Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de nanou1993 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bestiaire amoureux, Tome 1 : Guide de séduction en terrain hostile Bestiaire amoureux, Tome 1 : Guide de séduction en terrain hostile
R. Cooper   
Je ne sais pas à quoi je m’attendais, lorsque j’ai commencé ma lecture, intrigué. Malheureusement, je me retrouve déçu depuis le début, autant sur la forme que le fond, et j’ai eu du mal à terminer le livre.

Je ne saurais où commencer avec ma critique. Peut-être avec la forme. N’ayant lu le texte original, je ne pourrais juger de sa qualité, mais la traduction, elle, m’a semblé brouillon : d’une part, certains passages n’étaient pas toujours clairs ; d’autre, étant parfaitement bilingue, je me suis heurté plusieurs fois aux choix de formulation du traducteur.

En ce qui concerne le fond, je ne m’attarderai pas sur les deux enquêtes policières du roman. Je m’intéresse rarement aux enquêtes policières, qu’il s’agisse de livres, de films ou de série, aussi je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est qu’elles n’avaient rien d’extraordinaire. Au fond, bien qu’elles soient en premier plan, elles sont surtout un décor pour amener la relation entre Ray, le protagoniste, et Cal, l’objet de son obsession.

Je dis « obsession » car, même si l’auteur essaie de nous vendre cela comme de l’amour, je n’ai pas constaté de sentiments profonds et amoureux. Cal est tout simplement l’âme-sœur de Ray, et parce que c’est le cas, Ray est amoureux. En vérité, il est surtout physiquement attiré. L’auteur ne décrit que son désir pour le demi-Fae, un désir purement sexuel. Rien, dans leurs échanges, ne permet un rapprochement autre. D’ailleurs, ils sont sans cesse à s’envoyer des piques. Ils n’arrivent jamais à se parler, réellement — rien n’est jamais dit clairement, voir dit tout court, et un véritable dialogue de sourds s’ensuit.

De fait, je n’ai pas trouvé les personnages attachants ; pas lorsque j’avais davantage envie de les claquer. Surtout Ray.

Ray que j’ai trouvé absolument con et, finalement, peu convaincant dans un rôle d’enquêteur incontesté alors qu’il s’est tenu, tout au long du roman, à ses préjugés contre les faits sans jamais chercher à creuser, à faire des recherches, à savoir. C’est d’autant plus frustrant et ironique que Ray se trouve lui-même victime de préjugés.

Pire : jamais il n’essaie de prendre le temps d’expliquer à Cal quoi que ce soit. Il se contente de (se) dire qu’il finira bien par comprendre. Évidemment. Si c’est ainsi qu’il mène ses enquêtes, je me demande comment il a un si grand taux de réussite. C’est une approche tellement stupide alors qu’il soutient, d’un autre côté, que les gens ne peuvent pas comprendre ce qu’il est.

Pour ce qui est des autres personnages, je ne m’y suis pas non plus attaché. L’équipière de Ray aurait pu ne pas figurer dans le roman, cela n’aurait rien changé. Oscar Benedict, le partenaire et meilleur ami d’enfance de Cal, n’est là que pour permettre à Cal de jouer les fées écervelées et renforcer le cliché sur les fées. J’imagine qu’il est censé apporter une touche d’humour. Il reste néanmoins un personnage qui ne sert que de béquille à un autre, sans personnalité.

Un autre regret : en définitive, le lecteur en apprend très peu sur le monde surnaturel de l’auteur. Il y a des loups-garous qui ne sont que force et violence sous leur forme de loup, mais qui, d’un autre côté, ne sont pas sanguinaires. Il est question de groupe, mais les deux que l’on rencontre dans le livre n’en ont pas, alors qu’il m’a semblé que c’était une norme… Ce n’est pas mieux du côté des fées. Mis à part le sucre et la frivolité qui les caractérisent, l’auteur n’évoque que très brièvement les croyances à leur sujet. C’est très frustrant et cela renvoie à la sensation de brouillon que j’avais évoquée au début de ma critique.

Je finirai donc sur ces mots : le roman m’apparaît plus comme un brouillon dans le flou artistique. C’est bien dommage.

par Cannon
Bestiaire amoureux, Tome 2 : Guide pour apprivoiser un dragon Bestiaire amoureux, Tome 2 : Guide pour apprivoiser un dragon
R. Cooper   
Déçue. Il est agréable à lire mais je trouve l'histoire un peu....molle? Ils se tournent autour trop longtemps et le héros est a la fois lent et attachant, mais moins que Bertie qui dans sa nature et ses défauts l'est plus encore, même si vivre dans la poussière et la fumée c'est heum mauvais pour la santé.
Le Labyrinthe des Plaisirs Le Labyrinthe des Plaisirs
Florence Gérard   
Comme vous le savez peut-être, la romance est loin d'être mon genre de prédilection, mais j'en lis de temps à autre. Cette fois-ci, on peut dire que j'ai fait fort : c'est ma première romance contemporaine teintée d'érotisme et sur un ménage à trois (M/M/F). Et j'ai beaucoup aimé ce premier né d'un nouvelle collection de la maison d'édition.
Je ne vais pas vous mentir, ce qui m'a attirée vers ce roman, outre le résumé très accrocheur, c'est la sublime couverture qui, je le sais, a fait craquer plus d'un futur lecteur.

Je vais vous expliquer pourquoi j'ai adoré ce roman d'une volupté subtile et franche, joliment ciselé comme un rubis dont la couverture arbore la couleur de la passion et de la luxure.
L'histoire est moderne, pétillante, trépidante, sensuelle, touchante,... Comment en parler sans accumuler les adjectifs positifs ? Je ne peux pas faire autrement.
Pour ne rien gâcher, une pointe d'humour vient égayer la première partie du texte. Puis l'action prend le dessus, mais je ne peux en dire davantage sans révéler quoi que ce soit. Tout ce que je veux bien dire, c'est que l'auteure m'a surprise en ajoutant une dose de suspense à sa romance érotique.
Le style d'écriture, parfaitement maîtrisé, se dévore sans encombres. Il s'en dégage de la sensualité, mais aussi une grande tendresse de la part de l'auteure.
Le personnage principal féminin a un prénom original, rond en bouche et languissant (Émael), comme l'histoire. Je me suis tout de suite attachée à cette petite souris curieuse et ouverte d'esprit. La jeune femme a par ailleurs la langue aussi affûtée que l'esprit.
Et que dire de Roman et de Khal ? Je mets au défi quiconque de faire un choix entre les deux ! Ces protagonistes masculins ont beau avoir des personnalités et des physiques opposés, chacun d’eux dispose d'atouts de charme bien à lui. Les interactions, notamment entre Émael et Roman, sont palpitantes et le trio possède des personnalités intenses.
Vous l'aurez donc compris, les personnages sont bien construits et modernes. De plus, ils disposent chacun d'un passé, et en apprendre plus sur les protagonistes d'un roman est toujours bienvenu. Enfin, leur sens moral, qui dénote avec la société dans laquelle ils évoluent, est explicité de manière crédible.
Les événements s'imbriquent les uns après les autres comme le dédale des pièces du manoir, mais le lecteur s'y retrouve toujours. Les décors sont terriblement envoûtants, ce qui rend l'ensemble encore plus efficace. À la fin de la lecture, j'ai eu l'impression de sortir du rêve érotique de quelqu'un d'autre mais dans lequel une place de spectatrice m'avait été réservée.
La sensualité du roman est exploitée avec brio et va crescendo en prenant juste le temps qu'il faut pour exploiter les mises en scène variées. Même si les scènes sont chaudes, le joli style d’écriture de l'auteure parvient à insuffler de la tendresse dans la crudité.
Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce roman n'est pas racoleur ou voyeur dans une optique de vulgarité. Je me suis plutôt sentie invitée à entrer, à observer, à découvrir et à ouvrir mon esprit. Émael, telle une Alice entrée dans un Pays des Merveilles très spécial, ne s'ennuie pas une seule seconde... et nous non plus ! Il se passe toujours quelque chose. Et même si certaines scènes sont forcément prévisibles, l'auteure a su faire preuve d'une créativité qui surprend à chaque fois.
Il n'y est pas seulement question de libertinage, il y est aussi question de tendresse, de tolérance et d'empathie. Les relations entre les personnages vont bien au-delà du sexe, et derrière tout cela se cache une – des – véritable(s) histoire(s) d'amour sous toutes ses formes, aussi bien charnelle que sentimentale.
Le roman dispose également d'un aspect psychologique bien amené à différents moments cruciaux de l'histoire.
En bref, je ne peux que vous recommander ce roman si le genre vous intéresse ou vous interpelle. C'est un rubis dans un écrin de satin. Cette histoire est d'une belle sensualité, dépourvue de vice et de jugements. Je ne peux que saluer l'auteure pour son inventivité. Une jolie réussite !
Nul doute que d'autres titres d'une semblable qualité viendront enrichir la nouvelle collection des éditions Cyplog.

par Sephiria
La Meute d'Atherton, Tome 2 : Ben La Meute d'Atherton, Tome 2 : Ben
Toni Griffin   
Je ne sais pas pourquoi j’ai lu ce tome 2 alors que j’avais été assez déçue du 1, mais je ne l’ai pas trouvé mieux.
Je regrette que le livre reprenne plusieurs semaines après l’attaque, et que lorsqu’on fait vraiment connaissance avec Tommy, il soit déjà presque rétabli, fasse déjà confiance à Ben, et soit prêt à une histoire avec son compagnon (et que dès que celle-ci commence, oublié les cauchemars et les peurs). Je pense que ça a gâché beaucoup du potentiel de l’histoire, qui devient du coup, même si elle est toujours tendre et mignonne, une redite de ce qu’a déjà fait Toni.

par Oxanes
Entre ses griffes, Tome 4 : La Malédiction du jaguar Entre ses griffes, Tome 4 : La Malédiction du jaguar
Aurore Doignies   
Le tome 1 est très bon, le tome 2 encore mieux. Le tome 3 tient ses promesses : l'auteur se bonifie. L'histoire est riche et complexe. Les personnages sont hyper attachants.
J'ai super hâte de retrouver Nykandr, Kyren, cameron et les autres.
Et ce cher Jacek, je croise les doigts pour lui.
Allez, plus que deux mois, il parait......

Bravo pour vos livres Mme Doignies, en attendant le retour des jaguars, je m'en vais découvrir vos loups.

par karabass
Instinct, tome 1 : Sauvage Instinct, tome 1 : Sauvage
Mary Matthews   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/03/instinct-tome-1-sauvage-maryrhage/

Sauvage, un nom accrocheur pour un livre à la sublime couverture et au résumé intriguant. Avec sa nouvelle saga, Maryrhage nous plonge dans les méandres du marché de l’art et nous entraîne à la découverte d’une histoire palpitante faite de danger et d’amour.

Le gros point positif de ce roman est pour moi le mystère qui plane autour de l’identité de « l’inconnue ». Rien de plus efficace qu’une demoiselle amnésique, dans un état pitoyable pour attiser la curiosité et garder intact l’intérêt du lecteur. Sur ce point, l’auteure ne lésine pas et je peux dire que mon esprit n’a pas arrêté de carburer pour comprendre d’où elle venait et ce qui lui était arrivé.

J’ai vraiment adoré l’ambiance sombre, pesante qui règne sur ce récit. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde tant tout a été minutieusement orchestré pour me garder captive de ce texte. Que ce soit au niveau de l’intrigue ou au niveau du déroulement des événements, Maryrhage tient son histoire et nous mène tout droit vers un dénouement surprenant et saisissant.

Concernant la romance qui se met en place, j’ai aimé les réactions insensées des personnages. Il s’établit une sorte de rapport de force passionnel et sensuel qui enflamme littéralement les sens. Un désir brûlant les habite et prend le pas sur leur raison. Leur attirance est si charnelle qu’ils ne peuvent que succomber à leurs pulsions malgré l’étrangeté de la situation.

Il n’y a rien que je préfère dans un livre qu’un équilibre parfait entre sentiment, risque et machination. Ce premier tome d’instinct en est un parfait exemple. Je me suis laissée prendre au jeu des indices, je me suis électrisé à chacun de leur rapprochement, et je n’aie pu que me laisser emporter par les révélations-choc qui jonchent ce roman.

Pour finir, je dirai que l’épilogue n’a pas su calmer mes ardeurs, car même si l’on retrouve ce couple quelques années plus tard, l’aperçu des pensées de Keme m’a donné des frissons et je n’ai plus qu’une hâte : savoir jusqu’où sa folie s’étend.
Nous Tome 3: Indomptable Nous Tome 3: Indomptable
Anne-Sophie Ferrapie   
Ben, vous vous souvenez, l’irrésistible, le séduisant et l’indomptable Ben !!!
Et bien le revoilà pour notre plus grand bonheur et il n’est pas sorti d’affaire. Après avoir passé une nuit avec Amélie et s’être aperçu qu’elle n’était autre que la meilleure amie de Sarah (vous me suivez?) il va devoir la supporter à chaque repas entre amis, à chaque sortie . Et la jolie Amélie a le don de le mettre dans tous ces états !!!!
Amélie est une belle jeune femme qui n’attend rien des hommes sinon prendre du plaisir. Son passé a poussé la jeune femme a se construire une carapace, une image de jeune fille pleine de vie, au caractère bien trempé qui ne se laisse pas marché sur les pieds surtout par le séduisant Ben qui l’attire autant qu’il l’agace !!!
Bon vous l’avez compris, ces deux là se cherchent de longue, s’envoie bouler, s’attisent et c’est à celui qui ressortira vainqueur. C’est lors d’une de ces luttes pour gagner que Ben se voit offrir la chambre de Math à Amélie et les voilà tout naturellement colocataires !!!
Entre provocations, farces enfantines, agacements, attirances, nos deux gens gens vont vite se rapprocher mais pour former quoi ???

J’ai adoré les deux premier tomes de cette série mais celui ci est pour moi le meilleur, du moins celui qui m’a le plus bouleversé.
On retrouve deux personnages au caractère fort, deux têtes de mules qui vont voir toutes leurs certitudes voler en éclat. Ils vont perdre leurs repères, voir leur plus grande peur ressurgir, ils vont devoir se remettre en questions, et affronter leurs angoissent, leurs doutes, leurs démons.
Anne Sophie nous confronte à un sujet d’actualité, une maladie trop présente autour de nous et nous implique dans ce combat de chaque jour, dans cette descente en enfer, cette lutte acharnée pour vaincre .
L’histoire commence dans la bonne humeur, une touche de légèreté et d’humour avant de rentrer dans le vif du sujet, un rayon de soleil avant l’arrivée de l’orage.
Un début de roman plein de folie, un Ben et une Amélie fidèles aux personnages rencontrés lors des précédents tomes, leurs échanges sont piquants, pleins d’humour. Ils se cherchent, se séduisent, se taquinent, se provoquent . Et moi je souris comme une idiote devant ce jeu de séduction, j’espère les voir aller plus loin, l’espoir grandit et Bam… la bombe explose, leur monde s’écroule et moi je pleure, je rage, je ne comprend pas, je déteste mais je veux me tromper ne pas perdre espoir, c’est un supplice pour mon cœur, la lecture devient intense, difficile, bouleversante...
J’étais déchirée devant la souffrance des uns, j’ai maudit les autres pour leur lâcheté, certains personnages m’ont beaucoup touchés car je les ai trouvé grandit.
Anne Sophie nous offre un grand panel émotionnel, peine, douleur, attente, espoir, doute, humour, amour… tout se bouscule mais tout me percute !!!
Et cette façon de communiquer avec le lecteur, l’auteur dans inclus dans l’histoire, nous fait participer en s’adressant directement à nous, je suis fan c’est un véritable bonheur.

Bref, vous l’aurez compris c’est un véritable coup de cœur pour cette histoire et pour Ben et Amélie qui ont su m ‘émouvoir autant qu’ils m’ont fait rire. Un couple insolite et enfantin dans une histoire d’adultes, une histoire de grand .
Merci Anne So pour cette belle histoire, cette belle leçon de vie qui m’a chamboulé !! 
La Légende des 4, Tome 1 : Le Clan des Loups La Légende des 4, Tome 1 : Le Clan des Loups
Cassandra O'Donnell   
http://www.my-bo0ks.com/2018/03/la-legende-des-4-tome-1-le-clan-des-loups-cassandra-o-donnell.html

Connaissant déjà Rebecca Keen de l’auteure, Cassandra O'donnell, j’avais bien envie de découvrir une autre de ses séries. La légende des 4 m’a fortement intrigué avec un résumé alléchant et une couverture vraiment sublime !
Les yokaïs sont mi-humains, mi-animaux. Loups, tigres, aigles et serpents, l’entente ne tient qu’à un fil. Et les quatre héritiers des clans se côtoient (sans vraiment le vouloir et en avoir le droit) en terre neutre, là où les humains sont tolérés. Pourtant, lorsque la menace se fait plus présent, les instincts de survie vont tout chambouler et la paix tout juste établit pourrait bien voler en éclats.
En commençant ma lecture de La légende des 4, j’étais ravie de constater que le style de l’auteure soit aussi prenant que dans son autre série (Rebecca Kean). La découvrir dans un autre genre et surtout une autre tranche d’âge est vraiment agréable. Ici, nos jeunes personnages, bien que guerriers dans l’âme, ont ce petit quelque chose qui fait qu’ils ont encore cet espoir et cette naïveté en eux.
L’univers de Cassandra O'donnell est, je dois le dire, vraiment super bien construit. On se glisse aisément dans le décor décrit avec suffisamment de détail pour s’imaginer dans l’action sans pour autant étouffer le lecteur avec des descriptions à rallonge. Le monde a bien changé. Ici, les humains sont en minorité et bien conscient des yokaïs, ces créatures si particulières. Cette tension pèse sur leur tête tout comme l’entente entre chaque clan. Car les apparences sont parfois trompeuses. Les frontières et les règles sont primordiales et un mot de travers peut vite provoquer une guerre.
On s’attache aisément aux personnages et principalement à Maya, héritière du clan des loups, Bregan, héritier des tigres et son petit frère Mika. Tous les trois sont persuadés qu’en discutant on peut préserver la paix instable qu’il y a entre leurs clans et les liens qu’ils ont établis en seront d’autant plus resserré suite aux événements. Les deux autres héritiers sont un peu plus mystérieux, Nel, l’aigle et Wan le serpent auront eux aussi leur importance au fil des chapitres. Chacun d'eux à une personnalité bien à lui, du courage à revendre et un vrai potentiel.
Les rebondissements sont nombreux et l’intrigue parfaitement menée. C’est simple, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Les pages défilent à une vitesse folle et nous surprend au fil des chapitres. L’entente entre les clans et la tolérance sera au cœur de ce premier tome. S’allier pour survivre devient une nécessité face à la menace grandissante qui soulève beaucoup de questions pour la suite.
En conclusion, ce premier tome de La légende des 4, nous plonge ici dans un univers passionnant et bien travaillé. Des personnages intéressants et attachants, une histoire qui tient la route et réserve son lot d’originalité, bref, j’attendrais la suite de pieds fermes. (Prévue pour cette année !)

par Carole94P
Juste nous deux Juste nous deux
Amanda Bayle   
Juste nous deux est une romance New adult, 100% made in France (et ça fait du bien).
Nous suivons par le biais d'une narration à deux voix (et interne) l'histoire de Morgan et Ambre.

Morgan Courtier est un jeune homme de 21 ans bien sous tous rapports. Le mec droit dans ses bottes, qui ne fait jamais d'excès. Trop sérieux. Trop terre à terre. Trop calme. Trop discret. Trop timide. Trop coincé. Trop gentil. Trop bonne poire... Trop parfait !
Cette étiquette, qui lui colle à la peau, l'énerve au plus au point, mais il a bien du mal à s'en défaire.
Pourtant depuis quelques mois il a décidé de changer, de ne plus rester l'éternel solitaire. Pour la première fois d'ailleurs, il s'est fait des amis, de véritables amis. Et c'est en sortant un soir avec eux, qu'il va faire la connaissance d'Ambre, la colocataire d'un de ses nouveaux potes, une magnifique jeune femme complètement paumée et extravertie...

Ambre Saunier a 24 ans et c'est ce qu'on appelle une fille à emmerdes. Elle les attire, pire, les cherche ! Car Ambre - dû à son enfance - a un fâcheux penchant pour l'autodestruction. Boire, fumer, coucher, elle fait tout à l'extrême. Sa seule bouée est Max, son meilleur ami et colocataire, mais même lui, s'il répond toujours présent et vient toujours à son secours, a bien du mal à la sauver de ses manies destructrices. C'est d'ailleurs lors d'une de ses innombrables sorties foireuses, où Max doit de nouveau lui venir en aide, qu'elle le rencontre, lui, Morgan... le mec parfait...

Morgan et Ambre sont deux caractères à l'extrême opposé. Lui aime le contrôle, pas de place pour l'imprévu... Or, Ambre est totalement imprévisible.
Cependant, malgré leurs différences, ils sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre, comme les deux faces d'un aimant.
Lui si inexpérimenté en matière de sentiments et de relations avec les autres (surtout avec les filles) a mis son dévolu sur un volcan indomptable, sauvage et ravageur.
Mais parviendra-t-il à la sauver de ses démons ?
Et si la personne à sauver n'était pas celle que l'on pense ?
N'oubliez pas, les apparences sont parfois trompeuses...

J'ai adoré ce roman.
Le fait qu'il se déroule en France déjà m'a beaucoup plu. Puis après, l'intrigue tout autour du personnage de Morgan est tout simplement géniale !! Morgan est bluffant ! Il porte ce roman de bout en bout. C'est son passé, ses mystères, ses secrets, qui nous tiennent en haleine.
Ambre est chouette également, mais en fait, c'est elle la plus prévisible des deux... Elle se dévoile facilement, du coup, l'on sait à quoi s'attendre. Morgan c'est tout l'inverse. Tout comme sa vie, ses secrets, il les contrôle et les gère seul. Il veut sauver Ambre, mais qui va le sauver lui ?
Jusqu'au dénouement final, nous sommes pris dans cette intrigue. Mais aussi dans cette fabuleuse romance ! Car l'histoire entre Ambre et Morgan est on ne peut plus touchante ! Leurs premiers pas ensemble sont chargés d'une tension sexuelle incroyable, qui nous électrise, nous enivre... J'ai adoré cette sensation.

D'ailleurs je serais incapable de dire ce que j'ai préféré... Les personnages si attachants ? L'intrigue si captivante ? Ou la romance si belle ? Les trois sont à égalité.

En bref ? J'ai adoré, tout simplement.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/12/juste-nous-deux-de-amanda-bayle.html

par toutoun
Alys et Tyron : Si tout était possible Alys et Tyron : Si tout était possible
Thaïs L   
Alys est une jeune jeune femme très réservée et solitaire ! Sa maladie l’a privée de sa joie de vivre et de toutes ces belles choses dont jouissent les jeunes de son âge .
Sa vie est fade et sans aucun intérêt. Jusqu’au jour où l’amour frappe à sa porte d’une façon des plus insolites en la personne de Tyron .
Jamais Alys ne s’est sentie aussi en vie ni aussi belle que dans ses yeux ténébreux . Même son pauvre coeur n’a jamais battu à cette cadence infernal, ce son est devenu sa dose d’adrénaline quotidienne depuis qu’elle a rencontrée ce mec tatoué mais beau à tomber .
Alys qui a oublié ses rêves commence enfin à espérer autre chose que vivre assez longtemps . Mais hélas la vie ne lui fera pas de cadeaux, son destin est bouclé car Tyron n’est pas homme à s’arrêter devant une pauvre recluse comme elle, et même si c’était le cas, leur mode de vie est aux antipodes ! Tyron flirte avec le danger, les affaires louches sont son quotidien, très loin de la souris grise qu’elle est ! Il faut dire qu’Alys ne va pas loin qu’à son supermarché à quelques arrêts du car .
Que réserve la vie à ces deux âmes errantes ? Pourront-ils espérer une vie à deux ? Une relation stable où le danger n’a pas sa place ? Ou la fatalité a tranché peur eux deux, et qu’arrêter de rêver à l’impossible n’est pas juste une option .
Thaïs, je te félicite pour cette belle romance très addictive . Il lui manquait juste un petit chouïa de travail de fond et elle aurait fait une jolie dark-romance .
Les personnages ont bien joué leurs rôles . Au fil des pages, leurs personnalités se développent pour laisser place à un tempérament de feu inattendu de la part d’Alys et une grande douceur et tendresse de notre Bad man sensé être dangereux et violent. Des protagonistes qui se sont avérés émouvants et attachants .
En faisant abstraction sur quelques fautes d’orthographe et quelques maladresses de débutante, Thaïs a réussi à me captiver, et lire cette histoire d’une seule traite sans m’ennuyer une seconde !
N’hésitez pas à lire « Si tout était possible », non seulement pour encourager une plume qui promet mais aussi pour passer un très bon moment lecture !
Mya