Livres
451 047
Membres
396 159

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Emy3489 2017-01-13T15:10:03+01:00

« Charlize, tu sais que tu es trop craquante quand tu dis des trucs comme ça ? Alors, sauf si tu veux encore jouer à Silas a dit, tu ferais mieux d’arrêter de trop réfléchir »

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2017-05-20T19:06:40+02:00

- Et voilà, c'est parti, Silas chéri. On vas faire connaissance.

Puis elle commence à lire.

J'en fais autant avec celle que j'avais entre les mains. Je m'installe confortablement dans mon siège.

- C'est parti, Charlie chérie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LilyAsh 2017-04-17T14:25:07+02:00

"— Suis ton instinct, dis-je tout haut.

— Qu’est-ce que tu racontes ?

Silas arrête de fouiller dans une boîte qu’il a sortie du placard.

— Suis ton instinct. Pas ton cœur, parce qu’il cherche toujours à te faire plaisir, pas ton cerveau, parce qu’il se fonde trop sur la logique."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marieno89 2017-01-23T00:27:10+01:00

- Charlie, tu dois me promettre quelque chose, dis-je en essuyant ses larmes de mes pouces. Promets-moi que tu ne cesseras jamais plus de m'aimer. Parce que je ne veux plus jamais t'oublier. Je ne veux plus oublier une seule seconde passée avec toi.

- Juré. Je ne cesserai jamais de t'aimer, Silas. Et je n'oublierai jamais.

Je baisse la tête et nos bouches se rejoignent.

- Jamais Jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emy3489 2017-01-13T15:09:52+01:00

« Le destin est la force d’attraction qui pousse nos âmes vers les gens, les lieux et les choses pour qui nous sommes faits »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Emy3489 2017-01-13T15:09:44+01:00

« Cher Silas,

Voilà peut-être une demi-heure que j’essaie d’écrire cette lettre mais je n’y arrive pas. Il va pourtant falloir que je m’y mette. Tu sais toujours si bien exprimer tes sentiments, alors que je reste muette et paralysée.

Je n’arrête pas de penser à ce qui s’est passé l’autre nuit. Cette chose que tu fais avec ta langue… je m’évanouis à moitié rien que d’y penser… Là, je suis peut-être trop franche, je me dévoile, comme dit toujours mon père « Ne montre pas toutes tes cartes, Charlie ».

Je n’ai aucune carte à te cacher. Je sais que je peux te faire confiance, Silas, et j’ai hâte qu’on s’embrasse, encore pour voir revenir tous ces sentiments. Hier soir, quand tu es parti, j’en voulais à toutes les autres filles de la planète. Je sais que c’est idiot, mais je ne veux plus que tu fasses ça avec ta langue à personne d’autre. Je ne crois pas être particulièrement jalouse, sauf que je le suis de celles que tu as désirées avant moi. Ne me prends pas pour une folle, mais si jamais tu regardes une autre fille comme tu me regardes, je t’arrache les yeux à la petite cuillère. Je serais même capable de la tuer et de t’accuser du meurtre.

Alors, sauf si tu veux devenir un détenu aveugle, je te conseille de ne plus regarder que moi. On se voit au déjeuner !

Je t’aime !

Charlie »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elouu 2019-01-01T19:54:24+01:00

- Oh, non… ajoute-t-il en se passant une main dans la nuque. Merde, Charlie, ça ne va pas recommencer !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Niall1Direction 2018-05-29T20:31:13+02:00

"Je n'avais encore jamais embrassé personne. Je n'ai pas fermé les yeux. J'avais trop peur. Dans les films, tout le monde ferme les yeux, mais je n'y suis pas arrivée. Je voulais savoir si tes paupières étaient baissées et comment étaient tes lèvres quand elles se posaient sur les miennes."

Afficher en entier
Extrait ajouté par -OneStar 2018-04-12T23:42:37+02:00

Charlie sourit encore alors qu’on arrive à la voiture. Visiblement, elle se croit dans un rêve, et je n’ai pas le courage de la détromper. Ce n’est pas un rêve. C’est un cauchemar et voilà plus d’une semaine qu’on est plongés dedans.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2017-05-20T19:06:58+02:00

J'oublie sans cesse qu'il prend aussi cher que moi, ce qui prouve sans doute mon narcissisme. Super. Je pense à cette soeur dans la voiture, qui passe un anniversaire minable. Et à cette demi-soeur dans mon ancienne maison, avec sa mère psychotique, et que, d'après mes journaux, je n'ai cessé de harceler depuis une dizaine d'années. Je suis une dégueulasse, comme fille et comme soeur.

Au fond, je n'ai peut-être plus envie de retrouver mes souvenirs.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode