vous donner, c'est de sauter sur ce roman dès sa sortie !

par Carole94P
Comme frère et sœur Comme frère et sœur
Clémence Guinot   
Un très bon roman que je n'aurai probablement pas lut sans booknode donc merci pour ca. L'histoire est très émouvante et on ne le lâche pas avant de l'avoir fini.
La Décision La Décision
Isabelle Pandazopoulos   
Le sujet de ce livre est assez atypique : une toute jeune fille qui fait un déni de grossesse, auquel on rajoute des thématiques bien particulière et difficile, c'est sûr on lit pas ça tous les jours.
Ce livre, je ne suis ni pour ni contre. J'ai été assez d'accord dans le traitement du sujet principal, c'est-à-dire le déni. Le fait d'avoir le point de vue de Louise mais aussi de son entourage permet de prendre en considération le fait que, certes ce malheur lui arrive à elle, mais qu'il un impact considérable aussi sur les personnes qui l'entourent. Je l'ai personnellement lu comme un message me disant : "arrête de juger les gens, tu ne connais pas leur vie. Tu te bases sur des préjugés et des principes que tu considères comme "normaux" mais au final tu ne sais rien." J'ai trouvé ça juste, et en soit assez beau.
J'ai eu par contre du mal avec la narration et cette enchaînement de virgules. Cependant, j'ai bien ressenti le trouble, la douleur et la difficulté des personnages face à la situation.
Au final, on est tous humains, donc relativement égoiste avec des préjugés. On ne pas être parfait, mais on peut faire mieux.

PAR CONTRE, il y a raison pour laquelle ce livre ne figure pas dans ma liste de bronze. [spoiler]Cette raison, c'est la façon dont l'auteur a traité le sujet du viol. Il est vrai que 80% des femmes violés le sont par qqn de leur entourage. Et que la VICTIME a tendance à se sentir coupable. Est-ce que je l'ai provoqué ? Ai-je fais qqch de mal ? Et c'est exactement ça que vit Louise lorsqu'elle apprend la vérité. Oui et donc ? Vu qu'elle est tombé enceinte et a fait un déni, le viol est secondaire ? Il ne mérite pas autant d'attention ? Si c'est ça, alors il aurait pas fallu en parler. Parce que le viol, c'est grave. Et ça se traite pas en deux pages. NON. C'est quoi le message ? Ah bah, puisque vous le connaissez c'est moins grave, encore plus si vous tombez enceinte ! Parce que vous devez forcément être fautive quelque part. NON NON NON. Quand on se fait violer, et surtout quand s'est su comme pour Louise, cela aurait du aller plus loin. Beaucoup plus loin. L'enfant est important, le déni aussi. Mais le viol n'est pas censé être un "élément perturbateur". Non, il aurait du être traité de façon moins bâclé. [/spoiler]

Cela m'a fait bondir, et j'avais envie de hurler tellement j'ai trouvé ça horripilant. On a pas tous la même vision des choses, c'est sûr. Mais je pense qu'il y a parfois des sujets avec lesquels on devrait faire attention et ne pas les sortir comme justification des avancées d'une histoire. Un livre intéressant, mais qui n'était pas abouti à mon sens.

par Marshoo