Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Neenon : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
À cinq pieds de toi À cinq pieds de toi
Rachael Lippincott   
J'ai lu ce livre en seulement quelques jours car je l'ai adoré, du début à la fin !
Ce livre est si beau et si émouvant. A aucun moment on s'ennuie avec ce livre, il se passe toujours quelque chose et la plupart du temps, ce sont des choses très fortes en émotions. J'ai pleuré, mes larmes se sont mises à couler toutes seules. C'était si beau !
Je vous le conseil car c'est un livre qui mérite d'être lu.

par Cindy-42
La fille qui ne croyait pas aux miracles La fille qui ne croyait pas aux miracles
Wendy Wunder   
http://wandering-world.skyrock.com/3086650205-La-Fille-Qui-Ne-Croyait-Pas-Aux-Miracles.html

C'est le coeur battant la chamade, les mains tremblantes, les larmes au bord des yeux et les membres endoloris que j'entame l'écriture de mon avis. Autant vous le dire tout de suite : La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est un livre fabuleux, qui, au final, se révèle être un énorme coup de foudre, voire même un petit coup de coeur. J'ai adoré ce roman de la première à la dernière ligne. Quel magnifique, merveilleux, émouvant et saisissant voyage !
Je ressors de ma lecture avec ce goût étrange dans la bouche, cette sensation d'être dans un état cotonneux, dans lequel on se sent à la fois terriblement libres et magnifiquement oppressés par le récit qu'on vient de quitter. C'est merveilleux ! J'étais en manque de ce sentiment. Quel bonheur de pouvoir l'éprouver à nouveau ! La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est véritablement un ouvrage à ne pas manquer. Je n'y ai déniché aucun point noir. Aucun défaut. Il émanait seulement de lui de la magnificence et de l'espoir. Je suis complètement conquis, et toujours subjugué par l'écriture et le cadeau de Wendy Wunder.
Une nouvelle fois ( c'est de plus en plus fréquent en ce moment ), je suis tombé amoureux de l'héroïne principale : Cam, dix-sept ans, atteinte d'un cancer depuis sept années. Rien qu'avec ça, on sait que notre lecture va être bouleversante. En tout point de vue, Cam m'a rappelé Tessa, protagoniste de mon coup de coeur ( de tous le temps j'ai envie de dire ) Je Veux Vivre. Elle m'a fait pleurer de rire ! Ses réparties sont juste excellentes ! Puis sa vision du monde est décapante et hyper réaliste. Le bien, le mal. La douleur, la peine, la tristesse. Le bonheur, le plaisir, la joie. Cam les prend tous ensemble. Elle sait combien vivre est important. Et combien ceux qui ont la chance de pouvoir en jouir la gaspille sans s'en rendre-compte. Elle joue un rôle de rabat-joie, mais, au fond, on sait qu'elle veut nous faire sourire. Je l'aime, c'est aussi simple que ça. Elle possède une vraie personnalité : à la fois profonde et atrocement humaine. Elle paraît si réelle qu'on s'attend à ce qu'elle s'extirpe de son océan de lettres et de papier d'une seconde à l'autre ( je l'attends toujours ).
Côté intrigue j'ai, là aussi, vécu un vrai coup de foudre. L'histoire est fascinante. La mère de Campbell et sa petite sœur, Perry, n'en peuvent plus de vouloir aider Cam. En effet, celle-ci a décidé d'abandonner tout traitement et de laisser la grande roue de l'existence faire son travail. Mais ces femmes sont déterminées à ne pas laisser Cam perdre espoir. Elles vont donc décider de l'emmener à Promise, dans le Maine, une ville réputée pour ses miracles. Et là... Ouaw. Bouquets finals d'une centaine de feux d'artifice. Désintégrations de milliers de comètes au contact de l'atmosphère. Explosions d'un million de volcans recrachant étoiles, paillettes et confettis. Autant d'images pour tenter de vous faire parvenir mes émotions sur l'histoire de Cam. J'ai A-DO-RÉ. Entre miracles et coïncidences étranges, La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles m'a fait rêvé au possible. J'ai atteint le niveau d'évasion le plus élevé. On nage dans une mer de descriptions touchantes, poétiques et envoûtantes, où joie, extase, et romance se lient pour nous couper le souffle. Encore, encore, encore ! J'en veux encore !
L'histoire d'amour que nous offre le roman est époustouflante. Lumineuse. Magique. Miraculeuse ? Je suis tombé sous le charme de cette dernière comme tout le reste du livre. La relation entre Asher et Cam est juste exceptionnelle. Malgré la maladie de celle-ci, Asher n'hésite pas à tomber amoureux de Cam. Leurs sentiments sont retranscrits à la perfection. On se perd entre douceur et tendresse, passion et ivresse, frénésie et délicatesse, et c'est une vraie bouffé d'air frais. Quel bonheur !!!
Plus on avance dans l'histoire et plus on dit que la ville de Promise est vraiment surnaturelle. C'est un endroit chargé de secrets et de féérie. Nous y trouvons des flamants roses, de la neige en été, et des balades en bateau enchantées. Un souhait à rajouter sur ma liste ? Me rendre le plus vite possible à Promise ( et y croiser Cam, évidemment ). Je me suis complètement laissé prendre par les mystères et l'aspect extraordinaire que m'a inspiré ce lieu. Un fabuleux séjour à renouveler !
L'atmosphère du roman a beau être prenante, on sait pertinemment que quelque chose d'horrible va se produire. Dans cet ouvrage, aucune émotion ne nous est épargnée. On pleure autant que l'on rit. On est dévastés autant que l'on est distraits. Et c'est ce que j'ai aimé avec ce récit. La mort, la vie. Partir, rester. Autant de choix cornéliens auxquels on échappe pas durant notre lecture. Ne nous sommes épargnés à aucun niveau. Rien qu'en y repensant, j'ai le coeur qui bat à cent à l'heure.
La conclusion du livre m'a achevé. Dans les deux derniers chapitres, tout s'accélère. Le cancer. Les décisions difficiles. Les émotions sont décuplées par cent, par mille, par million. Chaque parcelle de notre être est liée aux mots que l'on découvre. Ils nous consument. Nous brûlent. Nous hantent. J'ai pleuré en dévorant la dernière page. Des larmes d'apaisement et de tristesse. Cam me manque déjà terriblement. Promise également. Dire au revoir à sa mère, à Perry, Asher, et Lily ( la meilleure amie de Cam ), auxquels je me suis également énormément attaché, n'a pas été une mince affaire. On se reconnait complètement en chacun d'eux. C'est vraiment magnifique.
La Fille Qui Ne Croyait Pas Aux Miracles est donc une des plus belles lectures que j'ai eu la chance de découvrir. L'intrigue est exaltante et douloureusement attendrissante. C'est un univers magique ( dans tous les sens du terme ), lyrique et déchirant que Wendy Wunder nous fait partager avec elle, et c'est pour notre plus grand plaisir. Cam est juste... Elle est juste elle. Craquante, amusante et adorable, on ne peut que vivre cette merveilleuse aventure en se liant d'amitié avec elle. Son histoire d'amour avec Asher est frappante, palpitante, et elle nous coupe le souffle. A vous deux, je vous aime. Merci de m'avoir envoyer autant d'étoiles dans les yeux. On aborde de très lourds sujets avec énormément de sensibilité. Ce roman est un chef-d'œuvre gorgé d'éclats d'espoir et de lumière, qui nous pousse à croire aux miracles, et qui scintillera encore longtemps à mes yeux.

