Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de neko97215 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Avant toi Avant toi
Jojo Moyes   
Un vrai coup de cœur .
Un livre d'une rare beauté, magique, déchirant et un véritable choc émotionnel...
Car cette histoire pourrait êtes vrai!
Donc ma forte émotion pour ce livre je me suis mise dans la peau du personnage de Lou, on ne peut quand ressortir plus grand et fort...
Je ne vous ferais pas de grande phrase car je manque de mots tellement mon cœur et bouleversé .
Par ce roman si beau et si triste mon cœur a été touché.
Mes larmes ont coulé doucement au fil des pages...
Excellent une belle leçon de vie, et qui font réfléchir sur nos petits tracas de la vie quotidienne qui sont bien petits, car ça n'a beau être qu'un roman il sent dégage beaucoup d'émotions et bien plus encore...
Gros coup de cœur 2013 et un de met livre préféré dans ma biblio ❤❤❤❤
À lire ...
Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1 : Le Feu dans le ciel Les Chevaliers d'Émeraude, tome 1 : Le Feu dans le ciel
Anne Robillard   
Une saga géniale et des personnages très attachants. Il y a certes beaucoup de protagonistes mais l'histoire est toujours portée par les personnages principaux. Et pour ceux qui sont vraiment perdu il y a un lexique avec le nom des chevaliers ainsi que leur génération au debut de chaque tome!!Je suis en train d'attaquer le tome 11 et je suis accro!!!

par Lylie63
Les Chevaliers d'Antarès, Tome 1 : Descente aux enfers Les Chevaliers d'Antarès, Tome 1 : Descente aux enfers
Anne Robillard   
Un merveilleux livre! Cette série qui est la suite des héritiers d'enkidiev promet d'avoir beaucoup d'action et de nouveaux personnage tout aussi fascinant que ceux qui était dans les précédents livres. J'espère avoir la suite très bientôt et que nous n'auront pas a attendre très longtemps!!!:)

par Malocoqc
Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44 Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44
Anne Robillard   
Je viens juste de le lire et j'ai que trop aimé!!! En fait j'ai plutôt ADORÉ!!! Les personnages sont pleins de mystères et si attachants! J'attends la suite avec impatience! :)(N'hésité surtout pas à le lire, c'est trop bon!)



par CInnCI
Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile
Jenna Black   
Petite découverte... Mon ressenti est un peu mitigé. J'ai aimé le début..Dana, notre héroïne, en a marre de sa vie. Sa mère est alcoolique et c'est elle qui gère tout. elle décide de retrouver son père en Avalon... le seul endroit où les Faes et les humains cohabitent ensemble. Bien entendu, rien ne se passe comme prévu...
D'un côté, Dana n'a que 16 ans mais je me disais qu' avec sa drôle de vie, elle serait moins naïve et surtout plus mature ... certains de ses choix sont surprenants... surtout sentimentalement, on s'attend à plus de retenu... bref, certains moments étaient "cucul la praline"... Au bout d'un moment, notre héroïne percute! et là, l'histoire prend forme! Les cent dernières pages étaient vraiment intéressantes! Dana nous semble plus motivée et forte. Cela m'a donné envie de savoir la suite et de comprendre son secret... son pouvoir...

par Leedz
Imposteur, Tome 1 : Imposteur Imposteur, Tome 1 : Imposteur
Suzanne Winnacker   
Pour un premier tome d'une nouvelle série je suis conquise.
Tous les ingrédients d'un bon livre..
Suspense .
Amour.
Intrigues j'ai adorée....
Et l'histoire des dons et excellent...
Surtout celui de Tessa waouh....
Marquise66
Vivement la suite..
L'École des Bermudes, Tome 1 : La Fille du chasseur L'École des Bermudes, Tome 1 : La Fille du chasseur
Valy G.C.   
J'ai adoré !
L'histoire ressemble un peu à celle d'Harry Potter, une jeune fille, qui ignore tout de sa parenté à la sorcellerie et qui se retrouve dans une école pour être magique. Sauf que Lili n'est pas n'importe qu'elle fille... sont nom fait trembler de terreur la plus part de ses camarades et les autres la haïsse juste à cause de son patronyme.
Cette histoire est tellement génial ! Plus adulte, plus sanglante, plus palpitante !
Lili, voit sa vie basculer du jour au lendemain... alors qu'elle n'a rien demandé à personne. L'école des Bermudes est enivrante, avec des personnages différents qui nous bercent dans un monde imaginaire : l'infirmier de l'école, l'ermite, les centaures, les sirènes...
Amitié, traîtrise, apprentissage...

par Kyandi
Les Délices de Tokyo Les Délices de Tokyo
Durian Sukegawa   
Il y a des livres qui vous touchent, qui vous marquent, qui changent votre vie de lecteur à tout jamais.
Celui-ci en fait partie.

