Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nathaliekindle : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Un grand amour peut en cacher un autre Un grand amour peut en cacher un autre
Kristan Higgins   
je suis très ennuyée par rapport à ce livre.
j aime beaucoup kristan higgins, je les ai tous lu. on retrouve tous ces codes, l humour, les descriptions,....mais pour celui là j avoue que je me suis ennuyée une grosse partie du livre. l action n est pas des plus palpitantes au début.
un autre reproche que je lui ferais aussi et surtt qd on la lit souvent c est qu on devine directement ce que sera la fin dans 90% de ces livres, dc il ns reste plus qu à se laisser surprendre par le reste.
il n en reste pas moins, qu il est agréable à lire

par sissou83
Mini-accro du shopping Mini-accro du shopping
Sophie Kinsella   
Quel plaisir de retrouver Becky Brandon et de faire enfin la connaissance de Minnie, sa gamine de deux ans, très capricieuse mais pourtant une adorable bout de chou. Situations rocambolesques, humour au rendez-vous, les fans apprécieront ;-)
Venez découvrir mes chroniques littéraires sur mon blog ainsi que mon thriller :
www.emmalacroqueuse.fr
L'Accro du shopping à Hollywood L'Accro du shopping à Hollywood
Sophie Kinsella   
Ce tome est encore une réussite ! Je dévore chaque livre de Sophie Kinsella en une bouchée de pain. Les aventures de Becky à Hollywood étaient tellement, tellement bien ! Becky est vraiment trop drôle et attachante.
Seul bémol : [spoiler]j'étais un peu déçue d'arriver à la fin sans connaître le secret de Graham, mais je suppose qu'il va concerner au moins une partie du prochain tome, dont j'attends impatiemment la sortie !![/spoiler]

par ad7211
Rendez-vous à Pigalle Rendez-vous à Pigalle
Chloé Duval   
Avis de TeaCup :
J’ai lu cette nouvelle pendant la période des fêtes – le contexte de l’histoire se déroule entre Halloween et Noël – et je ne le regrette pas. Le livre est parfait en cette période ! C’est une romance douce et légère, les personnages sont adorables et pour reprendre l’expression lut plusieurs fois à propos de ce texte « une parfaite romance doudou ». Tout y est doux et mignon, on a envie de sourire et on s’attache au personnage avec facilité. Pour autant, cela ne verse pas dans le niais, ce qui aurait pu arriver sans le talent de l’auteur pour la romance réconfortante.

Cette romance s’éloigne de la mode actuelle portée sur l’érotique et les personnages torturés, pour offrir une petite perle optimiste, douce et agréable. On n’a qu’une envie en le lisant, se pelotonner sous une couette avec un chocolat chaud à portée de main – le héros en concocte visiblement des délicieux et on est juste frustré de ne pas pouvoir plonger dans le livre pour y goûter à notre tour !

Le format est très court, il se lit d’une traite et on en ressort ragaillardie et romantique. On a toutes nos comédies romantiques références, celles où on revient quand on a besoin de se remonter le moral, je pense que cette nouvelle va rentrer dans mes classiques à relire pour les fêtes. Le prix très abordable (moins qu’une baguette de pain ! sur le site de l’éditeur) me pousse à vous dire : n’hésitez pas, tentez-le et découvrez au passage une auteure prometteuse qui sortira dans moins d’un mois un livre chez Bragelonne/Milady dans la collection « Emma ». Bref, ne boudez pas votre plaisir, faites-vous du bien, lisez du Chloé Duval !

http://thereadinglistofninie.com/chloe-duval-rendez-vous-a-pigalle
L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes
Karine Lambert   
Elles s'appellent Simone, Rosalie, Gisuseppina, la Reine, et aujourd'hui c'est avec un pincement au coeur qu'elles accompagnent Carla à l'aéroport pour un voyage de quelques mois à destination de Bombay.
Toutes habitent le même immeuble dans Paris, toutes s'apprêtent à accueillir Juliette, la nouvelle locataire venue occuper provisoirement l'appartement de Carla pendant son absence...

C'est le premier roman de l'auteur et c'est la quatrième de couverture qui m'a incitée à acheter ce livre.
Karine Lambert signe-là un roman fort sympathique qui décrit le parcours de ces femmes qui ont choisi de renoncer aux hommes et qui s'en font une ou plusieurs raisons.
C'est un roman plaisant, écrit avec beaucoup de simplicité, un regard tendre sur des locataires qui évoquent leur enfance, leur passé, leurs déceptions, leur envies. L'occasion d'y faire la connaissance de six femmes âgées de 37 à 70 ans, six femmes que l'on suit à travers leur quotidien, lorsqu'elles font leurs courses, vont à la piscine ou à leur cours de danse, se retrouvent les unes chez les autres pour jouer aux cartes, écouter de la musique, cuisiner, savourer un thé, se rouler un pétard, bricoler... une vie de routine, en somme, que l'auteur nous raconte avec beaucoup d'affection et un attachement pour ces femmes qui s'entendent comme larrons en foire, chantent à tue-tête et n'autorisent aucun homme dans leur vie... à part Jean-Pierre ce brun-roux poilu, aux yeux couleur d'ambre, à la queue en panache et agile sur ses... pattes.

J'ai pris un plaisir certain à être en compagnie de ces "phénomènes", mais ce que j'attendais aussi, c'était de voir de quelle façon la nouvelle venue allait mettre la révolution dans l'immeuble. Car Juliette, pour qui une vie sans hommes est "une vie sans sel, sans sucre, sans piment, sans miel", ne conçoit pas du tout que ces cinq copines puissent se passer de la présence d'un homme dans leur vie. Mais tout se fait en douceur, le rythme est posé, tranquille... et c'est sur ce point précis que j'ai été un tout petit peu déçue, je m'attendais à plus d'effervescence... dans un autre tome peut-être...
En tout cas, c'est un premier roman bien sympa et un auteur qui gagne à être connu.

par SuperNova
Contrat avec un salaud Contrat avec un salaud
Sara Agnès L.   
Si vous avez aimé L'or et la nuit, vous aimerez Contrat avec un salaud. Je prédis pour ce nouveau roman le même parcours que son précédent. Tous les ingrédients sont dedans... Une fille, Amy, d’emblée sympathique et un type, Oli, un génie vraiment trop beau qu'on a envie de claquer au début tellement il est désagréable et salaud... Comment en arrive-t-on à l'aimer ? C'est le génie de Sara Agnès L. C'est cocasse à certains moments, chaud à d'autres... C'est un bon Sara Agnès L.
Hé... Oui, moi je fais partie des petits futés qui ont pu le lire avant les autres... Que du bonheur...

par Csirene
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
La plus belle histoire d'amour La plus belle histoire d'amour
Lucy Robinson   
Une vraie bouffée d'oxygène. J'ai adoré !!!
De la comédie romantique comme on aime et pas du tout mièvre !
Je me suis bidonnée, Fran est impayable et ses amis sont hilarants et hyper attachants.
Des personnages hauts en couleur, plein d'humour, des situations cocasses.

Et cette scène de fin, j'ai éclaté de rire à haute voix avec la scène du taxi !

Je recommande vivement cette lecture.

par Do83
L'Or et la Nuit L'Or et la Nuit
Sara Agnès L.   
Une lecture plutôt décevante.
Pourtant le début du livre commençait sur les chapeaux de roue ! J'aimais l'écriture, la rencontre des personnages ainsi que leurs réparties et je m'étais dit que j'allais avoir un petit coup de coeur pour cette histoire. Mais pas du tout. Finalement tout est plat. Lukas s'est avéré être un maniaque du contrôle du même genre que Christian Grey. Victoria me paraissait intelligente et rafraîchissante au début et puis finalement, même quand elle fait preuve d'un peu de caractère, elle pardonne tout très vite. Tout se règle sous la couette. J'en avais ras-le-bol de cette overdose de sexe. Il ne se passait pas deux chapitres sans qu'il y ait une scène. Certes, c'est bien écrit, jamais trash ni vulgaire mais bon sang c'est répétitif et agaçant ! Lukas est le stéréotype du mec en érection 15 fois par jours ! Les personnages ne cessent d'avoir des relations sexuelles, si bien que le côté romance et psychologique n'est pas vraiment présent. Toujours les mêmes clichés: l'homme riche, beau et très bon amant; la femme jolie mais n'ayant pas une grande expérience; l'homme qui ne veut qu'une relation physique mais qui finit toujours par être fou amoureux de l'héroïne; des personnages secondaires totalement inutiles. Bref, tout ce qui m'horripile. J'en ai assez de tout ça. Entre 50 nuances de Grey, Crossfire, A fleur de peau, Stark et j'en passe, je me dis que les auteurs et les éditeurs ne se cassent vraiment pas la tête et nous offrent toujours les mêmes récits.
Donc au final, une grosse déception. Dommage car l'écriture est très bonne et le début était vraiment excellent.
Positive Way Positive Way
Chloé Bertrand   
Mouais... Alice, 17 ans, fait la rencontre de Thomas lors d’un de ses concerts qui malgré ses blessures est monté sur scène. C’est un jeune homme écorché, n’ayant jamais été gâté par la vie, qui trouve du réconfort dans la musique et dans la drogue. La mort d’un de ses amis l’a fait sombrer dans les profondeurs et Alice va l’aider petit à petit à remonter la pente mais le chemin est long et difficile... Un livre qui se lit rapidement mais il m’a manqué quelque chose et les personnages secondaires m’ont plus marquée que les principaux.

par Folize