Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de NinaLove2603 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Jeux imprudents, Tome 6 Jeux imprudents, Tome 6
Emma M. Green   
Déjà j'ai horreur d'arriver à la fin d'une histoire, mais pitié pas ce genre de fin, passer par autant d'épreuves pour se terminer ainsi? dites-moi qu'il y a un tome 7 !!!!!!!!! même si on peut deviner, je ne suis pas écrivain et j'ai horreur d'imaginer une fin, chacun son taf mince alors..... moi je lis ;-) ;-)
Jeux imprudents, Tome 5 Jeux imprudents, Tome 5
Emma M. Green   
Retour à Key West avec ce volume rempli d'amour, de souvenir, de peur et de danger bien réel.

L'ombre malveillante et redoutable qui effraye tant June fait son entrée dans l'histoire et c'est dans un sifflement lugubre et strident qu'il va annoncer sa présence. Un sifflement qui va rappeler de nombreux souvenir à notre héroïne.....
L''étau se resserre pour la jeune femme, la menace que constitue cet homme est toute prêt et elle se rapproche dangereusement. Tout ce que l'on peut faire c'est attendre et appréhender ce moment où Remington va surgir de l'ombre, et je n'ose imaginer ce qu'il fera subir a June lorsqu'il l'aura rattrapé.
Harry de son côté a ses propres problèmes et ses propres démons qui continuent de le hanter alors que tout laisser prétendre qu'ils avaient totalement disparu. Mais malgré son propre combat il garde toujours un œil sur June, la protégeant envers en contre tous, jurant que personne ne lui fera jamais de mal.... arrivera t-il à tenir sa promesse?

Cet épisode est aussi celui des aveux, celui où June va dévoiler le cauchemar qu'elle a vécu durant des années, avant sa fugue.... une séquence qui va être très douloureuse mais qui montre encore une fois le courage de notre héroïne. Les auteures ont mis beaucoup de caractère dans cette jeune fille qui va continuer son combat pour tenter de rétablir la vérité et mettre ce bourreau hors d'état de nuire.... mais celui-ci est malin et vicieux, la tâche s'annonce très difficile, voire impossible.

C'est un épisode rempli d'émotion que nous livre les auteures, rajoutant quelques pièces au puzzle June ce qui nous permet de connaître enfin la vérité sur son enfance. Harry est toujours présent à ses côtés amenant intensité et chaleur - ce personnage est vraiment parfait. Pour son jeune âge il a déjà un charisme puissant, il est drôle, passionné, attentionné, protecteur.... même avec lui les auteures ont mis tous les éléments pour qu'ils séduisent les lectrices et ça marche car je suis accro à Harry tout comme à son grand-frère Tristan!
Et un Harry amoureux est irrésistible... ces mots nous atteignent en plein cœur, ses gestes sont sincères et parlent pour lui. Pas besoin de "JE T'AIME" entre June et Harry, entre eux c'est évident et ensemble ils sont plus forts.

Cet épisode est également celui d'un choix qui sera crucial pour l'avenir de plusieurs personnages et ce choix c'est June qui le tient entre ses mains.
Que va t-elle choisir. La voix de la raison ou celle de la vengeance?
Hybrides, Tome 1 : Rage Hybrides, Tome 1 : Rage
Laurann Dohner   
http://www.my-bo0ks.com/2018/05/hybrides-tome-1-rage-laurann-dohner.html

Je me faisais une joie de découvrir cette nouvelle série. Plutôt bien friande de la collection Bit-lit de chez Milady, j'étais quasi sûre, d'adorer ma lecture. Je me suis donc lancée les yeux fermés dans le premier tome d'Hybrides, Rage.

Cette chronique sera relativement courte. Pour tout vous dire, je suis passée à des kilomètres de cette lecture. A tel point que j'ai mis plusieurs jours à mettre des mots dessus. Vous l'aurez sans doute compris, j'ai eu une grosse déception concernant Hybrides, tome 1 : Rage.

Avant de vous dire brièvement ce qui m'a déplu, un petit résumé de l'histoire. Nous suivons Ellie, une jeune femme assez mystérieuse qui travaille dans un centre pharmaceutique qui procède à des transformations génétiques. Ces individus ne sont ni humains ni totalement dépourvu d'humanité. On les appelle les Hybrides. Rage fait partit de l'un d'entre eux. Suite à une altercation assez mouvementé avec l'un des techniciens, Ellie va tout faire pour sauver Rage. Quitte à lui faire un peu de mal au passage. Quelques temps plus tard, leur destin les rassemble et Rage n'a qu'une idée en tête, se venger. Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire car je pense qu'il vaut mieux découvrir par soi-même le contenu de ce premier tome.

Honnêtement, dès le début, je me suis demandée dans quoi j'étais tombée. A tel point que j'ai demandé autour de moi si quelqu'un l'avait déjà lu. Il faut dire que l'entrée en matière d'Hybrides est assez violente et très particulière. J'ai limite pensé me trouver dans de la Dark Romance et non pas de la bit-lit. La frontière entre les deux est parfois assez fragile et vous vous en rendrez compte en lisant les premières pages.

Dans ces conditions, je pense que c'est soit on accroche dès le début aux personnages, soit c'est foutu. Et c'est là que ça coince car les personnages m'ont assez dégoûtée... Principalement le personnage masculin, Rage, qui pourtant, étant donné sa condition, se révélait assez intriguant mais son comportement et ses façons de penser ont fini de m'achever. Pire encore, sa vengeance du début m'a clairement fait lever les yeux au ciel. J'ai cru à une mauvaise blague et ça a malheureusement entaché ma lecture par la suite. Concernant Ellie, je reste dubitative. Elle s'est montrée courageuse et en même temps, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle.

Du coup, en terminant ma lecture, j'ai eu l'impression d'être vidée. De ne pas savoir quoi en penser ni en dire. Je pense que je suis passée totalement à côté de cette lecture et cet univers assez original et c'est dommage. Elle plaira sans doute à d'autres.

par Carole94P
Loving Hank Loving Hank
Maddie D.   
Deana est une jeune femme timide et un peu naïve proche de ses parents, elle vit a Boston avec son petit ami Trey qui se trouve être son patron. Elle mène une vie paisible jusqu’au jour où son père l’appelle afin de l’avertir du mauvais état de santé de sa mère. Inquiète elle se rend à son chevet et à son retour à Boston, elle découvre Trey dans son lit avec une autre femme !!!!
C’est anéantie qu ‘elle se réfugie chez son amie Olivia qui va lui ouvrir les yeux et l’aider à devenir plus forte.
Et quoi de mieux qu’une inscription sur un site de rencontre pour commencer !!

Malgré sa réticence, Deana va discuter par message avec Hank et découvrir un homme grognon mais qui peut se montrer très attentionné.

La seconde étape pour se remettre de sa rupture et de s’occuper d’un nouveau chantier seule sans passer par la case Trey mais lors de son rendez-vous avec le propriétaire, Deana est loin de penser qu’elle allait tomber sur ….. Hank !!!

Plus qu’une relation virtuelle, ils vont devoir collaborer et se voir régulièrement et qui sait où cela va les mener……

j’ai lu quelques romans de Maddie D. et j’y ai toujours pris beaucoup de plaisir. Maddie nous entraîne toujours dans ses histoires avec beaucoup de bonne humeur et d’émotion.
Ce roman de déroge pas à la règle, nous retrouvons Hank un barmaid grognon et assez bourru qui mène une vie tranquille entre son bar, ses rendez-vous médicaux et son appartement. Entouré de quelques amis il sort peu .
Deana et une jeune femme bien comme il faut, elle est gentille, aimante et toujours là pour les autres mais elle est aussi naïve et se fait souvent avoir .
Ces deux personnages que tout oppose vont voir leur chemin se croiser et cela donne une jolie histoire d’amitié qui va se transformer en amour.

Dans un premier temps, Maddie nous fait une description des personnages, on les découvre individuellement, on apprends à les connaître, leur caractères, leurs habitudes…. Cela nous permet de comprendre les difficultés de chacun à s’ouvrir à l’autre.
Puis la rencontre se fait et à partir de là on est transporté dans leur histoire dans l’attente du premier baiser.

On retrouve tous les styles de personnages : Olivia, la copine extravertie et un peu fofolle, Tom, Xander, Meg et Jayla, les amis prêt à tout pour aider leur copain (parfois même trop!!!) et Trey la tête à claque, arrogant, prétentieux et imbu de sa personne. Tous ces personnages amènent une touche de bonne humeur à l’histoire et nous donne souvent le sourire, sauf Trey vous l’aurez bien compris qui à tendance à nous taper sur les nerfs .

