Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de navy78 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
J'ai envie de toi J'ai envie de toi
Federico Moccia   
Suite du livre " trois mètre au dessus du ciel " qui pour une suite est plus que bien réussie ! On retrouve step qui après avoir fait un break de deux ans retourne dans sa ville . Il est anéanti suite à sa rupture avec babi mais voilà il décide de sa battre de prendre sa vie en main . Au passage on notera une vision différente du personnage de Step plus sensible et plus fragile . Sur son chemin il va croiser Gin ... Sous le charme ils vivent une histoire d'amour plus que passionnelle . Babi et lui à côté ce n'est rien je peux vous le dire !!

Alors oui j'ai adoré ce deuxième tome bien plus que le premier, Des rebondissements bien placés , des sentiments exaltés .. A lire absolument même si le premier tome vous a peut être déçu ! Celui ci fera voler en éclat vos doutes sur le talent indéniable de Moccia.
Love Game, Tome 2 : Twisted Love Game, Tome 2 : Twisted
Emma Chase   
Clairement une déception. Le tome 1, avec le point de vue de Drew, était original, mais ici on revient à un point de vue féminin beaucoup plus banal.
Surtout, le malentendu entre les héros est si énorme, si évident, qu'on se demande comment Kate fait pour ne pas se rendre compte de ce que Drew a cru voir. ça me parait totalement invraisemblable que pour annoncer une nouvelle pareille, aucun des deux n'utilise de mots précis comme [spoiler]enceinte, bébé, ou avortement[/spoiler] !Du coup, on se retrouve avec un drame né sur un quiproquo, et on se dit "tout ça pour ça ? quels idiots!", ils ne nous paraissent plus du tout sympathiques.

par IsaR
Amnesia, Tome 1 Amnesia, Tome 1
Jennifer Rush   
c'est un super livre !! je trouve qu'il n'est pas assez reconnu , on s'attache beaucoup aux personnages , celui d'anna et de sam , c'est une super histoire !! a lire !

par navy78
Cinquante nuances plus claires Cinquante nuances plus claires
E.L. James   
WAAAAAAAAAAAAAOUUU !!! Cette triologie est juste incroyable. Le premier tome est surtout concentré sur le sex, le 2e un peu moins, on comprend un peu plus qui est vraiment Christian, et enfin le 3e est centré sur leur amour et sur comment ils font tous les deux face a leur mariage et au fait qu'Ana soit [spoiler]enceinte[/spoiler]. Bref, en gros jai été dechirée quand j'ai terminé ce livre. Ils vont tous me manquer, Taylor,Mia, Kate, Elliot... All of them. Et la fin... je suis sur qu'elle n'aura jamais pu être meilleure. Je ne sais pas quoi dire d'autre à part que cette triologie m'a marqué plus qu'autre chose, surtout lorsque petit à petit on apprend à comprendre et connaître les personnages profondement, à connaître Christian. Waou. A lire avant de mourir.

par zizou4
Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey
E.L. James   
Que dire... A part que je ne comprends pas l'engouement pour ce roman: c'est mal écrit, l'histoire est d'une banalité affligeante et les personnages manquent d'intérêt. Ana a une certaine tendance à la schizophrénie, elle hésite entre sa conscience et sa déesse intérieure et à part rougir toute les 2 pages et se mordre la lèvre toutes les pages elle ne fait pas grand chose! Quant à Mister Grey lui il est atteint de névrose et cherche à tout contrôler. Il est limite borderline!
Les scènes soit disant BDSM sont sans intérêt, l'auteure aurait du lire Sade, cela lui aurait donné des idées.
Bref, 50 nuances de Grey est un produit purement marketing dont l'histoire aurait pu être éditée par Harlequin!!!

par Evaelle
After, Saison 5 : After Ever Happy After, Saison 5 : After Ever Happy
Anna Todd   
OMG. OMG. OMG.
Je suis en train de pleurer de joie.
Excuser moi vraiment pour le vocabulaire que je n'utilise pas souvent mais alors, la fin de cette série est PUTAIN de bien!!!!!!!
Je m'attendais à un fin tristounette ou nos deux tourtereaux se séparent pour le restant de leurs tristes jours.[spoiler]Mais Putain non!!!!
C'est une fin vraiment extrêmement super bien!!!!
On les voit mener leur vie paisible de couple heureux avec deux enfants magnifiques! Et merci, simplement merci pour ce bon moment. Pour une fois, on sait ce que les personnages deviennent[/spoiler]
Je crois que pour moi les deux meilleurs tomes de la série sont le premier et celui-ci.
Bien que les trois autres déchirent quand même la couche atmosphériques et bouleversent les cellules et les glandes lacrymales des gens sur leur passage, ces deux là sont un chef d'oeuvre intergalactique.
Je suis sous le choc, le charme, la libération.
Sérieusement, ça fait parti des meilleurs livres que je n'est jamais lu.
Attention!
Alerte aux âmes sensibles,
Il y a des scènes qui sont comment dire..... chaud bouillantes hein et qui feraient sécher un oasis situé dans le désert. Si le sexe et l'érotisme ne vous tente pas, il s'agit tout de même d'une très belle histoire d'amour passionnante et TRÈS addictive.
Nos deux tourtereaux se font des œillades de loutre en chaleur tout le long et on a l'impression qu'ils ne s'atteindront jamais.
On est dans la tête de nos deux protagonistes préférés comme dans les tomes précédents.
JE T'ADOORE ANNA TODD

par evco34
Tamara, Tome 1 : Combien ?! Tamara, Tome 1 : Combien ?!
Christian Darasse    Zidrou   
Je faisais un peu de rangement dans mes BD et surprise ! J'avais complètement oublié que j'avais Tamara sous le coude !!! Je l'ai relu avec plaisir !

Dans ce premier tome, on fait la connaissance de Tamara qui ne supporte pas son poids, de sa mère, son nouveau copain, de sa fille et aussi des camarades de classe bien lourds qui tourmentent notre héroïne !

Bon, il ne faut pas être susceptible sur les blagues concernant les personnes en surpoids. Beaucoup de blagues "classiques" sont reprises pour le plus grand malheur de Tamara. (La première planche est dédiée au diabolisme de Darasse et Zidrou..) Mais il y a également de jolies histoires sur toutes les autres qualités de l'adolescente :)

Pour le moment, Tamara cherche encore son grand amour, se fait maltraiter par des idiots, mais elle peut désormais compter sur Yoli pour lui filer un coup de main :)

Des personnages au top, humour garanti, bref, que demander de plus ?

par ADE77
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
Cassandra Clare   
Ce livre rend carrément addictive, on s'attache beaucoup aux personnages surtout celui de Jace qui est juste parfait !!!! mais dès le premier tome nous apprenons qu'un certain Simon est aussi amoureux de Clary, personnellement il m'a bien énervé à tout le temps se mettre entre Jace et Clary mais sinon très bon livre surtout la romance entre Jace et Clary, tellement qu'on est pris dans l'histoire on ne voit pas le temps passer. Ce livre est une perfection !!!!!!

par navy78
Kaleb, Tome 1 : Kaleb Kaleb, Tome 1 : Kaleb
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3096284313-Kaleb-Tome-1-Kaleb.html

Sexy. Excitant. Ardent. Intense. Kaleb, c'est une bombe. Si je devais publier un livre, ce serait un roman comme Kaleb que j'aimerai écrire. Ce thème de l'empathie me touche énormément, ainsi que tous les sentiments forts qui y sont traités. Mais, mon dieu, que ce livre est exceptionnel. En achevant la dernière page hier, j'étais juste dans la brume. Une brume qui sonnait comme une claque. J'étais lessivé. Abasourdi. Fasciné. Choqué. Autant de sensations contradictoires provenant directement de ce petit chef-d'œuvre. Je pense que vous le savez, mes attentes pour Kaleb étaient très élevées. Hé bien il n'a pas fait que brillamment les remplir, il les a surpassé comme rarement un livre l'a fait.
La présentation nous informe que nous allons, avec cet ouvrage, passer du côté obscur de la force et être bercés par le Mal. Je ne me doutais pas une seconde à quel point cela allait être vrai, et c'est essentiellement grâce au héros de l'histoire, le fameux Kaleb Helgusson. Il a la beauté des anges et le caractère du diable. Toutes les filles craquent pour lui. Il aime ça. Et il en redemande. Lorsque son don d'empathe va se révéler à lui, il va avoir du mal à comprendre ce qui lui arrive. J'ai adoré découvrir comment ce pouvoir s'est manifesté, ainsi que la façon qu'à Kaleb de l'apprivoiser.
Ce qui est saisissant avec ce roman, c'est la façon qu'à Myra Eljundir de retranscrire les sentiments de ses personnages. On erre entre exaltation, douleur et effroi. Les descriptions sont ultra visuelles et sensorielles. Tout est hyper haletant, comme si on regardait un film dans lequel un tas d'images s'entrechoqueraient, et où la tension irait crescendo. Il y a énormément de scènes où l'auteur maîtrise tellement bien son sujet qu'elle parvient à nous rendre nous-mêmes empathes. Si si, je vous assure. Et je peux également vous certifier que c'est bien la première fois de ma vie que j'ai mal aux dents en lisant un roman. Non non, ne prenez pas ce regard surpris. Vous avez bien lu. Certaines scènes de torture sont juste hyper dures psychologiquement, tellement stressantes et poignantes qu'on ressent le mal physiquement. Et, en grand masochiste reconnu que je suis, j'ai complètement adoré ça. Le plaisir dans la douleur. Une phrase qui résume à la perfection tout le livre.
Comme dit précédemment, tout est vraiment intense dans ce roman. Et en plus de vivre une foultitude de sensations destructrices, Kaleb va devoir apprendre à contrôler son don et à canaliser ses désirs bestiaux. Étrangement, même si ce personnage est le diable en personne, c'est un protagoniste que j'ai appris à aimer. Même si c'est un véritablement monstre, il ressent énormément d'émotions paradoxales en lui durant une bonne partie du livre. Regrets, désolation, amour, joie... On traverse réellement toute une palette forte de sentiments brutaux et tous plus humains les uns que les autres.
Le gros plus de Kaleb dépend aussi des faits réels qui y sont rapportés. Et là... Ô God quoi. J'en suis encore tout retourné ! Myra Eljundir a su détourner avec brio la Peste du XVIIème siècle, ou encore l'explosion du volcan islandais Eyjafjöll. Rien qu'avec ça, j'étais déjà sous le charme. Mais avec tous les autres éléments qui sont entrés en jeu, je n'ai pas seulement été captivé par ce livre. Non, c'était bien plus que ça... Kaleb était devenu une véritable obsession. Un pur bonheur malsain. C'est terriblement excitant de découvrir les émotions des "mauvais" protagonistes. Personnellement, j'ai plus que craqué pour cette idée et pour toutes les sensations addictives qui en découlent.
Pour celles et ceux qui se posent la question, oui, il y a bien une histoire d'amour. Ok, elle est complètement déroutante et diamétralement opposée de toutes celles auxquelles nous sommes habitués, mais elle est bien là. D'ailleurs, c'est cette différence avec les autres qui m'a perturbé et irrémédiablement attiré. L'amour qui rend fou. Qui consume. Qui blesse. Qui tue. Je pense que vous avez commencé à le comprendre : j'adore tout ce qui lie des choses impossibles à unir en apparence. L'amour et la mort. La plaisir et la douleur. Et Kaleb regorge d'oppositions comme celles-ci. De quoi me rendre complètement dingue.
L'intrigue du roman est juste... Indescriptible. Myra Eljundir nous a brodé une histoire extraordinaire. Je n'ai vu AUCUN rebondissement venir. A chaque fois que j'ai essayé de trouver une réponse avant Kaleb, je me trompais, et pas qu'un peu. J'ai souvent dû poser mon livre quelques minutes pour reprendre mes esprits, souffler et me dire "oh chiasse !". Oui oui, j'étais obligé de jurer tant les surprises sont immenses et les révélations imprévisibles et inouïes. Tout dans cet ouvrage est renversant. Incroyable. Inhabituel. Frappant. Unique.
On pénètre véritablement au coeur d'un tourbillon de sensations. Jusqu'à la fin du livre, nous sommes bousculés, poussés en dehors de notre zone de confort, ce qui est juste ensorcelant. Dans les dernières pages, tout s'accélère. Tout devient encore plus saisissant, plus haletant. Chaque ligne nous coupe le souffle et nous déchire le coeur. J'ai refermé le roman avec tout un tas d'émotions encore brûlantes en moi : horreur, passion, choc, surprise, torpeur... Un cocktail mystérieux qui m'a laissé un étrange goût dans la bouche. Mais je sais une chose : j'en veux encore.
En résumé, je ne peux pas vous conseiller ce livre. Ô ça non. Je vais vous forcer à vous le procurer. Kaleb est un ouvrage rare et puissant. Les personnages sont juste extraordinaires, l'intrigue est diaboliquement séduisante, et tout n'est qu'euphories violentes. J'ai adoré ce livre. Attendre la suite s'avère déjà atroce. Je suis comme en manque. A travers ses mots, Myra Eljundir a su toucher mon âme et mes émotions. A me rendre accro. Kaleb est une vraie drogue. C'est tellement mal d'éprouver tant de plaisir. C'est si bon d'être mauvais.

par Jordan
Un oiseau blanc dans le blizzard Un oiseau blanc dans le blizzard
Laura Kasischke   
J'ai voulu lire ce livre avant d'aller voir le film, car la BA m'avait intéressé !

Le résumé de départ me plaisait, j'étais assez curieuse. D'ailleurs, cette curiosité a continué à l'être jusqu'à la toute fin ! On suit la vie de Kat juste après la disparition mystérieuse de sa mère. J'ai eu un peu de mal à suivre le roman, étant donné qu'on a l'impression que Kat s'adresse à un psy -nous, lecteurs- puisqu'elle parle de choses et d'autres, sans avoir des fois des cohérences avec le paragraphe d'avant.
J'ai trouvé cela un peu gênant, au départ. Mais comme je l'ai dit plus haut, la curiosité l'a emporté.
Au niveau des personnages, c'est assez restreint : Phil, sa mère, son père et ces deux amies (Oui, dans le film c'est une fille et un gars alors que dans le livre ce sont deux filles.), la mère de Phil, l'inspecteur et sa psy.
Car oui, Kat va voir la psy après le départ de sa mère. J'aime bien ces commentaires quand elle est avec elle. Alors que sa psy se demande pourquoi elle ne pense pas plus à la disparition de sa mère. Moi également je me suis posée la question.
En effet, Kat est plus concentré par ces problèmes sexuels et ces frustrations à cause de Phil qu'elle est plutôt aveuglée par son entourage.
Parlons de la fin [spoiler]Oui, je me suis attendue à ce que la mère de Kat -Eve- soit morte. Dans le congélateur ? Il y avait des indices avec les rêves de Kat. Mais tout de même des questions restent en suspens. Comme : pourquoi le père de Kat l'a tué ? Avait-elle vraiment un amant comme l'a dit la mère de Phil ? Est-ce que c'était Phil, vu qu'il était absent le jour où Eve a disparu ? Comment se fait-il qu'elle a n'a pas ouvert son congélo plus tôt ? Et surtout, quelle est la conséquence de la couverte : va t'elle dénoncer son père ? Ne rien faire ? [/spoiler] En gros, j'étais sur ma faim à la dernière phrase du livre !
[spoiler]D'ailleurs, pour ceux qui ont vu la fin du film... J'étais encore plus étonnée ! Disons que je m'étais attendue à tout, sauf à ça ! Limite choquée ! Mais là au moins, il y a une fin ![/spoiler]
Bref. Je recommande ce livre pour une écriture facile, une curiosité pour connaître la fin. Mais si vous vous attendez à une vraie fin : passez votre chemin.

Ah, et je serais ravie de discuter avec quelqu'un sur ce livre ! Et même sur le film ! Haha !

par Titie