Livres
455 277
Membres
404 728

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ne crois pas que tu m'aimes



Description ajoutée par mamour04 2018-12-18T09:00:37+01:00

Résumé

«Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s'appelle Mao, elle s'appelle Autumn. Depuis qu'ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.

Pour Mao, cette amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang. Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles, fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même… »

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par EmelineAJ 2019-04-17T10:17:12+02:00

J’ai le sentiment d’être unique. Je l’ai toujours été, mais cette fois-ci, c’est total, sans équivoque. Et jamais je ne me suis sentie aussi belle et heureuse de ressembler un peu trop à l’automne. – Autumn

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesTentatrices 2019-04-23T12:20:35+02:00
Or

Un avis + détaillé -> https://wp.me/p6618l-fz7

[JULIE]

[...]

Alfreda nous livre une histoire bouleversante, de sentiments à fleur de peau, de tension perpétuelle. Ses deux héros nous embarquent dans leur bulle pour nous faire vibrer d’intenses émotions qui les animent. C’est bien là qu’est le réel talent de cette auteure, c’est de nous plonger au cœur des sentiments de Mao et Automn, qui sont si puissants qui les entraîneront pas toujours du bon côté ou ne leur feront pas faire les bons choix. Mais une chose les guidera toujours : l’amour, le bien-être de l’autre. Et cette sensation est sublime, tout comme ce qu’ils partagent, c’est unique et tellement précieux.

[...]

Automn m’aura tirée plus d’une fois les larmes yeux par tout ce qu’elle endure, supporte et maîtrise, entreprend, responsable depuis son plus jeune âge de son frère et sa sœur, une véritable abnégation pour ceux qu’elle aime. C’est un personnage qui force le respect avec un courage, une détermination, un orgueil qui lui vaut d’avancer mais également une fragilité qui émeut.

[...]

J’ai plongé dans cette romance intense en émotions diverses et variées, qu’elles soient belles, magiques, sensuelles, cruelles ou révoltantes, Alfreda nous épargne peu de choses.

C’est une histoire dense mais qui laisse au lecteur le temps d’apprécier chaque événement, parfois un peu trop pour moi, tout en faisant monter la tension, le suspense par des secrets, des réactions extrêmes, des rebondissements.

C’est un beau livre qui fait la part belle aux sentiments profonds, à l’amour qui peut rendre la vie plus belle, et une allégorie à l’automne japonais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EmelineAJ 2019-04-17T10:16:41+02:00
Or

http://www.virtuellementvotre.fr/2019/04/ne-crois-pas-que-tu-maimes-de-alfreda-enwy/

Le broché est séparé en deux parties : livre 1 et livre 2. En effet, Ne crois pas que tu m’aimes est publié en deux tomes au format numérique. Si vous n’avez pas encore lu le tome 2, je ne spoile pas l’intégralité du récit donc vous pouvez continuer la lecture de cette chronique.

Tout d’abord, si le livre m’a attirée par son titre et sa couverture, je vous avoue que le résumé même s’il me faisait envie, me donnait une impression de déjà-vu. C’est bien connu les meilleurs amis qui ressentent des sentiments amoureux au fil des années. Et bien, je peux vous dire que cette histoire-là est beaucoup plus profonde et pleine de sentiments que l’annonce cette « banale » quatrième de couverture.

Autumn et Mao ont grandi ensemble et avec le temps, l’amour qu’ils se portent se transforme peu à peu. Si l’un a conscience de ce sentiment depuis des années, l’autre, en qui il sommeillait, s’impose avec une telle puissance que les réactions en seront blessantes et déchirantes. Cette révélation est d’autant plus perturbante et difficile à gérer qu’elle arrive soudainement.

Nos deux protagonistes n’ont pas eu une belle vie. Chacun a eu, ou a encore son lot de problèmes à contrôler. Un rôle de mère s’est imposé à Autumn depuis son plus jeune âge. Elle s’occupe avec dévotion de son frère et sa sœur où l’amour fraternel est beau et fort. Cependant, certains évènements vont ébranler cet équilibre, mais pas seulement…

En ce qui concerne Mao, c’est un personnage brut de décoffrage, impulsif qui trouve son exutoire dans les combats illégaux. Tout passe par ses poings, il ne sait pas contenir de la meilleure façon ses excès de colère. Si je pensais que les incidents seraient la conséquence de ce défouloir, il n’en est rien… L’auteure m’a vraiment surprise par ses choix et bon sang, j’ai eu le cœur brisé face à ce sacrifice. Si j’ai cru que j’en avais fini avec les mouchoirs, c’était sans compter sur ce qui les attendait plus tard dans le récit. Le passé a laissé des traces dont Autunm essaie de se défaire et surtout qui ne lui laissent aucun choix. Malheureusement, on l’a bien compris, ici rien n’est simple tout est compliqué… J’ai adoré qu’Alfreda ait réussi à faire évoluer le personnage de Mao dans sa façon d’être, cependant ce changement résolu peut-être un peu trop vite le problème final à mon goût.

L’un dans l’autre, j’ai vite compris que tout ce qui se passe autour d’Autumn et Mao influence l’évolution de leur relation. On dit qu’il y a deux sortes d’amour : la brise légère et l’ouragan. Ici, c’est sans conteste l’ouragan qui emporte tout sur son passage. Un amour tellement passionnel qu’il peut être destructeur, incontrôlable et douloureux. J’ai eu plus d’une fois le cœur brisé, les larmes débordantes et l’envie de hurler de frustration !

Ne crois pas que tu m’aimes est une histoire de destinée, de pour toujours malgré les montagnes de drames qui mettent à l’épreuve cet amour fou. Des bourrasques d’émotions nous fouettent le visage à chaque difficulté et rendent le tout poignant, touchant et donnent également un sentiment d’impuissance. Mais, c’est dans la tourmente qu’ils trouveront enfin la paix. En bref, si vous plongez avec Autumn et Mao, préparez-vous à un cataclysme de sentiments.

Afficher en entier
Diamant

UNE MERVEILLE.

J'aurais englouti "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy en deux jours malgré ses presque 600 pages. J'ai vécu intensément l'histoire de Autumn et de Mao. J'ai fibré avec eux, j'ai rigolé avec eux, j'ai aimé avec eux et j'ai souffert avec eux. Oui, je l'admets, mes larmes ont coulé lors de certains passages tellement l'intensité était fulgurante.

Lors de ma lecture, je me suis revue il y a quatre ans lorsque je lisais "After" de Anna Todd. D'ailleurs, les fans de ce best-seller trouverons leur compte dans ce roman de Alfreda Enwy car même si l'histoire est sensiblement différente (malgré le cliché du bad boy), l’additivité reste la même. C'est clair, lorsque vous aurez ouvert la première page de "Ne crois pas que tu m'aimes" de Alfreda Enwy, vous ne pourrez plus le refermer. Je sais ce que je dis puisque le soir où je l'ai commencé je me suis couchée à 2 heures du matin (tout en me levant à 8 heures pour pouvoir le continuer).

L'histoire peut paraître clichée au premier abord et pourtant, elle saura vous surprendre. J'ai aimé cette histoire de deux meilleurs amis qui se rencontrent durant l'enfance et qui, un beau jour, découvrent finalement qu'avec les années ils ont développé davantage que des sentiments amicaux.

J'ai aimé le fait que l'histoire sache se démarquer des autres. Par exemple, Mao, le protagoniste masculin est japonais et waouh, qu'est-ce que ça change des protagonistes caucasiens ! Je souligne également le fait que l'héroïne est rousse avec des tâches de rousseur ainsi que sa comparaison à l'automne (ce n'est pas pour rien si elle s'appelle Autumn n'est-ce pas). En soit, la symbolique autour de l'automne est vraiment très belle je trouve et je pense que c'est un roman qui peut être d'autant plus agréable à lire à cette saison-là (avec les petites feuilles d'érable en en-tête de chapitre).

C'est une histoire d'une très grande dureté. Autumn doit s'occuper de sa sœur et de son frère, Avery et Dustin, puisque leur mère est alcoolique et absente. De fait, elle a même dû arrêter ses études dès le lycée afin de travailler (et enchaîner deux boulots en même temps) afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

J'ai été touchée par la sœur de Autumn et d'ailleurs j'aurais bien voulu connaître plus son histoire (pourquoi pas avoir un tome dédié sur elle ?).

J'ai donc bien fait de laisser une seconde chance à Alfreda Enwy. En effet, avant de lire "Ne crois pas que tu m'aimes", j'avais lu l'an dernier "Nos infinis chaos" et malheureusement je n'avais pas vraiment accroché. Comme quoi, si je n'avais pas vu d'aussi bons avis sur ce roman, je ne me serais jamais tournée vers lui et j'aurais raté une belle pépite ! Un roman à découvrir absolument et à savourer, sans modération !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par akoro 2019-04-12T17:35:51+02:00
Pas apprécié

Aucun intérêt... mais alors absolument aucun. L’histoire ne raconte pas grand chose, les personnages sont inintéressants... à part le côté débrouillard de Autumn.

Et surtout, le plus gros point négatif : à quoi cela sert d’avoir un personnage japonais, si celui ci n’a aucune part de culture japonais à part des mots qu’il sort par ci part la et que l’ont peut trouver sur Google traduction en 2 secondes ?? Il ressemble à n’importe quel bad boy bagarreur et possessif de ce genre de romans.

La où on aurait pu avoir un point positif en ayant la représentation d’un personnage et d’une culture asiatique, on a à la place un cliché sans aucune profondeur.

J’ai du me forcer à le finir et encore à la fin je sautais dès paragraphe entiers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sanhou 2019-04-02T17:21:56+02:00

Ce livre là (avec les écritures orangés) est en format papier. Voici ľadresse :

https://www.harlequin.fr/livre/11773/eth/ne-crois-pas-que-tu-m-aimes-dedicace-par-l-auteur?fbclid=IwAR0UXa8M2enrPKwwIeEYo4-556YFw9_D9SaoMhKDGSOnpr-IUAf-saxKrvU

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Ne crois pas que tu m'aimes" est sorti 2019-04-03T00:00:00+02:00
background Layer 1 03 Avril

Date de sortie

Ne crois pas que tu m'aimes

  • France : 2019-04-03 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 11
Note globale 7.45 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode