Livres
469 845
Membres
437 736

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ne traite jamais avec un dragon



Description ajoutée par ladrilia 2012-03-30T14:18:14+02:00

Résumé

On vous avait pourtant dit de vous en méfier…

La vie dans les Ombres, c'est pas comme à la tridéo, omae. C'est du sang, de la sueur et des larmes. Sam Verner va l'apprendre à ses dépends. Pourtant, tout avait bien commencé : un bon job au Japon chez Renraku, une des plus grosses mégacorpos du monde, du pognon, un datajack payé par la boîte, la voie royale.

Mais en 2050, tout peut arriver. Sa sœur disparaît de sa vie dans des circonstances troubles. Sam est muté à Seattle, où il se retrouve aux prises avec des shadowrunners qui le tirent de son petit monde confortable et aseptisé. Projeté dans les Ombres, Sam va vite comprendre que sa nouvelle vie comporte plus de questions que de réponses. Qu'est-il réellement arrivé à sa sœur ? Que se passe-t-il dans la Matrice de l'arcologie Renraku ? Pourquoi le monde entier semble-t-il s'être ligué contre lui ?

S'il espère survivre entre les machinations corpos, la magie, les elfes – et même les dragons – Sam va vite devoir assimiler les règles du monde des Ombres.

Second volume de la nouvelle gamme de romans Shadowrun Vintage, Ne traite jamais avec un dragon (premier volume de la mythique Trilogie des Secrets du pouvoir) a été retraduit en version intégrale pour cette gamme. Son intrigue est étroitement liée aux grands événements du jeu de rôle Shadowrun, également disponible chez Black Book Éditions.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Tout au long de la nuit, ils furent ballottés d’un endroit à l’autre dans toutes sortes de véhicules. Roe lui avait dit que ces mouvements étaient censés dérouter toute poursuite, mais Sam réalisa que leur but était aussi d’embrouiller Hanae et lui, de sorte qu’ils ne puissent jamais révéler quoi que ce soit au sujet des installations ou des personnes qui faisaient partie du réseau des runners. Malgré tout cela, Sam savait qu’ils étaient quelque part dans les Redmond Barrens. Il sentait le tristement célèbre « Arôme Tacoma ». Même le meilleur truc de shadowrunner était incapable de cacher cela.

Les Redmond Barrens n’étaient pas un endroit agréable. Couvrant la majeure partie de la vieille ville de Tacoma, le quartier de Redmond faisait officiellement partie du métroplexe de Seattle, mais c’était un quartier d’une extrême pauvreté généralement négligé par le gouvernement. C’était d’autant plus vrai pour la Lone Star Security Services, qui détenait le contrat de maintien de l’ordre dans le plexe. D’après ce que Sam avait entrevu lors des transferts entre véhicules, certains endroits du quartier semblaient avoir été le témoin d’une guerre. Le reste donnait l’impression que la guerre était toujours en cours.

Le bâtiment où le van s’arrêta finalement était une ancienne installation de vente de voitures, avec son comptant d’échos creux et de vieille graisse. Le véhicule se trouvait dans un atelier de réparation. Lorsque les passagers aux yeux bouffis relevèrent la porte arrière afin de descendre, ils trouvèrent le serpent à plumes qui les attendait, lové dans ses anneaux.

Hanae recula à cette vue, serrant fortement Sam comme s’il était capable de la protéger au cas où la bête passerait à l’attaque. Même les runners endurcis se montraient réticents à quitter le van à proximité du serpent. Se frayant un chemin à travers eux en jouant des épaules, Roe s’approcha de la bête et ébouriffa la crinière de plumes à l’arrière de sa tête.

À la stupéfaction de Sam, il ressentit une trace du plaisir qu’éprouvait le dracomorphe à la caresse de Roe. D’une certaine et étrange façon, la créature diffusait alentour son état émotionnel. Il se demanda si les autres le ressentaient aussi, avant de conclure qu’ils le devaient certainement. Chaque membre du groupe s’était visiblement détendu. Même Hanae paraissait moins tendue. C’était comme si le dragon leur avait assuré qu’il ne leur voulait aucun mal. « Hé, Roe, » l’interpela Chin Lee. « Ça veut dire qu’on va rester ici quelque temps ? »

« Jusqu’à la tombée de la nuit au moins, quoi qu’il arrive. Faites comme chez vous, » répondit-elle sans les regarder. « Tirez-vous si vous voulez. »

Sloan et Black Dog bousculèrent Sam et Hanae en s’avançant. Fouillant dans une pile de matelas de sol entassés entre des caisses près du van, ils s’approprièrent tous deux un matelas de choix et les tirèrent chacun dans un coin séparé. La rivalité qui avait éclaté épisodiquement pendant le trajet était toujours de mise ; les deux hommes se regardaient avec méfiance derrière leurs yeux appelant le sommeil. Kurt, qui avait passé la nuit aux commandes de toute une variété d’engins, ne quitta jamais le véhicule. Il posa simplement sa tête sur l’appuie-tête et se mit à ronfler.

« Eh ben, moi, j’ai faim, » annonça Chin Lee, ne s’adressant à personne en particulier. Depuis qu’il était sorti du cockpit du Commuter avec Kurt, l’ork avait fourré toutes sortes de trucs dans sa bouche — gaufrettes de krill, gâteaux de soja et une source apparemment inépuisable de Krak-L-Snaps. Il fouinait à présent dans une caisse à côté de celle qui avait contenu les matelas de sol jusqu’à ce qu’il trouve une ration à réchaud sans flamme intégré. Retirant la languette, il la jeta sur un bidon de carburant proche afin qu’elle se réchauffe et continua à fouiner. Lorsque sa ration fut chaude, il avait réapprovisionné la sacoche à son côté et jeté une demi-douzaine d’autres rations sur le bidon. Il ouvrit son paquet et sépara le couvert sur le chemin qui le ramenait au véhicule. S’affalant sur le pare-chocs arrière du van, il touilla le contenu du paquet et commença à enfourner la masse gluante qu’il contenait dans sa bouche.

« Vous deux, vous vous servez, hein » marmonna-t-il entre deux bouchées. Hanae vira un peu au vert, mais Sam remercia l’ork. Il conduisit Hanae sur le côté du van, veillant à rester entre elle et le dracomorphe. Les runners les ignoraient, bien que Sam eût l’impression qu’ils attireraient sans nul doute leur attention s’ils tentaient de quitter les lieux.

Après avoir installé Hanae entre les caisses dans un endroit relativement propre, il alla chercher un matelas et une couverture parmi ceux dont n’avaient pas voulu les autres runners. Il fit un autre voyage pour réunir deux paquets des rations qui avaient l’air le moins dégueulasse et un pack de six de Fizzygoo, l’eau contenue dans les bidons ayant l’air encore moins buvable que le Fizzygoo. Comme prévu, Hanae ne voulut même pas jeter un oeil à ces provisions, mais elle aurait faim plus tard. Il s’allongea à côté d’elle et la tint dans ses bras jusqu’à ce que, harassée, elle tombe dans un sommeil agité.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Ne traite jamais avec un dragon

  • France : 2011-06-15 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode