Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Nini_60 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Batgirl, tome 1 : Bienvenue à Burnside Batgirl, tome 1 : Bienvenue à Burnside
Babs Tarr    Brenden Fletcher    Cameron Stewart   
https://kookiebookinee.wordpress.com/2015/11/02/bienvenue-a-burnside-batgirl-1/

Barbara Gordon est prête à repartir à zéro, elle s’installe dans le quartier chic de Burside. Cependant, notre Batgirl a du mal à abandonner ses bonnes vielles habitudes. La voilà repartie pour de nouvelles aventures.

On retrouve Barbara après l’incident qui s’est passée dans Killing Joke. Mais ne vous inquiétez pas, je ne vous spolierais pas, pour vous dire, je ne l’ai moi-même pas lu, j’ai été spoiler à mon grand désespoir. Mais après avoir lu celui-ci, je suis très curieuse et je vais comme même lire Killing Joke. Donc surveiller le blog une chronique arrivera bientôt.

Ce qui ressort le plus dans ma lecture est que l’on sent que la maison d’édition a voulu toucher un public plus large. Il y a une ambiance très jeun’s tout le long du livre, avec beaucoup de cliché, mais qui ne m’ont aucunement dérangée. Au contraire, le fait que les scénaristes ont su exploiter les nouvelles technologies en introduisant plus d’une fois les réseaux sociaux pour mettre en place l’intrigue a fait de cette héroïne une Batgirl des temps modernes.

Ce comics est rafraîchissant. On voit défiler les conquêtes de Barbara, on la voit sous les problèmes du quotidien : les fêtes, les concerts, le travail, l’université. Ne vous inquiétez cela ne ralentit pas le récit. À vrai dire, le rythme de l’histoire n’est pas très soutenu. Pour ce qui en est des péripéties, je ne suis pas été convaincue. Certaine sont bonne et d’autres beaucoup moins. J’ai détesté l’épisode 37, par-dessus tout la fin que je trouvais horrible et inintéressant, c’est dommage puisque le début était prometteur et m’avait énormément plu. A part cet épisode, j’ai globalement passé une bonne lecture.

Les planches sont sympathiques, les dessins sont modernes, agréables à regarder et à l’image du livre. L’atmosphère présente dans l’histoire se reflète dans les dessins et la colorisation qui est d’ailleurs très vive.

En conclusion, cette série cible sans aucun doute un public plus jeune et ce n’est pas pour me déplaire. J’adore lire de la jeunesse, du young adult donc il est évident que ce livre m’a plu. Cependant, ce n’est pas un coup de cœur, il manque certaine chose, notamment dans les péripéties qui auraient pu être plus poussées et donc rendre le récit plus rythmé. La présence de Dinah ne pourra que vous plaire.

Kookie Bookine

par bigleuse
Un Prince à croquer, tome 1 : Entrée Un Prince à croquer, tome 1 : Entrée
Patricia Lyfoung   
J'ai adoré cette BD; son humour,son style et les personnages sont drôles et attachant et bien sur je recommande cette BD a tous le monde.

par amande07
Un Prince à croquer, tome 4 : Dessert Un Prince à croquer, tome 4 : Dessert
Patricia Lyfoung   
J'ai adoré les trois tomes précédents j'ai donc trop hâte de connaître la fin !! J'espère ne pas être déçue. Vivement le 27 avril 2016 !

par PBMS
Un prince à croquer, tome 3 : Entremets Un prince à croquer, tome 3 : Entremets
Patricia Lyfoung   
Il est super! Comme toujours je ne suis jamais déçu des BD de Patricia Lyfoung. J'adore l'humour des personnages, leur réaction, etc. Bref j'adore tout!!
Par contre ce qui est pénible avec ses BD c'est qu'on les lis en une vingtaine de minutes alors qu'il faut attendre 1 an et demi pour avoir la suite. :(
Un prince à croquer, tome 2: Plat Un prince à croquer, tome 2: Plat
Patricia Lyfoung   
Ce deuxième tome est aussi bien que le premier , je vous le conseille:)

par Romane25
L'enfant et le Maudit, Tome 1 L'enfant et le Maudit, Tome 1
Nagabe   
Je dois avouer que je l'ai acheté car il me faisait penser à "The Ancient Magus Bride".
Ce manga est très intéressant et c'est vrai que je le trouve lié a TAMB par certaines choses, surtout "les maudits". Livre qui se lit facilement même si l'on sent une sorte de "tension", l'ambiance est a la fois innocente grâce à Sheeva mais sachant qui s'occupe d'elle-un maudit- on sait qu'il se passe quelques choses de grave. [spoiler]Par exemple quand elle se fait attaquer par les gardes, ou lorsqu'on apprend qu'elle s'est fait abandonner. Je dois avouer que le passage avec les gardes dans la forêt montre qu'il se passe des choses violentes dans les villes, et grave ![/spoiler]
J'ai hâte de lire la suite, sans être extrêmement impatiente mais ce livre fait passer un bon moment, je veux voir surtout ce qu'il va se passer dans le deuxième tome, voir comment cela va évoluer !
L'enfant et le Maudit, Tome 2 L'enfant et le Maudit, Tome 2
Nagabe   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Décidément cette série cultive le mystère. Elle vous donne des miettes de révélation pour mieux vous submerger de questions.

Ce second tome, tout en ambiance et en atmosphère, se lit aussi vite que le premier et, pourtant, avance très lentement dans l'intrigue. Il y a bien des événements qui menacent d'ébranler les croyances établies, mais avec un rythme aussi lent, on est pas près d'en avoir le cœur net. 

En espérant que les tomes suivants ne se feront pas trop longtemps désirer, car captiver autant pour laisser le lecteur dans un tel niveau de frustration, relève de la torture.

Vous l'aurez compris, j'espère, je suis totalement conquise par cette série atypique dont j'attends beaucoup de son prochain tome.
Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
Terrifiant ce livre ... J'ai découvert cette auteure par hasard au détour d'un rayon de la bibliothèque.Et cela démarre par le braquage d'une bijouterie suivie d'une fusillade et d'une poursuite qui se termine en pleine campagne.Ils s'incrustent chez une vétérinaire pour soigner un des leurs et là s'ensuit un cauchemar qui s'accentue crescendo avec des personnages glauques et glaçants à souhait. Personne n'est épargné dans cette histoire sordide.ça vous prends les tripes comme une lessiveuse avec plusieurs mode rinçage ... un gros truc de de taré et de perversité qui joue sur la peur de l'autre.Avec un final très inattendu ( j'adore ça) .A lire absolument

par ricou
Zoo Zoo
Michael Ledwidge    James Patterson   
Captivant, addictif et divertissant, ce thriller va droit au but.
On assiste peu à peu au soulèvement des animaux face à l'homme. C'est effrayant et efficace.

Les chapitres sont très courts. L'écriture des auteurs est très visuelle, on s'immerge dans l'ambiance rapidement. L'action est omniprésente et on ne reste pas une minute en place. On voyage continuellement et, grâce à la plume des auteurs, on se croirait devant un bon film. Le suspense plane sur le pourquoi de cette agressivité et, une fois la cause connue, on se dit que finalement ce ne serait pas impossible un truc pareil dans la réalité avec tout ce qu'on voit maintenant dans le monde.

Bien que la fin soit complètement réaliste par rapport au comportement de l'homme, elle m'a un peu déçue. J'aurais voulu quelque chose de plus spectaculaire.

En conclusion, un très bon thriller qui tient en haleine du début à la fin et très agréable à lire.

par elynias
Jamais deux sans toi Jamais deux sans toi
Jojo Moyes   
Ma chronique en brève

Un road trip hilarant, des émotions à fleur de peau, une histoire dont on devine la fin mais qu’on se plait à découvrir tant l’écriture est douce et les personnages touchants.

Note générale : 19/20



Mon avis sur…


L’histoire

J’ai mis un moment avant de me plonger complètement dans ce livre, mais une fois que ce fut fait, impossible de m’arrêter ! Au début, je l’ai lu entre deux Services Presses, quelques chapitres, le temps que l’histoire se mette en place, qu’on découvre les personnages. Comme il y en a plusieurs, cela prend un peu de temps, et je pense que c’est ce qui m’a légèrement bloquée au début, moi la grand fan d’action et de magie ! Puis, tout d’un coup, il y a eu le déclic, hier soir tandis que je reprenais le livre pour lire une heure (enfin, c’est ce que je croyais)… Résultat, je l’ai lu jusqu’à 3h du matin, ne pouvant plus m’en défaire !
Alors oui, je savais dès le 4e chapitre comment ça allait finir. Je connaissais déjà les intrigues et ce que ça donnerait. Car Jojo Moyes ne réinvente rien ici, et ce n’est pas le but. Il n’y en a pas besoin. Car même si l’histoire est cousue de fil blanc, on ne peut qu’adorer ce livre, si touchant, si léger.

On découvre différents personnages, chacun transportant son lot de chagrin et de misère : Il y a Jess, jeune femme qui cumule deux jobs, galère avec sa fille surdouée en mathématiques, Tanzie, et avec son beau-fils renfermé, Nicky, dont le mari (le détestable Marty) est parti deux ans plus tôt. Elle est optimiste, ne baisse jamais les bras, peu importe les épreuves qui se dressent sur son chemin. Lorsqu’elle se trompe, elle n’hésite pas à se remettre en question, et à tirer une morale de ses erreurs.

Il y a l’adorable Tanzie, qui (comme on vient de le dire) est une enfant possédant de très grandes capacités en mathématiques, ce qui lui ouvre les portes d’une prestigieuse (et très chère) école privée. Elle est particulièrement attachée à Norman (le chien de la famille) et veut plus que tout le bonheur de sa famille.

Il y a Nicky, jeune garçon androgyne et renfermé, harcelé par les petites frappes du lycée, qui le blessent sérieusement au début du livre. Son père l’a laissé à Jess lorsqu’il a quitté le domicile et depuis, ils n’ont plus aucun contact.
J’ai adoré ce personnage, qui m’a beaucoup touchée. Il est dépeint avec tant de justesse et d’émotion qu’il est vite devenu celui que je préférais. C’est un jeune homme qui cherche sa place dans le monde, ayant été rejeté par son propre père qui ne le comprend pas, et harcelé au quotidien de manière extrêmement violente par les Fishers. Sa vision de la vie n’est pas toujours rose, mais il s’ouvre peu à peu au fil du livre.

Il y a Norman, l’immense chien de la famille, qui est hilarant et qui pète à longueur de temps.

En dehors de cette petite famille, il y a Ed, un homme d’environ 35-40 ans, qui demeure éloigné de ses parents ou de sa sœur. Il n’a pas de réelle notion de l’argent, tant il en a. Mais lorsqu’il découvre au début du livre qu’il est accusé de délit d’initiés, tout son univers bascule. Dans les premiers chapitres, on a de la peine à s’attacher au personnage, mais au fil de l’histoire, on découvre à quel point il est doux, sensible, n’hésitant jamais à se remettre en question et on ne peut le comprendre et l’adorer.

Ces différents personnages vont être embarqués malgré eux dans un road trip direction l’Ecosse, où Tanzie doit tenter de gagner un concours de mathématiques afin de pouvoir obtenir suffisamment d’argent pour intégrer l’école privée de ses rêves. Durant ce voyage, ils vont tous se découvrir les uns et les autres, se dévoiler également, vivre des émotions incroyables. Cette expérience va changer beaucoup pour chacun d’entre eux, comme leur vision de la vie ou les liens entre eux. En revenant, ils ne seront plus du tout les mêmes.

Et il faut l’avouer, lorsque l’on referme ce livre, nous ne sommes plus vraiment les mêmes également.

Car ce roman est un vrai concentré d’émotions, où l’on rit autant que l’on pleure. C’est fou ce que j’ai adoré me plonger dans cette histoire, si touchante et douce. Les personnages sont bourrés de défauts et de qualités, on se sent proche d’eux, de leurs manies, de leurs habitudes ou de leur façon de voir la vie. C’est un livre puissant, où, à aucun moment nous ne tombons dans le mièvre ou le cliché. C’est naturel, simple, drôle et émouvant.
En deux mots comme en cent : j’ai adoré ! Je conseille ce livre pour tous ceux qui ont une petite baisse de morale car ils ne peuvent qu’en ressortir gonflés à bloc !

L’histoire : 16/20
Les personnages : 20/20


L’écriture

Alors comment dire… La plume de Jojo Moyes est tout simplement parfaite ! Il n’y a pas de lourdeurs, pas de tournures de phrases étranges. Le style est léger et agréable. J’ai adoré le fait que l’on change de point de vue chapitre après chapitre, car selon les personnages, le style d’écriture évolue également. Pour Tanzie par exemple, on a des phrases plus courtes, plus rythmées et enfantines, bourrées de chiffres et de statistiques.
J’ai vraiment eu l’impression que Jojo Moyes a cherché à imprégner l’écriture de la façon de penser de chaque personnage et j’ai trouvé cela grandiose.

Le style d’écriture : 19/20


La symbolique

Ce livre contient une morale sympathique et positive sur la vie où le message principal est « Si on fait le bien, le bien nous sera rendu ».
La pensée positive de Jess est certes mise à rude épreuve tout au long du livre : Elle qui répète inlassablement que « Tout s’arrangera », elle se voit s’enfoncer chaque fois un peu plus dans les épreuves et les difficultés, où tout va de travers. En lisant ce livre, en voyant parfois dans quel foutoir se met l’héroïne (problèmes de sous, de cœur, de famille), on réalise également que nous avons bien de la chance, nous qui n’avons peut-être que le quart de ses soucis.
Mais finalement, ce sont ces différentes épreuves qui vont l’amener au bonheur, un bonheur imparfait mais réel. On comprend alors que la morale de ce livre est que, malgré les problèmes qui émergent dans la vie, il est possible d’être heureux, et que chaque événement bien précis, qu’il soit bon ou mauvais a une finalité vers le bonheur, bien que cela ne soit pas évident au premier abord.