par Jordan
Tout ce que je ne t'ai pas dit Tout ce que je ne t'ai pas dit
Kylie Fornasier   
Avant de commencer "Tout ce que je ne t'ai pas dit", je ne savais pas ce que ça signifiait d'être atteint de mutisme sélective. Je pouvais bien sûr me douter vaguement de ce que c'était, mais il m'a fallu lire le livre pour découvrir toute l'étendue de ses conséquences. Piper et West m'ont touché au plus profond de moi-même et j'ai lu avec beaucoup de gourmandise et de bonheur le style si doux et touchant de Kylie Fornasier. Je me suis réellement attachée aux personnages, et souvent je me suis reconnue à travers Piper. Je ne suis pas atteinte de la même maladie qu'elle, mais il m'arrive de souvent me sentir stressé au contact de personnes que je ne connais pas, et parfois même que je connais un peu. Je peux comprendre toute l'ampleur que peut avoir cette incapacité à pouvoir s'exprimer, et Piper ainsi que toute les personnes atteintes de ce trouble ont vraiment du courage de pouvoir avancer malgré les problèmes. Je ne peux que retirer une expérience hors-norme et unique de ce livre que je conseille à tout le monde.

par divas
Indéniablement toi Indéniablement toi
Jewel E. Ann   
Une pépite ! Une lecture bouleversante qui nous fait passer par tout un tas d'émotions. On passe du rire, au cute, au drame, aux pleurs, à l'incompréhension... des vraies montagnes russes.

Au commencement, c'est une lecture drôle avec une rencontre loufoque et des dialogues un peu barges entre les personnages. L'auteur prend son temps en passant une bonne moitié du roman pour nous faire vivre cette romance, elle nous fait tomber amoureux de ce personnage mâle. Comment ne pas succomber alors, c'est tellement mignon par ses gestes, ses mots. Les scènes sensuelles sont magnifiques, je les zappe habituellement, mais ici elles servent l'histoire, elles sont passionnées et puissantes, elles viennent renforcer et rendent encore plus désespéré l'échéance.

Puis, l'auteur par des passages au présent et au passé, se joue de nous. On lui en veut. On est fâché. Oh tellement, que j'ai bien failli balancer mon pc en cours de lecture. Non ! Non ! Non ! Les montagnes russes, je vous dis. Il y a cette ascension qui va lentement et haut, la sensation est douce et agréable et puis, il y a la chute et ses virages qui vont vites et nous déboussole. C'est ainsi que cette lecture se vit. Parfois, on a envie de secouer l'héroïne, en faite très souvent, tellement de tristesse aurait pu être évité... mais l'histoire n'aurait pas été aussi magnifique.

Il y a des choses que l'auteur aurait pu développer, elle aurait du mais je n'ai pas envie de le lui reprocher. Je m'en fout finalement des simplicités de scénario dans la deuxième partie, je m'en fout qu'elle n'ait pas développé les dénouements et les twists. Parce qu'elle m'a fait vibrer par ses mots et cet amour éternel. Le fameux amour, avec un grand A.

par LLyza
Appelle-moi par ton nom Appelle-moi par ton nom
André Aciman   
Un coup au cœur, à l’âme......deux êtres , deux entités tellement attirée l’une par l’autre qu’elles en ont peur. S’appartenir et en même temps maintenir une telle distance . Le style de l’auteur est une merveille , une revue , une palette des sentiments décortiqués, doutés, rêvés et pour certains vécus......un livre qui comptera dans ma vie de lecteur et d’homme
Mathias - L'Intégrale Mathias - L'Intégrale
Lily Haime   
J’ai adoré ma lecture de A à Z, ce livre est un vrai coup de cœur. Les deux tomes sont aussi géniaux l’un que l’autre dans un style différent. Le premier tome est plus concentré sur Mathias, sur ses indécisions, il se cherche beaucoup dans le premier tome et le second nous fait part du côté torturé d’Eden et mon dieu qu’est-ce que je les aime tous les deux. Je me suis attaché à eux du début à la fin, j’ai ri, j’ai pleuré, je suis passée par tout un panel d’émotions. En bref une lecture magnifique avec des personnages sublimes et une écriture superbe.

par marie-rz
Wild Heart Wild Heart
Lily Haime   
En avant-propos, je crois qu’il est inutile de rappeler combien je suis amoureuse des écrits de Lily Haime. À ce jour et après huit livres, la plume de la Dame et ses histoires m’emportent à coup sûr et ne m’ont jamais déçue. Elle arrive, chaque fois, à m’agripper fermement le col du t-shirt et à me faire vivre des émotions intenses, palpitantes, à fleur de peau comme ses personnages qui me hantent longtemps après les avoir quittés. C’est incontestablement mon auteure M/M favorite et elle occupe le haut du podium depuis quelque temps déjà. En sachant cela, vous imaginez bien qu’à chacune de ses parutions, je suis impatiente et excitée de retrouver son univers si poétique malgré l’expérience dure et éprouvante que vivent ses héros.

Wild Heart est un hymne à la différence, un chant de l’amour. Un condensé d’émotions brutes à l’image de Gabriel, le narrateur, un jeune homme fascinant qui n’arrive pas à voir à travers le voile de violence qui obscurcit ses yeux. Incapable de se voir tel qu’il est : courageux, aimant et fidèle. Sa vie est loin d’être un long fleuve tranquille, elle commence même durement. Abandonné par une mère irresponsable dans les bras d’un père truand vénézuélien qui vend des armes et de la drogue au plus offrant. Le petit Gabriel est déscolarisé, connaît déjà tous les rouages du milieu et possède l’allure, les poings et la hargne nécessaire pour vivre dans la rue. Les quelques années où il vit avec sa sœur, Chrystel, et son mari, Javier, vont lui apprendre l’amour, la loyauté et aussi lui apporter un certain équilibre. Mais la colère est toujours présente en lui, coule dans ses veines, alimente son vague à l’âme. C’est un solitaire. Un écorché vif.