L’écriture est fluide et facile, on se plonge dans la lecture et on ne veut pas en sortir, la lecture est très agréable et il y a toujours un événement nouveau pour piquer notre curiosité. Pas de longue description rébarbative ni de longueur superflue.
Les échanges de mail sont un vrai plus, je me suis régalée a lire les messages car les personnages se livrent plus facilement et chaque mail m’a donné le sourire.

En conclusion, j’ai été une fois de plus enchanté par un roman de Maddie qui m’a fait sourire mais qui m’a également beaucoup ému.
Je ne savait pas que c’était de spin off de 2 autres romans qui sont Irrésistible Love et Beautiful Love mais je n’ai pas été dérangé dans ma lecture donc vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres.
Quand à moi je vais placer les deux romans dans ma PAL car j’ai très envie de découvrir les aventures de Tom et Xander !!!!!
Mr Fire et Moi, Tome 11 Mr Fire et Moi, Tome 11
Lucy K. Jones   
L'histoire est en dent de scie. On s'ennuie sur un tome, puis l'intérêt revient sur le suivant, et ainsi de suite.
Ce tome est à mettre dans la catégorie de ceux qui réveillent l'intérêt du lecteur.
Le couple Julia/Daniel est enfin bien défini. Toutes les personnes ont leur place dans l'histoire et on est beaucoup moins perdu.
En tout cas, il n'y a rien à dire sur la coupure des tomes, ils savent où trancher pour nous donner envie d'avoir la suite au plus vite.

par choupie-s
Mr Fire et Moi, Tome 10 Mr Fire et Moi, Tome 10
Lucy K. Jones   
Tout à fait d'accord avec toi Tessa974, je viens de le lire, et la fin est grrrrrrrrrr, il va falloir attendre encore un mois avant d'avoir la suite pffffffff, j'aime beaucoup lire et là je reste un peu énerver de voir comment ce termine celui-ci et de devoir encore attendre sniffff
Mr Fire et Moi, Tome 9 Mr Fire et Moi, Tome 9
Lucy K. Jones   
vivement le tome 10, je commence à trouver ça long.
On apprend encore de nouvelles informations concernant la mère de Mr fire. Julia commence enfin à s'imposer, à montrer qu'elle a du caractère. Daniel devient moins sévère, il se relaxe enfin.
La lecture se fait assez rapidement
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 3 : La Reine de l'air et des ombres (I) The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 3 : La Reine de l'air et des ombres (I)
Cassandra Clare   
Queen of Air and Darkness est le troisième et dernier tome de la série The Dark Artifices qui fait partie des Shadowhunters Chronicles de Cassandra Clare. Il clôt les aventures d’Emma Carstairs et Julian Blackthorn.

Ces quelques 900 pages qui concluaient TDA sont passées très vite et pour cause : il n’y a pas de temps morts, seulement des rires et des larmes.

La malédiction des Parabatai est au centre même de The Dark Artifices : l’histoire d’amour de Julian et Emma rendue impossible par cette malédiction. Dans ce quatrième et dernier tome, on connaît enfin le fin mot de l’histoire : d’où vient la malédiction, quel est exactement son effet ?

Il est horrible comme on nous l’avait annoncé et Emma et Jules souffrent dans ce tome comme ce n’avais jamais été le cas dans les deux premiers. Un véritable déchirement, qui m’ plus d’une fois tiré des larmes.

Cassandra Clare l’avait promis, nos chasseurs d’ombres favoris découvriraient un autre monde dans Queen of Air and Darkness. A ce prix-là, ils auraient très bien pu rester ici, hein, on aurait moins souffert. Je ne vais pas rentrer dans les détails (spoiler-free oblige) mais il est question de points critiques, de ratés, de gens morts alors qu’ils devaient être en vie et inversement.

Après la mort tragique de Robert Lightwood, une certaine ordure répondant au nom de Horace Dearborn réussit à se faire nommer inquisiteur. Je trouve cette partie-là de l’histoire particulièrement intéressante car la Cohorte joue avec les peurs des Chasseurs d’ombres comme certains partis extrémistes peuvent le faire. L’analogie est forte.

Toujours est-il que si l’Enclave avait pu autrefois être un soutien en les personnes de Robert et Jia, elle devient dangereuse lorsqu’Horace Dearborn déterre des secrets et s’en sert à mauvais escient. Le pire étant les impostures de Zara, j’ai rarement autant éprouvé de haine envers un personnage. Cette fille est répugnante, du début à la fin du livre.

Laissons les triangles amoureux aux autres, Cassandra Clare préfère les histoires mêlant cinq ou six protagonistes au bas mot. Le trio formé par Keiran, Mark Blackthorn et Cristina Rosales Mendoza est fascinant, et encore une fois la conclusion est loin d’être facile et bateau. Gros fou rire avec la réaction de la mère de Cristina, qui m’a l’air d’être une femme tout à fait intéressante.

Et enfin la conclusion dont on rêvait. Bon, ok, pas exactement celle dont on rêvait. Mais l’épilogue de Queen of Air and Darkness, sans être aussi bien que celui de la Princesse Mécanique, ne laissera pas les fans des chasseurs d’ombres insensibles. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir par vous-même ce beau moment.

par Lisly
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres
Cassandra Clare   
Comme pour le tome précédent je vais faire les points positifs et négatifs.
Points négatifs:
Beaucoup sont restés les même ce qui est un peu dommage.

1. [spoiler]Le plan toujours aussi débile d'Emma de sortir avec MarK; Vraiment de la mauvaise écriture. Déjà il ne dure pas longtemps et ce finit juste par "Oui mais en fait on c'est rendu compte que ça marchait pas. Voilà." Ça ne sert à rien. En plus quand Julian finit par apprendre la vérité... et bah il apprend la vérité. Aucune conséquence dramatique rien. Du coup, elle aurait pu lui dire depuis le début.

2. On nous répète tout le long du livre, des deux livres, que si des parapatais tombent amoureux c'est terrible, que si l'Enclave apprend ça, la punition sera terrible. etc etc... Et quand l'inquisiteur l'apprend, bah il est plutôt cool avec ça, pas de scandale. Ils peuvent rester ensemble (je veux dire on ne les sépare pas immédiatement), ils négocient tranquils, il y a même une solution pour briser le lien, tranquil quoi. Ça sert à rien de faire monter tout cette tension, de teaser les terribles conséquences pour finir par ....

3. La multiplication des romances. Il n'y a rien de mal à ajouter un peu d'amour dans ses livres. Je suis la première à soupirer comme un vrai cliché de midinette après un joli couple de personnage; mais là c'est juste trop. Je résume: Julian aime Emma qui aime Julian mais qui sort avec Mark qui aime Kieran et Cristina (c'est pas très claire) qui sort avec Diego qui est fiancé avec Zara mais qui aime comme même Cristina qui a des doutes sur ses sentiments pour Mark et Diego (et Kieran c'est dans ma tête ou il y a un truc un peu étrange entre eux ?). De plus Kit a l'air de bien aimer Ty qui a l'air de bien l'aimer, mais il embrasse la soeur jumelle de Ty, Livy. Et puis Diana et Gwynn. A un moment donné du livre je me suis demandé si je n'étais pas tombée dans un épisode des feux de l'amour.

4. Toujours dans la romance: le teasing de la relation Dru-Jaimie, je veux pas jouer ma vieille réac mais elle a quoi ? 12-13 ans ? Début de l'adolescence, premier baiser etc Et lui il a 16-17 ans, fin de l'adolescence début de la vie adulte. Pour moi la différence d'âge il y a pas de problème, les personnages peuvent avoir 20 ans de différences je m'en fout, mais là la différence d'âge compte.
Une relation en deux personnes qui on 20 et 30 ans pour moi c'est pas grave mais une relation entre une personne qui a 20 ans et l'autre 10 ans, là y a un problème (je prends un truc extreme volontairement), ils n'ont pas la même expérience.
Une relation entre: une fille de 9 ans et un mec de 13-14 ans c'est très glauque.
Une relation entre une fille de 12 ans (ou un garçon) et un mec (ou une fille :p) de 16 ans c'est à la frontière de l'abus. Il faut qu'elle/il soit plus mature 15-16 ans déjà c'est moins ... abusif ?
On a beau dire que Dru a le corps d'une fille de 15-16 ans, c'est LE CORPS pas l'esprit ni l'expérience. Et ça me dégoute parce que vraiment ça aurait pu être évité. Et oui je sais il ne s'est rien passé c'est juste de la suggestion. Mais je connais Clare, elle n'a pas ajouté cette histoire pour ne rien en faire.

5. Le personnage de Livy qui est presque exclusivement décrite et construite par rapport à son frère alors que lui il a une personnalité et une histoire en dehors de sa soeur.

6. Alors celle la je l'attendais. La raison pour laquelle Clary ne veut pas se marier à Jace. J'espérais une raison un peu originale et je me doutais que ça allait être une raison débile et c'est une raison débile.
Résumons un peu les différents obstacles qu'a traversé notre couple:
-tome 1, le mauvais caractère de Jace du à son enfance traumatisante (sa jalousie envers Simon, sa peur d'aimer etc..) = OK c'est normal pas de problème, chacun son caractère
-tome 1, en fait Clary et Jace sont frère et soeur = Ok, c'est inattendu (j'y ai jamais cru 2 secondes mais bon passons)
-tome 2, ils hésitent à se mettre ensemble = OK on peut comprendre que ça les dégoutte inceste tout ça..
-tome 2, au moment ou Clary se décide, Jace a lu aussi fait son choix et c'est celui du frère = Ok c'est logique, jusque la tout va bien
-tome 3, ils sont toujours dans l'hésitation, Jace a du sang de démon malédiction, traumatisme, Valentin etc = OK c'est logique et c'est dans la continuité des autres tomes
-tome 3 Jace meurt. Et oui difficile d'avoir une relation avec un mort sauf si on est ...
-tome 3, en fait ils ne sont pas frère et soeur, il n'y a pas de sang de démon, Jace est vivant tout est bien qui finit bien. Mais bon il y encore un petit malaise au début = OK c'est le dénoumment et après ce qu'ils ont traversé ça se comprend et puis il faut se réhabituer au fait qu'ils ne soient pas frère et soeur.
-tome 4, Jace fait des rêves bizarres, il veut tuer Clary, il n'en parle ÉVIDEMMENT à personne parce que fuck you, les médecins (frères silencieux), sa copine, ses amis, un sorcier, c'est pour ceux qui ont un putain de cerveau pas pour ceux qui veulent se la jouer je suis tellement seul et solitaire dans ma forteresse de solitude
-tome 4 Jace est possédé
-tome 4 Jace est dépossédé, mais à la fin Jace a disparu
-tome 5, Jace est possédé, il n'est plus lui même etc
-tome 5, Jace a du feu sacré en lui du coup on peut pas le toucher!
-tome 6, Jace a toujours du feu sacré en lui, mais ça finit par s'arranger.
-tome 1 des TDA: et bah Clary fait des rêves où elle meurt et ÉVIDEMMENT elle n'en parle à personne parce que la non communication c'est LE SECRET d'une vie de couple réussie.
Rien que le temps qui vous a fallu pour lire cette liste montre le problème. Il y a a trop d'obstacles, trop de péripéties et toujours pour rien. C'est quasiment toujours des faux obstacles (le coup du frère), ou des problèmes causés par leur stupidité et non par leur défaut (la possession, le rêve de sa mort) et qui se finissent par un Deus ex machina (la résurrection, l'épée pour sauver Jace, le feu sacré qui s'en va).
Au final ce n'est pas ''oh lala leur amour a traversé tellement d'épreuves" qu'on ressent mais "encore ? mais j'en ai marre!" (le tout agrémenté de quelques mots colorés de votre choix. Moi j'aime P.t..n) Quand j'ai lu ça j'ai juste levé les yeux au ciel tellement ça me blasait.
Je ne veux pas être méchante mais j'espère qu'un des deux va mourir dans le tome suivant parce que si Clare a ajouté ça pour rien, juste pour faire du drama, ça sera la preuve qu'elle est plus une mauvaise auteur qu'une bonne. Et ça me fait mal de le dire parce que l'univers qu'elle a créé est assez incroyable.

7. Zara: quand ce personnage est arrivé, j'ai tout de suite pensé aux inconnus et à leur sketch Biouman. Quand elle parlait j'entendais "je suis le méchant et je vais tuer la gentille" "pourquoi s'en prend t'il à moi ?" Parce que t'es une gentille et que c'est un méchant" "Oh pour pourvu que les gentils gagnent" J'invite ceux qui ne connaissent pas à taper "Biouman les inconnus" sur youtube.
Elle est caricaturale. Le cliché de la pom pom girl pétasse dans le couloir du lycée américain. Et en plus elle est un conflit "amoureux" avec une des gentilles.
Valentin était un méchant assez subtil, il était charmant, Sébastien avait du sang de démon (logique qu'il soit méchant) mais était aussi charismatique, même Imogène qui était déjà très caricatural avait des motivations (son fils, son mari...)
Le seul moment où elle sort du cliché c'est quand elle parle avec Alec, là elle parait un peu plus crédible et met le doigt sur des points sensibles et pas si faux.

8. L'épée mortelle donnée aux chasseurs d'ombre par un ange, capable d'invoquer des anges et des démons, capable de forcer les gens à dire la vérité, une épée de mille ans capable avec les autres instruments mortels de commander Raziel, se brise comme un vulgaire mikado contre une vielle épée de famille ? (oui je sais c'est une épée légendaire etc.. mais comme même!) Il l'a trouvé où son épée Raziel dans un "Jouet Club", dans un paquet de miel pops ?
-Tiens Jonathan Shadowhunter, voilà Maellartach, l'épée mortelle!
-Merci oh Ange Raziel! Y a marqué Made in China dessus. Qu'est ce que ça veut dire ?
-Euhhhhh.... Je me casse. (Ange s'enfuit en courant)

9. L'enclave: Tiens 2 personnes prétendent avoir tué Malcom Fade et si on interrogeait la fille qui vient de ressusciter et qui a été torturée par l'épée Mortelle il y a de ça des siècles ?
On pourrait pas interroger l'autre fille, vous savez le centurion, la chasseuse d'ombre saine d'esprit et qui fait parti de l'élite des chasseurs d'ombre qui bien sure aura à coeur d'obéir à l'Enclave ? D'autant que si elle refuse ça serait louche non ?
Ah chut avec tes remarques raisonnables moi je veux du drame et faire le truc le plus dangereux possible.
Mais on pourrait pas l'interroger plus tard pour savoir où est le livre Noir et s'assurer qu'elle est digne de confiance? Tu pourrais avoir ton drame à ce moment là et ..
Ah tais toi file lui l'épée. Je veux du saaaaaaaang.
Bon pose lui vite fait ta question.
Mais arrête tu me saoules! Je prends mon temps si je veux. Tout le monde sent que ça pue mais je veux comme même faire trainer l'interrogatoire...
Bon la on devrait lui retirer l'épée elle a l'air au bord du pétage de plomb.
Ah mais ta gueule! Tu fais chier avec tes arguments qui montre que cette histoire est débile et n'a lieu d'être que parce qu'on est dans une scène à l'écriture assez mauvaise.

(je suis désolée (vulgarités, humour pas subtil..) mais la scène est débile de A à Z )

Relax voilà les points positifs, on n'affute pas son pieu en cachette pour me tuer la nuit dans une petite ruelle sombre et on essaye pas de cramer mon kot.

1. La mort d'Arthur: je n'ai rien ressenti à par de la pitié quand ce personnage est mort. C'est exprès cela dit: il n'aimait pas nos héros, nos héros ne l'aimaient pas. Sa mort comme sa vie a été pathétique (au sens premier du mot). Et c'est bien parce qu'on a pas de grande scène où les héros disent à quel point ils l'aimaient etc.. Pas d'hypocrisie ou de pathos forcés. C'est Kit qui en fait la remarque: leur oncle est mort ils s'en foutent point.

2. La mort de Livy et de Robert: brusque sans prévenir même si la façon dont ça arrive et complètement CON.

3. La mort de Malcolm là aussi c'est surprenant, au début j'étais un peu déçue, je veux dire après tous ces morts, ce plan, complexe, toutes ces souffrances, elle est l'intrigue du tome 1 : pas même l'occasion d'échanger deux mots. Mais en fait c'est assez surprenant, bien vu et innovant.

4. Moins de "Oh lala Jace et Clary sont tellement géniaux" Il y en a un peu au début et un peu à la fin mais ça se calme. Nos héros ont autre chose à faire que de penser à eux. Surtout et je le répète mais le côté héros de Jace et Cary est très bizarre quand on y réfléchit (voir mon commentaire Lady Midnight).

5. Les enquêtes des héros. Chacun a son histoire, sa mission mais ça se rattache bien à la grande.

6. La relation Julian-Emma, Pas 700 pages x 2 tomes de "oh je l'aime, oh il m'aime" Ici on angoisse mais ça n'empêche pas de bosser, il y a un monde à sauver et puis on s'aime alors on arrête de blablater et rejeter l'autre pour ensuite revenir. On met les choses à plat quand on en peut plus et on s'embrasse (même si on angoisse à mort un peu longtemps).

7. Diana: au début je trouvais ça très bizarre qu'elle se mette à raconter tout à un "ennemi" mais après réflexion c'est vraiment la réaction de la personne qui n'en peut plus de cacher son secret qui finit par exploser et à tout raconter à un "inconnu" (même si leur relation sort un peu de nulle part).

8. Alec et Magnus au début ça me saoulait de les voir même si je les adore, c'était vraiment du fan service, mais ils arrivent assez bien à s'intégrer à l'histoire sans bouffer toute la place.
Leur couple est assez bien traité pas de "quand on les voit ensemble on sait que c'est pour la vie" "leur couple était tellement beau que son coeur serrait, elle./il espérait tellement avoir ça un jour" "Ils sont tellement lumineux ensemble que je pense à acheter de l'écran total"
Non. Par des gestes tendres discrets, des échanges de regards, on a l'image d'un couple solide, unis et amoureux.

9. Le roi de la cour des ténèbres et l'intrigue rattachée à Kieran (même si la perte de mémoire qui COMME par hasard couvre toute la scène de fouet et la dispute avec Kieran.)

10. Le baiser Kit/Livy: il ne sert pas à grand chose mais dans ce contexte ou Livy et Ty sont si proche il y a une certaine logique à ce que Livy veuille embrasser KIt. Logique perverse parce qu'il faut reconnaître c'est un peu glauque (j'en appelle aux filles qui lisent ce livre vous embrasserez le mec de votre frère/soeur ? Ou la copine de votre frère/soeur ? Et même question pour les mecs: y a des mecs ici ? (vraie question, je connais qu'un seul mec qui ai lu ce livre)) mais cette raison est compréhensible et ne sort pas de nul part.
Anecdote amusante tous ceux qui meurt dans ce livre: Arthur, Malcolm, Robert, Livy et bah ils sont célibataires. Ce qui sont en couple ou ont une relation amoureuse vivent.
Pareil pour les autres livres: Sébastien, Jordan (allait se faire larguer), Raphaël, Camille, Max, l'inquisitrice, Hodge, Valentin, le père de Julian: tous célibataires!

11. Le côté sombre de Julian. Angoissant et bien géré. Par petite touche on a un vrai héros sombre pas un mec qui croit que insulter les gens et tuer des gens sous contrôle mental c'est être mauvais et avoir une part de ténèbres en lui. Encore plus angoissant est sa relative tranquillité vis à vis de ça. Il sait que c'est mal mais c'est comme ça il ne va pas se torturer des jours avec ses choix. Il les assume. [/spoiler]

Un résultat encore en demi tente donc mais avec beaucoup de points positifs. C'est ça qui est le plus rageant. Comme la dernière fois si quelqu'un veut en discuter pas de problème (surtout si j'ai dis un truc faux) et puis ça change de ceux qui mettent un pouce rouge juste parce qu'on critique leur livre préféré!
Tiens c'est bizarre ça sent le brulé chez moi. Pas grave je pars me balader dans une petit ruelle sombre.

par ilovelire
Mon Boss Infernal Mon Boss Infernal
Victoria Rose   
Adele Cruz est une brillante jeune styliste qui travaille pour l'abominable Janet Carlyle, gourou new-yorkaise de la mode, connue pour renvoyer les membres de son équipe sur un coup de tête. Mais Adele, forte et talentueuse, et sachant que Janet est sa porte d'entrée vers le succès, a tenu bon ces quatre dernières années tout en voyant ses collègues tomber comme des mouches.
Chaque printemps, Janet et son équipe se rendent à Paris pour la Fashion Week annuelle, et cette année ne fait pas exception. Toute excitée à l'idée de retourner dans sa ville favorite, Adele réussit à échapper à Janet suffisamment longtemps pour rencontrer un riche, beau et jeune Italien nommé Marco, employé chez Gucci. Les deux ont le coup de foudre l'un pour l'autre.
Mais leur bonheur connaît une fin abrupte le jour où Janet, qui désire Marco pour elle-même, renvoie Adele à New York en lui interdisant de rentrer en contact avec lui.
Janet menace même de blacklister la jeune femme dans le milieu de la mode si cette dernière ne se plie pas à ses conditions.
Adele va-t-elle choisir entre la carrière pour laquelle elle se bat depuis si longtemps et l'homme dont elle vient juste de tomber amoureuse ?

---
Note de l’auteur :
Ce livre romantique contient des scènes pour adultes et est très fortement déconseillé aux lecteurs de moins de 18 ans.