Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nausicaa_Npa : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La reine des terminus La reine des terminus
Sofia Koupriachina   
Dans ce cocktail de scènes, des choses vues ou vécues, de portraits, de tableaux qui vous enivrent et vous font rire autant qu'ils vous plongent dans le noir, Sofia Koupriachina laisse place aux laissés-pour-compte de la nouvelle société soviétique dont la révolte n'a plus aucun sens. Entre raffinement littéraire et dérive langagière, elle signe un récit unique, brut et poétique, où la femme, dans toute sa bassesse et sa grandeur, se débat pour maintenir son ancrage ontologique dans le monde.

" Attention. Ce livre n'est pas un livre. C'est un choc frontal. Une suite d'uppercuts qu'on ne voit jamais venir. "
Nicolas Rey
Chat-Bouboule, tome 2 : La nuit, tous les chats sont gros Chat-Bouboule, tome 2 : La nuit, tous les chats sont gros
Nathalie Jomard   
Un deuxième tome toujours aussi drôle. On ne se lasse pas des gags que réalise se gros matou.
Tout comme le tome précédent, cela se lit très vite.
Qu'est-ce que résèrve le tome 3 ? J'ai hâte.

par Evanna
La Route de Los Angeles La Route de Los Angeles
John Fante   
C'est un peu comme du Kerouac avec de la fantaisie, une meilleure écriture et de l'émotion en plus.
Le thème est le même mais ça n'a effectivement rien à voir avec Kerouac.

par kiki_owen
Ailleurs, en ce pays Ailleurs, en ce pays
Colum McCann   
Recueil de nouvelles qui font penser à des poësie tellement l'écriture de Collum Mc Cann est prenante et puissante.


par kiki_owen
Ton tour viendra Ton tour viendra
Gregg Hurwitz   
Je vient tout juste de retrouvé ce livre que je n'avais étonnamment jamais lu. Je le commence tout de suite en espérant que cela me plaisent.
Le Motif dans le tapis Le Motif dans le tapis
Henry James   
Très bon livre avec une petite histoire addictives et entrainante. Ou le personnage principal nous entraine à la recherche du secret d'un célèbre auteur.

par Na09
En veilleuse En veilleuse
Matt Sumell   
Alby est en colère. En colère contre tout. Il frappe sa soeur et tous ceux qui se mettent en travers de son chemin – ils l'ont bien mérité –, balance des insultes aux enfants et aux vieux qui le ralentissent, et se soûle. Mais c'est avec une infinie délicatesse qu'il prend soin du plus fragile oiseau.
D'une inaptitude étrangement touchante aux relations humaines, Alby ne se remet pas, vraiment pas, du décès de sa mère. Ce deuil est si profondément ancré en lui qu'il pourrait bien le ronger jusqu'à la moelle. Alors Alby rit de tout pour essayer d'oublier peine et chagrin. Et quand la détresse devient trop forte, il déverse son vitriol sur les hommes, les femmes, les frères et soeurs, les grille-pain, les poubelles et sur la vie elle-même.
Matt Sumell nous livre ici le portrait brutal et drôle – mais aussi extrêmement sensible – d'un anti-héros au grand coeur, qui tente de sortir la tête de l'eau et de recoller les morceaux pour continuer à vivre. En veilleuse nous transporte à cent à l'heure dans l'univers tendre et fantasque d'un personnage dont le comportement provoque le fou rire page après page.

par GoldElie
Le Maire de Casterbridge Le Maire de Casterbridge
Thomas Hardy   
Michael Henchard est un jeune saisonnier qui vit avec sa femme, Susan, et sa fille, Elizabeth-Jane, dans un village du Wessex.
Un jour, sous l’empire de l’alcool, après une violente dispute avec sa femme, il décide de la vendre avec sa fille à un marin de passage, M. Wenson. Dégrisé, il mesure l’étendue du désastre et, plus seul que jamais, se promet de ne plus jamais s’approcher d’un goulot…
Dix-huit années après, devenu un marchand prospère, Michael est élu maire de la ville de Casterbridge. Tous le croient veuf. Mais le hasard place sur sa route une certaine Lucette Le Sueur, avec qui il noue une relation…
Or la jeune femme, déshonorée, se voit contrainte d’épouser Michael pour retrouver sa dignité. Pas si simple, puisque le maire de Casterbridge, devant la loi, reste un homme marié… C’est le moment que choisissent, pour surgir du passé, Susan et sa fille Elisabeth-Jane…

par x-Key
Jours barbares Jours barbares
William Finnegan   
Parfois on entre dans une bibliothèque ou une librairie sans trop savoir ce que l'on cherche, et on en sort avec un livre qu'on n'aurait jamais imaginé emprunter ou acheter. Ca a été le cas pour moi avec ce livre-ci.

Je ne connais pas vraiment l'univers du surf, même si ça m'arrive de regarder les surfeurs exercer leur passion tout simplement parce que je trouve ça beau, apaisant et en même temps impressionnant à regarder. Ce que William Finnegan en dit, en mêlant des termes techniques, des émotions et des réflexions quasi philosophiques sur les vagues m'a intéressée. Et j'ai l'impression d'avoir ouvert une autre perspective sur l'univers marin grâce à ma lecture...
J'ai également apprécié la façon de raconter de l'auteur qui, même s'il a tendance à être redondant par moments, reste humble sur les événements qui ont marqué sa vie. Il évite l'écueil des autobiographies pompeuses et ultra-romancées qui fleurent bon la réécriture avantageuses d'une vie. Il m'a donné l'impression d'avancer avec lui sur le chemin de la vie qu'il a menée, de partager ses victoires et ses déboires. J'ai été surprise par certaines révélations qui arrivent là où on ne les y attend pas, notamment par rapport au choix de sa profession.

Au final, ce livre m'a beaucoup appris. Il est arrivé au bon moment pour moi (lire une autobiographie au moment de faire des choix de vie important peut être un soutien parfois...). Les défauts qu'il a (son côté redonnant et une description trop détaillée parfois) me paraissent finalement des qualités, car j'ai eu l'impression d'un auteur sincère, vrai, qui cherche à expliquer une passion, un parcours, une époque, sans faux-semblant. Merci William Finnegan, ce genre de livre peut être extrêmement apaisant...
La Pluie d'été La Pluie d'été
Marguerite Duras   
Que dire, c'est touchant, intime, profondément intime.
ça bouleverse, tant de simplicité, d'émotions, de vie.
Même si le style d'écriture est un peu compliqué, c'est beau, ça parle, on ne peut que comprendre...

par Lusylila