Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
723 956
Membres
1 050 100

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

Extrait ajouté par hunter57 2020-03-29T11:44:52+02:00

Je n’avais pas fait deux pas dans la pièce que Johnny se jetait sur moi, et, d’une manière douce et protectrice à la fois, il posa sa main sur mes yeux pour me cacher le triste spectacle. Mais par malheur, je l’avais déjà entraperçu. Un jeune homme gisait sur le bureau de Carmichael, entouré de tous les invités dont l’absence m’avait interpellée un peu plus tôt.

Je hurlai à pleins poumons. Un cri strident, presque inhumain, qui déclencha une réaction en chaîne. Les murs tremblèrent et crachèrent de la poussière, chaque tiroir éjecta ses dossiers, la fenêtre s’ouvrit brusquement et laissa pénétrer un vent glacial dont la vitesse s’accentuait au fil des secondes à l’intérieur de la pièce. Le spectacle des feuilles de papier s’envolant dans tous les sens et les livres qui venaient attaquer les convives, forcèrent Carmichael à intervenir et à maîtriser le phénomène. Mes jambes me lâchèrent, et je m’écroulai vers le sol avant qu’Éric ait la courtoisie de me rattraper. Je ne manquai pas le regard obscur et plein d’amertume de mon royal mari. En croisant ses yeux, je poussai un dernier cri de détresse, car ce jeune homme étendu sur le bureau, c’était mon frère.

Afficher en entier