Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de namoureuse08 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Dangerous - L'intégrale Dangerous - L'intégrale
Rose M. Becker   
(JENNI) : A lire ! https://wp.me/p6618l-eOr
Je ne cache plus mon admiration pour la plume de Rose Becker. Toujours aussi curieuse et désireuse de découvrir chacun de ses romans, elle réussit à chaque fois à m'emporter dans son récit où je prends un réel plaisir à m'évader pour vibrer aux côtés de ses personnages.

Ce livre ne se raconte pas... il se lit et se vit ! Avec 'Dangerous', on plonge dans une atmosphère dramatique où un secret bien gardé émerge sans pouvoir le repousser et où la vérité ne fait pas toujours plaisir à entendre.


April et Terrence se retrouvent contraints de cohabiter sous le même toit le temps d’une année pour pouvoir toucher leur héritage. Une dure mise à l’épreuve les attend car ils sont aux antipodes l'un de l'autre, et pas du tout sur la même longueur d’onde. Mais, vous découvrirez que l'un comme l'autre a ce petit plus en lui qui fait toute la différence, et qui les rends uniques et attachants…

Nous voilà entrainé dans une cohabitation forcée qui s'annonce coriace ! D'ailleurs rien que leurs échanges dès les premières pages annoncent la couleur. Mais hormis ce qu’il y’a en façade, il faut aussi chercher à comprendre les réactions de ce duo pour bien les cerner. Sous ses airs de dure à cuire, se cache une April en cavale, qui cherche à fuir son passé… Le même cauchemar vient frapper ses nuits depuis 6 mois. Ce ne devrait être qu'un mauvais rêve... pourtant elle a cette impression en elle qu'il s'agit de plus, beaucoup plus. Elle y voit toujours les mêmes images sans queue ni tête. Sans la moindre variation et où elle n'y voit aucune signification, si ce n'est que la scène se déroule dans la propriété de son enfance jusqu'à ses 16 ans. Son inconscient cherche-t-il à lui faire comprendre quelque chose ? Une chose est sûre c'est terrifiant et elle en est totalement bouleversée à chaque fois. Qu’y-a-t-il à comprendre là-dessous ?


J'adore ce brin de sensibilité et de mystère dans la plume de Rose Becker, en plus de sa totale maîtrise pour parler de choses qui nous sort de notre cocon, où on a l’impression de marcher sur une corde raide. Elle met nos émotions à rudes épreuves tellement son intrigue est perturbante mais terriblement addictive ! Elle laisse planer le suspense, même si le passé de April se dévoile crescendo, on a face à elle un Terrence mystérieux qu'on cherche à cerner tant bien que mal.

Je me suis accrochée à Terrence et April comme à une bouée de sauvage. Tout du long j'ai eu peur, j'ai trépigné d'impatience d'en savoir plus sur eux, j'ai souri... et surtout j'ai succombé. Ce duo m'a tenue en haleine et est responsable d'heures de sommeil en moins... tellement il m'a été impossible de m'en détacher !

L’un comme l’autre ne peut s’asseoir sur cet héritage, surtout qu’il est très précieux et représente énormément pour eux. Trouveront-ils un terrain d'entente pour se supporter... et même s'apprivoiser l'un à l'autre pour ne plus être des ennemis mais des alliés ?

Rares sont les moments où ils font une trêve. Ils se cherchent et surenchérissent dans des réparties cinglantes et cyniques afin d’avoir le dernier mot. Tellement différents l'un de l'autre mais faits pour être ensemble. Il est insupportable sous son air psychorigide et elle est agaçante dans ses réactions. Dure de tête l'un et l'autre. Y'en a pas un pour calmer le jeu ! Que c'est bon de les lire et de les suivre. Ils sont vraiment très touchants tous les deux. Leur relation permet d’adoucir l’aspect tragique qu’il y’a autour, sans parler des nombreux rebondissements qui ne laissent aucun temps mort à l’intrigue.

Encore une histoire qui sort des sentiers battus. L'auteure a frappé dans le mille. Notre cœur s'emballe à leurs côtés... du Rose Becker tout craché !
Alice au pays des merveilles ; De l'autre côté du miroir Alice au pays des merveilles ; De l'autre côté du miroir
Lewis Carroll   
ça reste un classique, mais j'ai trouvé la lecture un peu désagréable, et même fatigante.
Blacklistée Blacklistée
Cole Gibsen   
UN jour j'ai eu envie de lire ce livre. je ne le regrette pas. il est vraiment très prennant, je l'ai lu en deux jour. une histoire qui résumé assez bien le harcelement scolaire même si je trouve que l'auteur n'a pas assez insisté sur les méchancetés de Reagan au début, [spoiler]tout le long du livre elle parle des horreurs qu'elle a dit mais nous ne les voyons pas, ce livre veut montrer que les bouaux ne sont pas si mauvais et que les victimes ne sont pas si inoccente, le livre prends l'axe des regrets, de comment régler ça. je trouve cela domage de ne pas avoir eu de harcèlement en dehors de l'école,l'auteur parle d'un groupe facebook puis plus rien, Regan est exclue et un peut maltraitée par Amber mais au final... rien de bien grave[/spoiler] le récit n'entre pas assez loin dans l'horreur. Nolan est intriguant, un jeune homme assez bizarre mais qui peut surprendre [spoiler]il vient en aide à Regan pour réparer ce qu'il a fait, car oui c'est lui avec son amie Blake qui, pour venger la tentative de suicide de son ex, a placarder les horreurs que Regan et ses amies ont dit sur les gens du lycée. [/spoiler] j'ai bneaucoup aimer Nolan. [spoiler]quand Regan découvre la vérité sa réaction est normale mais ma attristée, j'aurais aimer que leur couple prenne réellement vie, la fin ouverte sur ce point est frustrante. Nolan peut être pardonner car il a su dire stop quand il s'est rendu compte de son erreur et a essayer de réparer son erreur, et elle qui dit que tout cela l'aura quand même fait changer dit qu'elle ne peut pas lui pardonner, dommage [/spoiler]
conclusion un très bon roman qui m'a touché, mais il manque quelque chose. Le harcèlement n'a pas été assez fort, la méchanceté de Regan pas assez exploitée et la fin un peut bizarre. en bref un livre à lire mais qui aurait mérité 100 pages de plus et qui aurait du être beaucoup plus dur, car la réalité de personne harcelée passe par les réseaux sociaux et les sms et appel téléphonique.

par ScarlettD
Je t'ai rêvé Je t'ai rêvé
Francesca Zappia   
Je viens de finir ce livre et wow...Je ne m'en remet pas, il est sublime !
Ce livre est un véritable coup de coeur pour moi, je n'arrive pas à décrire tout ce que j'ai ressentis durant cette lecture. Je suis passée du rire, à l'inquiétude, à la peine, la tristesse, au bonheur, aux larmes. Et c'était tout simplement magnifique.
J'ai dévoré ce livre en deux jours et je suis tombée amoureuse des personnages (enfin surtout de Miles). Ils sont tous très attachants et la relation entre Miles et Alex est une des plus belles histoires d'amour que j'ai lue.
C'est vrai que je m'attendais plus à un livre uniquement sur la schizophrénie d'Alex mais non finalement il décris plus la relation d'Alex et Miles, c'est avant tout une romance, et j'ai adoré.
J'ai eu beaucoup de peine pour ce que vivais Alex des fois, j'ai même versé quelques larmes.
A force de douter de ce que Alex voyait réellement ou pas, je me suis mise à douter moi même de ma propre vie ( j'étais littéralement dans le personnage d'Alex à fond ). Je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer à plusieurs moments, que ce soit d'émotions ou de tristesse. Le personnage de Miles est réellement génial ! Je l'ai adoré, et j'ai adoré son caractère de garçon très intelligent qui fait peur aux autres avec un caractère mystérieux et bizarre mais qui est tout de même sensible.
[spoiler]Et la révélation sur la petite Charlie, je m'y attendais car à part Alex personne de la mentionnait. [/spoiler]
Mais ce livre est magnifique au possible, il est sublime, renversant et c'est pour moi une révélation.
Ce livre est un véritable coup de cœur, je suis encore renversée de cette lecture merveilleuse.
Red Queen, tome 2 : Glass Sword Red Queen, tome 2 : Glass Sword
Victoria Aveyard   
Voila un second tome que j'ai attendu de pied ferme. Une attente qui m'a semblé interminable bien que pour le coup, les éditions MSK nous ont fait une énorme surprise avec une date de sortie très proche de celle en VO.

C'est donc tout naturellement que je me suis jetée dessus. Un an après avoir lu le premier tome, j'avais globalement l'histoire en tête. Du moins le principal. Après, j'avoue avoir eu besoin d'une bonne cinquantaine de pages pour me remettre vraiment dans l'histoire.

Concrètement, Glass Sword se découpe en deux parties. La première reprend quasiment là où on s'était arrêtée. Cal, Mare, et les rouges fuient Maven et sa mère qui sont prêts à tout pour en finir. Cette première partie était assez lente. Et j'ai vraiment eu peur que les choses ne décollent pas, et donc, que je ne retrouve pas ce que j'aimais dans le premier tome. En tout cas c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Cal. Ce personnage si mystérieux qui m'avait tant plu dans Red Queen.

Passée cette première partie qui globalement relatait leur fuite et de multiples pièges, j'ai enfin commencé à vraiment apprécier ma lecture. Les choses commençaient à bouger, à évoluer et les rebondissements étaient nombreux.

L'apparition de nouveaux personnages a relevé l'intrigue à ajouter un petit plus à l'histoire. Finalement, on découvre tout autre chose en dehors du palais.

On a également le droit à la présence que je redoutais vraiment : le retour du meilleur ami... comment vous dire que c'est le genre de détail qui m'énerve profondément. J'ai senti venir un triangle amoureux qui forte heureusement, n'ira pas plus loin.

Dans l'ensemble cette lecture m'aura donc tenu en haleine. Seulement, j'avoue m'être attendue à plus. Et pas seulement. En fait, le personnage de Mare m'a vraiment énervée. Son comportement, ces décisions m'ont déçues. Alors oui, je sais, elle évolue, elle a changé à cause de tout ce qui lui arrive mais pour le coup, ça m'a vraiment embêtée. Au final, j'étais assez perdue, comme Cal.

Et alors qu'on tourne tranquillement les pages... on arrive au dernier chapitre, et là, on se dit que ce n'est pas possible. Victoria Aveyard nous achève avec cette fin. Littéralement. Cette fin bouleverse tellement de choses. Elle remet tout en question.

Par pitié, dites-moi que la suite est prévue pour bientôt...

par Carole94P
Twilight, Intégrale Twilight, Intégrale
Stephenie Meyer   
J'ai lu cette saga par curiosité tellement on en parlait, j'ai détesté !

J'ai trouvé l'écriture mauvaise, les personnages et l'histoire inintéressants (il se passe quasi rien en fait), c'est hyper niais et malsain en même temps...

Certaines choses me dérangent beaucoup...

[spoiler]Bella qui décide de tout abandonner pour son amour pour Edward - puisqu'elle doit devenir un vampire et donc mourir pour cela -, donc elle abandonne sa vie, sa famille et ses amis, sans aucun espoir de les revoir ?!? Et pour un mec qu'elle a rencontré à peine quelques semaines auparavant ?!?

Edward a un comportement très inquiétant à de nombreuses reprises, un comportement que je qualifierais de sociopathe/maniaque personnellement (il bousille sa voiture pour l'empêcher d'aller voir des amis ?!? Il pénètre dans sa chambre pour la regarder dormir ?!? Il arrête pas de lui dire de se tenir éloigné d'elle car il est "dangereux" et en même temps, il la lâche jamais ?!? Il se met en couple avec Bella pour ensuite décidé de la quitter et de se suicider parce qu'ils ne peuvent pas être ensemble ?!? et j'en passe...).
Par ailleurs, doit-on vraiment parler du fait qu'un mec de plus de 100 ans craque sur une fille même pas majeure... hum hum... niveau crédibilité...

Sans parler de tous les passages qui montrent bien que c'est une femme élevée par les mormons qui a écrit les bouquins...[/spoiler]

Si l'histoire d'amour Bella/Edward est déjà assez malsaine, que dire de l'histoire "d'amour" encore plus malsaine concernant Renesmée/Jacob ?!? Un adulte qui projette déjà de se faire une gamine qui vient de naître dès qu'elle sera majeure ?!? O__O
Et l'autrice en rajoute encore une couche dans le glauque en faisant grandir la gamine plus vite que la normale. Elle sera donc de taille adulte à... 7-8 ans ?!? (au moins, Jacob n'aura pas à s'abstenir trop longtemps avant de se la faire !) GLAUQUISSIME et HYPER MALSAIN !

Je ne m'étendrais pas non plus sur les incohérences, y'en a beaucoup trop, mais rien que le fait qu'Edward n'arrête pas de dire à Bella qu'il n'a pas d'âme... euh donc, s'il n'a pas d'âme, il ne peut pas être amoureux d'elle n'est-ce pas ?
Et ne parlons même pas de la crédibilité des créatures (vampires, loup-garous)... Dépoussiérer les mythes, je veux bien, mais oublier la base même des caractéristiques des créatures, non !

En bref, je n'ai vraiment pas compris l'engouement pour cette série et heureusement qu'on me les avait prêté parce que ça m'aurait fait mal de payer pour un truc pareil...

par Vitany
Cessez d'être gentil, soyez vrai. Edition illustrée Cessez d'être gentil, soyez vrai. Edition illustrée
Thomas D'Ansembourg   
J'ai hésité avant de faire une page à part pour ce livre mais c'est vraiment une version différente du livre "d'origine".

J'ai acheté cette version car on nous l'a conseillé dans notre couple et mon petit ami est dyslexique et préfère lire des choses plus simple et imagé.

Dans le premier chapitre l'auteur explique son histoire et le chemin personnel qu'il a fait jusqu'à écrire ce livre.
Dans le 2e il nous explique les "pièges" dans lesquels nous sommes pris (placer l'estime de soi dans le regard des autres ou avoir plus appris à faire qu'à être, ect.) Et dans le 3e on apprend le vif du sujet : la communication non violente.

La version illustrée comprend des exemples de situation à travers des petites BD, parfois très drôle.
J'ai vraiment lu rapidement ce livre et pourtant il m'a beaucoup éclairé sur ma façon de parler, de juger, et m'a vraiment donner envie de commencer à changer grâce à une grande clarté dans les moyens à mettre en oeuvre.

Je pense que la concision du livre donne vraiment envie de s'y mettre et on peu s'y replongé très rapidement!
A la fin il y a des listes que je trouve super utilise sur les besoins, les sentiments que nous éprouvons lorsque nos besoin sont satisfait, lorsqu'ils ne sont pas satisfait et la liste des sentiments comprenant un jugement. C'est très facile de s'y référé surtout que le vocabulaire des sentiments n'est pas toujours facile à avoir...

En bref je recommande ce livre à tout ceux qui veulent un aperçu rapide de la communication violente qui néanmoins donne sérieusement envie de s'y mettre!

par oursala
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
Black Iris Black Iris
Leah Raeder   
A chaque fois que je prends la décision de commencer telle ou telle histoire, j'ai des attentes, qui diffèrent selon le type de bouquin que j'ai entre les mains (métaphore puisque je lis principalement des epubs ).
La, pour le coup je n'avais qu'une seule attente, c'était d'être secouée, et pour le coup je l'ai été.
[spoiler]Je suis tombée en plein dans la toile que la narratrice avait tissé pour piéger les lecteurs. Avant qu'elle ne le fasse remarquer, je ne m'étais pas douté une seule seconde qu'il s'agissait d'une narratrice peu fiable. Je n'ai pas l'habitude de me faire tromper par un bouquin aussi hard soit-il.Bref, j'ai été presque incrédule quand je suis passé de l'autre coté et que nous avons tout vu sans les artifices et le jeu d'actrice qui avait servi à nous berner.[/spoiler]
[spoiler] Au fil de ma lecture, je me suis souvent fait la reflexion que ce bouquin me faisait penser à "La vie blues" ( Ma tante me l'avait donné il y a cinq ans environ - j'ai 18 ans - en pensant à tord que c'était un young adulte inoffensif et il m'avait bien secouée) . Les scénarios sont totalement différends, les personnages aussi et l'écriture n'en parlons pas. Ce qui m'a fait penser à ça c'est le coté glauque du livre. Black iris est d'un glauque et d'une morbidité terribles.Ça ne m'a pas choqué plus que ça mais j'ai eu du mal. Pendant un moment j'ai essayé de cerner les personnages ( surtout laney) mais j'ai renoncé assez vite et me suis simplement laissé porté par l'histoire. Maintenant que j'y réfléchis à tête reposée, il est vrai que j'ai un peu l'impression d'avoir été dans la tete d'une psychopathe serial killeuse (dsl pour l'orthographe j'ai pas l'habitude d'écrire ce genre de chose). Les gens qui pensent que les malades mentaux sont forcément bêtes se trompent.La plupart du temps, les psychopathes ont une intelligence hors norme. [/spoiler][spoiler]Honnetement, j'ai été surprise par la toute fin, je pensais que Laney finirait morte, que se soit par suicide, overdose, ou bien a cause de la folie de Blithe, je ne pensais pas qu'elle finirait avec Blithe, "heureuse" (autant qu'on puisse l'être dans son état en tout cas)[/spoiler]
[spoiler]Je ne vais pas m'attarder sur Armin, il me semble l'avoir déja signalé mais je le redis, j'ai la haine contre les homophobes. Celui-ci doit aussi avoir quelques problèmes mentaux puisqu'il pense que sa petite peine de cœur puisse justifier tout le mal qu'il à causé. Le plus honteux étant, de mon avis qu'il dise sans scrupules, aucun, que Blithe l'a violé.Ce qui lui arrive par la suite est un juste retour des choses.[/spoiler]

Est venue l'heure de la conclusion :
Si je devais donner un adjectif pour désigner ce livre ce serait : Malsain.
-Pour ceux qui cherchent à etre secoués, ébranlés: c'est ici.
-Pour ceux qui cherchent à etre boulversés,et qui veulent des sentiments : passez votre chemin, ce n'est pas la bonne destination.


par Erza1600
November 9 November 9
Colleen Hoover   
Lu en VO! (petite parenthèses : pour tous ceux qui souhaitent le lire...mais qui ont peur de s'engager...juste une chose n'hésitez plus..le livre en anglais est très abordable!)
Encore une fois, Colleen Hoover se surpasse! Rien à dire à part EPOUSTOUFLANT!! Ne vous faites pas spoilez! Juste lisez jusqu'au bout! La fin est juste incroyable! On en redemande!
Bravo pour toutes ces idées de livres! Un autre qui entre dans la liste de mes coups de coeur de Colleen Hoover!!

par xuxu