Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de NinacW : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Lux, Tome 4 : Origine Lux, Tome 4 : Origine
Jennifer L. Armentrout   
Bon, il est temps que je donne mes impressions sur cette merveille que j'ai lu, à sa sortie en plus (Pourquoi est-ce que je l'ai pas fait avant ? xD)

En bref, c'est du Jennifer tout craché. Elle nous fournit avec Origin un quatrième tome à la hauteur des précédents, un livre qui m'a fait rêver, m'a fait pleurer, rire et presque crier. Un livre que j'ai longuement attendu, pré commandé et attendu encore et encore. Et qui a remplie toute mes attentes.

Elle nous offre avec ce livre une possibilité d'être à la fois dans la tête de Kat mais aussi de Daemon et ça, c'est une expérience unique.
Le livre reprend où le tome précedent nous avez laissé [spoiler]c'est à dire avec Kat détenue et un Daemon fou de rage et de chagrin[/spoiler] et, dès le début, on est envahit par les émotions.
Leur séparation ne dure, à mon grand soulagement, pas très longtemps non plus car l'auteure les fait se retrouver relativement rapidement. Mais les scènes des deux points de vue permet d'approfondir leurs sentiments, notamment durant celle ci, et c'est un véritable bonus.
Retrouvé ces personnages, ça a été comme avalé une bouffée d'air après avoir passé trop de temps sous l'eau. Ils m'avaient vraiment manqué et on peut dire qu'il n'ont rien perdu de leur charme, au contraire.

L'intrigue suit son cours et on ne s’ennuie pas un seul instant, toujours à fond dans l'histoire, happé par les événements et choqué par toutes les révélations et réponses aux questions que ce tome nous offre.

On retrouve avec joie les autres personnages comme Dee, Dawson, Beth, Ash, Andrew ou encore Luc...et on passe des rires aux larmes dans ce petit bijou qu'Armentrout nous a offert.

Vraiment, cette série est essentielle et absolument à lire. :)

par Pixma33
Beautiful, Tome 2.5 : A Beautiful Wedding Beautiful, Tome 2.5 : A Beautiful Wedding
Jamie McGuire   
http://leden-des-reves.blogspot.ch/2013/04/beautiful-jamie-mcguire.html

Aaaah! Me revoici, me revoilà pour une petite chronique! Ca va me détendre en cette période d'examen... (si seulement!)
Alors, alors, alors, alors! A Beautiful Wedding... encore un bouquin, même trop petit, qui nous parle de mon coup de coeur? Mais comment vouliez-vous que je passe à côté de ce bijou pur et simple? Alors que Beautiful Disaster vous est enfin accessible (en Français, c'est loin d'avoir tout son charme, je vous l'assure, le simple poulette me rebute...), je continue ma route avec Abby et Travis!

Dans ce petit Spin-off, si on veut, nous découvrons ce qu'il s'est réellement passé à Vegas. Eh oui! Comment s'est passé le mariage si précipité de nos deux héros? Hein? Il fallait que je sache!
Et je ne suis pas du tout déçue du voyage... ouh non!

Dans A Beautiful Wedding, le récit est alterné entre Abby et Travis, ce que j'ai trouvé... exquis. Oui, vraiment! Savoir ce qui motive Abby, comment se sent Travis... tout ça crée une alchimie tout simplement géniale. Surtout que rien n'est rose mais tout est tellement fort, tellement... tellement Beautiful!
L'intensité des sentiments est toujours présente, des deux côtés. Abby qui se demande si elle fait bien, Travis qui n'ose pas croire à sa chance et qui a l'impression qu'Abby va le lâcher parce qu'elle va réaliser qu'elle mérite bien mieux... Jamie McGuire a su me faire tomber amoureuse de Travis une troisième fois, faut le faire!

Alors oui, encore une fois, nos personnages sont loin d'être parfaits. Ils sont bourrés de défauts, et néanmoins perclus de valeurs, d'amour, ils sont entiers. Entiers et avec un caractère bien trempé.

J'ai eu du mal à me détacher du bouquin, les rares fois où je devais m'en décrocher (comme pour aller dormir parce qu'il y avait examen le lendemain AHEUM), ce qui m'a une fois de plus prouvé le pouvoir addictif de cette histoire. Le seul bémol qui n'en est pas vraiment un, ce sont les scènes olé olé auxquelles nous avons droit, puisque moi je m'en passerais bien, comme d'habitude. M'enfin...

