Livres
523 925
Membres
541 957

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de NicGambarde : J'ai lu aussi

L'Alchimiste L'Alchimiste
Paulo Coelho   
La quête de la legende personnelle, on en a tous une, mais combien l'ont réalisée ?
Amour, rêve ambition et ignorance du monde qui nous entoure, ce livre nous montre toutes les choses que l'on oublie en grandissant, nos envies, nos rêves...

par bamby114
Illusions perdues Illusions perdues
Honoré De Balzac   
C’est important de le dire et de l’écrire de nouveau même si des générations et des générations de lecteurs de Balzac l’ont éprouvé. Mais ce roman est une pur merveille... Et je ne risque d’étonner personne en disant que j’ai adoré le lire. Il est d’une incroyable richesse ! J’en reste presque sans pouvoir à exprimer l’extrême réalisme et la vitalité qu’a mis Balzac dans ses personnages et cette histoire.
Ce roman est découpé en trois parties qui pourraient presque se lire indépendamment les unes des autres. Mais qui mises bout à bout,semblent esquisser nos propres désillusions et nos propres expériences.
L’intrigue est magistralement menée du début à la fin et c’est impossible de s’ennuyer à cette lecture. Cette « comédie humaine » est un des chef d’œuvre de la littérature française tant par l’universalité des thèmes sociétaux abordés que par la complexité de ses personnages véritablement représentatif de la nature humaine ; aucun n’est tout blanc, ou tout noir. On les voit changer, évoluer, se comporter différemment en fonction des événements auxquels ils sont confrontés.
Alors comment commenter ce roman sans en dévoiler les grandes lignes. Qu’écrire de plus qui vous donnera envie de vous plonger dans ce livre. Vous parler de Lucien et de Madame de Bargeton de laquelle il se croit aimer. Vous décrire Angoulême et ces rivalités entre petits nobles et bourgeoisie. Paris et la façon dont cette ville et ses gens ont brûlé les ailes du jeune de Rubempré… Inutile, Balzac le fera avec plus de talent et de vie que moi.
Quelques fragments restent à ma mémoire. Comme la façon qu’à Balzac de dépeindre l’univers impitoyable et même peu flatteur du monde de l’édition et du journalisme. C’est même corrosif par moment ; à tel point que ça sent le vécu ! Finalement être talentueux n’est pas sans risque et ne suffit malheureusement pas dans notre société. Et les requins, les fourbes d’aujourd’hui ne sont guère différents de ceux d’hier.
J’ai également été impressionné par la façon dont Balzac déploie la savante machinerie de l'extorsion de l'invention de David par le biais des lois, le concours des créanciers et l'entremise d’hommes sensés être les garants de l'équité sociale… jusqu’à la ruine total. C’est évident, Balzac règle ici ses comptes avec les usuriers, banquiers, notaires, avocats et autres juges.

Et la fin… La fin est sublime ! ET pour ceux qui se seront accroché, fait l'effort de dépasser les premières pages, quelle récompense... Je me suis même étonné d'arriver si vite au point final. Sur, vous n'aurez pas envie de vous en arrêter là. Tout comme à moi, plongez-vous dans la suite : Splendeurs et misères des courtisanes.


par RMarMat
Berlin-Bangkok Berlin-Bangkok
Jean-Pierre April   
Berlin. Là où il y avait le Mur et un no man's land, un Eros center a surgi. En parallèle, les femmes sont affligées de stérilité et il faut faire appel aux Asiatiques pour procréer... Comme beaucoup de ses compatriotes, Axel souffre de nowhere et passe allégrement du stress à la mélancolie...

Bangkok. Plus que jamais la capitale du love and business ! Hier, le Klong, herbe hallucinogène. Aujourd'hui le Transphère T, le délire organisé. Demain, le rêve en comprimés. Tandis qu'elle se vend à des clients de passage, Yumi vit dans l'attente d'un mari...

"Berlin-Bangkok" : l'agence qui porte ce nom organise des mariages sur mesure. Le piège, qui va réunir Alex et Yumi. Pour mieux les broyer…

par Aude
Le Temps cyclothymique Le Temps cyclothymique
Jean-Pierre Andrevon    Alphonse Brutsche   
Petit roman d’anticipation sans grand intérêt, surfant sur nos éternelles légendes de visiteurs venus des étoiles, et d’une susceptible vie ayant existé sur Mars. Nous étions en 1974, grande époque des Anticipations.

par Fabior
Hard Hard
Raffaëlla Anderson   
Autobiographie de Raffaëla Anderson, ancienne actrice porno française de 1994 à 1998. Elle relate ici de ces quatre années dans le porno, dans l'ordre chronologique. L'ensemble manque un peu de structure mais il y a suffisamment de rebondissement pour qu'on reste un minimum captivé. On s'approprie facilement le caractère assez fort de l'actrice qui ne se laisse jamais rabaisser par la gente masculine, ce qui explique entre autre sa future participation au film "Baise-moi" de Virginie Despentes. Quelques belles leçons sont tirées mais le tout reste encore trop superficiel à mon goût, les faits sont-là (et ils sont parfois très crus, mais on en attendait pas moins), c'est indiscutable mais il manque un certain recul. En effet l'auteure reste trop ancrée dans le présent (récit au présent, dialogues au présent), ce qui fait qu'il manque cet aspect de recul qui m'apparait important dans ce milieu: comment le vit-on après, qu'est-ce qu'elle regrette ect. Dans le même thème, je conseillerai plutôt de commencer par l'autobiographie de Nina Roberts que j'ai trouvé supérieure. L'aspect authentique et l'honnêteté de Rafaëlla Anderson sont néanmoins touchants et donc à souligner.

par Abyssos
Le Passe-muraille Le Passe-muraille
Marcel Aymé   
En 1943, c'est un savoureux recueil d'une dizaine de nouvelles que Marcel Aymé offre, en pleine période d'occupation allemande, à ses lecteurs.
Dans le premier texte, qui donnera son titre au volume, Dutilleul, modeste employé de bureau, possède la faculté de traverser les murs, il use d'abord de ce don pour se venger de son sous-chef de bureau M. Lécuyer, puis il devient, par un goût soudain de l'aventure, le fameux cambrioleur nommé Garou-Garou. Mais n'est pas Arsène Lupin qui veut...
Dans "Les Sabines", l'héroïne Sabine possède le mythique don d' ubiquité et en profite pour vivre plusieurs vies parallèles auprès d'Antoine Lemurier, son mari, sous-chef du contentieux au SBNCA, auprès de Théorème un jeune peintre débauché aux yeux noirs, auprès d'un vieillard, distingué, monoclé et riche nommé Lord Burbury ! Mais écœurée par cette vie dissolue elle reviendra à son premier amant pour disparaître en même temps que lui et ses 67000 doubles...
"La carte", le troisième texte prend acte de la drôle de décision du gouvernement de réduire le droit de vie des improductifs à un certain nombre de jours par mois, Raconte le marché noir qui s'ensuivit et ses conséquences inattendues pour le narrateur, amoureux d'Élisa qui ne s'en doute pas...
Avec "Le décret" Marcel Aymé Raconte comment, par l'entremise du Vatican, au plus fort de la guerre, un accord international fut conclu entre les belligérants pour avancer le temps de dix sept ans sans modifier pour autant l'issue normale des hostilités...
"Le proverbe" pose un problème à Lucien qui a eu 3 à son devoir de composition française, il va devoir l'expliquer à M. Jacotin son père, qui est proposé pour les "palmes académiques" mais qui est aussi l'auteur du fameux devoir....
L'ensemble des textes, signés dans ce recueil par Marcel Aymé, est à mi-chemin entre le "Fantastique" et le "Philosophique". Sa plume amusée et moqueuse fait merveille dans ces contes modernes qui brocardent nos travers et la société.
La meilleure, peut-être de toutes les nouvelles de l'ouvrage "Les bottes de sept lieues" sera reprise dans "Enjambées".
Les enfants de Montmartre rêvent tous devant la vitrine d'un vieux brocanteur d'acheter une paire de bottes, trop chère pour eux. Mais le vieux commerçant, sentimental et original, baisse son prix pour permettre à Germaine de l'acheter...

par Giles
Un pont sur l'infini Un pont sur l'infini
Richard Bach   
Un pont sur l'infini, Livre très romantique sur la quête de l'âme soeur. J'ai trouve ce livre assez décevant, surtout comparé à 2 autres romans de R. Bach: Livingston et Illusions.
Finalement, ce livre est une sorte d'autobiographie.
Si on est fan de richard Bach, comme moi ! on doit évidement le lire, mais ce n'est pas le livre avec lequel il faut commencer. Les 2 livres precedement cites etant infiniment superieurs.

par DimitiV
Soie Soie
Alessandro Baricco   
Une véritable merveille, c'est un classique. C'est la première fois que je lis cette auteur je ne le regrette pas du tous. Alessandro Barico ne s'attarde pas du les détails il vient directement aux faits. Ceux qui donne une lecture facile et très fluide. On pourrait presque regretter qu'il ne fasse seulement une centaine de pages ...
Le premier hybride Le premier hybride
Jean-Pierre Andrevon   
Je suis seul au milieu d'un océan sans limites, et je crie.Autour de moi, la pluie, la nuit, les monstres qui sortent de l'eau pour me bouffer, les cauchemars visqueux qui me visitent quand je sombre dans le sommeil, la soif, la faim la solitude... et la folie qui me guette.
Viendra-t-on un jour me chercher, sur cette planète liquide qui s'appelle Hydra ?
Peut-être.
Mais si c'était pire encore ?

par PatBreg
Un parrain de cendre Un parrain de cendre
Jean Anglade   
Un beau roman de terroir, comme Jean Anglade sait si bien les écrire, qui nous emmène sur les traces de l'histoire de Gastounette, jeune fille attachante.

par lamanof

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode