Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nala_fr : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Cher inconnu Cher inconnu
Berlie Doherty   
Ce livre raconte l’histoire du couple que forment Hellen et Chris des adolescents de 16 ans qui vont devoir faire face à la grossesse de la jeune fille.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, je trouvais le style d’écriture peut être trop « enfantin » pour le sujet abordé, mais je m’y suis habituée au fil du livre. Ce qui m’a dérangé aussi c’est qu’il y a des changements de narration ou je ne m’en apercevais pas forcément dés le début, donc je relisais le début du passage pour mieux comprendre. J’ai trouvé aussi quelques moments pas très réalistes.

Mais j’ai aussi aimé ce livre par rapport à comment le sujet a été abordé, on voit au fur et à mesure des pages que ces adolescents ont été forcés à grandir trop vite, surtout pour Hellen. J’ai vraiment adoré quand Hellen s’adresse directement à son « cher inconnu » on y voit bien tout les sentiments par lesquels elle passe.

C’est un livre sympa que je ne regrette pas d’avoir lu mais j’en garde tout de même un avis assez mitigé.


par Laeti6tia
Double faute Double faute
Isabelle Pandazopoulos   
Merci Booknode !

Il faut savoir que de cette auteure je ne connaissais que "La Décision" qui m'avait laissée perplexe et que je n'avais pas trop apprécié en grande partie à cause de la protagoniste.

Néanmoins ce fût partie remise grâce à ce roman, et même si j'avais peur de me retrouver dans le même ressentiment que La Décision, je suis plutôt contente d'avoir pu le lire !

On reconnaît vraiment l'écriture d'Isabelle mais cette fois-ci elle a su donner une dimension à ce roman, particulièrement intense.

On plonge dans une histoire qui a priori, n'a rien d'extraordinaire, sauf qu'il ne s'agit que d'une façade et que la famille d'Ulysse est littéralement éclatée. Entre un père ultra-autoritaire et parfois violent, un prodige du tennis qui tourne au drame, un jeune "mal dans sa peau" car il se sent abandonné de sa famille et une mère effacée au possible, sachez que ce n'est pas joli joli à voir.

J'ai été très touchée par la profondeur des sentiments d'Ulysse, ses réactions sont étonnantes et j'ai adoré avoir son point de vue torturé, ravagé par la culpabilité et la haine. C'est sans doute tout ce travail sur le personnage principal qui me fait apprécier ce roman plus que "La Décision" que j'avais trouvé fade.

J'ai été frustrée et abîmée en lisant. J'ai été bouleversée aussi. La scène avec l'oral des TPE est sans doute la plus marquante des scènes et la plus représentative de la caractéristique morale du roman.

En tout cas, je remercie à fond Gallimard et Booknode de m'avoir fait découvrir ce roman !
La dernière fugitive La dernière fugitive
Tracy Chevalier   
La question au rapport de la fuite des esclaves du sud vers le nord de l’Amérique évoqué avec beaucoup d'humanisme montre que tout n'est pas forcement tout noir ou tout blanc lorsque l'on veut aider son prochain sans mettre en danger sa propre famille.

par RMarMat
L'année où tout a changé L'année où tout a changé
Jill Hucklesby   
Une histoire touchante, qui m'a beaucoup émue, elle parle d'un sujet difficile avec délicatesse et humour. Des passages sont vraiment drôle lorsqu'elle est avec Harry
On s'attache facilement aux personnages, ils sont bouleversants et plein d'humour.
A certain moment l’héroïne a tout de même manqué d'émotions, sa meilleure amie [spoiler]meurt et elle elle survit et lorsqu'elle va sur sa tombe[/spoiler] pas une larme ...
Mais n'hésitez pas Lisez le !


par Mxllx
Si c'est un homme Si c'est un homme
Primo Levi   
Un livre bouleversant, qui montre la Shoah de l'intérieur.
Avant de le lire, je pensais que l'on m'avait déjà tout dit, ou presque sur la Shoah, mais j'ai découvert, en le lisant, que je ne savais presque rien, en fait.
Un témoignage à lire, pour ne pas répéter les erreurs du passé.

par Kato
Zebraska Zebraska
Isabelle Bary   
Persuadée comme beaucoup de Maman (et aidée dans cette impression par plusieurs professeurs de mon fils,) que j'avais engendré un petit génie, je me suis empressée d'acheter ce livre concernant les enfants à HP.
Je n'ai pas trouvé toutà-fait- ce à quoi je m'attendais (une belle leçon de psychologie éducative) mais par contre je me suis retrouvée deux trois fois les larmes au yeux me souvenant de scènes quasi pareilles à celles que j'ai vécues avec l'un ou l'autre de mes enfants, dans ce merveilleux récit d'une grand-mère à son petit fils (concernant le papa de l'enfant) et qui sont racontées avec réalisme et surtout beaucoup d'émotion. Il faut avoir eu des enfants un peu "hors norme" pour en comprendre toute la vérité. Cela aide aussi à se déculpapiliser car à la fin du vingtième siècle ces mères n'étaient pas toujours au cxourant de l'attitude à adopter devant de tels enfants et beaucoup d'erreurs ont été commises

par Mietje
Stupeur et tremblements Stupeur et tremblements
Amélie Nothomb   
difficile de juger. Avec Nothomb on ne sait jamais sur quel pied danser parfois c'est génial d'autre fois sans intérêt et en ce qui concerne ce livre je trouve que ce n'est pas le meilleur malgré une certaine popularité

par Alienor
Fuir la colline aux esclaves Fuir la colline aux esclaves
Kathleen Grissom   
Avec son nouveau livre, Kathleen GRISSOM nous offre une suite à son best-seller « La colline aux esclaves ».
Mais pas de panique : si vous n'avez pas lu le premier ouvrage, vous pourrez lire le second sans aucun problème, puisque le roman se focalise sur un autre personnage et n’est donc pas une suite à proprement parler.

Dans « Les larmes de la liberté », nous allons découvrir l'histoire de James, un mulâtre vivant la vie d'une personne blanche en Amérique. Etant fils d’un homme blanc et d’une esclave noire, sa vie était censée être toute tracée et il aurait dû suivre les pas de sa mère. Cependant, il a eu la ‘chance’ de naître avec une couleur de peau blanche, lui permettant ainsi de cacher ses origines. Ainsi, il a réussi à se faire une place dans cette société en cachant son passé et son statut.
Seulement, il ne se doutait pas que, petit-à-petit, sa couverture allait se fissurer et que son avenir allait devenir plus incertain que jamais.

Il y a des livres qui laissent un souvenir indélébile dans notre vie de lecteur. Celui-ci en fait partie.

Kathleen Grissom m'a émue du début jusqu’à la fin de cette lecture.
Elle m'a plongée dans son univers, à cette époque, avec sa plume juste envoutante. J'avais presque l'impression d'être un personnage à part entière de son histoire tellement j'étais immergée dans son livre.
Elle m'a fait ressentir une palette d'émotions, toutes plus intenses les unes que les autres et j'en suis très vite devenue accro.

Tout au long du livre, nous allons suivre la vie de différents personnages, chacun ayant des chapitres entiers leur étant consacrés plus ou moins à tour de rôle.
Nous allons ainsi faire la connaissance de James, le personnage principal de ce roman, ainsi que de Pan qui est un jeune noir travaillant pour James et qui va malheureusement se faire kidnapper et vendre comme esclave. Il est adorable, touchant et chacune de ses apparitions nous sert les tripes. Il y a également Caroline et Sukey qui ont su m'émouvoir chacune à leur manière.

Avec cette histoire, Kathleen Grissom va nous présenter la dureté de la vie de cette époque en Amérique pour une personne noire ou pour les mulâtres. L'esclavagisme, la ségrégation raciale, le viol, la torture, les thèmes abordés sont durs, poignants et nous présentent un quotidien loin du nôtre.
L’auteur enchaîne les passages émouvants, intenses, poignants, tout cela à un rythme effréné qui nous laisse sans souffle. Une fois commencé, on ne peut s’en détacher.


En conclusion, « Les larmes de la liberté » est LE roman à lire cette année des éditions Charleston. Kathleen Grissom va vous faire frémir, pleurer, sourire. Vous ne pourrez absolument pas rester indifférent en vous plongeant dans cette histoire.


