Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nerielle : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Danny Valentine, Tome 4 : Terminus Saint-City Danny Valentine, Tome 4 : Terminus Saint-City
Lilith Saintcrow   
Mais pourquoi ?!

Pourquoi Danny est-elle aussi aveugle, aussi ingrate, aussi désespérément en manque d'affection, d'attention, d'indépendance, d'action, tout ça à la fois ? Pourquoi est-elle aussi lourde ? Aussi puéril ? C'est incroyable ! Les deux premiers tomes étaient si bien, et les 3 et 4 baissent totalement le niveau de l'histoire pour la faire raser le sol.

Pas d'amélioration entre Danny et Japh, les deux s'entêtant à rester tels qu'ils sont (ben oui, enfin, ça marche si bien entre eux !), cependant je suis toujours autant accro à Japh, parce qu'il agit salement, horriblement, mais il agit selon sa nature, et que c'est rafraîchissant et même tout à fait inédit d'avoir, dans un roman, un personnage inhumain qui le reste et n'agit pas "humainement" pour plaire aux lecteurs. Ce démon-là en est un vrai, un pur et dur, un con fini, mais qui est tellement lui-même que je ne peux que l'aimer.

Alors que Danny... hmrgrpmjldm. Cette fille me tape sur le système, et c'est un euphémisme ! Elle, je commence vraiment à la détester, ce qui est problématique quand on parle d'une héroïne...

[spoiler]La question est : quand se rendra-t-elle compte qu'Eve se fout totalement de sa tête ? Surprise. Peut-être dans le tome 32, après qu'elle ait enfin compris que Japh est totalement dingue d'elle. Autant dire que c'est pas demain la veille.[/spoiler]

Bref, un tome encore décevant, comme le précédent. J'aurais dû m'arrêter au tome 2.
La Dernière onde, Tome 2 : La Trace interdite La Dernière onde, Tome 2 : La Trace interdite
Marine Stengel   
Après avoir adoré le tome 1, « L’appel », je me suis plongée dans cette suite qui s’annonçait tout aussi palpitante.
Xenia a intégré la Sphère, ce haut lieu où les Traceurs apprennent à maîtriser leurs dons et à devenir des personnes qui oeuvrent pour le bien de tous. Après une année enrichissante, mais aussi fatigante, elle a découvert qu’elle était une Firath, une personne possédant des pouvoirs de feu. Chose rare puisque toutes les personnes de sa race ont entièrement disparues.
Cependant, malgré les énormes progrès qu’elle a effectués, elle n’a pas réussi l’Appel et restera donc pour une nouvelle année en rouge. Après la déception, c’est la pression qui pèse sur ses épaules puisque si elle ne change pas de couleur à la fin de l’année, elle ne pourra plus rester à la Sphère.
Heureusement, elle peut compter sur ses amis ainsi que sur Nate pour l’aider à surpasser cet échec. De plus, elle reçoit l’autorisation de partir en mission avec eux, mission qui lui réserve bien des surprises.

Une nouvelle fois, j’ai été charmée.
Marine STENGEL a une imagination débordante et a réussi à créer un univers riche et prenant.
Ce second tome lui permet d’encore plus exploiter toutes les possibilités qui s’offrent à elle puisque Xenia part en mission, à la découverte d’autres dimensions.
Tout en suivant ce personnage, nous sommes comme elle : émerveillé par chacune des nouveautés qui se présentent à nous. Mention spéciale à la dimension des Dalkraes qui n’est pas sans rappeler une certaine race que l’on retrouve assez fréquemment dans les univers fantastiques. J’ai quand même trouvé ce peuple original et vraiment intéressant.

A travers ces missions, nous allons également découvrir que des choses se trament, que quelqu’un est en train de comploter derrière le dos des Traceurs. Beaucoup d’éléments apparaissent, des petits indices qui peuvent nous donner à réfléchir quant à la suite de l’intrigue. A la fin du livre, certains resteront secrets, d’autres seront démasqués. En bref, vous allez cogiter pendant, mais aussi après la fin de ce tome.

