Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nicy70 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Franck Sharko & Lucie Hennebelle, HS : Couple de flics - Petite anthologie biographique Franck Sharko & Lucie Hennebelle, HS : Couple de flics - Petite anthologie biographique
Franck Thilliez   
J'ai adoré retrouver les deux protagonistes de quelques uns de mes romans préférés, un petit retour en arrière sur leur vie au travers des romans de l'auteur, j'ai beaucoup aimé revenir sur ces extraits bien choisis. Attention l'auteur prévient :
"Avertissement :
La lecture des pages qui suivent dévoile certaines parties des intrigues des romans cités.
Cela pourra altérer en partie le suspense de vos lectures… » (de « Sharko / Henebelle, Couple de flics - Petite anthologie biographique » par Franck THILLIEZ)"


par annick69
La Théorie Gaïa La Théorie Gaïa
Maxime Chattam   
Encore une très belle œuvre signée Maxime Chattam. Nous sommes plongées dans une univers de recherches Top secret, entre la Polynésie Française et le pic du midi, dans un thriller très angoissant sous fond de théorie scientifique fumeuse. Un grand Maxime chattam qui nous scotche à cette histoire. Ce livre est le dernier des trois livres constituant la trilogie du cycle de l'homme. Encore Bravo Monsieur Chattam pour votre plume et vos intriques toujours des plus effrayantes !

par Archibald
Que ta volonté soit faite Que ta volonté soit faite
Maxime Chattam   
Vous connaissiez Maxime Chattam, auteur de thrillers et de young adult, ce 20ème opus nous le fait découvrir dans un tout autre genre.
“Que ta volonté soit faite” est totalement différents, par sa présentation d’abord, une couverture simple avec une superbe jaquette mais aussi par le ton de l’histoire. 
Ce roman nous emmène dans le passé à travers l'Amérique profonde mais nous fait aussi découvrir ce qu’il peut y avoir de plus noir dans l’être humain.

Si vous êtes fan de l’auteur, vous risquez d’être surpris et de passer par différents stades, d’abord désarçonné par l’ambiance, l’écriture et le ton, totalement différents. Ensuite, attendez vous à être captivé par l’histoire et vous passerez vite au stade fasciné, au point d’oublier tout ce qui vous entoure et de ne plus pouvoir vous détacher de votre lecture. Et pour finir, vous allez être complètement subjugué par ce final inattendu.

Mais même si le style change, une chose reste immuable dans les romans de Maxime Chattam, quand on le lit, on a l’impression de vivre l’histoire, on visualise parfaitement Carson Mills, ses habitants, son atmosphère mais on arrive aussi à imaginer les sons, tels que le bruit des coups ou je pense plus spécialement au bruit de la masse au début du roman. J’en ai encore la chaire de poule rien qu’en m’en souvenant.

“Que ta volonté soit faite” est un véritable roman noir américain, comme Stephen King peut en écrire. Ce n’est aucunement une critique ou une comparaison mais bien, un compliment. Avec ce roman, 
Maxime Chattam nous démontre qu’il peut quitter ses styles de prédilection et nous surprendre, très agréablement.

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire, courir chez votre libraire, tourner cette superbe couverture et plonger dans l’Amérique profonde.


Une putain d'histoire Une putain d'histoire
Bernard Minier   
Comme spécifié dans la page de remerciement, l'auteur a voulu rendre hommage à la littérature américaine, et c'est plutôt réussi : les lieux retirés à la nature hostile, les groupes de copains qui mènent l'enquête, les politiciens corrompus et tout-puissants, la paranoïa au sujet des moyens de surveillance qui retirent toute liberté aux citoyens, toute notion de vie privée, et même la vulgarité du titre, tout cela entoure l'histoire d'une atmosphère telle que celle que l'on retrouve dans les meilleurs romans américains.

Le style de narration à la première personne crée d'emblée un côté intimiste avec le personnage d'Henry, un rapprochement. J'ai bien aimé ce ton un peu dialogué, avec des apartés et des accroches, qui donnait vraiment l'impression d'entendre la voix du personnage qui racontait son histoire. le texte en devient plus vivant, plus accrocheur.
Ce que je regrette peut-être un peu, c'est que des personnages auxquels on avait envie de s'attacher aient été rapidement mis de côté (les amis d'Henry, par exemple), mais c'était peut-être nécessaire, au vu de l'intrigue déjà compliquée.