146 pages pour retrouver Abby et Travis, 146 pages pour prolonger encore l'histoire et comprendre un peu mieux nos deux personnages, 146 pages de bonheur pour une lectrice comme moi qui aime cette saga! Honnêtement... j'ai rarement vu 24h décrites avec autant de brio et me tenir en haleine aussi bien! J'ai fondu, je me suis inquiétée (tout en connaissant la suite, évidemment), me suis émerveillée, et tout et tout!
Avec ce tome 2.5, Jamie McGuire signe une nouvelle fois un succès chez moi. Ce n'est pas un coup de coeur, juste en dessous, un petit coup de coeur, mais qu'est-ce que j'ai été contente de retrouver mon couple favori pendant quelques pages!

En revanche, en ce qui concerne l'extrait de Red Hill à la fin... très utile! Je ne lirai pas ce livre, j'ai le coeur trop peu accroché pour ceci xD

Enfin bref, un dernier voyage avec les héros de Beautiful, voyage réussi, j'ai été transportée, comme d'habitude, émue et ravie. Bravo, Jamie, et merci, merci, merci.
Ce sera un 19.5/20 pour moi!
Never Never Never Never
Colleen Hoover   
Chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2018/08/chronique-litteraire-never-never-de.html

Ce livre était sorti aux Editions Hugo Roman mais en 3 tomes (Saisons 1, 2 et 3). Je ne voyais pas trop l'intérêt de les acheter à ce moment là, d'autant qu'ils faisaient de mémoire une centaine de pages chacun.
Alors, j'ai attendu la sortie d'une intégrale, et c'est chose faite : l'intégrale des 3 tomes est sortie aux éditions Pocket dont le prix est inférieur à celui d'un tome (!!).

Il s'agit là de mon premier Colleen Hoover, une auteure dont j'entends déjà parler depuis quelques années mais je n'ai pas eu encore l'occasion (ou je n'ai plutot pas pris le temps) de la lire avant Never Never. Et pourtant, j'ai quelques livres de cette auteure qui attendent gentiment dans ma PAL !

Je dois avouer que pour mon premier livre de cette auteure, je suis assez déçue, j'ai vu beaucoup d'avis positifs sur sa bibliographie en général, j'avais donc placé la barre très haute, je pense.

L'histoire de Never Never est assez originale : 2 ados qui perdent la mémoire au même moment, au même endroit. Un intrigue qui est assez bien plantée.
Les personnages sont très attachants et on les suit avec beaucoup d'intérêt et de curiosité. Ils essaient de découvrir pourquoi tout cela leur arrive en menant leur petite enquête. On découvre tous les éléments en même temps qu'eux.
Au fil des pages, on s'attache de plus en plus aux personnages et on essaie d'anticiper la fin. Des indices sont semés au fil des chapitres.
Il y a beaucoup d'émotions car on comprend leur désarroi et on les voit se redécouvrir plusieurs fois et c'est ça l'originalité de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé la plume des auteures qui est fluide et facile à lire : c'est un page-turner.
On se laisse emporter sans souci.

On passe par plein d'émotions différentes et de façon intense car Silas et Charlie sont à fleur de peau tout au long du récit : regrets, rancœurs, reproches, colère ou encore tristesse nous accompagnent. Pourtant, ce qui est beau c'est que les deux personnages s'accrochent malgré tout car ils veulent comprendre.

Je pense que cette histoire aurait pu être plus approfondie et mieux exploitée car j'ai été très déçue de la fin et des explications données car on attend 3 tomes durant pour savoir enfin !!
J'ai trouvé la raison de leur perte de mémoire tirée par les cheveux...
Car, il faut se le dire, au fil de l'avancée de l'histoire et selon les péripéties des personnages, je me suis imaginé des scénarios divers et variés, assez ficelés mais il n'en est rien...
De plus, des indices ont été laissés de coté sans explication.

Bref, cette fin bâclée a rendu ma lecture amère, et mon premier Hoover n'est pas vraiment ce que j'espérais.. qu'en sera-t-il du prochain ?.?..
Cold Fury, Tome 1 : Alex Cold Fury, Tome 1 : Alex
Sawyer Bennett   
Ma note pourra peut-être paraître excessive si l’on sait qu’il n’y a rien d’original dans cette histoire. Un bad boy « hockeyeur » qui rencontre une assistante sociale fraîche et propre sur elle… avec des rebondissements -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2017/02/12/alex-cold-fury-hockey-n-1-sawyer-bennett/
Avec toi malgré moi Avec toi malgré moi
Penelope Ward    Vi Keeland   
https://lmedml.com/2017/04/19/avec-toi-malgre-moi-vi-keeland-penelope-ward/

Avec ma copine Emilie, du blog Mystères Livresques on a lu ce roman en LC et ce fut encore un bon moment de partage. J’attendais ce livre avec impatience, après mon énorme coup de cœur pour [Step Brother], [Room Hate] et [Cocky Bastard], j’étais pressée de découvrir dans quoi les auteures allaient nous embarquer. Et je ne suis pas déçue du voyage.

Je dois avouer que je n’avais même pas lu le résumé que je savais déjà que je voulais lire ce livre, parce que je suis de plus en plus accro à ces deux auteures qui ont un talent fou. Et quand leurs deux plumes sont associées le plaisir n’en est que décuplé.

J’ai adoré le contexte de l’histoire. Un métro, deux personnes et un téléphone…Très peu d’ingrédients pour une histoire explosive. Soraya, jeune femme dynamique et bien dans sa peau va croiser la route de Graham dans le métro, le destin va les réunir après la perte du téléphone de Graham, mais dès les premiers instants, notre Soraya va tirer certaines conclusions sur le genre d’homme qu’est Graham. Et oui pour elle c’est un connard arrogant de plus sur cette planète, tout en lui respire la supériorité, après une inspection en règle du contenu du portable, Soraya se décide à lui ramener son précieux outil de communication. Et elle va constater que Graham semble être le type même qu’elle a cru cerner au premier abord, mais si il en était autrement ? Si Soraya avait tout faux et que Graham était bien plus qu’un sale type pété de thunes ?

Croyez-vous au destin ? Cette rencontre dans le métro est un sacré coup du sort pour nos deux héros qui sont l’opposé l’un de l’autre. Soraya respire la joie de vivre, elle est culottée, elle a un caractère bien à elle, fait de sarcasmes et de provocations. C’est une vrai tornade. C’est une héroïne qui détonne dans l’univers bien rangé de notre héros. Elle est originale, j’ai adoré sa personnalité, la façon qu’elle a d’assumer ses différences de look et sa façon de penser, Soraya n’est pas madame tout le monde, elle ose et elle en impose à Graham. Soraya est vraiment un personnage solaire, elle illumine la vie sur son passage avec son franc parlé et sa manière de remettre tout le monde à leur place. Son job m’a beaucoup fait sourire, et sa manière de se comporter aussi. Mais derrière ce caractère fort et grande gueule se cache une jeune femme douce et peu sûre d’elle affectivement. Graham, quant à lui est un personnage masculin très séduisant, la façon dont les auteures nous l’ont décrit est très flatteuse pour lui, et pourtant ce n’était pas gagné pour son cas au début, car oui il use de son pouvoir professionnel, et au premier abord il n’a rien de très valorisant à part son physique à tomber raide. Mais j’ai relevé un passage que j’ai vraiment aimé, et c’est Soraya qui le dit.

Chère Costard Coincé,

Vous tirez peut-être des conclusions hâtives. Rien ne prouve que cette femme soit moche. Peut-être que vous ne lui plaisez pas. Vous pouvez aussi vous regarder dans le miroir : vous découvrirez qu’une personnalité laide est beaucoup plus repoussante qu’un visage laid.