Un incident au lycée avec Vicky, le gosse de riche aux couleurs flamboyantes, va changer complètement sa trajectoire. Enfermé durant trois ans en maison de correction, il fait la connaissance de Daruis, son double Cubain, son meilleur ami. Il ne va pas s’apaiser, loin de là, et à sa sortie il s’engage dans les combats illégaux, l’un des seuls moyens qu’il a trouvé pour canaliser cette furie, cette impatience galopante. L’autre étant la rédaction quotidienne de lettres à Vicky, sa victime. Il couche sur le papier tout ce qu’il est incapable de dire à voix haute. Son pardon, ses envies, ses doutes, son attirance pour l’autre jeune homme qui le chamboule. La culpabilité aussi qu’il ressent pour son acte définitif qui a laissé Vicky marqué dans sa chair. Revoir Vicky, cet homme au look original qui s’assume pleinement, cet homme qui essaye par tous les moyens de le déculpabiliser va l’obliger à se dévoiler, à avancer et faire des choix… Et lorsque l’amour est viscéral entre deux êtres, indispensable, la fin justifie les moyens. Leur relation s’apparente à des montagnes russes de sensations sauvages, animales parfois, mais tellement profondes. Notre cœur de lectrice est mis à mal, il s’essouffle, il a des embardées ou au contraire est en chute libre, bas irrégulièrement, mais follement aussi !

J’ai aimé l’intensité présente de la première page à la dernière. Lily Haime a eu la brillante idée de ne pas nous décrire l’enfermement de Gabriel en maison de correction, mais l’après. J’ai fondu littéralement pour chacun des personnages de cette histoire. Et comme souvent dans ses livres, ils sont tous parfaitement unis et tellement réels. J’ai eu envie de faire partie de cette famille de sang et de cœur. Warren, le protecteur, Daruis, l’infidèle et le soutien sans faille, Stéphanie, la douce, Crystel et Javier, les parents adoptifs aimants, Luis, le neveu solaire et Isa, la poupée craquante haute comme trois pommes. Mais aussi, Noa, l’ami fidèle de Vicky à l’humour particulièrement communicatif et à ses parents. Un malstrom d’hommes et de femmes aux sonorités et couleurs d’Amérique latine et dont les vies sont sur la même orbite.

Et que dire de ce couple formé par Gabriel et Vicky ? Rien ne va être facile, mais Vicky a l’énergie pour deux. Et Gabriel avec le temps et les événements sait faire preuve de sagesse. J’ai aimé autant leur rapprochement que leur éloignement. J’ai aimé cet amour qui les retient captifs l’un de l’autre, la jalousie et la possession qu’ils ressentent. Et cet amour lumineux, vrai, qu’ils se dédient tant dans les moments sereins que dans ceux plus graves.

Je ne peux que saluer un tel génie. Celui d’inspiratrice et de conteuse hors pair. Lily Haime manipule d’une main de maître le rythme, les mots et les sentiments qui vous étreignent, vous étouffent parfois tant c’est puissant. Elle excelle, tel un métronome, à presser le bouton de vos émotions et je m’entiche d’elle à chacun de ses textes avec une facilité qui me souffle. C’est sans doute un de mes livres favoris d’elle. Il m’a touchée, je ne saurais dire les raisons exactes mais cela tient sûrement à l’histoire de Gabriel, sa libération au côté de celui qu’il aime.

Un roman bouleversant, sans appel qui vous marque durablement.
À l'ombre de nos secrets À l'ombre de nos secrets
Lily Haime   
Une fois de plus, Lily Haime nous offre une magnifique histoire d'amour. Mais quoi d'étonnant, c'est une habitude avec elle!

C'est l'histoire d'un amour interdit pour plusieurs raisons: parce qu'il est français, parce qu'il est allemand. Parce que ce sont deux hommes à une époque où l'homosexualité est considérée comme une maladie. Parce qu'il se bat pour la liberté, parce qu'il porte l'uniforme de la Wehrmacht. Tant de raisons de se détester et de se faire la guerre, mais des raisons qui n'ont aucun poids face à la puissance de l'amour.
C'est un livre où se côtoient l'amour et la haine. Les plus petites joies aux plus grandes peurs. L'espoir et le désespoir. La violence et la passion.