L'intrigue devient de plus en plus inextricable à mesure qu'on avance, et l'auteur parvient à garder le suspense et le mystère jusqu'à la toute fin. Difficile de deviner la vérité avant la fin, et pourtant lorsqu'elle est révélée, certains passages et détails semblent soudain faire sens, ce qui est toujours agréable. On avance dans la lecture en faisant tout un tas de conjectures et, finalement, on s'aperçoit qu'on a été berné du début, et que rien de ce qu'on croyait vrai ne l'est, que tout ce sur quoi on pensait pouvoir se reposer était illusoire. C'est assez brillamment effectué de la part de l'auteur, il faut l'avouer.

Bien sûr, une fois la grande révélation effectuée, une partie de nous ne peut s'empêcher de se demander : "est-ce qu'il ne me prendrait pas un peu pour une prune, cet auteur ?" Parce que si les choses sont expliquées et semblent se tenir à peu près dans les grandes lignes, beaucoup de petits détails restent flous, quand on y songe. Il faudrait réécrire toute l'histoire d'un point de vue différent, au final. Parce que sinon, comment savoir où est la frontière entre ce qui est vrai et ce qui est faux ? Comment savoir quel pourcentage de ce qu'on vient de lire est réel ?
Une putain d'histoire fait partie de ces livres qu'on a envie de lire une seconde fois, avec la vérité en tête, pour vérifier chaque détail.

Malgré tout, le roman fonctionne bien, et même très bien. C'est prenant, immersif, surprenant, une très bonne lecture, en somme.

par Anna19
Le 5ᵉ Règne Le 5ᵉ Règne
Maxime Chattam   
J'ai complètement adoré!!! En fait ce livre m'a fait penser à une histoire de Stephen King mettant en scène un bande de copains faisant face au force du mal, des personnages très attachants, un livre bien rythmé, ambiance glauque comme je les aime!!!
Je le conseille vivement aux amateurs du genre...

par rachl
Le Coma des mortels Le Coma des mortels
Maxime Chattam   
Tout d’abord, si vous voulez vous plonger dans un bon Chattam qui vous fait frissonner, trembler et voir toute la noirceur de l’âme humaine, ne plongez pas dans « le coma des mortels ». Maintenant, si vous souhaitez passer un très bon moment de lecture, qui vous laissera en pleine réflexion, oubliez le nom de l’auteur et plongez dans ce nouveau roman. J'ai bien dit roman et non thriller.

Dès les premières pages, vous serez déstabilisés, le style ne ressemblant en rien aux précédents écrits de l’auteur.

Ce nouveau roman est écrit à la première personne. Pierre nous raconte son histoire et pour bien la raconter, il commence par la fin.
Au fil des chapitres, numérotés à l’envers, on découvre son histoire et les raisons qui l’ont poussées à partir, à tout quitter.
Ici, pas de descriptions bien noires, de sang, de violence. Même s’il y a quelques meurtres, « Le coma des mortels » n’est pas un roman noir, au contraire, c’est un hymne à la vie.

Après sa lecture, on en ressort avec tant de questions, qui resteront pendant des jours.
Je m’interroge encore sur plusieurs thèmes.
Sommes-nous tous des moutons ? Ne prenons nous pas assez le temps de vivre, de profiter des nôtres, de bonheurs simples ? Subissons nous vraiment le système ? C’est certainement le cas pour beaucoup. Pour ma part, je préfère des valeurs simples, ma famille, mes amis, … plutôt que de suivre le système qui veut qu’on ait un super boulot, une belle maison, … Ce n’est pas cela le vrai bonheur ?

Une autre question m’interpelle énormément mais là je ne peux vous en parler sans spoiler la fin du livre.
J’étais déjà en pleine réflexion à ce sujet avant la lecture du roman, c’est encore pire après.

Comme à son habitude, Maxime Chattam est excellent au niveau de l’écriture, on ne le lit pas ses romans, on les vit.
Les très nombreux dialogues sont parfaits et les personnages sont attachants et hauts en couleurs. J’ai un petit faible pour Antoine, vieux monsieur très attachant. Mais j’ai aussi adoré Tess, Ophélie et tous les autres.

Les avis des lecteurs sur ce roman sont très partagés, certains détestent, d’autres aiment.
Mais qu’auraient pensés ceux qui n’ont pas apprécié cette lecture s’ils avaient lu ce roman sans en connaitre l’auteur.
Avec « le coma des mortels » Maxime Chattam a fait un pari risqué, celui de quitter son genre de prédilection.
Il aurait pu publier sous un pseudo mais il assume, ce qui mérite le respect.
Pour ma part, se renouveler et prendre des risques est une force pour un auteur et j’ai adoré ce nouveau roman.

Ne vous laissez donc pas influencer par les critiques, foncez en librairie, acheter « le coma des mortels », oubliez le nom de l’auteur et savourez votre lecture.

Miettes de sang Miettes de sang
Claire Favan   
Yes ! Un coup de cœur ! Ne vous fiez pas à la couverture (franchement pas terrible...pourquoi les éditeurs de thriller nous mettent toujours des portes fermés, grotte sombre, ou maison noir...à force niveau originalité...c'est zéro!), dépassé le résumé oui Danny est la bonne poire raillée au quotidien, mais il mérite qu'on le suive !
D'ailleurs précision quand à la 4ème de couverture : la vague de meurtres puis suicides...j'avais mal compris...c'est pas....boum il y a plein de meurtres, puis bim tout à coup plein de suicides...nan nan...c'est qu'à chaque série de meurtres, qu'il y ait une ou plusieurs victimes, l’assassin reste sur place et se suicide....(oui mes fils sont pas toujours connectés ^^)
Et Danny bien que poussé à rester à sa place de toutou servile...découvre des choses qui clochent...et des liens entre tout ça....c'est prenant...on se prend baffe sur baffe car les pires perversions humaines sont présentes dans ce roman...on sombre toujours plus loin dans la médiocrité et le « pet au casque » de certains personnages.
La mère de Danny est détestable d'entrée de jeu c'est la pire parmi « l'entourage » de Dan ! Mais le village est réellement pourri. Dès qu'une lueur d'espoir apparaît elle est éteinte par un tiers...et les tiers « connards » au mètre carré il y en a une flopée par chez eux!XD
On ronge aussi son frein car le tout premier chapitre est étranger au reste...on s'interroge donc pas mal sur « à quel moment le lien va-t-il se faire entre ce fait et les affaires actuelle ? »
La fin est juste une apothéose qui prend aux tripes...je n'en souhaite pas d'autre !
Claire Favan, vous avez clairement ma faveur ! Rendez-vous est pris très prochainement pour la lecture d'un autre de vos romans !

par Hanayu
Un bel âge pour mourir Un bel âge pour mourir
Barbara Abel   
Mon préféré de Barbara Abel, et de loin !

Le côté adaptation de conte y est pour beaucoup, je l'avoue, mais ce sont surtout ici les personnages qui m'ont séduite ! France et Marion sont profondément humaines (comme bien souvent chez l'auteure) ... porteuses donc du meilleur comme du pire.

Ajoutez à ça la patte de Barbara Abel, ce côté thriller psychologique ultra plausible ... et vous obtenez un ticket gagnant vers l'effarement et les frissons ! Je vous le conseille vivement !

Chronique complète : https://la-choupaille-lit.blogspot.be/2018/03/un-bel-age-pour-mourir-de-barbara-abel.html
Territoires Territoires
Olivier Norek   
Excellent roman, dans lequel j'ai trouvé tout ce que j'aime : un rythme soutenu porté par une écriture dynamique, des dialogues qui font mouche, des personnages éminemment sympathiques.

J'ai adoré l'histoire sur fond de politique de la ville dévoyée, de trafics et leurs répercussions sur la vie d'un quartier. Egalement les rivalités des services de police, le fonctionnement de la justice, les émeutes de banlieue...

On sent le vécu dans les faits qui nous sont racontés, mais j'ai aimé que le côté humain soit toujours mis en avant. C'est une des forces de l'auteur, dont j'aime décidément la plume.

Un vrai coup de coeur ! et le bonheur de savoir que Surtensions est dans ma PAL. Gageons qu'il ne tardera pas à en sortir...

Promesse Promesse
Jussi Adler Olsen   
Un plaisir de retrouver notre trio de choc et l'intrigue est top!! Autant j'avais moins accroché au tome précédent mais là c'est un véritable retour aux sources.

Si vous aviez adoré les 3 premiers tomes, vous ne serez pas déçu par celui la!

par Delissia