Un livre à lire si vous voulez passer un moment intense en émotions.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/02/les-larmes-de-la-liberte-kathleen.html )
On s'est juste embrassés On s'est juste embrassés
Isabelle Pandazopoulos   
Bon ... Je crois que je n'ai pas accroché au livre. Je n'ai pas vraiment vu d'intérêt ou autre. Je me demande encore pourquoi l'auteur a voulu nous faire partager cela. Certes, son idée de base était assez bonne. Une jeune fille ayant des parents de croyance musulmane, mais qui ne pratique rien. Qui vit pas loin d'une cité, mais n'en fais pas vraiment partie. Ça aurait pu être sympa. Mais le déroulement des choses dans l'histoire est tout autre. On a une impression d'évènement plus dramatique les uns que les autres, que j'ai eu l'impression qu'on voulait tout lui collé sur le dos sans jamais rien lui épargner. Beaucoup de clichés malheureusement. Un peu de joie encore heureux, sinon le livre aurait été, un tantinet, trop lourd et j'aurais abandonné, je crois. Mais ça ce n'était franchement pas loin. Le livre est court du coup, il se lit relativement vite. Après je pense que je n'ai pas été touché, pourtant l'auteur sait bien jouer sur la corde sensible durant son histoire. On est forcement touché par la vie un peu merdique de la jeune fille mais bon je n'ai pas ressenti une grande compassion pour elle. Une fin plus un peu bateau sans vraiment de fin réelle. Dommage.

En conclusion, super déçue de ce livre avec un résumé assez prometteur. Il se lit vite. L'auteur sait jouer avec la corde sensible, mais veut trop en mettre du coup, on n'a pas le temps de s'y faire que ça en devient un peu gros. Avec un fond intéressant pas assez exploiter à mon goût.

par Lily01
La décision La décision
Isabelle Pandazopoulos   
Le sujet de ce livre est assez atypique : une toute jeune fille qui fait un déni de grossesse, auquel on rajoute des thématiques bien particulière et difficile, c'est sûr on lit pas ça tous les jours.
Ce livre, je ne suis ni pour ni contre. J'ai été assez d'accord dans le traitement du sujet principal, c'est-à-dire le déni. Le fait d'avoir le point de vue de Louise mais aussi de son entourage permet de prendre en considération le fait que, certes ce malheur lui arrive à elle, mais qu'il un impact considérable aussi sur les personnes qui l'entourent. Je l'ai personnellement lu comme un message me disant : "arrête de juger les gens, tu ne connais pas leur vie. Tu te bases sur des préjugés et des principes que tu considères comme "normaux" mais au final tu ne sais rien." J'ai trouvé ça juste, et en soit assez beau.
J'ai eu par contre du mal avec la narration et cette enchaînement de virgules. Cependant, j'ai bien ressenti le trouble, la douleur et la difficulté des personnages face à la situation.
Au final, on est tous humains, donc relativement égoiste avec des préjugés. On ne pas être parfait, mais on peut faire mieux.

PAR CONTRE, il y a raison pour laquelle ce livre ne figure pas dans ma liste de bronze. [spoiler]Cette raison, c'est la façon dont l'auteur a traité le sujet du viol. Il est vrai que 80% des femmes violés le sont par qqn de leur entourage. Et que la VICTIME a tendance à se sentir coupable. Est-ce que je l'ai provoqué ? Ai-je fais qqch de mal ? Et c'est exactement ça que vit Louise lorsqu'elle apprend la vérité. Oui et donc ? Vu qu'elle est tombé enceinte et a fait un déni, le viol est secondaire ? Il ne mérite pas autant d'attention ? Si c'est ça, alors il aurait pas fallu en parler. Parce que le viol, c'est grave. Et ça se traite pas en deux pages. NON. C'est quoi le message ? Ah bah, puisque vous le connaissez c'est moins grave, encore plus si vous tombez enceinte ! Parce que vous devez forcément être fautive quelque part. NON NON NON. Quand on se fait violer, et surtout quand s'est su comme pour Louise, cela aurait du aller plus loin. Beaucoup plus loin. L'enfant est important, le déni aussi. Mais le viol n'est pas censé être un "élément perturbateur". Non, il aurait du être traité de façon moins bâclé. [/spoiler]

Cela m'a fait bondir, et j'avais envie de hurler tellement j'ai trouvé ça horripilant. On a pas tous la même vision des choses, c'est sûr. Mais je pense qu'il y a parfois des sujets avec lesquels on devrait faire attention et ne pas les sortir comme justification des avancées d'une histoire. Un livre intéressant, mais qui n'était pas abouti à mon sens.

par Marshoo