C'est aussi l'histoire d'une guerre, d'un moment sombre de notre Histoire. Une guerre où rien n'était tout blanc ou tout noir. Où même les héros ont dû entacher leurs âmes irrémédiablement. Ce livre c'est aussi leur histoire.

Un bémol tout de même, qui devient récurrent: la similitude des personnages. Ou tout du moins du personnage principal avec ses autres héros. Julien est un jeune homme fier, fort, intransigeant, dur parfois, passionné tout le temps, un leader charismatique aimé de tous. A travers lui j'ai revu Mathias, Alexandre, Gabriel... A tel point que certaines réactions, certains déroulés de l'histoire en étaient prévisibles. Et si j'aime toujours autant ses livres, si la plume de Lily est toujours aussi magnifique et qu'elle reste un de mes auteurs préférés, j'ai un peu perdu l'émoi et l'exaltation des 1ers livres.
Mais la fin... La fin! Elle a, comme avec "Déferlante", fait passé ce livre d'excellent à coup de cœur. La fin m'a émue, m'a bouleversée, m'a fait un peu pleurer. Magnifique!

Lily est une magicienne des mots. Elle sublime chaque émotion et j'attendrai toujours ses livres avec impatience mais j'attends une chose maintenant, c'est d'être à nouveau surprise, qu'elle se réinvente et sorte peut-être de cette case dans laquelle est est.

Dernière chose, qui n'a rien à voir avec la qualité de l'histoire mais tout avec le prix. Déjà que presque 10€ pour une e-book c'est abusé, j'estime qu'on est en droit d'avoir un produit finit impeccable. Ce n'est pas le cas ici. Il y a quelques coquilles de-ci, de-là, qui ne devraient rien avoir à faire dans un livre de ce prix-là.
Par le feu Par le feu
Will Hill   
Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un livre stupéfiant à bien des égards, d'un livre qui m'a bouleversé, qui m'a profondément remué.
Pour l'avoir vu passer sur la blogo depuis quelque temps, je savais qu'il s'agissait d'un coup de cœur pour énormément de monde. Je me compte désormais parmi ceux-là.

Par le feu, est inspiré de l'histoire de la secte de Waco, connu pour son siège tragique dans les années 80. Ce roman nous narre l'histoire de Moonbeam, membre d'une secte. Je préfère prévenir, attention aux âmes sensibles, car lire ce roman n'est pas chose aisée. C'est une lecture difficile par bien des points.

Premièrement à cause de l'histoire, du sujet abordé, à savoir la secte, la vie de la communauté, la violence, la cruauté. C'est révoltant, ça donne froid dans le dos, et pourtant, portés par la voix et les souvenirs de Moonbeam, nous ne pouvons nous empêcher de plonger avec elle dans l'horreur, dans l'enfer qu'elle a vécu. Évidemment, le fait que le roman soit à la première personne nous immerge d'autant plus dans ce récit haletant.

J'ai adoré l'héroïne Moonbeam, son courage, sa persévérance. J'ai été époustouflé par cette héroïne si incroyable et forte malgré toutes ces années de maltraitance psychologique. Une héroïne rare qui mérite le respect. L'alternance entre passé et présent offre une belle dynamique au roman, et nous rend totalement addict, avide d'en savoir toujours plus, il y a presque quelque chose de malsain là-dedans.

Par le feu est sans nul doute possible l'un de mes plus gros coups de cœur de cette année, c'est un livre bouleversant et assurément difficile à oublier tant il nous hante bien longtemps après la dernière page lue.

par themusik
En attendant, vis En attendant, vis
Agneta Gerson   
Que dire ? J'ai été captivée, tout le long du livre, par cette magnifique histoire entre Josh et Brittany. Elle vient de San Francisco, lui de Fairbanks en Alaska. Ils ne sont pas du même monde, et Josh a surtout en lui un terrible secret de famille, quelque chose qui le ronge de l'intérieur et qui l'empêche de vivre et d'aimer. Chacun des personnages, y compris les secondaires, est riche et intéressant à suivre. Une très belle surprise car son premier roman était tout de même un thriller, rien à voir donc ! Une réussite encore, j'adore décidément cette auteure et sa façon de donner vie à ses personnages.
  • aller en page :
  • 1
  • 2