Très vite, Graham se révèle, il se livre et j’ai tout de suite perçu le potentiel derrière le déguisement de connard qu’il porte au début de l’histoire. J’ai adoré son personnage, parce qu’il représente à merveille l’idée que tout le monde peut changer, évoluer en fonction de son vécu et de ses envies. Les deux ensemble, cela donne un duo plutôt électrique, la tension sexuelle est énorme dans le début du roman et le jeu de séduction est fabuleux, ludique, sexy et provocant. Vi Keeland et Penelope Ward savent mettre le feu aux poudres, et attention mesdames Graham est très convainquant quand il s’agit de faire perdre tout ses moyens à Soraya. Ce que j’ai aimé c’est que la séduction se fasse lentement, que nos héros attisent leurs désirs communs jusqu’au moment où il n’est plus possible de résister à l’attraction physique, qui est juste délicieuse. Puis les sentiments s’installent et certains rebondissements viennent bouleverser le peu d’équilibre qu’ils avaient réussi à construire.

Les personnages secondaires sont importants, certains plus que d’autres, mais dans l’ensemble à part deux pouffes que j’ai détesté, je me suis attachée à chacun d’entre eux.

L’intrigue en elle-même est très simple et malgré cela très originale, ce qui fait que ce roman sort du lot, c’est la plume et le style des auteures. C’est l’humour omniprésent qui nous tire des sourires tout au long du récit, même si ils sont entrecoupés d’angoisse et de larmes. J’ai aimé les références à certaines séries dans l’histoire, jusqu’à celle de Roseanne, mon dieu cette série est super vieille, mais quand elle en parle j’ai totalement revue l’héroïne de cette sitcom, et j’ai explosé de rire.

Une fois de plus les plumes des auteures m’ont conquise, impossible de dissocier l’une de l’autre, elles sont tellement connectées, et je pense tout aussi barrées l’une que l’autre, que c’est un véritable plaisir de tourner les pages de leurs romans. Evidemment, l’érotisme est juste magique ici, j’adore lorsque l’humour se mêle à la partie, cela rend toujours cela plus léger, parfois plus sexy et ici pas de tabous, Soraya assume son corps et sa féminité, et Graham entend bien vénérer son corps de la meilleure des façons.

En bref, exit les cures vitaminées pour retrouver la forme, faites une cure de New Romance façon Vi Keeland et Penelope Ward. Un reboosteur 100% addictif qui vous rendra le sourire dès les premières pages. Une fois de plus je ressors conquise par ce nouveau roman. Le scénario est aussi simple qu’il est original, j’ai totalement adoré le contexte de l’histoire, le mystère du début, l’angoisse du milieu et le soulagement de la fin. Nos auteures sont de drôles de coquines et ce récit contient quelques petites surprises que je vous laisse découvrir, en tout cas, pour ma part c’est le petit plus qui fait que j’ai envie de découvrir toutes les parutions de Vi Keeland et Penelope Ward. Je me suis énormément attachée à Soraya et Graham et cette lecture a ensoleillé ma journée.

[Avec toi malgré moi] c’est un concentré de plaisir brut, c’est drôle et sexy. La recette est addictive et efficace. Laissez-vous tenter par une histoire où le destin s’est joué de tous les codes de la romance.
Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster
Jamie McGuire   
Il est genial :) même si la plupart du temps on sait ce qui va se passer, ça reste un vrai régal. On sait enfin ce qui se passe dans la tête de Travis, mais surtout, le prologue a lieu dans son enfance, et la fin du livre ne s'arrête pas au mariage comme dans le un. Il va quelques années plus loin.

par Satine62
Wild Riders, Tome 2 : La Course Sauvage Wild Riders, Tome 2 : La Course Sauvage
Jaci Burton   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2yw

[Marina] : Le « fil rouge » de cette série me fait penser à la saga « Forces d’élite » de Julie Ann Walkers…. Un groupe de motards justiciers au service du gouvernement…. Et j’aime bien ce genre d’histoires.

J’ai passé un très bon moment de lecture. L’auteur a un réel talent pour écriture les passages de sexe de manière très sensuelle… Et cette histoire est une très jolie romance.

C’est juste un peu trop « propret » pour moi. Je suppose que je m’attend à plus de violence et de trucs « hard » quand je lis une histoire de bikers… Et du coup, j’ai l’impression qu’il manque un truc…

Ce n’est pas une déception, c’est même un très bon livre dont je lirai la suite… Mais pas une histoire inoubliable non plus…
L'Infini + un L'Infini + un
Amy Harmon   
http://wandering-world.skyrock.com/3264715576-L-INFINI-UN.html

Autant aller directement droit au but : L’INFINI + UN est un énorme, énorme coup de cœur. Cette histoire m’a fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Moi qui ai habituellement beaucoup de mal avec les romances, je me surprends à être complètement et irrémédiablement tombé amoureux de celle-ci. Amy Harmon nous livre ici un récit spectaculaire et bouleversant. Je crois que L’INFINI + UN est responsable des cernes que j’ai affiché ces derniers jours à la fac tant il m’était impossible de lâcher le roman une fois que j’y replongeais avant d’aller dormir. J’ai adoré Bonnie et Finn, leur aventure, l’écriture de l’auteure et toutes ces histoires de théorèmes et de paradoxes mathématiques. L’INFINI + UN est définitivement une magnifique découverte et un livre hors-du-commun.

La force de cette histoire réside évidemment dans ses deux principaux héros : Bonnie et Finn. Je peux certifier qu’en l’espace d’une soirée et de quelques chapitres, j’étais déjà inexorablement attaché à eux et dépendants de leur personnalité. Ils sont tous les deux tellement humains, tellement écorchés et tellement passionnés qu’ils m’ont tout simplement touché en plein cœur. J’ai adoré découvrir, au fil de l’histoire, leurs souvenirs, leurs fissures, leurs expériences, leurs douleurs et leurs projets. Bonnie et Finn possèdent quelque chose de rare et d’hyper saisissant en eux. A mes yeux, ils n’étaient pas que de simples personnages de papier ou des mots imprimés à l’encre noire, loin de là. Pour moi, ils étaient physiquement présents à mes côtés. J’assistais visuellement à leur aventure. Vraiment. C’est quelque chose de très compliqué à définir et à retranscrire tant c’est une expérience sensorielle et purement émotionnelle. Séparément, Bonnie et Finn sont extrêmement renversants et fascinants. Ils sont à la fois très différents et inséparables. Nous sommes liés à l’un et à l’autre mais pour des raisons variées. L’auteure possède vraiment un don pour conférer à ses personnages des traits de caractère réalistes et auxquels on croit sans hésiter une seconde. Néanmoins, s’ils sont déjà irrésistibles lorsqu’ils progressent séparément, ensemble ils deviennent tout simplement dévastateurs.

En effet, le rapprochement Bonnie/Finn sur le plan sentimental prend un peu de temps (chose que j’ai trouvé parfaite, tout ne se fait pas d’une seconde à l’autre et n’est pas mielleux ou niais). Une fois que le duo a pris ses marques, L’INFINI + UN gagne en intensité. J’ai complètement craqué pour la manière dont Finn et Bonnie se raccrochent l’un à l’autre pour garder la tête hors de l’eau. La connexion qui s’établit et s’épanouit entre eux prend littéralement vie sous nos yeux. De plus, l’aspect road-trip du roman m’a totalement pris au dépourvu et m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai adoré parcourir les différents états de l’Amérique à leurs côtés. Bonnie et Finn se livrent à nous petit à petit, on découvre vraiment les différentes facettes de leur personnalité graduellement et j’ai trouvé que cela apportait une vraie consistance au récit. L’INFINI + UN est avant tout l’histoire de deux êtres perdus et brisés qui veulent se reconstruire et, fatalement, j’ai été époustouflé et pris aux tripes par cette idée de la première à la dernière page.

Le petit plus de ce roman se cache dans toutes les réflexions qu’il recèle et dans son caractère hyper addictif. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais ce récit m’a véritablement envoûté. L’écriture d’Amy Harmon est vraiment parfaite, sans aucun défaut, juste, précise et saisissante. Par ailleurs, l’auteure a décidé – à juste titre étant donné la personnalité de Finn – d’intégrer, dans cette histoire, de nombreuses explications au sujet de certains théorèmes et paradoxes mathématiques. J’ai tellement, tellement aimé ça. Croyez-le ou non mais je me suis retrouvé à regarder des vidéos sur Youtube à propos de certains de ces paradoxes tant j’ai adoré les concepts exposés par l’auteure. On sent bien qu’il y a tout un travail de réflexion et de préparation derrière ce roman. Tout est parfaitement bien orchestré et minutieusement prévu. Les surprises s’enchaînent avec un rythme sans fausse note et, jusqu’à la fin, tout est mis en place pour nous couper le souffle. Les dernières pages, à l’instar du livre entier, m’ont complètement satisfait. L’INFINI + UN ne possède donc, à mes yeux, aucun point noir.

En conclusion, L’INFINI + UN est une lecture époustouflante et un coup de cœur que je n’avais absolument pas vu venir. Faire la rencontre de Bonnie et Finn a été un véritable honneur et je dois bien reconnaître que ce duo embrasé et embrasant me manque déjà énormément. Amy Harmon est parvenue à les rendre terriblement humains, touchants et lumineux, ce qui fait d’eux des protagonistes rares et prodigieux. Du début à la fin, ce road-trip m’a complètement renversé et m’a fait oublier comment respirer. Un récit enfiévré et foudroyant sur lequel je vous conseille de vous jeter sans plus attendre !

par Jordan
Dangerous Heartbeat Dangerous Heartbeat
Amélie C. Astier   
Pourquoi bronze alors que l'histoire mérite l'or?? À cause de ses nombreuses coquilles... '~' Par pitié faites vous relire car c'est un supplice à certains moments!!!! Certaines phrases j'ai du les relire 3 fois pour en comprendre le sens.

Lecteurs si vous avez trouvé Bennett ( beautiful bastard ), Drew ( tangled ) ou encore Christian (50 nuances) arrogant, connard de 1er alors vous allez adorer / détester Wolf ♡ car il est pire que ces 3 monsieurs réunis et oui c'est possible ^_^
Quand à Duck elle ne se laisse pas faire, elle a du répondant et beaucoup de caractère, heureusement pour elle sinon elle serait fichue lol ;-)
Je recommande malgré tout cette histoire car j'ai bien rigolé pendant ma lecture.
2.5/5 est ma note c'est salé mais quand on se lance dans ce métier autant le faire correctement et une relecture ne serait pas du luxe.

par mamour04
Lux, Tome 3 : Opale Lux, Tome 3 : Opale
Jennifer L. Armentrout   
Je suis définitivement folle de cette série. :)
Ce troisième tome, je l'ai dévoré en quelques jours et, mon Dieu, comme c'était bon. Aussi bon que les deux précédents. Jennifer L. Armentrout est définitivement une déesse à mes yeux.


L'histoire reprend là où le deuxième tome nous avez laissé [spoiler]C'est-à-dire, après le retour de Dawson[/spoiler] et j'ai été plus qu'heureuse d'enfin pouvoir me replonger dans l'univers de l'auteur.
L'histoire et l'univers n'ont pas perdu de leur attrait à mes yeux et je me suis autant régalé ! L'ambiance de ce tome ci est peut être un peu plus sombre, ce qui est tout à fait expliqué par le but poursuivi par les personnages tout au long du livre. On passe de rebondissement en rebondissement, sans temps mort et l'action, l'humour et toutes ces choses qui font que j'aime cette série nous tiennent en haleine jusqu'à la fin.
Et...la fin. Des fins comme ça, ça devrait être interdit ! C'est le genre de fin qui vous fend le cœur et qui vous met en rogne, en même temps, tout en vous poussant à tourner les pages pour chercher une suite. Suite qu'il n'y a pas, évidemment. Ma réaction ressemblait à peu prés à ça : «Quoi ?! Ce n'est pas possible ! Ça ne peut pas se finir comme ça ! Non, non, non...» (+ larmes aux yeux en supplément)
Alors le moins qu'on puisse dire c'est que ce tome m'aura vraiment fait passer par toutes sortes d'émotions. Comme les tomes précédents. De la joie aux pleurs en passant par le rire, le choque et la haine.
Les personnages étaient toujours aussi envoûtants et j'ai vraiment pris plaisir à poursuivre l'aventure avec eux. Katy me semblait prendre des décisions plus réfléchies que dans les tomes précédents et on sent une nette amélioration aussi bien dans son comportement, que dans le comportement des autres personnages. Les relations entre ceux-ci semblent évoluer et je m'en réjouis. Quant à Daemon...et bien, c'est Daemon. ♥ :)

Pour conclure, je dirais que ce tome était aussi bon que les autres et qu'il faut absolument lire cette série passionnante, originale et addictive. (:
Hâte le tome 4. :)

par Pixma33