Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nala_fr : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le courage d'une mère Le courage d'une mère
Blandine Soulmana   
Négligée par sa mère. Méprisée par sa famille. Dès l'enfance, Blandine est écartelée entre deux cultures, celle de son père touareg et celle de sa mère française. Cette « bâtarde », privée de l’amour des siens, est livrée à elle-même et à la misère. C'est alors qu'un jeune homme, Ali, prend Blandine sous son aile. À 15 ans, elle épouse ce sauveur. Mais l'amour fait vite place à la désillusion : l'homme se révèle violent et n'hésite pas à la frapper. Sa seule consolation est leur fils, Sammy, Mais le plus grand cauchemar qu’une mère puisse vivre se produit : son mari enlève leur fils et l’emmène au Maghreb. Impossible pour Blandine d’aller le voir et d’avoir le moindre contact. Mais malgré les obstacles, rien ne pourra empêcher la mère et le fils de se retrouver…
Le combat d’une mère pour retrouver son fils emmené de force en Algérie.

par CelineTse
Complètement cramé ! Complètement cramé !
Gilles Legardinier   
Ça va paraître étrange, mais j'ai préféré "Complètement cramé" à "demain j'arrête!"
J'ai de suite ressenti quelque chose de spécial envers le personnage principal, ce sexagénaire triste et en même temps si drôle et vivant!
Ce roman se lit aussi facilement qu'il est émouvant et à mourir de rire (certains dialogues m'ont complètement ridiculisé dans le train, je ressemblais à une tomate en phase d'étouffement terminal...)
MAis c'est aussi une leçon de vie, une belle histoire d'amour (belle, ça veut dire HUMAINE) avec des sentiment vrais, réels, que tout un chacun peut ressentir chaque jour. Ce sont des personnages touchants (français pour la plupart ;) ) et qu'on apprend à aimer au fur et à mesure de notre lecture. Alors merci à Andrew, à Manon, à Philippe, à Odile, à Richard et à Yannis et Nathalie (sans oublier Youpla et Méphisto!!) qui m'ont fait rire, pleurer, et m'ont fait comprendre que les plus belles histoires ne sont pas toujours les plus extraordinaires!
Le Monde de Charlie Le Monde de Charlie
Stephen Chbosky   
Ce livre est la perfection sur papier. Tout simplement. Je viens de le finir et j'en suis nostalgique. Que de personnages attachants sont présents et je me sens comme si je les connaissais. On se sent dans la peau du personnage principal, qui est intriguant tout le long du roman. Toutes les aventures qui lui arrivent pourraient autant arriver à moi qu'à toi, et c'est ce qui rend le tout parfait.

Je l'ai lu en anglais (je suis bilingue), et je crois que toute personne ayant un niveau d'anglais correct, devrait le lire dans sa langue originale. En voyant le résumé français, je sais tout de suite que la version anglaise est mieux écrite.

C'est un roman qu'on ne peut pas ne pas lire. Et il y a une adaptation cinématographique très bientôt (nouveauté ; le film est excellent!) et j'espère qu'il fera honneur au livre et qu'il donnera envie à plusieurs de s'embarquer dans l'aventure d'une vie (ou plutôt, d'une soirée, dans mon cas!!!).

par nin-nin-
Le Bon Gros Géant Le Bon Gros Géant
Roald Dahl   
Du Roald Dahl, tout simplement !
Un attrapeur de rêve... qui d'autre que lui aurait eu cette idée ?
Des rêves dans des bocaux, un gentil géant, et une petite fille qui ne dort pas avec en plus... la reine d'Angleterre !
Que du bonheur. A mettre dans TOUTES les petites mains !

Relecture du 25.11.16
Cela doit facilement faire 20 ans que je ne l'avais pas relu/écouté et pourtant, à chaque ligne, j'entendais les intonations de mon livre audio. Comme une ritournelle qui me revenait en tête. C'était très amusant. J'ai particulièrement apprécié les mots emmêlés du géant que j'avais totalement oubliés.

par dadotiste
Survivants, tome 3 : Darkness Falls Survivants, tome 3 : Darkness Falls
Erin Hunter   
Un 3eme tome très riche en action, en rebondissement et en émotions. C'est un plaisir de retrouver Lucky et ses compagnons dans la suite de leurs aventure.
Les differents chiens sont toujours aussi attachants et d'autres toujours aussi detestable. Un vocabulaire assez riche ou il faut comprendre certains sens comme pour le "manteau-géant".
Ce tome se lit très vite et très facilement.
Si vous avez aimé les 2 premiers tome je vous conseille fortement de lire la suite. Je suis assez presser que le tome 4 sorte en Aout.

par choue
Chanson douce Chanson douce
Leïla Slimani   
Il n'est pas nécessaire d'aller plus loin que les toutes premières lignes de Chanson douce pour comprendre que Leïla Slimani vient de glisser entre nos mains un roman qui sera sans concession. L'histoire s'ouvre en effet sur la mort brutale de deux jeunes enfants, assassinés par leur nourrice, laquelle étant dans le coma après avoir tenté, ensuite, de se suicider. On se retrouve donc dès les premières pages face à un fait tragique, mais également face à l'incompréhension vis-à-vis de cet événement : la coupable ne pouvant expliquer son geste. Il ne reste donc plus qu'à remonter plusieurs mois en arrière pour comprendre comment un telle chose à bien pu arriver.

Passé le premier chapitre servant d'introduction à l'histoire, le roman se découpe en plusieurs chapitres suivant tour à tour les personnages gravitant (de près ou de loin) autour du tragique événement à venir. De Myriam, la mère, à Paul, le père, en passant évidemment par Louise la nourrice elle-même ou par des témoins plus éloignés comme une voisine, l'histoire reconstitue peu à peu le cheminement des personnages ayant amenés à la tragédie finale.

On suit avec un certain malaise la façon dont Louise devient de plus en plus présente et indispensable au couple de parents, la façon dont elle s’immisce dans leur petit microcosme familiale. En parallèle, on se sent aussi gêné par la réaction des parents, souvent à double tranchant, qui adorent Louise autant qu'elle les dérange et qui ne savent jamais vraiment trop comment s'y prendre avec celle-ci. La plume de Leïla Slimani nous entraîne très facilement dans cette spirale un peu malsaine qui finit par devenir totalement perturbante, surtout pour le lecteur qui sait quelle issue est à prévoir et qui ne peut que constater l'aveuglement des parents et la montée de la folie chez Louise.

S'il est vrai que le roman m'a d'abord attiré pour son histoire (à cause de cette curiosité un peu malsaine qui donne envie d'aller mettre son nez au cœur d'un fait divers aussi horrible), j'ai poursuivi ma lecture (et ai adoré la poursuivre) pour l'écriture de l'auteur qui se positionne de façon toujours très juste. Bien sûr, il est difficile de douter de la culpabilité de Louise, pourtant, elle n'est jamais vraiment présentée comme un monstre, on se prend même souvent de pitié à son égard (à défaut d'empathie). Le rythme de l'histoire est également très agréable à suivre grâce à l'écriture concise de l'auteur qui sait clairement où mener ses lecteurs.

De cette histoire sous forme de thriller qui se présente plus comme une tragédie que comme le procès d'un drame, je retiendrais surtout cette impression à double tranchant, celle d'être percutée tout en essayant, en parallèle de comprendre comment la société peut créer des situations si dramatiques. La mélodie de cette chanson douce aux consonances venimeuses me restera en tout cas longtemps dans la tête.

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2016/09/livre-chanson-douce-de-leila-slimani.html

par x-Key
13 à table ! 2017 13 à table ! 2017
Caryl Férey    Franck Thilliez    Karine Giebel    Alexandra Lapierre    Bernard Minier    François D'Epenoux    Agnès Ledig    Romain Puértolas    Agnès Martin-Lugand    Yann Queffélec    Maxime Chattam    Marc Levy    Françoise Bourdin   
Le thème de l’anniversaire moment symbolique de la vie qui passe, m’a offert de jolis moments de lecture allant du drame à l’humour et du triller à l’intrigue sentimentale. Comme les précédentes éditions, mes goûts mes styles sont gâtés ! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ses 13 histoires dont certaines sont de très bonne qualité.
J’apprécie le format « nouvelle » qui donne des histoires courtes qui doivent se mettre rapidement en place, jusqu’à surprendre le lecteur dans un dernier point final. C’est récréatif ! D’autant que je lis 13 à table après une lecture particulièrement difficile. Alors ça m’a fait du bien.
Un mot rapide sur chaque nouvelle, sans en faire un vrai résumé, et mon avis.

1. Françoise Bourdin – Un joyeux non-anniversaire
Françoise Bourdin nous raconte le dîner d’anniversaire du fils cadet de Marianne. Mais comme tous les ans, il est absent ! Le fils prodigue, reviendra-t-il enfin ? Un joli texte tendre sur une maman dévouée à ses trois enfants et sur tout l’amour qu’elle leurs porte.

2. Maxime Chattam – Le chemin du diable
L'atmosphère fantastique, voir diabolique de cette nouvelle m’a fait presque froid dans le dos. Le shérif Woodley tente de comprendre ce qui s'est passé, comment une famille entière a pu disparaître sur le pont du diable. Suicide ? Meurtres ? La réalité s'avérera bien plus effrayante encore, même diabolique !

3. Françoise d’Epenoux – Cent ans et toutes ses dents
Voici l’une des nouvelles mettant en scène une centenaire. Camille se prépare pour aller célébrer le siècle de sa tante acariâtre. Les nombreuses anecdotes relatées en font un personnage ignoble, aigri, égoïste et méchant. La fin vengeresse peut paraître quelque peu de mauvais goût mais m’a fait rire. François d'Epenoux signe là un beau texte à l'humour très noir.

4. Caryl Férey – Le voilà, ton cadeau
Le choix du thème de cette nouvelle est assez surprenant ! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça… Il s'agit d'une histoire complètement délirante dans une réalité virtuelle ou une époque alternative. Le cadeau d'anniversaire s'avère être un bébé de seize mois nommé 403 que Mario déroba à la Baby bank pour le compte de Véra qui fête sa trentième année. Une histoire loufoque et barrée !

5. Karine Giébel – J’ai appris le silence
[spoiler]J'ai appris le silence.
Parce que j'ai appris le silence.
Parce que j'ai appris la peur.
Parce que j'ai appris l'endurance.
Parce que j'ai appris la prudence.
Mais j'ai appris à supporter bien pire.[/spoiler]
Justice et la vengeance. Cette lecture est très prenante et m’a particulièrement plu. Patricia Vernet, directrice d'un service de cardiologie, se fait kidnapper par un homme qui ne lui est pas inconnu : le ravisseur a été condamné vingt-cinq ans plus tôt à tort pour l'assassinat d'une jeune fille. Ivre de vengeance, il va séquestrer tous les acteurs de sa condamnation.

6. Alexandre Lapierre – Tu mens, ma fille !
La baronne Irina Dalimescu va fêter son 86ème anniversaire avec sa famille. Mais en réalité, elle a 100 ans. Après avoir passer une partie de sa vie à se rajeunir, elle voudrait fêter dignement cet anniversaire ! Mais comment voulez-vous croire quelqu’un qui a toujours nié avoir abîmer les escarpins de sa mère il y a 93 ans ? J’ai trouvé cette nouvelle habillement bien construite et la fin tragique.

7. Agnès Ledig – Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche
Touchant ! Un père et de son fils voyage vers un chalet en montagne pour les dix ans de ce dernier. Hélas, les conditions climatiques ne seront pas celles espérées. Heureusement, les voyages sont fait de surprises et de rencontres qui valent autant qu’un jour de beau temps.

8. Marc Levy – Accords nus
Charmante, poétique, mystérieuse, j’ai vraiment aimé cette histoire tragique et romantique. Le jour de son anniversaire, le narrateur de cette histoire croise la fuyante Émilie, une jeune femme mystérieuse dont il tombe amoureux. Ils se retrouvent alors régulièrement… Sans un mot Emilie joue sur le piano du jeune homme les seins nus jusqu’au jour où elle disparaît…

9. Agnès Martin-Lugand – Merci la maîtresse
Ce texte écrit tout en pudeur m’a aussi plu. C’est une histoire de tout les jours, simple, pleine de bon sens, positive. Deux parents d'élèves doivent unir leurs efforts pour préparer le goûter d'anniversaire pour les huit ans respectifs de leurs enfants. De cette obligation découle une belle rencontre ; celle qui ébranle, interroge et finalement fait vivre…

10. Bernard Minier – L’échange
L’échange est sans doute une des moins bonne nouvelle du recueil de cette année. Le fait de sa longueur excessive en est sûrement l’une des causes ! A moins que ce ne soit le malaise que procure les souvenirs un brin fantastique de cet homme fêtant ses 113 ans ! Jeune pilote dans l’armée française durant la guerre 1914/18 il défit un aviateur allemand insaisissable… Mais Falkenberg s’avère être une femme. De cette défaite naît entre eux une relation destructrice, torride, sexuel et morbide qui durera au delà de la guerre.

11. Romain Puértolas – Les 40 ans d’un fakir
Mes retrouvailles avec le célèbre fakir qui "voyageait dans une armoire Ikea" m’a particulièrement déçu. Ajatashatru Lavash Patel se voir offrir par ses amis français un aller-retour en Inde pour fêter son quarantième anniversaire… Et c’est tout ! Je n’ai pas retrouvé l’humour, le décalage et ce petit plus qui fait que je m’attache à un personnage et son histoire. Bref, une histoire clairement bâclé.

12. Yann Queffélec – Fuchsia
Encore un anniversaire d’enfant ! Mais surtout l’histoire d’une mère faisant face à la dure réalité du divorce et des conflits qui en résulte. C’est une histoire émouvante. Liza se bat pour pouvoir emmener sa fille fêter ses 7 ans sur une île. Elle a promis ! Alors peut importe les moyens…

13. Franck Thilliez – Lasthénie
Ah là ! Respect pour ce mini-triller à la foi habile, pervers, écœurant et surprenant. D’un côté un donneur de sang dont le groupe est extrêmement rare. De l’autre une patiente souffrant d’anémie sévère chronique. Qui pourrait imaginer que Mathias Legrand, docteur en hématologie deviennent à son insu le dénominateur commun de ses deux histoires et le bras coupable exécutant cette machiavélique vengeance.


par RMarMat
Le Pavillon des enfants fous Le Pavillon des enfants fous
Valérie Valère   
Un livre que j'avais lu adolescente et que je redécouvre aujourd'hui!!
Il est vrai qu'il est dure de suivre le rythme du récit, mais l'auteur fait tout pour nous mettre en situation.
Le plus choquant dans cette histoire c'est la manière dont on traite les malades en général et plus spécialement les maladies tel que l'anorexie et la boulimie, on pensait à l'époque que ce n'était qu'une question de volonté et non une maladie.
De plus on a un aperçu des raisons de son anorexie, des parents qui ne s'occupe pas d'elle, qui ne pense qu'à eux-même...
Un livre bouleversant qui vous amène les larmes aux yeux.
A lire

par siegrid
J'ai douze ans... J'ai douze ans...
Inès De Kertanguy   
DÉCHIRANT !!
Un livre extrêmement touchant.
C'est l'histoire d'un jeune garçon qui depuis son plus jeune âge est enfermé dans la soupente.
On suit son quotidien, ses sentiments et ses problèmes.
L'histoire est fluide, addictive, prenante et mystérieuse. Je me suis rendue compte qu'on ne connaissait pas le prénom des personnages.
Tout le long du livre, j'ai eu de la peine pour lui. Je vivais avec lui ses moments de doute.
J'aurais voulu lui tenir compagnie dans la soupente, le réconforter, le soutenir, l'aider ou encore remplacer sa mère.
Je me suis énervée plusieurs fois contre elle. Elle est sans cœur, irresponsable et malade.
C'est une histoire lourde, qui m'a émue jusqu'aux larmes plus d'une fois.
Je conseille vraiment, j'ai beaucoup apprécié.:D

par sara1996
Mourir à 10 ans Mourir à 10 ans
Claude Couderc   
J'ai beaucoup aimée ce livre, il m'a touchée, émue...
Ces histoire mon choqué, me laisse sans voix, le fait que de si jeune enfant peuvent penser à la mort me révolte, car normalement a cette âge la, c'est l'âge de l'innocence...
Ces histoires nous fait comprendre que n'importe quelle âges les enfants ont, ils peuvent penser a se donner la mort. Et cela nous fait prendre conscience de bien faire attention a tout le monde même aux enfants jeune qu'on imagine le moins a passer à l'acte.