Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nini_60 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La libération animale La libération animale
Peter Singer   
Livre incontournable si l'on est sensible à la cause animale.
Cet ouvrage est -La Bible- des droits des animaux, de la défense animale, de l'éthique animale, du végétarisme et de la lutte contre l'expérimentation animale.
Peter Singer est le chef de file de tous les auteurs qui à sa suite, ont servi -la cause- à travers tous les ouvrages sur la -libération animale-

Livre paru en 1975 en version originale sous le titre :
-Animal Libération-
Traduction française :
Editions Payot et Rivages, 2012
Treize Treize
Seth Patrick   
Quelle merveilleuse surprise que ce roman ! Le thème abordé, proche de Minority report et le sixième sens, est parfaitement maitrisé et très original. Les protagonistes sont très attachants et le suspense bien dosé : difficile de le lacher dès les premières pages !! Une vraie réussite, à découvrir absolument ! Seul point négatif : devoir attendre pour lire le tome 2 ^^

par sandycot
Tess d'Urberville Tess d'Urberville
Thomas Hardy   
A lire pour tous les fans de littérature anglophone, c'est un livre magnifique, même s'il reste très pessimiste. La pauvre Tess en voit de toutes les couleurs, mais l'histoire reste magnifique et Thomas Hardy écrit magnifiquement bien ! Je recommande aussi l'adaptation de la BBC avec Gemma Arterton, Eddie Redmayne et Hans Matheson, qui est très fidèle au livre, pour ceux qui n'auraient pas le courage de le lire, ça peut être une bonne alternative !

par aude1012
Le Cercle de pierre, tome 8 : Les Canons de la liberté Le Cercle de pierre, tome 8 : Les Canons de la liberté
Diana Gabaldon   
Encore un très bon tome, les aventures y sont toujours passionnantes, celle de Malva... celles de toute la famille Fraser (elle s'est agrandie)... la politique, la milice, les rébellions... Lord John Grey (un réel plaisir de le retrouver même rapidement)... "son fils" que Brianna reconnait comme étant son frère... la fin du pirate Stephen Bonnet... le départ de Brianna, Roger et leurs enfants pour leur époque dans un cercle de pierre (moment émouvant et triste)... la vision de Jamie les concernant (autre moment plein d'émotions)... le chapitre 71 & 72 ! grandiose !

J'adore, comme lors du premier tome, le couple Jamie/Claire, leur amour est incroyablement puissant, une belle passion.

Le style d'écriture de Diana Gabaldon est toujours aussi beau, elle nous plonge dans l'Histoire. Je commence le tome suivant !

par Rohan
Le Cercle de pierre, tome 9 : L'Écho des coeurs lointains - 1 : Le prix de l'indépendance Le Cercle de pierre, tome 9 : L'Écho des coeurs lointains - 1 : Le prix de l'indépendance
Diana Gabaldon   
Selon une source Wikipédia, titre original "An Echo in the Bone". Publié chez l'éditeur "Libre expression" sous les titres
L'écho des cœurs lointains, T.1: Le prix de l'Indépendance
L'écho des cœurs lointains, T.2: Les fils de la Liberté.
La prudence s'impose avec les risques de doublons en cas de changement d'éditeur en cours de lecture de la saga.
Le Cercle de pierre, tome 10 : L'Écho des coeurs lointains - 2 : Les Fils de la liberté Le Cercle de pierre, tome 10 : L'Écho des coeurs lointains - 2 : Les Fils de la liberté
Diana Gabaldon   
Ce tome a le même principal défaut que les 3 ou 4 qui l'ont précédé : l'auteur mentionne des personnages ou des actions des tomes précédents sans rafraîchir la mémoire du lecteur. Difficile alors de s'y retrouver lorsque leur lecture remonte à quelques années.
Sinon, on prend plaisir à retrouver nos héros mais tout cela a perdu de l'originalité et de la consistance depuis les premiers tomes.

par Lacaman
Les Contes macabres Les Contes macabres
Benjamin Lacombe    Edgar Allan Poe   
Un très beau livre mêlant des illustrations magnifiques et des nouvelles d'Edgar Poe toujours aussi sombres, fantastiques et machiavéliques !
Vaticanum Vaticanum
José Rodrigues Dos Santos   
Dès sa sortie j'ai été attiré par ce roman dont le sujet m'intriguait énormément. Je voulais retrouver le rythme et l'ambiance du Da Vinci Code de Dan Brown. Je dois dire que nous sommes effectivement dans la même vaine, à savoir que les principaux protagonistes doivent résoudre des points importants pour pouvoir se sortir d'une situation difficile. Cependant, le rythme n'a pas été le même.

Nous commençons le roman en faisant la connaissance de Tomas qui est un historien renommé et qui fait la rencontre du Pape au sein même du Vatican. Ce dernier lui fait part d'une prophétie dont les éléments l'inquiète beaucoup puisqu'ils mettent en avant que le Pape François serait peut être le dernier pape de notre histoire. L'intrigue est lancée et celle-ci prend d'autant plus son importance quand le Pape se voit pris en otage par des islamistes.

Afin de comprendre toutes les failles à cette prise d'otage, Tomas va devoir se lancer dans une recherche perpétuelle d'éléments que le Vatican cache aux yeux de tout le monde. Je dois avouer que les recherches de Tomas m'ont tenu en haleine au début mais elles m'ont de plus en plus pesées. En effet, celles-ci sont vraiment abondantes, chargées en renseignements et sont presque imbuvables au bout du compte. J'ai bien sûr été effarée par les révélations qui sont faites à travers ce livre, d'autant que l'auteur nous dévoile qu'il s'est adapté d'après des faits réels. Il peut y avoir des profiteurs même au sein du Vatican. L'argent attire tout type de personne et plus il y en a, plus il faut en avoir.

J'ai aimé me retrouver dans cet univers religieux et surtout au cœur du Vatican. On peut s'apercevoir que la basilique Saint-Pierre regorge de souterrains, tunnels et passages secrets. L'ambiance m'a beaucoup plu. Mais ma lecture, de façon générale, a été gâchée par les longueurs, par toutes ces informations données en abondance. J'ai trouvé qu'elles venaient nous perdre dans l'histoire même puisque l'on en oubliait parfois que le Pape restait pris en otage. Beaucoup trop de temps passer à nous mettre en avant les manigances du Vatican plutôt que de s'acharner à chercher à tout prix où pouvait se trouver le Pape.

Malgré tout j'ai, contre toute attente, trouvé l'histoire réaliste et chargée d'actualité. On ne peut s'empêcher de dire "et pourquoi pas?". L'auteur s'est, bien entendu, énormément documenté et c'est tout à son honneur. J'ai trouvé courageux de sa part de mettre en avant certaines choses concernant le christianisme. Le sujet n'est pas franchement évident à aborder dans un roman.

Donc même si ma lecture fut longue, je souhaite voir les autres livres qu'a pu faire l'auteur et qui abordent d'autres sujets. Je sais que ses romans m'apporteront de nouvelles connaissances.

La Trilogie de la Poussière, tome 1 : La Belle Sauvage La Trilogie de la Poussière, tome 1 : La Belle Sauvage
Philip Pullman   
C'est un vrai bonheur de retrouver cet univers ! En quelques pages, on se sent chez soi, on a l'impression de retrouver notre maison d'enfance avec cette atmosphère qui n'appartient qu'à elle, et de réaliser à quel point elle nous avait manqué. J'ai dévoré cette préquelle à toute vitesse, et pourtant j'en ai savouré chaque phrase comme si elle durait une éternité.

Philip Pullman possède un vrai talent de conteur et nous le prouve encore une fois. Les diverses ramifications de l'intrigue se rejoignent et se nourrissent les unes les autres avec naturel, sans forcer, lentement mais sans temps mort. C'est un récit d'aventure pur, haletant, dont l'entraînante simplicité n'est que feinte. Derrière cette course-poursuite fluviale, des enjeux plus profonds se dessinent, et la religion en est encore une fois au cœur. Si l'émerveillement garde tout de même une belle part dans l'histoire, avec certaines péripéties qui fleurent bon le conte de fée, certains passages de ce roman sont à glacer le sang. [spoiler](La Ligue de Saint-Alexander m'a horrifiée avec l'embrigadement des enfants, c'est d'un réalisme assez dérangeant. Et la relation de Bonneville avec son dæmon... brrr !)[/spoiler]
On reste un peu sur notre faim avec quelques mystères qui ne trouvent pas de réponse à la fin du volume, sans doute des pistes à garder en tête pour les tomes suivants. En tout cas, la lecture est assez riche pour valoir une relecture afin d'en saisir toutes les subtilités.

J'ai été un peu inquiète avant de commencer ma lecture, parce qu'ayant grandi avec Lyra, j'avais peur de ne pas m'attacher autant aux personnages de cette nouvelle aventure. J'ai très vite été rassurée, car ils se sont rapidement révélés complexes, humains.
Malcolm est un garçon de 11 ans vif, intelligent et déterminé comme Lyra avant lui (ou plutôt après lui, chronologiquement), mais qui possède un calme et une maturité sereine, une certaines douceur bien à lui. Avec Asta, son dæmon, il forme un duo très attachant.
Mais c'est Alice, sa compagne d'aventures un peu plus âgée, que j'ai préféré, et qui pourtant a été ma seule (minuscule) déception du livre. Elle apparaît d'abord comme un personnage très secondaire et pas très sympathique, mais on s'aperçoit vite que derrière ses manières moqueuses et méprisantes, parfois violentes, se cache une personnalité bien plus profonde que ça, et peut-être un passé qui n'est pas tout rose. Pourtant, malgré l'importance qu'elle gagne dans le récit, je l'ai trouvée en retrait, pas assez mise en valeur alors qu'elle a beaucoup de potentiel.
J'ai eu du mal avec le professeur Hannah Relf, dont les motivations me paraissent floues et peu crédibles. [spoiler](Sans blague ? Elle travaille pour une organisation secrète au péril de sa carrière et probablement de sa vie, mais il lui faut deux ans et un meurtre pour leur demander leur but et leur camp ? Et gratuitement, on dirait.)[/spoiler]
Ça a été un plaisir de retrouver les personnages de la première trilogie, même brièvement, et Lyra et Pan bébé sont juste adorables !

C'est encore un peu tôt pour égaler le coup de cœur monumental de la première trilogie, mûrit au fil des ans et des relectures, mais La Belle Sauvage est une lecture extrêmement plaisante, et je gage que cette nouvelle trilogie se fera une belle place dans mon panthéon livresque. Vivement le tome 2 !

par Miney
Bakhita Bakhita
Véronique Olmi   
Bakhita est née au Darfour au milieu du XIXè. C’est du moins ce qui a été déduit après, ces mots n’ayant aucun sens pour elle à l’époque. Ce qui compte c’est qu’à 5 ans, sa sœur aînée est enlevée par des négriers. Ce qui compte c’est que quelques années plus tard, entre 6 et 9 ans, sûrement, elle est à son tour enlevée. Sa vie devient alors une longue souffrance. En plus de perdre sa famille, sa mère, elle perd son prénom, qu’elle oublie, ainsi que sa langue natale. Vendue de maîtres en maîtres, maltraitée, torturée, elle est rachetée par un consul qui l’emmène en Italie. Placée temporairement chez des religieuses, elle décide d’y rester et devient sœur à son tour.

J’entendais beaucoup de bien de ce roman, je ne peux qu’approuver ! L’écriture est magnifique, elle nous fait traverser la vie de Bakhita avec force, précision, mais aussi pudeur. On ressent les émotions de la petite esclave, puis de la jeune femme, la douleur, la honte, l’incompréhension; mais aussi sa volonté de survivre, de pardonner, de se faire comprendre. Le langage a une part importante dans ce roman puisque Bakhita parle un mélange de langues dont se servaient les esclaves pour arriver à se comprendre un peu, mais sans jamais vraiment maîtriser ni l’arabe, ni plus tard l’italien.

Bakhita c’est la voix qui s’est élevée contre l’esclavage, dénonçant ce que subissent les esclaves. Bakhita, c’est aussi, d’une certaine manière, la chance qu’elle a eu, puisqu’après 15 années de souffrance, elle trouve la paix, ce que la plupart des esclaves n’ont jamais connu. Bakhita c’est la résilience et la force, la voix et le silence, mais surtout le pardon et l’amour.

Un roman vraiment fort, qui touche et qui nous fait connaître le destin de cette esclave devenue sainte, malgré tout souvent oubliée par le monde contemporain. Un roman dont on parlera certainement beaucoup !

par heleniah
  • aller en page :
  • 1
  • 2