Livres
450 810
Membres
395 701

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur



Description ajoutée par softyfristy 2010-02-27T00:04:25+01:00

Résumé

Scout, une fillette de 8 ans, raconte sa jeunesse et la ségrégation raciale dans l’Alabama des années 1930 où elle vit avec son frère aîné, Jem et son père, Atticus. Avocat, ce dernier est un jour commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Culte dès sa parution (peu avant l’adoption des lois interdisant la discrimination), l’unique roman d’Harper Lee reçut le Prix Pulitzer en 1961 et demeure un véritable outil pédagogique dans le monde entier.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 343 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-03T15:31:49+01:00

Je voulais que tu comprennes quelque chose, que tu voies ce qu’est le vrai courage, au lieu de t’imaginer que c’est un homme avec un fusil à la main. Le courage, c’est de savoir que tu pars battu, mais d’agir quand même sans s’arrêter. Tu gagnes rarement mais cela peut arriver.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

A travers les yeux d'une petite fille, on montre la ségrégation aux Etats-Unis. Le style est léger et drôle, mais derrière se cache une histoire pesante. Je le conseille à tout le monde.

Afficher en entier
Diamant

Il y a deux plaisirs de lecteur : découvrir un nouvel auteur, que l’on suivra fidèlement au cours des années et découvrir un auteur d’antan qu’on dépoussière avec délectation. Le second nous éclaire souvent sur une époque pas si lointaine mais tellement différente. Parmi ces « anciens », Harper Lee tient une place à part car elle n’a écrit qu’un seul roman. Mais quel roman ! Il obtiendra le prix Pulitzer en 2001 et le prix Saramuch en 2009… Il n’est jamais trop tard.

A ne pas rater : une superbe adaptation cinématographique : « du silence et des ombres » (1962) de Robert Mulligan avec le superbe Gregory Peck

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Hazel0510 2019-03-13T21:23:47+01:00
Diamant

L'anglaise que je suis n'a jamais lu ce classique et c'est une honte je sais ! Mais mieux vaut tard que jamais . J'ai commencé cette lecture avec beaucoup d'apprioris , peur de l'ennuie , d'une histoire plate mais au final j'ai tout simplement adoré ! C'est un sujet sérieux mais abordé sous les yeux d'un enfant qui donne un peu de chaleur à quelque chose de grave et qui ne devrait plus exister ais qui pourtant persiste ,sous d'autres mesures ,aux états-Unis ou même autre part ! Une très bonne histoire sur la ségrégation !

Afficher en entier
Lu aussi

https://kingdomofwordsblog.wordpress.com/2019/03/07/revue-n48-to-kill-a-mockingbird-harper-leelecture-v-o/

Scout Finch âgée de six ou sept ans au début de ce roman, raconte ses souvenirs d’enfance, de ses mésaventures avec son frère Jem, la vie dans sa petite ville de Maycomb en Alabama et de son père, avocat réputé. Tout bascule lorsque celui-ci est chargée de défendre un homme noir accusée d’avoir violée une jeune femme blanche. Nous sommes dans l’Amérique des années 30, dans le Sud ou le racisme est extrêmement présent. Et cela va fortement impacté sur ce procès…

Ca y est! J’ai enfin fini ce classique. Cela fait plusieurs mois que je suis en train de lire « To Kill a Mockingbird ». Si j’ai mis aussi longtemps ce n’est pas parce que le livre est inintéressant mais parce que le vocabulaire anglais employé est assez compliqué à comprendre. C’est de l’argot du sud des USA, dans les années 30 et ce n’est pas ce qu’il y a plus de simple à lire. Je sais que j’aurais pu passer à la traduction en français mais je suis têtue et je voulais absolument le lire en anglais. Et j’ai fini par le faire! J’ai bien aimé cette histoire. Ce n’est pas le meilleur classique que j’ai lu mais j’ai quand même apprécié ma lecture. J’ai trouvé le thème vraiment intéressant, d’autant que cela concerne une période de l’histoire des Etats-Unis que je trouve vraiment importante. Et le découvrir par le biais d’une petite fille de six ans c’est plutôt original. Il y a une certaine innocence dans son regard et sa façon de voir les choses. Malheureusement j’ai trouvé dommage que ce procès ne soit pas la partie centrale de ce livre il est abordé mais ne représente qu’à peine un tiers du roman. Scout parle de tout ce qui se passe autour d’elle et si certaines choses sont intéressantes d’autres m’ont carrément ennuyées. D’autant plus que l’on passe souvent du coq à l’âne et cela rend difficile de suivre l’histoire. Je ne sais pas si c’est fait exprès parce que c’est relaté par une enfant mais ce n’est pas toujours agréable à lire. Une autre chose qui m’a posé problème c’est la fin que j’ai trouvé très abrupte. A tel point que je n’ai pas compris tout ce qui s’est passé et c’est dommage. Par contre, j’ai beaucoup aimé le personnage de Scout. C’est une gamine pleine de vie, très franche, qui n’hésite pas à suivre son frère Jem et Dill, un de leurs amis, même dans leur pire bêtise. Elle se pose aussi beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure et lorsque le procès va arriver, cela va la rendre encore plus curieuse sur le sujet de la traite des Noirs.

J’ai trouvé que pour un livre des années 60, portant sur les années 30, soit en pleine ségrégation, les idées sont plutôt avancées et très intéressantes sur la question de l’égalité et du racisme, même si j’aurais aimé que ce sujet soit un peu plus central pour ce roman…

Même si tout n’est pas parfait je recommande vivement ce livre qui traite d’un sujet important et qui est un grand classique de la littérature américaine.

Je sais qu’il existe une suite à ce roman, « To Set a Watchman » qui prend place presque vingt ans plus tard, toujours du point de vue de Scout, maintenant devenue adulte. Je le lirai peut-être un jour, mais pour le moment j’ai une PAL de classique qui m’attend et certains traînent depuis longtemps, il va être temps que je m’y mette. Je verrai donc plus tard si j’ai envie de me replonger dans la vie de Scout et découvrir ce que sont devenus les différents personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2019-03-05T18:38:25+01:00
Or

Un excellent roman qui mérite bien tous les éloges que l'on a pu lire ou entendre sur lui. Le fait de raconter l'histoire du point de vue de la petite Scout est tout à fait pertinent, son franc parler et son humour souvent involontaire, ses réflexions pleines de bon sens, allègent et rafraîchissent l'atmosphère pesante et donnent à réfléchir sur cette époque où il n'est pas bon d'être un homme de couleur...

Afficher en entier
Lu aussi

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur est un classique et dans de nombreux livres que j'ai lu il était cité comme référence, je me suis donc dis qu'il était peut-être temps pour moi de le lire. C'est un beau livre qui dépeint la ségrégation raciale à travers les yeux de Scout. C'est rempli de tendresse, d'enfance mais pas d'action.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EstelleD 2019-02-24T17:26:12+01:00
Argent

Très beau roman sur la ségrégation, vu à travers les yeux d'une enfant qui découvre le monde des adultes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fiametta 2019-02-03T20:05:56+01:00
Argent

le livre m'a paru un peu ennuyeux au début, je lui trouvais quelque chose de copié sur le Huckleberry Finn de Mark Twain.L'ambiance est enfantine et banale, puis par petites touches, on en vient à découvrir un autre aspect de ce Sud profond des années trente : la ségrégation raciale.Le procès à l'issue tragique est la démonstration de l'ignominie de ce système. L'histoire est d'autant plus poignante qu'elle est racontée par une enfant. Le regard des enfants, Scout et Dill plus particulièrement, leurs réflexions, leurs réactions, permettent d'espérer que les mentalités évoluent avec les générations suivantes. Le roman, écrit en 1960, parle de la société des années trente.... L'histoire des Etats-Unis a montré, jusqu'à aujourd'hui, qu'il y a encore du chemin à faire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bscmm 2019-01-21T00:47:12+01:00
Diamant

Nous pourrions craindre d'un roman classique qu'il ne soit usé et passer d'usage, "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" est un exemple parfait pour nous montrer le contraire.

Écrit avec une incroyable justesse des mots, il nous donne une vision d'une époque aux manières de réfléchir et d'agir qui paraissent à la fois lointaines et actuelles.

Avec des personnages donnant un échantillon du panel que peut composer une société, il semble très réaliste en n'en montrant pas que la noirceur ou la blancheur mais juste un mélange variable pour chaque individu.

Avec des thématiques aussi importantes que la ségrégation noire, le racisme ou encore un procès, "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" ne tombe dans pas dans divers travers ou le bien est le mal serait en confrontation. Il chercherait plutôt à montrer qu'ils se confondraient souvent et qu'il ne faudrait pas émettre de jugement hâtif et appliquer rigidement la loi.

Il ne sombre pas non plus dans des penchants dramatiques et ce grâce à Scout, qui du début à la fin porte l'histoire par son intelligence et son humour.

Il réussit ainsi un fameux mélange alliant complexité et simplicité, car l'histoire nous est racontée avec les limites de l'âge de scout, nous voyons les mêmes interdits qu'elle peut rencontrer ainsi que les limites auxquelles elle est confrontée quand on lui cache partiellement les choses. Nous suivons aussi son raisonnement que nous voyons fluctuer en passant d'une réflexion propre à certains âges où tout est blanc ou noir, à une réflexion qui commence à repérer quelque nuance au fil de ses discussions ou de ses observations.

Cela montre que ce roman est remarquablement bien écrit car avec ce point de vue Harper Lee suggère plus qu'elle ne montre.

Elle montre aussi une remarquable maîtrise de la gestion de temps sur une période de trois ans et une acuité de descriptions du passage à l'adolescence de Jem et de la perte de l’innocence de ses personnages.

Ce roman est, et étonnamment malgré ses thématiques complexe et ceux grâce à Scout, à la fois enrichissant, charmant et d'une infinie drôlerie.

"Il y a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de romans et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l'éducation qu'on ait reçu, de quelque pays que l'on vienne à quelque sexe que l'on appartienne Il est vraisemblable que l'on n'en fera pas tout à fait la même lecture mais on y trouvera nécessairement un univers communiquant avec celui d'Harper Lee par le miracle de l'écriture et de l'enfance."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Korentin 2018-12-29T18:00:17+01:00
Or

Un excellent roman de haute tenue littéraire, très bien traduit. Les personnages sont inoubliables, Scout, bien sûr, et Dill qui n'est autre que Truman Capote enfant et se présente ainsi "Je m'appelle Charles Baker Harris. Je sais lire". Sauvagerie et candeur de l'enfance, cruauté du monde des adultes, perte de l'innocence, injustice, tous ces thèmes sont brillamment traités dans le contexte de l'Amérique des années 1930. Stars fell on Alabama...

Afficher en entier
Or

Ce livre été écrit en 1960 et a obtenu le Prix Pullitzer-fiction en 1961. C’est un classique de la littérature américaine.

Ce roman raconte, par la bouche de Scout, une enfant de 7 ans, sa vie et notamment le procès que son père a tenu en tant qu’avocat sur le viol d’une femme par un homme de couleur.

Scout nous raconte son enfance, aux cotés de son frère Jem. Ils sont élevés par un père veuf d’une cinquantaine d’années. Les faits se déroulent aux états unis dans les années 30.

J’ai adoré ce roman, Scout est une enfant vive, intelligente, bagarreuse, avec du répondant. Elle est très attachante. J’ai été tenue en haleine tout le long du roman, j’ai vibré avec elle lors du procès. J’ai été intriguée par son voisin… Ce roman nous replonge en enfance, mais pas l’enfance rêvée, une enfance dans un contexte de racisme, une enfance où tout n’est pas facile, une enfance où des actions d’adultes restent difficilement compréhensibles.

La plume de l’auteur est très agréable et est tout à fait convaincante dans la bouche de son personnage principal. L’action se déroule de façon chronologique ce qui permet de suivre l’histoire sans aucune difficulté.

C’est un roman que je prendrais plaisir à relire dans quelques années.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marlow 2018-12-09T22:38:31+01:00
Diamant

Lire Harper Lee, c'est se plonger dans l'âme du sud des Etats Unis.

C'est aussi retomber en enfance, faire partie de cette famille Finch, écouter Scout et vivre, tantôt l'insouciance, tantôt la peur, l'aventure, la construction de nos valeurs à partir de notre héritage familial.

Tant de bonheur de lecture !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" est sorti 2019-01-23T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 23 Janvier

Dates de sortie

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

  • France : 2019-01-23 - Poche (Français)
  • USA : 1960-07-11 (English)

Activité récente

Roxye le place en liste or
2019-03-03T21:38:15+01:00
Pi-Rate l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-23T22:14:28+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 2343
Commentaires 358
Extraits 131
Evaluations 614
Note globale 8.46 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Quand meurt le rossignol - Français
  • Alouette, je te plumerai - Français
  • To Kill a Mockingbird - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode