Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nanou8196 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Sarangins, tome 7 : Zora Sarangins, tome 7 : Zora
Emmanuelle Amadis   
Que dire? Zora a donc quitté la Terre et sa famille pour aider les Sarangins à trouver Chièle. Sa façon de vivre comme un homme a déstabilisé l’équipage mais ils ont tous appris à la connaitre. Quand après quelques années, elle arrive sur Sarang, elle va encore devoir se battre pour qu’elle soit acceptée comme elle est. Elle va ensuite repartir pour un voyage qui changera sa vie puisqu’elle y trouvera son Chièle... Un 7ème tome qui ne m’a pas emballé. J’ai trouvé ça trop long et quand enfin ça devient intéressant, c’est la fin. En effet, l’auteure associe à Zora, une guerrière indépendante, un être d’une autre espèce, à l’apparence différente, qui se comporte comme un homme des cavernes et dont le peuple exploite les femmes. Dommage.

par Folize
Louve Alpha Louve Alpha
Floriane Desbois   
J'ai été agréablement surprise. Déjà le résumé m'emballait beaucoup, mais après lecture je dois dire que cette histoire est quand même une petite perle.

Le gros point fort du livre déjà c'est l'originalité, parce qu'on voit rarement des Louves comme chef de meute. Ensuite, l'auteure s'est créée tout un univers autour de ses loups et autres créatures qui peuplent son histoire. Oublier tout ce qu'on voit habituellement sur les loups-garous, ici on a de la nouveauté, et ça fait du bien !

Côté personnage, Jade est le genre de fille qui ne se laisse pas marcher dessus. Condition d'Alpha oblige, elle se doit quand même de s'imposer en tant que chef auprès des autres. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle entretient avec ses loups, on sent qu'il y a un véritable lien entre eux.

La seule chose que je reprocherais à cette histoire, c'est qu'elle est vraiment très courte, si bien qu'on a l'impression que tout se déroule trop vite. Je pense qu'étoffer un peu plus l'histoire aurait été une bonne chose. Mis à part ce détail, je ne peux que le recommander !

J'attends donc la suite avec impatience, en espérant qu'il y en ait une et si possible plus longue.

par Meg94
L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix
Méropée Malo   
Cette fin me laisse pantoise. Dès questions qui restent sans réponses, on en attendait plus. Il manque quelques chapitres et c’est vraiment dommage

Cela dit, cette trilogie est vraiment agréable à lire, j’ai adoré ! J’espère que l’auteur en écrira d’autres :)
Falling Slowly Falling Slowly
Gracie Ray   
After the unexpected death of her parents, seventeen-year-old Elizabeth is left with several mysteries to solve. As if adjusting to her new life wasn’t bad enough, she begins to have nightmares about creatures in the woods and a boy, by the name of Tristan, who comes to her as an angel and saves her from what he calls, the Hounds of Hell. When a new student enrolls at her high school, she is left with more unanswered questions when she discovers the newly enrolled heartthrob is none other than the boy in her dreams. She fights to keep her emotions stable as she watches all the other girls swoon over him, including her best friend. But when mysterious dead bodies start turning up around her school, she is forced to question if Tristan is the boy of her dreams or if he's the nightmare
Alpha Underground, Tome 1: Half Wolf Alpha Underground, Tome 1: Half Wolf
Aimee Easterling   
Chapter 1

Three shifters walked into a bar.
It sounds like the beginning of a corny joke, doesn't it?
But here's a little more information for you. I was those shifters' alpha and den mother rolled into one. Two of the bar hoppers were jail bait or close to it. and the establishment in question was filled to the brim with horny, lawless, outback males.

No wonder I wasn't laughing and was in a big hurry.

I breezed pas the bouncer with a show of entirely human teeth, then rolled my eyes at his laxness. The employee wasn't being remiss by not checking my ID. Not in a werewolf bar. But he still wasn't really doing his job.

I was twenty-one - barely - with is all humains would have cared about when allowing entrance to a drinking establishment. But the guy at the door in a shifter bar was supposed to turn away anyone without the ability to don fur and howl at the moon. And even though I was technically a shifter, my half-human heritage meant my wolf was too weak to rise up behind my eyes and prove her worth to the bouncer.

Good thing I was accustomed to faking it.
Werelove, Tome 1 : Dusk Conspiracy Werelove, Tome 1 : Dusk Conspiracy
Lakisha Spletzer   
Seventeen-year-old Laylah Le Croix has a rich father, mansion, and servants. Yet she is lonely and neglected. Her father would rather work than speak to her. At the academy she is bullied and mistreated.When Weres attempt to kidnap Laylah, she is saved by the mysterious Donil Silentshadow. Donil rouses feelings in Laylah that make her question her life and her father's animosity toward her handsome rescuer. Confused by these emotions, she seeks answers from those closest to her and is rebuffed.She must make a choice. Obey her father's edicts or follow her heart to learn the truth about her past.
Moon's Glow, Tome 1 : Riley's Secret Moon's Glow, Tome 1 : Riley's Secret
Christina Smith   
Megan Banks feels like an imposter in her own life; she doesn’t belong with her friends or with her parents, who ignore her. After a fire she’s indirectly involved with, she finds herself with two hundred hours of community service. It’s the charity she volunteers at that finally makes her feel like she belongs. These people, with whom she has nothing in common, mean more to her than her rich, selfish friends.

But for some reason her supervisor, Nate Green, doesn’t want her there. He thinks she’s a self-centered rich girl who deserves to be in jail. After she’s threatened by the kids who started the fire, Nate and Megan form a strange friendship, built only for her protection. But the more she feels for him, the more he pushes her away.

As they become closer, Megan knows Nate is attracted to her as well, but she also believes that he is hiding something. But she could never guess what he really is. Before she realizes what is happening, she becomes involved in a world she didn't know existed.

In this strange new reality, can she finally find a place where she belongs?

par Meg94
The pledge, Tome 1 The pledge, Tome 1
Kimberly Derting   
http://wandering-world.skyrock.com/3060094787-The-Pledge-Tome-1-The-Pledge.html

Roman dystopique. Wandering-World. Le lien est vite fait, non ? Je ne vous le dis plus, je suis un grand, un énorme, un gigantesque fan de dystopies. Une fois de plus, ce genre a su me charmer et m'envoûter. The Pledge est une lecture très sympathique, qui nous fait vivre beaucoup de sensations tout en nous livrant un monde vraiment captivant. Fans de ce genre de romans ? Si vous lisez en anglais, n'hésitez pas à vous jeter dessus !
Personnellement, ce n'était pas mon premier roman de Kimberly Derting, et retrouver le style de l'auteure a été un vrai bonheur ! On ne se prend pas la tête, et même avec ça, le roman est passionnant. Habituellement, les romans légers sont assez moyens. Là, pas du tout ! Chez Kimberly Derting, lecture plaisir et adrénaline ne font qu'un... Pour notre plus grande joie !
Nous suivons l'histoire derrière les yeux de Charlaina, surnommée Charlie. Cette dernière vit dans la ville de Ludania avec sa petite sœur, Angelina, ses parents, et ses deux meilleurs amis, Aron et Brooklyn. Nous sommes directement happés par l'histoire après un prologue sensationnel ! Impossible de ne pas vouloir découvrir ce qui attend Charlie et de nous laisser happer par l'univers dystopique qui s'étend devant nous.
Ce que j'aime dans la dystopie, c'est le fait de pouvoir sans cesse trouver de nouvelles choses à raconter. Le genre a su m'impressionner une nouvelle fois en me faisant entrer dans un monde où chaque classe d'habitant possède sa propre langue. Si une personne croise le regard de quelqu'un en train de parler dans sa langue, elle doit être immédiatement punie. Cette loi a été imposée par la Reine Sabara, gouvernante du royaume depuis des décennies. Mais celle-ci est mourante, et il faut absolument qu'elle trouve une jeune femme pour hériter de son pouvoir... Aussi bien politique que magique.
C'est ainsi que Charlie va se retrouver au coeur d'une aventure à laquelle elle n'était pas du tout préparée. Car Charlie possède un secret. Un qu'elle doit cacher à tous prix. Elle comprend toutes les langues. Toutes. Même celle que vont lui parler Max et Xander, deux jeunes hommes rencontrés dans un lieu souterrain où les lois n'existent pas et dans lequel Brooklyn l'aura forcée à l'accompagner. Sauf que Charlaina n'a jamais écouté cette langue. Pourquoi ? Car c'est la Langue Royale. Mais d'où provient sa faculté à la comprendre ? C'est tout ce que je vous souhaite de découvrir...
Suite à cela, tout s'accélère. Ce qui est vraiment super dans les romans de Kimberly Derting, c'est que l'action ne nous quitte jamais. A la moindre seconde où on pense enfin avoir un peu de répit, le manège repart, et nos coeurs vivent les montagnes russes. L'atmosphère lourde du roman est extrêmement plaisante. On a peur, on panique au moindre bruit, on se demande à quel moment tout va s'effondrer dans ce monde où la guerre menace d'éclater si on ne trouve pas rapidement une héritière au trône.
D'ailleurs, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais le sujet du pouvoir des femmes est omniprésent. J'ai trouvé cela très intéressant. En fait, dans The Pledge, les femmes sont considérées comme essentielles à la société et à sa résistance. Je me suis demandé si derrière cet aspect dystopique dû à la barrière des langues, Kimberly Derting ne nous exposait pas également l'image d'un monde où le féminisme serait poussé à l'extrême. Bon, peut-être que j'extrapole légèrement. Mais bon, comme vous devez l'avoir compris, j'adore quand mes romans me poussent à me questionner sur leur signification et leur message. Du coup, c'est un plaisir d'avoir à me poser des questions !
Concernant les personnages, je les adore tous ! Charlaina est adorable. dès le départ, on ne peut qu'être ému et attendri par elle. A la fois douce, intelligente, et forte, elle représente le genre d'héroïnes que j'aime énormément. Côté héros, Max et Xander sont également des garçons attachants. Ils vont tous deux faire connaître à Charlaine une foultitude de sentiments contraires. Mais c'est surtout Max qui va réussir à faire chavirer le coeur de notre petite Charlie. Mais attention, Xander n'est jamais très loin.
Par contre, je pense que j'ai sérieusement un problème avec les petites filles des romans. Après Rue dans Hunger Games, je suis tombé amoureux de Angelina, la sœur de Charlie. Elle a su me toucher en plein coeur par sa tendresse, sa complicité avec son aînée, son amour pour sa famille et le fait qu'elle n'ait jamais parlé de sa vie. Du haut de ses quatre ans, elle aurait déjà dû s'exprimer. Mais non. Seule sa grande sœur sait d'ailleurs pourquoi elle ne parle pas. Car, elle aussi, cache un secret inavouable.
Le seul petit moins que je pourrai attribuer au roman est le fait que j'ai vu pas mal de choses arriver. Certains détails qui échappent à Charlie nous guident un peu trop à mon goût. Mais tout ce qui se passe derrière permet d'oublier ce léger faux pas. Les descriptions sont merveilleuses, le côté dystopique est saisissant, et les protagonistes sont tous extraordinaires. Que demander de plus ?
En conclusion, on plonge dans une histoire fascinante. The Pledge m'a subjugué de la première à la dernière page. Malgré le fait que l'intrigue nous soit pas mal exposée, la façon d'écrire de Kimberly Derting est prenante et magique. On a aucun mal à se laisser entraîner corps et âme dans ce récit noir et à l'atmosphère délicieusement oppressante. Les rebondissements s'enchaînent, et on ressort complément conquis de notre lecture. Encore une dystopie qui a su combler totalement mes attentes !

par Jordan
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Reason, Tome 1 : Give me Reason Reason, Tome 1 : Give me Reason
Zoey Derrick   
Vivienne Callahan has known only hardship. As if growing up with an alcoholic, drug addicted mother wasn’t traumatic enough, she’s escaped from her physically and verbally abusive boyfriend only to struggle every day to make ends meet as a waitress in a Minneapolis diner.

Along comes Mikah Blake, a handsome stranger who quickly takes an unexpected and persistent interest in her. On the surface, “Mr. Suit” seems to be Vivienne’s opposite: rich, well-fed, successful. As Vivienne will learn, Mikah is more than he seems, and for reasons unknown, he’s determined to be her knight in shining armor. But after having finally found her own two feet after years of abuse, it’s difficult for her to accept Mikah’s help.

Will her body’s unexpected response to Mikah’s touch be reason enough to overcome her pride and traumatic past and learn to love and trust? Or will her past, refusing to be left behind, come back to claim her?