J’ai adoré retrouvé Xenia, qui est bien plus mature que dans le précédent opus.
Même si elle est encore pleine de doute, on voit qu’elle prend petit-à-petit confiance en elle, qu’elle réalise enfin que ses pouvoirs sont puissants et qu’elle peut se sauver seule de certaines situations. Cette nouvelle confiance qu’elle acquiert rend le personnage plus intéressant, plus attendrissant.
Nate est devenu mon chouchou. Alors que j’avais des doutes sur son personnage, sur son caractère, j’ai trouvé finalement sa personnalité plus complexe. Nous apprenons à mieux le connaître notamment grâce aux chapitres qui sont narrés de son point de vue. Certes, il y en a peu, mais cela aide vraiment à plonger dans les doutes de ce personnage qui nous semble de prime abord vraiment fort et inébranlable. Le grand dilemme de ce tome sera pour lui de choisir entre son devoir et son coeur. Chose difficile lorsque l’on est un homme droit comme lui.
D’autres personnages vont également se révéler, comme Éric qui m’a agréablement surprise au final. D’autres me laissent suspicieuse, car l’on ne sait pas vraiment s’ils jouent un double jeu.
Enfin, il y a de nouveaux personnages qui entrent en scène, que cela soit pour de bonnes ou de mauvaises intentions.

Le rythme de l’histoire est assez intense. Je n’ai pas vu les pages défiler tellement j’étais prise dans l’univers de Marine STENGEL. Sa plume n’y est pas pour rien, elle écrit vraiment très bien et son style d’écriture se prête vraiment à ce type de récit.
Il se passe également beaucoup de choses, il y a énormément d’action. Après les missions de Xenia, un tournoi se prépare. J’ai d’ailleurs retrouvé un peu de « déjà vu » dans ce tournoi qui vous rappellera certainement celui de « Harry Potter » ( bien qu’ils soient tous les deux très différents ). J’ai aussi trouvé que certains rebondissements étaient parfois prévisibles, ce qui enlève un peu de suspens au récit.

La fin est affreuse.
Quand je sais qu’il me faudra attendre encore une année pour avoir le prochain tome entre les mains, mon coeur saigne. Un peu comme le premier opus, « La trace interdite » se termine avec des rebondissements, des révélations, mais surtout ( et c’est là que réside vraiment la nouveauté ) la promesse d’une suite bien plus sombre que ce qu’il se passe dans les deux premiers tomes.
A voir ce que cela va donner, mais j’en suis sûre que je serais une nouvelle fois complètement charmée.


En conclusion, « La dernière onde, tome 2 : la trace interdite » est un beau coup de coeur. Marine STENGEL m’a une nouvelle fois prise dans ses filets. Il est parfois difficile d’écrire une suite à la hauteur du premier tome, mais elle réussit le challenge avec brio. Les personnages évoluent, de nouveaux entrent en scène, plusieurs intrigues se mettent en place et des révélations sont attendues. En clair, le cocktail parfait pour faire mourir d’impatience tous les lecteurs qui oseront se plonger dans cet univers riche et captivant.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2018/08/la-derniere-onde-tome-2-la-trace.html )
Danny Valentine, Tome 2 : Par-Delà les Cendres Danny Valentine, Tome 2 : Par-Delà les Cendres
Lilith Saintcrow   
Eh bien, il est certain que cette série sort des sentiers battus! Le premier tome m'avait déjà fait forte impression, celui-ci est selon moi deux crans au dessus.
Voici un livre violent et sombre pour ne pas dire carrément "dark". Je n'avais jamais rien lu de ce genre en bit-lit au par avant, et pourtant je l'ai lu d'une traite sans le lâcher.
Dans cet opus, on accompagne Danny à travers le deuil de Japhrimel (cf/ tome 1), sa douleur et son incapacité à s'en remettre est criante de vérité. En même temps, l'auteure nous met sur la piste de différents meurtres excessivement brutaux, qui réveillent en Danny un passé qu'elle pensait à jamais enterré.
On va suivre notre héroïne dans cette enquête et à travers les réminiscences de son enfance au "Hall des Manipulations", où l'enfer indicible qu'elle et les autres enfants ont subi, est au delà de l'horreur et des mots.
Cette série MERITE QUE L'ON SE FASSE SON OPINION.

par ccmars
Danny Valentine, Tome 1 : Le Baiser du démon Danny Valentine, Tome 1 : Le Baiser du démon
Lilith Saintcrow   
Alors là je dis, INCONTOURNABLE !!! Je ne voulais pas lire ce livre, mais le manque de parution m'y a poussé et je ne le regrette. Je vous le conseille, il en vaut la peine.

par Ephaus
Maeve Regan, Tome 5 : Sur les dents Maeve Regan, Tome 5 : Sur les dents
Marika Gallman   
Et bien voilà les aventures de Maeve sont arrivées à leurs fins. Et je dois dire que ce dernier tome était réussi.
On est dans l'histoire du début à la fin, pas mal de retournements de situations (en rapport avec la magie) et puis pas mal de découverte (Rosita entres autres). Et puis j'ai bien apprécié sur la fin la façon de refaire intervenir des personnages disparus (non je n'en dirais pas plus). Et puis les passages un peu plus tristes ont été bien fait également.

par Gkone
Maeve Regan, Tome 4 : À pleines dents Maeve Regan, Tome 4 : À pleines dents
Marika Gallman   
Et voilà j'ai fini ce quatrième tome. Je trouve qu'on se ballade moins dans ce tome, enfin je veux dire par là, qu'il y a qu'un endroit où l'action se déroule, à savoir le château de Victor ! Et ce n'est pas pour me déplaire, cela permet au lecteur et à Maeve d'aller de découverte en découverte.
On assiste également à une montée en puissance des pouvoirs de Maeve, ce qui est plutôt pas mal, et permet de voir d'autres actions. Par contre j'avoue était un peu perdu quand on passait d'une Maeve à l'autre, je me disais mais c'est laquelle ?!
Et puis en arrivant à la fin du tome, avec la révélation qu'il y a, j'ai juste envie d'avoir le dernier tome entre les mains !

par Gkone
Maeve Regan, Tome 3 : La Dent longue Maeve Regan, Tome 3 : La Dent longue
Marika Gallman   
On retrouve les ingrédients des deux premiers tomes dans ce troisième opus de Maeve ! J'avoue avoir un peu moins accroché que les deux précédents même si ce tome-ci est loin d'être mauvais !

Je m'explique, on se fait balader tout le long du tome sur la personne qui la trahit, certes dans la fin du tome on découvre qui s'est, mais j'avoue rester sur ma fin quand aux motivations en fait... J'espère que dans les prochains tomes il y aura un approfondissement de ça !

Après comme je l'ai dis tout n'est pas mauvais, loin de là, j'aime toujours l'humour de Maeve, et le ton utilisé ! Ensuite, je me suis dis que Trevor j'allais pas trop l'aimé au début du tome, mais en fait plus ça avance et plus il devient sympathique ce bougre ! Et Lukas, ah Lukas, je vais rien dire parce que ça pourrait spoiler par rapport à ceux qui n'ont pas encore lu les tomes précédents, mais il fait encore des siennes (non je ne parle pas du tout de ce qui arrive à la fin de ce tome-ci...).

Sinon la fin nous laisse un bon gros suspense, enfin oui et non. Oui à cause de la situation, mais non parce que à cause de la série en elle-même, je ne dirais rien parce que j'ai pas envie de spoiler, mais je pense que les gens me comprendront quand ils arriveront à la fin !

par Gkone
Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent
Marika Gallman   
OMG!!! J'ai adoré ce tome... Il est plus sombre que le précédent mais aussi tellement mieux...
On retrouve tout le monde... Et les retrouvailles entre Maeve et Lukas sont plus que géniales et tout et tout...
J'ai adoré découvrir Cormack et Barney
Par contre, [spoiler]la fin... Aaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh!!!!!!!! Pourquoi? Mais pourquoi????? Lukas ne peut pas avoir disparu pour de bon, c'est juste pas possible... Il n'est pas mort... Il va venir d'entre les morts... Maeve va trouver une solution pour sauve son amour....[/spoiler]...
En une phrase : avec ce tome, Malika m'a tuée!!!

par DimkaGirl
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie Victorian Fantasy, Tome 1 : Dentelle et nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
  • aller en page :
  • 1
  • 2