Dans « Les délices de Tokyo », nous allons faire la connaissance de Sentarô, un homme qui tient une boutique de dorayaki, ces fameux pancakes fourrés à la pâte de haricots rouges.
Alors que son travail ne le passionne pas et qu'il mène une vie de dépravé, son quotidien va être rapidement chamboulé par l'arrivée de Tokue, une vieille femme qui lui propose de travailler pour lui. Selon ses dires, elle sait parler aux haricots rouges et fait la meilleure pâte de haricots qu'il n'ait jamais gouté.
Tokue, d'abord réticent, va finir par accepter. Cependant, il va vite se rendre compte que cette vieille femme lui cache quelque chose.. Et ce ne sont pas ses mains déformées qui lui prouvent le contraire.

Au vu de la couverture et du titre du livre, je pensais entrer dans un univers léger.
Bien que l'on ressent un sentiment de bien-être en lisant cette histoire, de lourds sujets sont abordés.

Notamment les sanatoriums dans lesquels étaient enfermés les personnes lépreuses au Japon.
On apprend un peu leur quotidien, leur condition de vie, mais aussi que ce n'est que depuis la fin du vingtième siècle qu'ils ont pu sortir de ce lieu. En effet, toute personne contaminée était envoyée dans ces enceintes.. Pour ne jamais en ressortir, qu’elle soit malade ou guérie.
En plus de cela, nous apprenons aussi comment les Japonais ont accueilli ces personnes lorsqu'elles ont enfin pu sortir des sanatoriums. Pas du tout accueillants pour un sou, ils ont érigé une nouvelle barrière entre eux, les emprisonnant de nouveau dans une nouvelle cage.
C'est dur et triste. C'est inhumain et nous ne voulons que crier face à cette injustice. Mais à l'image de nos personnages, crier ne sert à rien car nous n'avons aucune oreille qui nous écoute. Nous ne pouvons donc que compatir et pleurer.

Ayant déjà eu la chance d'être allée au Japon, j'ai retrouvé à chacune des pages ce pays qui m'avait séduite. Haricots rouges, bienséance, uniformes d'écolières et cerisiers. À chaque phrase, nous en prenons plein les yeux et avons presque l'impression de faire parti de cette histoire.
Et que dire de tous ces passages où nos personnages cuisinent ce fameux ‘an’, cette pâte de haricots rouges. J'avais presque l'impression de la sentir, d'avoir moi aussi mon nez au-dessus du chaudron bouillant.

L'écrire de Durian SUKEGAWA est un délice. Nous goûtons chacun de ses mots, savourant chaque phrase. Il se contente de la simplicité du minimum, typique de la culture japonaise, mais c'est incroyablement beau et parfait.

Je me suis énormément attachée à Tokue. Cette vieille femme qui nous paraît sereine et pleine de joie de vivre n'a absolument pas été épargnée par la vie. Sa rencontre avec Sentarô va lui permettre de s'évader de son quotidien, de lui permettre d'être enfin ‘utile’ à la société, comme elle le souhaitait.

La fin est déchirante.
C'est l'apothéose de cette histoire. Bien que triste, nous ne pouvons qu'être émerveillé par tous les beaux messages qui sont véhiculés.
Sortez vos mouchoirs et munissez-vous de vos pâtisseries favorites avant de lire ce livre. Émotions fortes garanties.


En conclusion, « Les délices de Tokyo » est un livre qui va vous faire voyager au pays du soleil levant. Durian SUKEGAWA nous émeut, nous bouleverse, nous fait découvrir une facette de l'histoire de son pays qui est loin d'être tendre.
Un énorme coup de cœur.


Un livre à lire.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/03/les-delices-de-tokyo-durian-sukegawa.html )
Kitsune, l'esprit renard Kitsune, l'esprit renard
Eva Justine   
Mon Avis



Nous découvrons la vie de Sumiko et de sa famille. De l’absence de son père, Yoshii, éminent diplomate de l’Empereur. De la haine de la deuxième épouse, Yoko. De la fragilité de sa mère, Chizu, et de sa sœur, Cho. De la gentillesse de leur frère issu de la deuxième union de son père, Kido. Nous découvrons l’existence triste de cette enfant, Akina, prostituée dans une maison de plaisir.

Nous suivons l’évolution de chaque personnage à travers des scènes touchantes, découvrant la faiblesse et la force de chacun. Yoshii, en rentrant d’une mission avec son garde personnel fait une halte dans cette maison de plaisir et se laisser aller à la douceur des caresses d’une femme qu’il aime d’amour. Tanaka, samouraï au service de Yoshii, reste en retrait. Il entendra un hurlement et verra la fuite d’une jeune prostituée. Brave et bon, Tanaka offrira à cette enfant la possibilité de s’enfuir de cet endroit afin de ne plus subir d’assauts malvenus d’hommes peu enclins à respecter sa fleur de lotus si jeune, ou sa bouche si inexpérimentée.

La nouvelle du mariage de Cho ayant été prononcée, Chizumet tout en œuvre pour accueillir le futur époux dans sa demeure afin de faire sa connaissance. Sotan, voici son nom. Toujours accompagné de son fidèle « ami » Nao, il se prendra de passion pour la jeune et volatile Sumiko, l’exact contraire de sa sœur Cho, si tendre et obéissante. Il fera tout pour avoir ce qu’il désire… Menant à la fuite l’objet de sa convoitise.



Tanaka est alors mandaté par son maître pour retrouver sa fille et l’escorter en un lieu sûr le temps des épousailles. Ce samouraï sera alors confronté à un adversaire redoutable… Sumiko, futée, va le faire tourner en bourrique plus d’une fois, au risque de s’attirer les foudres de ce bel homme. Mais ce que Tanaka n’avait pas prévu… C’était qu’un autre cavalier s’était lancé aux trousses de Sumiko, et qu’il s’attacherait à cette jeune femme. Des évènements terribles surviennent et le sang devra couler pour laver l’honneur d’une famille.



Parlons de la couverture un instant. Epurée mais très élégante, elle nous présente une jeune femme qui ne peut être que Sumiko. Nous retrouvons le signe du kitsune en arrière-plan, petit rappel au sujet dont il est question.

La plume de l’auteure est fluide, agréable. Les scènes de romance sont justement dosées et celles un peu plus « hot » sont parfaites. En tous cas comme je les aime. Empreints d’une délicatesse que j’ai vraiment aimé, suivre des ébats amoureux sans avoir à lire les mots crus tels qu’on les lit a changé ma vision du roman. Un mélange de réserve et de poésie qui donne alors un tournant majestueux à un acte si banal à présent.

J’ai beaucoup apprécié aussi chaque début de chapitre. Un petit texte que je qualifierai de philosophique (à la japonaise) vient introduire un état d’esprit dans le texte écrit.

Que dire d’autre sur ce roman ? Des personnages attachants. Certains sont détestés dès le départ, d’autres adulés. La description des lieux est parfaite, nous plongeons dans le Japon de la fin du 19e, et dieu seul sait que j’aime ce pays. J’ai pu voyager dans une époque qui n’est pas la mienne.

La condition des femmes est aussi bien retranscrite. Femme au foyer, très mal vu de monter à cheval, pas le droit de se battre… une femme doit enfanter et s’occuper de la maison et du jardin. Triste vie si on est attaché à notre liberté !

Les légendes sont bien expliquées, et permet de comprendre ce qu’est le Kitsune. Dépaysement garanti !

Une romance attendue entre un homme et une femme. Et pour une première pour cette auteure, je tire mon chapeau car c’était bien dosé et très agréable à lire ! Pas d’excès, juste ce qu’il faut. Un jeu du chat et de la souris qui m’aura fait sourire par moments.

Si je dois noter un seul point négatif (parce qu’en effet, il n’y en a qu’un seul) c’est la longueur du démarrage. Même si j’ai apprécié découvrir les personnages, j’ai encore plus apprécié quand nous sommes entrés dans le vif du sujet, ce qui m’avait intrigué dans le résumé.



Conclusion



Kitsune, l’esprit du Renard, fait partie de ces romans que j’ai beaucoup aimé, mais dont une petite longueur aura chassé le coup de cœur. Malgré une réticence première j’ai finalement dévoré les trois quarts en peu de temps. Moi qui ne connaissais pas l’auteure, j’avoue être agréablement surprise par sa facilité à passer d’une romance MM à une romance MF.

Délicatesse, subtilité et retenue sont les maîtres mots de ce roman nous transportant au Japon du 19e.



#Ely
Geisha Geisha
Arthur Golden   
Le film m'ayant plus j'ai voulu lire le livre dont avait été tiré le film. Les décors, les coutumes, tout un univers de femme à la fois magique et complexe. Magnifique livre ...

par Ella
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4